Friaucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Friaucourt
Friaucourt
La mairie.
Blason de Friaucourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité CC des Villes Sœurs
Maire
Mandat
Jean-Michel Delrue
2020-2026
Code postal 80460
Code commune 80364
Démographie
Gentilé Friaucourtois
Population
municipale
712 hab. (2018 en diminution de 9,41 % par rapport à 2013)
Densité 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 24″ nord, 1° 28′ 36″ est
Altitude Min. 70 m
Max. 114 m
Superficie 4,16 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Béthencourt-sur-Mer
(ville-centre)
Aire d'attraction Friville-Escarbotin
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Friville-Escarbotin
Législatives 3e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Friaucourt
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Friaucourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Friaucourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Friaucourt
Liens
Site web https://friaucourt.fr

Friaucourt est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Cliquer sur l'image pour agrandir.

Friaucourt est un village picard du Ponthieu proche du littoral de la Manche (mer) situé à 2,5 km du bourg d'Ault, à l'intersection des routes départementales D 19 et D 63. Il se trouve à 10 km du Tréport, 29 km d'Abbeville et 76 km d'Amiens[1].

Friaucourt est desservi par la ligne d'autocars no 2 (Mers-les-Bains - Friville - Abbeville) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, chaque jour de la semaine sauf le dimanche et les jours fériés[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Friaucourt est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Béthencourt-sur-Mer, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[6] et 2 508 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Friville-Escarbotin, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 33 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[9],[10].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (86,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (86,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (77,7 %), zones urbanisées (13,8 %), prairies (8,5 %)[11].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[12].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Froocortis nous est donné par Hariulf en 960. Friaucours apparaît en 1186, dans une délimitation du comté d'Amiens[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1925 1944 Jules Lecat   Conseiller général, instituteur, briquetier, agriculteur.
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1988   René Rambure DVG  
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 septembre 2017[14] Guy Depoilly PS Directeur d'école en retraite
Démissionnaire
octobre 2017 juillet 2020[15] Gilles Croizé[16] LREM Proviseur de lycée retraité
Officier des palmes académiques.
juillet 2020[17],[18] En cours
(au 16 décembre 2020[19])
Jean-Michel Delrue    

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune s'est retirée en 2019 du projet de parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime avec Allenay et Oneux[20],[17].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[22].

En 2018, la commune comptait 712 habitants[Note 3], en diminution de 9,41 % par rapport à 2013 (Somme : −0,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
248265299263263293304315319
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
322340352358350360379354352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347366365361418476434411414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
601605696761708669702707711
2013 2018 - - - - - - -
786712-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d'hommes (0 à 14 ans = 20,3 %, 15 à 29 ans = 10,8 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 22,2 %, plus de 60 ans = 25,6 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 12,5 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 25,7 %).
Pyramide des âges à Friaucourt en 2007 en pourcentage[25]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
0,3 
7,8 
75 à 89 ans
8,0 
17,2 
60 à 74 ans
17,4 
22,2 
45 à 59 ans
22,5 
21,1 
30 à 44 ans
22,5 
10,8 
15 à 29 ans
12,5 
20,3 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une école primaire, élémentaire et maternelle, qui compte 94 élèves à la rentrée 2017[27]. Un service de garderie et la cantine scolaire complètent le service[28].

Économie[modifier | modifier le code]

La municipalité joue la carte du tourisme en proposant son camping-village de vacances Au chant des oiseaux, à quelques minutes de la côte picarde[29].

