Martin V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin V
Image illustrative de l'article Martin V
Biographie
Nom de naissance Oddone Colonna
Naissance 1368
Genazzano
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat
Intronisation
Fin du pontificat
Précédent Grégoire XII Eugène IV Suivant

Blason

Oddone Colonna (Genazzano, 1368Rome, 1431), est le 204e pape (1417-1431) sous le nom de Martin V.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Il suivit des études de droit à l’université de Pérouse et entra dans la Curie romaine en tant que protonotaire apostolique. En 1402, il fut promu cardinal-diacre de San Giorgio in Velabro. Il prit part au concile de Pise et à l’élection des antipapes Alexandre V et Jean XXIII dans la tentative échouée de réconcilier les obédiences d’Avignon et de Rome issues du Grand Schisme d’Occident.

Le pape[modifier | modifier le code]

Il fut élu pape lors du concile de Constance le et prit le nom de Martin V en hommage à Martin de Tours, dont la fête était célébrée le jour de son élection. Consacré le 21 novembre par le président du Concile, le cardinal Jean Allarmet de Brogny, il mit fin au Grand Schisme d’Occident, sans toutefois parvenir à contenir un schisme minoritaire de l’Église d’Avignon. En effet deux ans après son élection Martin V peine à faire reconnaître sa légitimité dans les terres du comte Jean IV d'Armagnac et mande Géraud de Brie le 1er octobre 1419 avec ordre d'arrêter les partisans de Benoît XIII.Ce dernier réagit et charge Jean Carrier à son tour, le 17 août 1420, de pourchasser les partisans de Martin V résidant sur les terres du comte[1].

Il concentra tous les pouvoirs et réunit le concile de Pavie-Sienne en 1423, puis celui de Bâle en 1431.

Par une bulle de 1425 il donna son consentement au duc Jean IV de Brabant de fonder à Louvain une Université qui comprendra les facultés des arts, des deux droits et de médecine sans toutefois recevoir la permission d'enseigner la théologie.

De manière générale, plusieurs auteurs soulèvent la désolation qui régnait à Rome à l'arrivée de Martin V en 1420 et les efforts majeurs qu'il consacra à restaurer la ville pour qu'elle reprenne son rôle dans le développement économique, artistique et culturel. On dit que même le trésor des Colona fut mis à contribution malgré les accusations de népotisme. Il laissa un excellent souvenir aux Romains. (Voir notamment L'histoire des papes de M. Centini).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Desachy M. " Cité des hommes Le chapitre cathédral de Rodez (1215-1562) ", Editions du Rouergue, Rodez, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Chronologie du Grand Schisme d'Occident[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par Martin V Suivi par
Grégoire XII
Emblem of the Papacy SE.svg
Pape de l’Église catholique
Eugène IV