Bettencourt-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bettencourt-Rivière
Bettencourt-Rivière
La mairie.
Blason de Bettencourt-Rivière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité CA de la Baie de Somme
Maire
Mandat
Michel Deforceville
2020-2026
Code postal 80270
Code commune 80099
Démographie
Population
municipale
230 hab. (2017 en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 59′ 52″ nord, 1° 58′ 41″ est
Altitude Min. 11 m
Max. 94 m
Superficie 7,38 km2
Élections
Départementales Canton de Gamaches
Législatives 3e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Bettencourt-Rivière
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Bettencourt-Rivière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bettencourt-Rivière
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bettencourt-Rivière

Bettencourt-Rivière est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Entre Airaines à environ 5 km et Longpré-les-Corps-Saints à environ 3 km, Bettencourt-Rivière se situe entre Abbeville et Amiens, dans la vallée de l'Airaines.

Quartiers, hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Bettencourt est à l'ouest, sur la rive gauche de la rivière Airaines.
  • Rivière est à l'est, sur la rive droite de celle-ci.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bettonicurtis en 834, Betencort en 1190[1].

Sens du toponyme : le domaine (-court) de Betto, nom de personne germanique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Adrien De Damiette, écuyer, est seigneur en 1480. Ses héritiers suivront jusqu'à Pierre de Damiette, en 1710, année de vente à François d'Hollande de Friaucourt, trésorier de France à Amiens. Les De Damiette descendraient de la famille De Domqueur[2].

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement d'Amiens pour intégrer l'arrondissement d'Abbeville[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales de mars 2014 ont été annulées par le Tribunal administratif en raison d'irrégularités lors de la tenue du second tour du scrutin. Des élections municipales sont organisées le 14 et éventuellement 21 septembre 2014[4],[5].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981   Jacques Dufételle    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 René Drouvin UMP  
mars 2008[6] 2014 Hugues Dufételle    
2014[7] En cours
(au 28/5/2020)
Michel Deforceville   Réélu pour le mandat 2020-2024[8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2017, la commune comptait 230 habitants[Note 1], en augmentation de 11,11 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
319315391419462461460469446
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
427431407382354355316302276
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
267301252241231209214233213
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
200183168161200212222208224
2017 - - - - - - - -
230--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école.

L'école est construite en brique devant la mairie.

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture demeure l'activité économique principale.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Notre-Dame de Rivière.
  • Église Saint-Martin de Bettencourt.
L'église de Bettencourt.
Ligne Longpré-les-Corps-Saints Longroy-Gamaches.png

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bettencourt-Rivière Blason
D'argent au chevron de gueules soutenu d'une épée haute du même; au comble de sinople plain.


Le blason est adopté en 2011, il est inspiré des armes des De Damiette[2].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 885 - (ISBN 2600001336)
  2. a et b « Le village dans l'Armorial de France » (consulté le 22 août 2019).
  3. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de la Somme - Recueil n°200 des actes administratifs du 27 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 15 janvier 2017).
  4. « Élections municipales : On va revoter le 2e tour », L'Informateur / L'Éclaireur,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2014).
  5. « Élections municipales partielles à Bettencourt-Rivière, Allenay et Saint-Christ-Briost », Actualités, Préfecture de la Somme, (consulté le 29 août 2014).
  6. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 15 juillet 2008)
  7. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  8. « Michel Deforceville réélu maire de justesse dans la Somme : Coup de théâtre le 23 mai 2020 au conseil de Bettencourt-Rivière. Deux personnes sont candidates au poste de maire. Le sortant Michel Deforceville conserve son poste de justesse », L'Éclaireur du Vimeu,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mai 2020) « Michel Deforceville, conseiller municipal depuis 1995 à Bettencourt-Rivière (Somme), élu premier adjoint en 2001 et maire depuis 2014 (il avait pris la succession de Hugues Dufételle qui ne s’était pas représenté), a été réélu samedi 23 mai 2020 (...) Les résultats ? « Un coup de théâtre ! Deux candidats au siège de maire ». Michel Deforceville est réélu maire avec 6 voix sur 11 dont 1 blanc. Une déception pour Nathalie Lefebvre qui s’est présentée maire en opposition au sortant et a obtenu 4 voix ».
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. Blaise Pichon - site personnel, « Ligne Longpré-les-Corps-Saints - Gamaches » (consulté le 8 mai 2008)

Ouvrages[modifier | modifier le code]