Jean XVIII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean XVIII
Image illustrative de l'article Jean XVIII
Le pape Jean XVIII
Biographie
Nom de naissance Jean Fasano
Naissance ? , Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Fin du pontificat
Précédent Jean XVII Serge IV Suivant

Né Jean Fasano (ou Fasanius ou Phasanius), Jean XVIII fut consacré pape le jour de Noël en 1003, charge dont il démissionna en juin 1009. Il était le fils d'un prêtre romain nommé Leo et portait le nom, avant son accession au trône pontifical, de Phasanius.

Comme ses prédécesseurs Jean XVI (antipape) et Jean XVII, il dut son élection à l'influence de la famille Crescentius. Les principales réalisations de son pontificat consistèrent principalement à régler des détails de l'administration ecclésiastique. Il confirma ainsi les possessions et privilèges de plusieurs églises et couvents ; autorisa différents dons à des institutions religieuses ; conféra des privilèges ecclésiastiques au siège épiscopal de Merseburg venant d'être restauré ; donna son accord lors du synode romain de juin 1007 à la création de l'évêché de Bamberg, créé et doté par le roi allemand Henri II ; et conféra le pallium aux archevêques Meingaudus de Trèves et Elphege de Canterbury. Jean XVIII s'opposa avec force aux prétentions de l'archevêque Letericus de Sens et de l'évêque Fulco d'Orléans, qui refusaient d'autoriser l'abbé de Fleury, Goslin, d'user des privilèges que lui avait alloués Rome, et essayèrent de lui faire bruler les chartes papales. Le Pape s'en plaignit auprès de l'Empereur, et convoqua les deux prélats devant son tribunal sous la menace de censures ecclésiastiques pour tout le royaume de France. Il fut reconnu à Constantinople comme évêque de Rome.

Son épitaphe - sa sépulture se situant dans l'ancienne basilique Saint-Pierre de Rome - indique qu'il soumit les Grecs et surmonta un schisme. Son nom apparaît sur les diptyques de l'Église byzantine. Selon un catalogue des papes, il mourut au monastère Saint Paul près de Rome, où il s'était retiré comme moine.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Liber Pontificalis, ed. DUCHESNE, II, 266 WATTERICH,
  • Vitæ Romanorum Pontificum, I, 89, 699 sq.; JAFFÉ,
  • Regesta, I (2nd ed.), 501-3; LANGEN, Gesch. der röm. Kirche, III, 401-3.

Référence[modifier | modifier le code]

Partiellement traduit de Pope John XVIII (XIX) (de la Catholic Encyclopedia (1913) dans le domaine public) dans la version anglophone de Wikisource (lien permanent).


Précédé par Jean XVIII Suivi par
Jean XVII
Emblem of the Papacy SE.svg
Pape de l’Église catholique
Serge IV