Dreuil-lès-Amiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dreuil, lès et Amiens.
Dreuil-lès-Amiens
L'accès à l'église et au cimetière signale la présence d'une tombe d'un combattant du Commonwealth.
L'accès à l'église et au cimetière signale la présence d'une tombe d'un combattant du Commonwealth.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Somme
Intercommunalité Communauté d'agglomération Amiens Métropole
Maire
Mandat
Maria Trefcon
2017-2020
Code postal 80470
Code commune 80256
Démographie
Gentilé Dreuillois
Dreuilloises
Population
municipale
1 537 hab. (2014)
Densité 483 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 58″ nord, 2° 13′ 49″ est
Altitude Min. 12 m – Max. 87 m
Superficie 3,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Dreuil-lès-Amiens

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Dreuil-lès-Amiens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dreuil-lès-Amiens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dreuil-lès-Amiens
Liens
Site web ville-dreuil-les-amiens.fr

Dreuil-lès-Amiens est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située immédiatement à l'ouest d'Amiens, la commune s'est étendue sur les rives de la Somme et sur les pentes du plateau environnant. Les lotissements réalisés sur le plateau, au sud, représentent 65 % de la population[1].

L'agglomération est traversée par la route départementale RD 1235, l'axe Abbeville-Amiens. Au point de vue ferroviaire, une halte sur la ligne Paris-Boulogne dessert la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les premiers textes concernant Dreuil sont datés de 1120[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des silex taillés et des armes attestent d'une occupation des lieux aux temps préhistoriques.

Les restes d'une villa gallo-romaine ont été mis au jour dans la commune. Ils sont encore visibles au XVIIIe siècle[1].

En 1120, la seigneurie relève de celle d'Ailly-sur-Somme.

Le castel de Dreuil, propriété de la seigneurie d'Amiens, ainsi que le grenier à sel qui en dépend, sont détruits à la Révolution. Leurs pierres servent à la construction de l'école[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2017 Michel Thiéfaine    
mai 2017[2] en cours
(au 22 mai 2017)
Maria Trefcon   Universitaire

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 537 habitants, en augmentation de 21,21 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
251 312 324 385 380 386 407 378 412
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
430 441 423 401 410 411 401 437 436
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
506 554 536 606 555 557 526 531 566
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
569 602 1 077 1 408 1 613 1 476 1 290 1 278 1 537
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école Jules Ferry relève d'un regroupement pédagogique concentré avec restauration scolaire et garderie[1]. La suite de la scolarité s'effectue au collège Édouard Lucas d'Amiens[1].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Portail de l'église.
  • Église Saint-Riquier. Elle a été construite en 1850-1860 par un élève de Viollet-le-Duc. L'église précédente datait du XVIe siècle[1].
  • Le menhir sur la place, un des plus gros connus dans la région.
  • Monuments aux morts.
  • Le marais, apprécié pour la promenade et la pêche.

Activités associatives, culturelles, festives, touristiques et sportives[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Inventaire général du Patrimoine culturel. Églises et chapelles des XIXe et XXe siècles (Amiens métropole). Textes : Isabelle Barbedor. Photographies : Thierry Lefébure (collection Parcours du Patrimoine no 331). Lyon : Lieux-Dits, 2008, 72 pages. (ISBN 978-2-914528-47-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Site de la mairie.
  2. « Maria Trefcon sera la maire de Dreuil-les-Amiens » [PDF], Courrier Picard, (consulté le 22 mai 2017)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. « Le palmarès des villes et villages fleuris », Le Courrier picard édition de l'Oise,‎