Flesselles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flesselles (homonymie).
Flesselles
La mairie, caractérisée par l'élégance de l'encadrement de sa porte et de ses fenêtres.
La mairie, caractérisée par l'élégance de l'encadrement de sa porte et de ses fenêtres.
Blason de Flesselles
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Flixecourt
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage et de l'Hallue
Maire
Mandat
Bernard Binoist (PS)
2014-2020
Code postal 80260
Code commune 80316
Démographie
Gentilé Flessellois
Population
municipale
2 122 hab. (2014)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 07″ nord, 2° 15′ 38″ est
Altitude Min. 57 m – Max. 134 m
Superficie 20,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Flesselles

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Flesselles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flesselles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flesselles

Flesselles est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

À une dizaine de kilomètres au nord de l'agglomération amiénoise, Flesselles est desservi par la route départementale 933 (RD 933).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Flesselles
Havernas Wargnies Naours Villers-Bocage
Vignacourt Flesselles Montonvillers
Vaux-en-Amiénois Bertangles

Sol, hydrographie, relief[modifier | modifier le code]

Le sol est essentiellement constitué de limon éolien des plateaux, d'une épaisseur allant parfois jusqu'à trois mètres, recouvrant un sous-sol crayeux. Des grès épais sont parfois visibles au sud du territoire. Le plateau communal est animé de quelques ravins, témoins d'anciens ruisseaux asséchés. À la fin su XIXe siècle, les puits alimentant le village donnent une eau située à une profondeur de 75 à 90 mètres[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village a connu de nombreuses variations au cours des siècles, entre autres :

  • Flascerii est cité en 1120 par Enguerrand, évêque d'Amiens ;
  • Flaissières en 1133 dans un cartulaire des hospices ;
  • Fleschères en 1535 dans les coutumes du chapitre[2]...

Pour certains le nom du village viendrait d'un lieu où poussaient les fougères. Pour d'autres, la demeure de colons entourée de haies formant des enclos avec des liens tressés serait plutôt l'explication étymologique, issue du latin flexum[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Au sud du village des pierres taillées et polies ont été découvertes[1].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Des fondations, des débris de tuiles et des fragments de poteries ont été datés de l'époque gallo-romaine[1].

Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

Enguerrand e Saveuse et son épouse Marie de Croy ont été seigneurs du lieu[1]

L'abbaye Saint-Jean d'Amiens a possédé plusieurs fiefs dans la commune, aux hameaux d'Olincourt et Savières.

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Les Espagnols mènent des incursions en 1635 et 1636[1]

En 1709, la ferme de Renonval est mise à sac par les troupes de Malborough[1].

À la fin du XIXe siècle, un quart de la population s'adonne au tissage du coton. Deux moulins à vent sont encore en activité[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Flesselles.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D’argent au lion d’azur, la tête courbée en avant ; au chef de gueules chargé de trois besants d’or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.


1825 1885[1] Cavillon   Chevalier de la Légion d'Honneur
  1893[1] Thibaut   Chevalier du Mérite agricole
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Bernard Binoist PS Réélu pour le mandat 2014-2020[3], [4]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 122 habitants, en augmentation de 2,12 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 378 1 467 1 610 1 615 1 718 1 709 1 693 1 751 1 762
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 731 1 661 1 609 1 434 1 390 1 292 1 158 1 110 1 055
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
982 947 865 826 778 720 712 697 656
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
653 730 898 1 361 2 103 2 143 2 004 2 053 2 122
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L’école primaire de Flesselles est école partenaire du Projet Comenius depuis . La Grund und Mittelschule à Altomünster (Bavière) et la "Primary School" à Crook (Angleterre) sont déclarées comme partenaires d’école. Le sujet "Healthy Active Citizens Across Europe" est choisi comme programme.

Sport[modifier | modifier le code]

Flesselles dispose de plusieurs infrastructures sportives au sein de la ville : un gymnase, un club de football mais également un club de rugby, le Rugby Olympique Flesselles (ROF) qui évolue au sein du Comité des Flandres dans le championnat de 1re série[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château[modifier | modifier le code]

Le château du XVIIe et XVIIIe siècles, au pied de la tour (jadis, le château était entourés de sept tours), est le seul vestige de l'ancienne forteresse du XIVe siècle.

Église Saint-Eustache[modifier | modifier le code]

L'édifice néo-gothique commence en mars 2010 à souffrir du temps. Une barrière de sécurité en interdit l'approche latérale. Par ailleurs, les deux pinacles frontaux du clocher ont manifestement perdu des pierres.

L'église Saint-Eustache dont la construction a été terminée en 1871, est de style néo-gothique. Son architecte fut Victor Delefortrie. L'édifice est orienté est-ouest, sans transept. Il comprend une nef et deux bas-côtés, un clocher-porche formant narthex en façade, longueur de la nef : 48 mètres, hauteur maximale de la voûte : 17 mètres, hauteur de la tour : 27 mètres, hauteur de la flèche : 18 mètres[10].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Flesselles est jumelé avec la commune de :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

François Ansart Églises néo-gothiques dans le canton de Villers-Bocage in Histoire et Traditions du pays des coudriers, n° 17, p. 26 à 29.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Notice géographique et historique réalisée par M. Lion, instituteur, 1899, archives départementales de la Somme, Amiens, Lire la notice en ligne sur le site des archives départementales.
  2. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, Amiens, p. 371. Lire le dictionnaire en ligne, sur le site des archives départementales de la Somme, vue 189/269.
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 1er novembre 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « RUGBY OLYMPIQUE FLESSELLES | Comité des Flandres de Rugby », sur comitedesflandresderugby.com (consulté le 26 mai 2016).
  10. Archives départementales de la Somme. Série 99 O