Jean XIV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean XIV
Image illustrative de l'article Jean XIV
Biographie
Nom de naissance Pietro Canepanova
Naissance ? , Pavie
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat décembre 983
Fin du pontificat 20 août 984
Précédent Benoît VII Jean XV Suivant
Autre(s) antipape(s) Boniface VII

Jean XIV, né Pietro Canepanova à Pavie en Lombardie, fut le 136e pape de l'Église catholique du mois de décembre 983 au 20 août 984.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la mort de Benoît VII l'évêque Pietro Campanora de Pavie, ancien chancelier impérial d'Italie, fut élu pape avec le consentement de l'empereur Othon II, et fut couronné à la fin de novembre ou au début décembre de l'an 983, où il prit le nom de Jean car il ne voulait pas qu'un autre pape portât le nom de l'apôtre Pierre, premier pape de l'Église. Il est à noter que les quelques autres Pierre qui accèderont à la papauté changeront toujours de prénom pour la même raison[1].

Le 7 décembre de la même année, le jeune empereur Othon II mourut à Rome, préparé à la mort par le Pape, et fut enterré dans le vestibule de Saint-Pierre de Rome. Lorsque l'antipape Boniface VII, créé par les soutiens romains des Crescentius, reçut à Constantinople la nouvelle de la mort de l'Empereur, il revint à Rome (en avril 984) et avec l'aide de ses soutiens, fit le pape Jean XIV prisonnier et l'enferma dans les geôles du Château Saint-Ange puis s'empara du trône pontifical. Après quatre mois de détention, Jean XIV mourut en prison le 20 août 984 de faim et de misère ou assassiné sur l'ordre de Boniface. Quelques siècles après, les archives pontificales ont cru un moment que cette période de quatre mois correspondait à un nouveau pontificat, celui du Pape Jean XIV BIS. Ce comptage erroné fit que le Pape Jean XX n'eut jamais existé, alors qu'un Pape Jean XXI existe !

Sources[modifier | modifier le code]

  • Liber Pontificalis, ed. DUCHESNE, II, 259
  • JAFFÉ, Regesta Rom. Pont., I, 484 sq.
  • LANGEN, Gesch. der römischen Kirche, III, 3;68 sqq.
  • UHLIRZ, Jahrbücher des deutschen Reiches unter Otto II und Otto III, I (Leipzig, 1902).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Dubost, Stanislas Lalanne, Théo, Fleurus,‎ 2011, p. 91

Partiellement traduit de Pope John XIV (de la Catholic Encyclopedia (1913) dans le domaine public) dans la version anglophone de Wikisource (lien permanent).