Célestin IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castiglioni.
Célestin IV
Image illustrative de l'article Célestin IV
Biographie
Nom de naissance Goffredo Castiglioni
Naissance Milan, Italie
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 25 octobre 1241
Intronisation 28 octobre 1241
Fin du pontificat 10 novembre 1241
Viterbe, Italie
Précédent Grégoire IX Innocent IV Suivant

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Célestin IV, né Goffredo Castiglioni ou Geoffroy de Châtillon, (° ? , à Milan – † 10 novembre 1241[1], à Viterbe), est pape du 25 octobre 1241 à sa mort. Son règne figure parmi les plus courts de l'histoire de la papauté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Neveu d'Urbain III, il est le petit-fils de Jean de Montluel, marié à Cassandre Crivelli, sœur du pape Urbain III. Il devient moine à Hautecombe en Savoie, où il écrit une histoire de l'Écosse.

Il est fait cardinal-évêque de Sabina[2] en 1238.

Élection[modifier | modifier le code]

Son élection au trône pontifical a lieu pendant la période troublée du siège de Rome par les troupes de l'empereur Frédéric II. Les cardinaux sont enfermés en conclave d'août à octobre. Comme ils ne parviennent pas à s'entendre pour élire un nouveau pape, les Romains les auraient menacés de les enfermer avec le cadavre du défunt Grégoire IX s'ils n'arrivaient pas plus rapidement à un choix. Gofredo Castiglioni sera finalement élu le 25 octobre 1241 par seulement sept cardinaux. Il n'occupe cependant le trône que durant dix-sept jours. Il meurt le 10 novembre, et est enterré au Vatican par les cardinaux qui n'avaient pas fui le long conclave. Après lui, le trône pontifical restera vacant durant plus d'une année, jusqu'en juin 1243.

Anecdote

Dans la prophétie de saint Malachie, il est connu sous la devise « Leo Sabinus ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il serait peut être né au château de Châtillon. Georges Chapier, Les châteaux Savoyards, La Découvrance, 2005 (ISBN 9782842653262), p. 270.
  2. (it) Agostino Paravicini Bagliani, Cardinali di curia e « familiae »nalizie dal 1227 al 1254, Padoue, Antenore, coll. « Italia sacra »,‎ 1972, 2 volumes in-8o, 611 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]