Un commerce de viande en gros est établi dans la commune[29].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité[30],[31], bâtie en moellons de craie, contrefortée en brique, avec des ouvertures romanes. Elle renferme une dalle funéraire de 1754 gravée au nom de Louise Charlotte de Créquy[32],[33].
  • Le monument aux morts représente un soldat montant la garde, tout en couleurs. Il s'agit d'une des variantes de la série H. Jacomet, spécialiste du monument aux morts « en série ». Les noms des disparus de la Grande guerre y figurent mais aussi ceux des opérations militaires qui ont suivi.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vers 1580, Claude Vendôme, chevalier du roi, est seigneur de Friaucourt quand le port de la ville d'Ault est envahi par la mer[29],[34].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Friaucourt Blason
D'argent à six losanges de sable, 3, 2 et 1[35].
Détails
Armes anciennes de la famille de Friaucourt[36].
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Friaucourt », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 25 décembre 2020).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. ViaMichelin.
  2. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  6. « Unité urbaine 2020 de Béthencourt-sur-Mer », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 5 avril 2021).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Friville-Escarbotin », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 28 mai 2021)
  12. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 28 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  13. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, tome 1, p. 411-412, vue 210/269, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  14. Julien Levasseur, « Le maire Guy Depoilly annonce sa démission : Le maire de Friaucourt, Guy Depoilly, a profité de la cérémonie des vœux pour annoncer sa démission. Après 22 ans à la tête de la commune, il souhaite se consacrer à sa famille. Gilles Croizé prendra sa succession », L'Éclaireur du Vimeu,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020).
  15. « Maire sortant, Gilles Croizé renonce à sa candidature à Friaucourt : Gilles Croizé, édile de Friaucourt (Somme), explique sa décision par une volonté de renouvellement du conseil municipal afin d'en finir avec les divisions du mandat qui s'achève », L'Éclaireur du Vimeu,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020) « À 3 semaines du second tour des élections municipales, le maire sortant Gilles Croizé s’est désisté de la liste qu’il a menée lors du 1er tour le 15 mars dernier. Ce dernier, qui a fait connaître sa décision aux habitants via un communiqué, explique sa décision : « Il faut absolument qu’une liste entièrement nouvelle soit présentée afin de sortir définitivement le village des difficultés que nous avons eu avec l’ancien maire (Guy Depoilly, ndlr) ».
  16. C. DI M., Le Courrier picard, « Gilles Croizé, maire attentif », édition Picardie maritime, , p. 14.
  17. a et b Benjamin Radeau, « L'ancien adjoint Jean-Michel Delrue face au maire sortant à Friaucourt : Adjoint de Gilles Croizé jusqu'en 2018, Jean-Michel Delrue se présente désormais face à lui à Friaucourt (Somme). Il est rejoint par 8 actuels conseillers municipaux », L'Éclaireur du Vimeu,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2020) « Même discrétion sur le sujet du Parc Naturel Régional Baie de Somme – Picardie Maritime. Friaucourt est l’une des 3 communes dans le périmètre éligible, avec sa voisine Allenay (Somme) et la commune d’Oneux (Somme), à avoir refusé d’y adhérer. Interrogé sur sa position sur le sujet, maintenir la commune hors du Parc ou finalement l’intégrer, le candidat n’a pas souhaité exprimer sa position pour le moment ».
  18. « Une passation sans le maire sortant », Le Courrier picard,‎ , p. 19.
  19. « Privés de conseil à Friaucourt », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2020) « À Friaucourt, la municipalité n’a autorisé aucun journaliste à assister aux deux dernières séances du conseil municipal, qui se sont tenues le 20 novembre et le 10 décembre ».
  20. Magali Mustioli-Herce, « Parc naturel régional : pourquoi trois communes n’en veulent pas : Allenay, Friaucourt et Oneux ont refusé en conseil municipal d’intégrer le futur parc naturel régional. Si Allenay et Friaucourt sont en limite de périmètre, Oneux est en son cœur. Le dossier continue malgré tout sur sa lancée. Objectif : une labellisation en fin d’année. », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2020) « Sur les 137 communes, trois ont décidé de refuser leur entrée dans le parc naturel : Allenay et Friaucourt, en bordure sud du périmètre, et Oneux, au cœur du Ponthieu, près de Saint-Riquier (...) À Friaucourt, le problème s’explique par un contexte politique tendu entre majorité et opposition. Le maire, Gilles Croizé, dit ne pas comprendre la position de son conseil : «  Je suis à fond pour et je considère que c’est une erreur magistrale. L’opposition a décidé de voter contre et je ne comprends pas leur motivation qui porte préjudice au village. Je le regrette profondément.  » Interrogé, Jean-Michel Delrue, membre de l’opposition, avoue «  une décision purement politique contre le maire  », puis modère : «  Nous manquons d’informations et c’est aussi beaucoup d’argent pour une commune comme la nôtre, endettée pour encore un mandat ».
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  25. « Évolution et structure de la population à Friaucourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010).
  26. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010).
  27. L'école sur le site du ministère de l'éducation nationale.
  28. Site communal.
  29. a b et c Friaucourt sur le site de la communauté de communes.
  30. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Église de Friaucourt, d'après nature 12 juin1853. Armoiries sculptées sur la chaire de l'église de Friaucourt [1759]. Juillet 1853. Entrée de l'église de Friaucourt. (inscription sur fronton). 12 juin 1853 », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 25 décembre 2020).
  31. L.Gillard, « dessin : Eglise de Friaucourt », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville, (consulté le 25 décembre 2020).
  32. Généalogie Coudoulière.
  33. L.Gilliard, « Relevé : Pierre tombale de la famille de Créquy, du marquis de Gouffier dans l'église de Friaucourt », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 25 décembre 2020).
  34. Histoire du bourg d'Ault, Jean Monborgne, 1989, édition Bertout, Luneray.
  35. « 80364 Friaucourt (Somme) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 8 juillet 2020).
  36. L. Gillard, « Dessin : Armoiries sculptées sur la chaire de l'église de Friaucourt [1759]. », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 25 décembre 2020).