Paul V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borghese.
Paul V
Image illustrative de l'article Paul V
Biographie
Naissance 17 septembre 1550,
Rome
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat 16 mai 1605 (54 ans)
Intronisation 29 mai 1605
Fin du pontificat 28 janvier 1621
Précédent Léon XI Grégoire XV Suivant

Blason

Camille Borghèse (it. : Camillo Borghese), né à Rome le 17 septembre 1550, mort à Rome le 28 janvier 1621), fut élu pape le 16 mai 1605 sous le nom de Paul V (en latin Paulus V, en italien Paolo V).

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant d'une grande famille de Sienne, Camillo Borghese suit des études de droit canonique à l'université de Pérouse, puis à l'université de Bologne. Il entre ensuite dans la Curie romaine. En 1596, Clément VIII le nomme cardinal. Il est élevé au titre de cardinal-prêtre de San Crisogono en 1602.

Le Pape Paul V, basilique sainte Marie Majeure, Rome, Italie.


À la mort de Léon XI, il est élu pape en 1605. Son pontificat est marqué par une application stricte du Droit canonique. Ainsi, il renvoie les évêques dans leurs diocèses, en application des décrets du concile de Trente. Il s'efforce de maintenir le régime des exemptions ecclésiastiques, ce qui lui vaut des conflits avec de nombreux États italiens, en particulier la république de Venise : en 1605, il excommunie le doge, le Sénat et les autres institutions vénitiennes. Peu après, la cité est frappée d'interdit.

En 1608, souhaitant enrichir les jardins du Vatican il envoie le médecin anatomiste et botaniste Jean Faber (Johannes Faber) à Naples pour recueillir des plantes rare[1],[2].

Il fait appel aux nations européennes pour faire cesser les persécutions des chrétiens en Extrême-Orient.

Tout en étant favorable aux recherches astronomiques, il laissa condamner les travaux de Copernic en 1616.

Il reste célèbre pour avoir achevé la Basilique Saint-Pierre de Rome. La frise surplombant la loge des bénédictions porte ainsi l'inscription suivante :

« IN HONOREM PRINCIPIS APOST(olis) PAVLVS V BVRGHESIVS ROMANVS PONT(ifex) MAX(imus) AN(no) MDCXII PONT(ificatus) VII (hoc fecit) : Paul V Borghese, pontife romain, (a fait faire ceci) en l'an 1612, la septième année de son pontificat, en l'honneur du premier des apôtres. »

En 1618, il crée l'Ordre des Chevaliers de Jésus et Marie, ouvert à chaque citoyen à condition qu'il entretienne un homme à cheval au service de l'Église. Cet ordre a été supprimé[3].

L'expression de Gens perversa lui est attribuée dans la prophétie de saint Malachie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouvrage rédigé par plus de 300 Collaborateurs, société de gens de lettres et de savants, « Biographie universelle, ancienne et moderne », H. ODE,‎ 1843-1847
  2. (it) comitato nazionale per il IV centenario della fondazione dell’accademia dei lincei, « Faber Schmidt », sur lincei-celebrazioni.it,‎ 2002
  3. Journal Le Pèlerin.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :