Berteaucourt-les-Dames

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Berteaucourt-les-Dames
Berteaucourt-les-Dames
La mairie.
Blason de Berteaucourt-les-Dames
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Intercommunalité CC Nièvre et Somme
Maire
Mandat
Dominique Morel
2020-2026
Code postal 80850
Code commune 80093
Démographie
Gentilé Berteaucourtois
Population
municipale
1 133 hab. (2018 en diminution de 0,96 % par rapport à 2013)
Densité 244 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 51″ nord, 2° 09′ 13″ est
Altitude Min. 24 m
Max. 122 m
Superficie 4,64 km2
Élections
Départementales Canton de Flixecourt
Législatives 1re circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Berteaucourt-les-Dames
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Berteaucourt-les-Dames
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berteaucourt-les-Dames
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berteaucourt-les-Dames
Liens
Site web http://www.berteaucourtlesdames.fr/

Berteaucourt-les-Dames est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bertheaucourt-les-Dames.

Le village de Berteaucourt-les-Dames est situé à 20 km au nord d'Amiens, 24 km à l'est d'Abbeville, 51 km au sud-ouest d'Arras et à 132 km au nord de Paris[1].

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Topographie et géomorphologie[modifier | modifier le code]

Le territoire s'étend entre 24 et 122 mètres d'altitude. Son point culminant se situe à la limite communale avec Vignacourt au sud, tandis que le point le plus bas se trouve au lieu où la Nièvre quitte le village pour Saint-Ouen. La commune se situe dans la vallée de la Nièvre qui entaille le plateau Picard d'est en ouest. Ce cours d'eau a formé un coteau plus abrupt en rive droite ayant laissé une pente plus douce rive gauche au sud, creusée par les vallons de la Vallée et de la Gorge. Le village est établi entre 27 et 39 mètres au-dessus du niveau de la mer, la chapelle Saint-Gauthier à 30 mètres, l'église à 34 mètres, l'usine d'Harondel à 28 mètres[2].

Milieux naturels[modifier | modifier le code]

Hormis les zones urbanisées qui s'étendent sur 14 % du territoire (66 hectares), le terroir se compose à près de 65 % d'espaces cultivés sur 300 hectares et à 14 % de vergers et prairies sur 66 hectares. Les espaces boisés, sur les rives de la Nièvre, occupent 28 hectares pour 6 % de la superficie communale, couplés à quelques espaces humides et marécageux[3].

Les cours de la Nièvre et de la Domart constituent une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type 1[4], ainsi que des corridors écologiques pour la faune et la flore locale[5].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Nièvre à Berteaucourt-les-Dames depuis le pont de la route départementale 12.

Berteaucourt-les-Dames est située au confluent de la Nièvre, affluent de la Somme prenant sa source à Naours et de la Domart, originaire de Domesmont. Le fond de la vallée de la Nièvre comprend également plusieurs résurgences comme en témoignent la source Sainte-Marie Madeleine et une pièce d'eau au lieu-dit le Champ du Pré. Une station d'épuration a été construite à l'ouest de la commune[2]. Le fond de la vallée de la Nièvre est exposé aux remontées de nappes phéatiques[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune présente un habitat groupé, inséré dans la nébuleuse urbaine de la vallée de la Nièvre dont la physionomie a été marquée par l'industrie textile qui se développa aux XIXe et dans la première moitié du XXe siècle.

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par deux routes départementales : la D 12 et la D 57. La route départementale 57 reliant Hangest-sur-Somme à Canaples constitue l'axe principal du village (rues Jean-Baptiste-Saint, Eugène-Letocart, de l'Abbé-Desmis). Le tracé nord-sud de la route départementale 12, reliant Amiens à Nampont emprunte les rues Léon-Blum et Lucien-Peyrat. La rue du Courtil-au-Bois se prolonge par une route communale en direction de Vignacourt[2].

Entre 1874 et 2003, Berteaucourt-les-Dames était traversé par la ligne de Canaples à Longroy-Gamaches par Longpré-les-Corps-Saints dite de Doullens au Tréport. Des haltes y étaient établies dans les communes voisines de Saint-Léger-lès-Domart et de Pernois. Reliant les principales industries locales, notamment les usines Saint Frères, elle fut fermée au trafic voyageurs en 1938 avant d'être totalement déclassée à tout trafic en 2003. Un chemin de randonnée aménagé reprend aujourd'hui en partie son tracé[7].

Aujourd'hui les gares les plus proches sont celles d'Hangest-sur-Somme et de Longpré-les-Corps-Saints sur la ligne Amiens - Boulogne-sur-Mer respectivement à 10 et 12 km au sud-ouest[1].

La commune est desservie par le réseau des cars interurbains de la Somme Trans'80 par deux lignes : la ligne 24 de Domart-en-Ponthieu à Doullens et la ligne 55 de Domart-en-Ponthieu à Amiens[8].

Berteaucourt-les-Dames se trouve à 65 km de l'aéroport de Paris-Beauvais, à 90 km de l'aéroport de Lille-Lesquin et à 118 km de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle[1].

