Friaucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friaucourt
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Friville-Escarbotin
Intercommunalité Communauté de communes des Villes Sœurs
Maire
Mandat
Gilles Croizé
2017-2020
Code postal 80460
Code commune 80364
Démographie
Population
municipale
793 hab. (2014 en augmentation de 12,32 % par rapport à 2009)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 24″ nord, 1° 28′ 36″ est
Altitude Min. 70 m
Max. 114 m
Superficie 4,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Friaucourt

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Friaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Friaucourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Friaucourt
Liens
Site web http://www.mairie-de-friaucourt.fr/

Friaucourt est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Situé à 2,5 km du bourg d'Ault, à l'intersection des routes départementales D 19 et D 63, le village se trouve à 10 km du Tréport, 29 km d'Abbeville et 76 km d'Amiens[1].

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Cliquer sur l'image pour agrandir.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Froocortis nous est donné par Hariulf en 960. Friaucours apparaît en 1186, dans une délimitation du comté d'Amiens[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1580, Claude Vendôme, chevalier du roi, est seigneur de Friaucourt quand le port de la ville d'Ault est envahi par la mer[3],[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1925 1944 Jules Lecat   Conseiller général, instituteur, briquetier, agriculteur.
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 2017 Guy Depoilly PS Directeur d'école en retraite, démission.
octobre 2017 en cours
(au 21 octobre 2017)
Gilles Croizé   Proviseur retraité[5].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2014, la commune comptait 793 habitants[Note 1], en augmentation de 12,32 % par rapport à 2009 (Somme : +0,33 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
248 265 299 263 263 293 304 315 319
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
322 340 352 358 350 360 379 354 352
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
347 366 365 361 418 476 434 411 414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
601 605 696 761 708 669 702 707 711
2013 2014 - - - - - - -
786 793 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,3 %, 15 à 29 ans = 10,8 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 22,2 %, plus de 60 ans = 25,6 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 12,5 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 25,7 %).
Pyramide des âges à Friaucourt en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
0,3 
7,8 
75 à 89 ans
8,0 
17,2 
60 à 74 ans
17,4 
22,2 
45 à 59 ans
22,5 
21,1 
30 à 44 ans
22,5 
10,8 
15 à 29 ans
12,5 
20,3 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une école primaire, élémentaire et maternelle, qui compte 94 élèves à la rentrée 2017[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

La municipalité joue la carte du tourisme en proposant son camping-village de vacances Au chant des oiseaux, à quelques minutes de la côte picarde[3].

Un commerce de viande en gros est établi dans l'agglomération[3].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité, bâtie en moellons de craie, contrefortée en brique, avec des ouvertures romanes. Elle renferme une dalle funéraire de 1754 gravée au nom de Louise Charlotte de Créquy[13].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
  • Le monument aux morts représente un soldat montant la garde, tout en couleurs. Il s'agit d'une des variantes de la série H. Jacomet, spécialiste du monument aux morts « en série ». Les noms des disparus de la Grande guerre y figurent mais aussi ceux des opérations militaires qui ont suivi.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. ViaMichelin.
  2. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, tome 1, p. 411-412, vue 210/269, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  3. a, b et c Friaucourt sur le site de la communauté de communes.
  4. Histoire du bourg d'Ault, Jean Monborgne, 1989, édition Bertout, Luneray.
  5. C. DI M., Le Courrier picard, « Gilles Croizé, maire attentif », édition Picardie maritime, 21 octobre 2017, p. 14.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  10. « Évolution et structure de la population à Friaucourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  12. L'école sur le site du ministère de l'éducation nationale.
  13. Généalogie Coudoulière.