Pendé (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pendé.

Pendé
Pendé (Somme)
Mairie-école de Pendé.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Friville-Escarbotin
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Baie de Somme
Maire
Mandat
Bernard Ducrocq
2014-2020
Code postal 80230
Code commune 80618
Démographie
Population
municipale
1 101 hab. (2014)
Densité 67 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 37″ nord, 1° 35′ 05″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 56 m
Superficie 16,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Pendé

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Pendé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pendé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pendé

Pendé est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se trouve à une vingtaine de kilomètres d'Abbeville et 75 km d'Amiens. Cinq kilomètres le séparent de Saint-Valery-sur-Somme.

La localité est très concernée par la défense contre la mer, liée au réchauffement climatique. Le renforcement des digues et notamment celle dite de la Gaîté est une préoccupation du village[1].

C'est à Pendé que l'Amboise prend sa source.

Tilloy et Sallenelle-Routhiauville-Bethléem sont deux hameaux de Pendé.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Manche Saint-Valery-sur-Somme Rose des vents
Lanchères N Estrébœuf
O    Pendé    E
S
Saint-Blimont Nibas Arrest

Transports routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par les lignes d'autocars no 6 (Cayeux - Saint-Valery - Abbeville) et no 7 (Lanchères - Friville) (du réseau Trans'80, Hauts-de-France, chaque jour de la semaine sauf le dimanche et les jours fériés[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 50 av. J-C, César part à la conquête de l'Angleterre, il réunit une partie de ses embarcations à Routhiauville[1]. Jusqu'au XVIIIe siècle, Sallenelle était un lieu de production de sel, d'où son nom.

Le marquis de Saint-Blimont avait son château dans le village. Vendu comme bien national à la Révolution, cet édifice est détruit peu de temps après[1]. Il n'en reste que des dépendances et un long mur, près de l'église[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Un registre du XIIe siècle, datant de Philippe-Auguste nous donne Pendeeli.

Pendeel et Pendeela, pour la même époque, sont relevés par Louandre, tandis que dom Grenier fournit Pendeellum et Pendée[4].

Le seigneur de Saint-Blimont aurait fait dresser une potence dans l'église. Le nom de la localité pourrait venir de « pendu »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1983 Désiré Chevalier    
1983 1995 Jean-Claude Blondin    
1995 En cours
(au 6 mai 2014)
Bernard Ducrocq   Vice-président de la CC Baie de Somme Sud (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

D'après le recensement Insee de 2007, Pendé compte 1 118 habitants (soit une augmentation de 14 % par rapport à 1999). La commune occupe le 8 487e rang au niveau national, alors qu'elle était au 8 827e en 1999, et le 80e au niveau départemental sur 782 communes.

Le maximum de la population a été atteint 1866 avec 1 533 habitants.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 101 habitants, en diminution de -3,59 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0148449381 1091 2401 1761 1801 2781 285
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3271 4171 5331 4211 4181 4291 3371 3541 324
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3741 3351 2741 2011 1871 1451 1341 0261 092
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 1041 0991 0521 0431 0559801 1351 1011 101
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (26,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d'hommes (0 à 14 ans = 16,4 %, 15 à 29 ans = 15,9 %, 30 à 44 ans = 19,8 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 25,9 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 18,1 %, 15 à 29 ans = 13,6 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 27,5 %).
Pyramide des âges à Pendé en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
1,1 
8,6 
75 à 89 ans
10,9 
17,1 
60 à 74 ans
15,5 
22,0 
45 à 59 ans
22,5 
19,8 
30 à 44 ans
18,3 
15,9 
15 à 29 ans
13,6 
16,4 
0 à 14 ans
18,1 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Pour l'année scolaire 2015-2016, la commune comporte une école de trois classes[1], classée en zone B, dans l'académie d'Amiens.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin. Cette église comporte des blochets sculptés. L'un d'eux représente en particulier un joueur de pipasso avec son instrument. Le pipasso est la cornemuse picarde dont un groupe organise le retour dans les villages : Amuséon.
  • Oratoire de Tilloy. Il contenait une statuette en bois de Notre-Dame-de-Pitié, datée du XVe siècle, volée en mai 1979[13].
  • Château dans son parc arboré.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e [1] « Baie de Somme », Syndicat mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard, no 71, hiver 2015-2016, p. 7.
  2. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  3. « Le château du marquis de Saint-Blimont évoqué dans la rubrique Saint-Blimont de l'Armorial des villes et des villages de France ».
  4. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, tome 2, Archives départementales de la Somme, Amiens, Lire en ligne (fiche 73/267).
  5. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 28 février 2009)
  6. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Pendé en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  13. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, F Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 43.