Communes limitrophes de Berteaucourt-les-Dames
Saint-Léger-lès-Domart
Saint-Ouen Berteaucourt-les-Dames Pernois
Vignacourt

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les noms de localités se terminant par -court sont de formation germano-romane. Le radical « court », dérive du terme latin Curtis désignant une cour de ferme, une ferme, un domaine puis un village. Le préfixe Berteau serait dérivé du nom germanique d'un des propriétaires du lieu après les Invasions barbares des Ve siècle et VIe siècle[9],[10],[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye Notre-Dame-du-Pré ou abbaye Sainte-Marie de Berteaucourt est à l'origine de l'évolution du nom du village en Berteaucourt-les-Dames : elle fut fondée en 1094 par Gautier de Pontoise.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1951   Lucien Peyrat   Décoré comme l'un des plus vieux maires de France
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 2001 Jackie Godart    
mars 2001 mars 2014[12] Jean-Paul Delavenne   Agriculteur
mars 2014[13] mai 2020 Astrid Cocquempot-Bonefaes    
mai 2020[14] En cours
(au 24 mai 2020)
M. Dominique Morel   Gérant d'un bar-bureau de presse

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[16].

En 2018, la commune comptait 1 133 habitants[Note 1], en diminution de 0,96 % par rapport à 2013 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
536571666700723740730723680
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7097158429721 1751 4261 5311 5661 656
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5471 6431 4981 3031 2821 2331 2411 1841 171
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 0921 1491 0671 0441 1161 1091 1501 1651 161
2018 - - - - - - - -
1 133--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

L'ancienne abbaye de Berteaucourt-les-Dames.

La commune compte deux monuments historiques classés sur son territoire.

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La chapelle Saint-Gautier : selon la tradition Gautier de Pontoise aurait fait jaillir une source à cet endroit lorsqu'il était ermite à Berteaucourt. Cette source était réputée pour ses vertus thaumaturgiques, elle guérissait les maladies des yeux. On peut y voir un sarcophage mérovingien. C'est la dernière trace d'une abbaye qui a perduré pendant sept siècles[21],[22].
  • Le bois des Dames : le chemin des Dames menant à l'Arbre de la Croix de Saint-Léger-les-Domart emprunté par les religieuses de l'abbaye bénédictine.
  • L'ensemble industriel Saint-Frères : il s'agit de l'une des nombreuses usines des anciennes filatures de tissage de Jute Saint Frères construite dans la vallée de la Nièvre[23]. Datant de 1870, elle est complétée par une cité ouvrière entre 1892 et 1910 située rue Lucien-Peyrat[24].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Berteaucourt-les-Dames 80.svg

La commune a repris les armoiries de l'ancienne abbaye bénédictine disparue à la Révolution française, en supprimant le symbole religieux. Selon la tradition orale, les poissons représentés seraient des harengs[25].

Blasonnement :

  • D'azur à trois poissons d'argent posés en fasce l'un au-dessus de l'autre.

Ornement extérieur :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Groué (préf. Gilles de Robien), Aux sources de la Nièvre en Picardie, Abbeville, F. Paillart, , 500 p., 18,5x25 (présentation en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « orthodromie : distance à vol d'oiseau », sur le site lion1906.com, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 9 octobre 2017)
  2. a b et c « Carte 1/15 000e » sur Géoportail (consulté le 9 octobre 2017).
  3. « Synthèse des zonages du patrimoine naturel et paysager, de la faune, de la flore et des habitats naturels », sur www.donnees.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 10 octobre 2017)
  4. « Cours de la Nièvre, de la Domart et de la Fieffe, fiche znieff détaillée », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 10 octobre 2017)
  5. « Corridors écologiques à Bulles », sur www.donnes.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 10 octobre 2017)
  6. « Carte de remontée des nappes », sur www.innondationsnappes.fr (consulté le 9 octobre 2017)
  7. Jean-Luc Frère, « L'ancienne voie ferrée devient verte », Le Courrier picard, édition Selle, Bresle, Noye, 7 septembre 2013
  8. « Lignes de transports en commun à Berteaucourt-les-Dames », sur Trans'80 (consulté le 10 octobre 2017).
  9. Charles Rostaing, Les Noms de lieux, Paris, Presses universitaires de France, 1969 pp. 71-72
  10. Jacques Chaurand et Maurice Lebègue, Noms de lieux de Picardie, éditions Bonneton, 232 p., novembre 2000, p. 71 à p. 80, (ISBN 978-2-862-53265-3)
  11. Ernest Nègre, op. cit.
  12. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 15 juillet 2008)
  13. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  14. « Dominique Morel élu en l’absence de sa rivale à Berteaucourt-les-Dames : L’élection du nouveau maire s’est tenue ce samedi 23 mai, en l’absence d’Astrid Coquempot, battue le 15 mars », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2020) « Son élection n’a donc fait aucun suspens, puisqu’il a recueilli au terme du scrutin 12 voix sur les 13 possibles (il y a eu un bulletin blanc) ».
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. « Ancienne église abbatiale de Berteaucourt-les-Dames », notice no PA00116098, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Ancienne maison abbatiale », notice no PA00135578, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 118 (ASIN B000WR15W8).
  22. Abbé Le sueur, Fontaines consacrées aux saints dans le diocèse d'Amiens.
  23. « Ancienne filature de tissage Saint-Frères », notice no IA00076551, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « Cité ouvrière Saint-Frères », notice no IA00076555, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Le blason dans l'Armorial de France ».