Simplice (pape)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simplicius et Simplice.
Simplice
Image illustrative de l'article Simplice (pape)
Gravure du 47e pape Simplice
Biographie
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 3 mars 468
Fin du pontificat 10 mars 483
Précédent Hilaire Félix III Suivant

Blason

Saint Simplice (en latin : Simplicius), originaire de la région de Tivoli, fut pape du 3 mars 468 au 10 mars 483.

Simplice fut élu pape à une période d'incessantes invasions barbares qui n'épargnèrent que le Vatican.

C'est en 476, sous son pontificat, que survint la chute de l'Empire romain, avec Romulus Augustule. Le schisme qui s'ensuivit conduisit à la fondation de nouvelles Églises en Orient. Mais pour les mêmes raisons, son importance et son influence s'accrurent en Occident.

Il passa la plus grande partie de ses 15 années de pontificat à combattre le monophysisme. Avec l'aide de l'empereur Zénon, il fit reconnaitre l'autorité du concile de Chalcédoine et rétablir sur le siège d'Alexandrie et sur celui d'Antioche les évêques catholiques qui en avaient été chassés par les eutychiens en 451.

Simplicius réorganisa le patrimoine de l'Église, réglant notamment la distribution des offrandes aux pauvres. Il envoya un peu partout des prêtres pour combattre l'hérésie arienne.

Durant sa longue agonie, il confia l'évêché de Rome et l'Église au préfet du prétoire Caecina Decius Maximus Basilius le Jeune. Celui-ci profita de sa position et de l'effondrement de l'Empire pour placer l'Église de Rome sous le contrôle du Sénat. À sa mort, Simplice sera inhumé dans l'ancienne basilique Saint-Pierre.

Liens externes[modifier | modifier le code]