Huppy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Huppy
Huppy
La mairie.
Blason de Huppy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité CA de la Baie de la Somme
Maire
Mandat
Aymerick Cœuilte
2020-2026
Code postal 80140
Code commune 80446
Démographie
Gentilé Huppinois
Population
municipale
764 hab. (2018 en diminution de 5,8 % par rapport à 2013)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 35″ nord, 1° 46′ 00″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 113 m
Superficie 10,81 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Abbeville
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Gamaches
Législatives 3e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Huppy
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Huppy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Huppy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Huppy
Liens
Site web http://www.huppy.net/

Huppy est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Depuis le , la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Huppy est une commune rurale située à une douzaine de kilomètres au sud d'Abbeville. Située en bordure de l'ancienne RN 28, elle est maintenant bien desservie par l'autoroute A28 avec deux échangeurs à proximité.

À 104 m d'altitude, elle est sur le plateau calcaire du Vimeu vert, aux terres riches et bien arrosées. Les vents dominants sont d'ouest à sud-ouest. Les éoliennes s'implantent aujourd'hui sur ces sites d'anciens moulins à vent.

On peut aussi y accéder du nord par Abbeville, au sud par Oisemont et d'est à l'ouest d'Érondelle à Grébault-Mesnil par la RD 13.

En 2019, la localité est desservie par la ligne d'autocars no 20 (Oisemont - Abbeville) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, les jours du marché d'Abbeville, le mercredi et le samedi[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Huppy est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Abbeville, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 73 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (88,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (67,3 %), prairies (14,6 %), zones urbanisées (11 %), zones agricoles hétérogènes (3,8 %), forêts (3,4 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Hupi est mentionné en 1160 dans une charte du comte Jean de Ponthieu. En 1163, ce sera Huppi[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Quatre-vingt-deux monnaies romaines en cuivre saucé, aux types principaux de Postume, Gallien et Salonine ont été trouvées sur le territoire communal dans des pots en terre[10].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Destiné à Augustin de Grouches, marquis de Chépy, le château connait la fin de sa construction en 1692[11].

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant les bombardements de 1940, l'église est détruite à 80 %[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Abbeville du département de la Somme.

Elle faisait faisait partie depuis 1801 du canton d'Hallencourt[13]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Gamaches

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription de la Somme.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Huppy était membre de la petite communauté de communes de la Région d'Hallencourt, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, celle-ci a du fusionner avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération de la Baie de Somme dont Huppy fait désormais partie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[14]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1910   Ferdinand Sangnier    
1912   Gustave Joly    
1919   Louis Mellier    
1944   Armand Thibault    
1952   Damase Daquet    
1959   Jacques Buiret    
1983 1985 Alain Patrick Hurdequint    
1985 1989 Jean-Marie Lepage    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 1995 Pierre Boutroy    
juin 1995 2008 Jean-Marie Lepage    
mars 2008[15] Juillet 2011[16] Michel Pignel   Décédé en fonction
septembre 2011[16] En cours
(au 23 juillet 2020)
Aymerick Cœuilte   Dirigeant d'entreprise
Vice-président de la CA de la Baie de Somme (2020 → )
Réélu pour le mandat 2020-20260[17],[18]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2018, la commune comptait 764 habitants[Note 3], en diminution de 5,8 % par rapport à 2013 (Somme : −0,18 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8757269049968999601 0281 0301 075
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0541 0591 1331 1191 0961 0711 0471 0111 004
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
972922867774754740701608600
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
614631579592590694761771780
2013 2018 - - - - - - -
811764-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En matière d'enseignement primaire, les communes de Doudelainville, Vaux-Marquenneville, Citerne, Huppy et Frucourt sont associées au sein d'un regroupement pédagogique concentré (RPC) dont le siège est à Huppy[22].

Sports[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs clubs sportifs dans la commune :
  • l'AS Huppy, club de football évoluant en district ;
  • le judo club de Huppy ;
  • Huppy détente et loisirs, club de gymnastique ;
  • Kalipso huppinoise, association pour la pratique de la danse

.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château :
    il fut le poste de commandement du colonel Charles de Gaulle lors de la bataille d'Abbeville (du au ). Le château, du XVIIe siècle en brique, est constitué du corps de logis flanqué de deux tours et accolé perpendiculairement à un corps de logis secondaire dans le prolongement des ruines de l'ancien château du XVIe siècle[23] ; le parc est agrémenté de topiaires[24].
  • Église Saint-Sulpice de style gothique flamboyant, restaurée après 1945[25], avec des vitraux historiés de 1545 restaurés à la fin du XIXe siècle[26].
    Dans le clocher, un petit musée a été aménagé. Il est consacré à une évocation des trois passages du général de Gaulle dans ce petit village du Vimeu et présente des objets d'art sacré, des objets de la vie quotidienne d'autrefois et des marionnettes de Lucien Caron.
  • Croix de cimetière près de l'église, du XIIIe siècle, classée Monument historique en 1912[27].
  • Monument aux morts[28].
  • Buste du général de Gaulle, situé près du portail du château, sur la place du village, honore sa mémoire.
  • Le monument commémoratif de la bataille d'Abbeville s'élève à l'entrée ouest du village. Ce monument, inauguré le , commémore à la fois les victimes des combats et la réconciliation franco-allemande. On peut lire cette dédicace gravée sur le monument :
    « Bataille d'Abbeville 20 mai - - À la mémoire des soldats alliés et adversaires tombés en ce lieu de Picardie. 
    Que leurs descendants fassent l'Europe et que leur sacrifice nous enseigne à défendre ensemble la Patrie de la vie
     ».
  • Le village compte deux musées. Ils sont consacrés à la mémoire agricole et à l'histoire du village[12].
  • Chapelle de l'Ecce Homo. Bâtie à l'emplacement d'une ancienne chapelle en bois et torchis, reconstruite en 1750 par Augustin Emmanuel de Sainte Aldegonde, écuyer, seigneur du Quesnel, habitant Huppy[29].
  • Vierge à l'enfant, face à la route de Béhen, à Trinquies[29].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Huppy Blason
D'azur au chevron d'argent accompagné de trois huppes du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias
Alias du blason de Huppy
D'azur à trois faces ondées d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Huppy », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).
  • Huppy patrimoine

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Abbeville », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Site Huppy.net
  10. Lire en ligne la communication de la Société d'émulation historique d'Abbeville, datée de 1888.
  11. http://www.huppy.net/articles.php?lng=fr&pg=63
  12. a et b Vincent Hervé, « Ambassadeurs 7/7, deux laboureurs du passé », le Courrier picard, édition Picardie maritime, p. 6.
  13. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. « Huppy », sur le site de Quiélire, (consulté le ).
  15. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le ).
  16. a et b http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Aymerick-Coeuilte-elu-maire
  17. Réélu pour le mandat 2014-2020 : Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 11 avril 2014, p. 11.
  18. « Huppy 80140 », Résultats aux municipales 2020, sur https://www.lemonde.fr (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  22. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, , p. 9.
  23. « Château à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le ).
  24. « Jardin d'agrément du château d'Huppy à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le ).
  25. « Église à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le ).
  26. « Verrières à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le ).
  27. « Croix à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le ).
  28. Source : Mémorial morts pour la France (80): nombre de morts
  29. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 106 (ASIN B000WR15W8).
  30. « Martine Blanchart : Auteur chez Edilivre », sur Edilivre (consulté le ).
  31. « Exposition et Dédicaces : Jean-Pierre Parant », HUPPY.NET,‎ (lire en ligne, consulté le ).