Pont-de-Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont (toponyme) et Metz (homonymie).
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Pont-de-Metz
Image illustrative de l'article Pont-de-Metz
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Amiens-7
Intercommunalité Communauté d'agglomération Amiens Métropole
Maire
Mandat
Loïc Bulant
2014-2020
Code postal 80480
Code commune 80632
Démographie
Gentilé Messipontins
Messipontines
Population
municipale
2 385 hab. (2014)
Densité 310 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 52′ 50″ nord, 2° 14′ 34″ est
Altitude Min. 22 m – Max. 85 m
Superficie 7,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Pont-de-Metz

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Pont-de-Metz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pont-de-Metz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pont-de-Metz
Liens
Site web pontdemetz.fr

Pont-de-Metz est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.


Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sud-ouest et à l'ouest d'Amiens, la localité en est limitrophe. Pont-de-Metz est desservie par la route départementale 1029. Le territoire communal est traversé par l'autoroute A16 (A16). L'Autoroute A29 établit sa jonction avec l'A16 dans la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pont-de-Metz
Saveuse et Amiens
Ferrières Pont-de-Metz Amiens
Saleux Salouël

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu’au XIIe siècle, le nom du village s’écrit Mes ou Mez, mot venant du latin mansus. À la fin du Ve siècle, une propriété rurale s’appelait mansus[Note 1]. La transformation du mot mansus a donné mas en langue d’oc et mes en Langue d'oïl.

« Pont de Metz » tire son nom d’un pont enjambant la rivière Selle, près d’un lieu habité[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

En 2006, lors de la construction de logements, des fouilles ont permis de découvrir des sites mésolithiques[Note 2] sur des positions d’anciennes berges de la Somme et de la Selle[2].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Des voies romaines ont traversé le territoire communal[1].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les familles de Bery, de Saint Souplis, de Belloy, de Berthe et de Cléri ont possédé la seigneurie[1].

En 1415, Henri V, roi d’Angleterre, campe au Pont de Metz. Ses troupes pillent notamment les vignes[1].

Temps modernes[modifier | modifier le code]

En 1793, après l’abolition des privilèges, les deux seigneuries sont réunies pour former la commune actuelle[1].

Au XIXe siècle, des brasseries de cidre, poiré, bière, de petits ateliers de textile, des ciriers apiculteurs et une fabrique de bougies et de cierges (une trentaine d’ouvriers en 1880) constituaient l'activité principale communale[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Pont-de-Metz Blason De gueules au pont à trois arches d'or crénelé et maçonné de sable, posé sur une rivière d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 2014 Gérard Alarcon-Garcia[3] PS  
2014[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Loïc Bulant    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 3].

En 2014, la commune comptait 2 385 habitants, en augmentation de 15,05 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
540 585 627 674 764 782 770 740 744
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
721 780 933 838 787 885 997 1 008 1 146
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
947 1 068 1 104 1 162 1 148 1 096 996 1 009 1 057
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 016 1 064 1 028 1 231 1 494 1 656 1 827 2 195 2 385
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

De la maternelle à la fin du primaire, l'école « Pierre et Marie Curie » accueille les enfants de Pont-de-Metz[1].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Face est du monument aux morts, donnant sur le portail de l'église.
Article détaillé : Cyr de Tarse.
  • L'Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, à campenard, récemment restaurée (vraisemblablement vers les années 2000).
L'édifice, bâti en surplomb de chemins se croisant à l'est et au sud, domine l'assez large vallée de la Selle à laquelle elle présente son chevet. À l'intérieur, les fonts baptismaux ne se trouvent plus à l'entrée, sous le clocher, comme le veut la tradition. Ils furent déplacés pour être avancés près du chœur lors du programme de restauration. Plusieurs mentions de donateurs de la paroisse de la fin du XIXe siècle sont visibles : une plaque de métal en forme de blason concerne la donation et la bénédiction des stations du chemin de croix (15 août 1895), et le bas de plusieurs vitraux.
L'église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte doit son nom à saint Cyr et à sa mère sainte Julitte, deux martyrs chrétiens du IVe siècle. Une statue du saint se trouve dans une niche extérieure, au-dessus du porche de l'église[1].
  • Château du XIXe siècle qui a remplacé celui du XVe siècle.
  • Manoir, propriété de la famille Fournier de Saint-Amand pendant les trois-quarts du XVIIIème siècle. Le corps principal du logis est rebâti en 1848. Le pigeonnier du manoir, un colombier féodal, a conservé ses nichoirs et son échelle tournante[1].
  • Monument aux morts : dressé à l'entrée (à l'intérieur) du cimetière, dans la montée, il fait face à l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • V. Joron, Un village picard, Pont de Metz, 1951, édité en 2000.
  • Daniel Junghans, Une balade dans Pont de Metz, tomes 1, 2 et 3, 1987 (ASIN B005KGYEC4).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du latin : habiter, demeurer.
  2. Le mésolithique va de 9 600 à 5 500 avant notre ère.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Site de la commune.
  2. Rapport d'activité 2006 de l’Inrap, {{|page|102.}}.
  3. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ (consulté le 28 février 2009)
  4. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .