Allery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Allery
Église de la Trinité.
Église de la Trinité.
Blason de Allery
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Hallencourt
Maire
Mandat
Bernard Lamotte
2014-2020
Code postal 80270
Code commune 80019
Démographie
Population
municipale
810 hab. (2013)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 55″ Nord 1° 54′ 03″ Est / 49.9653, 1.9008
Altitude Min. 28 m – Max. 127 m
Superficie 13,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Allery

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Allery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Allery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Allery

Allery est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est implantée à l'ouest du département, au croisement de l'axe nord-sud reliant virtuellement Hallencourt à Métigny et de l'axe est-ouest entre Airaines et Oisemont.

Le village s'étire dans une petite vallée verdoyante à l'ouest d'Airaines, de laquelle pointe le clocher visible depuis la route menant à Oisemont.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dès 1138, Jean, comte de Ponthieu, nous donne Allery mais aussi Hallery. Allery-sous-Airaines est mentionné en 1372 pour Dom Grenier tandis qu'Allery-le-Quayet est relevé par Ernest Prarond en 1854[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une villa datée des IIe et IIIe siècles est relevée par Roger Agache lors de prospections aériennes[2].

À partir de 1820, la production de la toile prend un tournant expansionniste avec l'apparition d'une fabrique locale. Cette activité perdurera pour s'éteindre au milieu du XXe siècle[3].

Commémoration 1939-1945.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Allery faisait historiquement partie du canton de Hallencourt. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Gamaches.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Le village fait partie de la communauté de communes de la Région d'Hallencourt.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Bernard Lamotte LR Vice-président de la CC de la Région d'Hallencourt (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]


Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 810 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
715 723 877 908 1 006 971 951 944 984
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
989 1 039 1 093 1 105 1 124 1 160 1 262 1 228 1 131
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 123 1 091 1 080 959 931 920 924 943 929
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
911 911 863 790 736 752 760 786 806
2013 - - - - - - - -
810 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école primaire.

Près de la mairie, la commune gère une école primaire, élémentaire et maternelle.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.
Ligne de chemin de fer avant son déclassement et retrait définitif.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Théophile Désiré Bretel, capitaine d'infanterie sous l'Empire, né le 3 octobre 1784 à Allery, chevalier de la Légion d'honneur.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Allery (Somme).svg

Les armes de la commune peuvent se blasonner ainsi : De sable à trois flanchis d'or accolés, mis en bande et combinés entre eux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armand Maillard, Allery autrefois et aujourd'hui, 1922.
  • Arthur Lecointe, Ch' marchand ed'serpillères, Éklitra, 2001.
  • Bernadette Défente-Allot, Femmes d'Allery, 2001.
  • Christian Leguay, 120 ans de tissage à Allery.
  • René Boyenval, René Debrie, René Vaillant, Répertoire des Noms de Famille de la Somme en 1849, 232 pages, éditions Éklitra, Amiens, 1972.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire topographique du département de la Somme. - Tome 1 : de Aaron-le-Fontaine à Luzière-lès-Conty, 1867-1878, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  2. Photo aérienne, 36è photo de la page.
  3. Jean-René Blin, Le tissage, à Hallencourt et sa proche région, extrait du bulletin de la société d'émulation d'Abbeville, tome XXX, fascicule 5, 2010, p. 635.
  4. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  7. Source : Mémorial morts pour la France (80): nombres de morts
  8. Source: Fcvnet