Blandine de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Blandine.
Sainte Blandine
Image illustrative de l'article Blandine de Lyon
Blandine de Lyon, sainte martyre.
Fresque de la chapelle orthodoxe de la Dormition de la Mère de Dieu (Drôme)
Naissance vers 162
Lugdunum
Décès 177  (15 ans)
Lugdunum
Vénéré à Église Saint-Leu d'Amiens
Vénéré par Église catholique, Église orthodoxe, Orthodoxie de rite occidental, Églises catholiques orientales, Communion anglicane
Fête 2 juin
Attributs un filet, un taureau, un gril, un lion et un ours.
Blandine est souvent représentée attachée à un pilier avec un lion et l'ours à ses pieds
Saint patron Lyon

Sainte Blandine, dite de Lyon, est une chrétienne d'origine levantine ou plus précisément micrasiate de la première communauté chrétienne de Lugdunum (Lyon). Elle est martyrisée durant le mois de juillet 177 sous Marc Aurèle.

Fêtes le 2 juin (synaxe de tous les Martyrs de Lyon, jour de la mort du premier d'entre eux l'évêque Pothin, usage occidental), le 25 juillet (Blandine seule, usage oriental), le 8 août (commémoration des quatre derniers martyrs, Alexandre, Attale, Pontique et Blandine, ancien usage occidental) et le 9 août dans le calendrier du diocèse de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'origine esclave romaine, elle se joint à la communauté chrétienne. Blandine et ses 47 compagnons (dont l'évêque de Lyon, saint Pothin) sont les Martyrs de Lyon en 177 qui sont morts soit en prison, soit livrés aux bêtes dans l'amphithéâtre des Trois Gaules, retrouvé sous le jardin des plantes de la Croix-Rousse.

Amphithéâtre des Trois Gaules, avec au fond le poteau évoquant les martyrs de Lyon.

Les martyrs de Lyon nous sont connus par un témoin oculaire : l'auteur de la Lettre des chrétiens de Lyon à l'Église de Smyrne, qui a été insérée telle quelle par Eusèbe, évêque de Césarée, dans son Histoire ecclésiastique.

Ayant survécu à l'incarcération, Blandine fut livrée aux bêtes qui refusèrent de lui faire le moindre mal. Elle fut torturée et dut assister à la mort de ses compagnons. Elle fut ensuite flagellée, placée sur un grill brûlant, puis livrée dans un filet à un taureau qui la lança en l'air avec ses cornes.

Ayant survécu à toutes ces horreurs, sainte Blandine fut achevée par le glaive. Elle fut la dernière des 47 martyrs de Lyon à accomplir son martyre durant l'été 177.

Sainte Blandine est la patronne de la ville de Lyon. Elle est aussi, avec sainte Marthe, patronne des servantes.

Dans l'iconographie de sainte Blandine, on trouve le filet, le taureau, le gril, le lion et l'ours.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]