Côte de Beauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Côte de Beauté
La plage des Nonnes à Meschers, sur la Côte de Beauté.
La plage des Nonnes à Meschers, sur la Côte de Beauté.
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Départements Charente-Maritime
Aires protégées Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis
Coordonnées géographiques 45° 38′ 45″ N, 1° 06′ 47″ O
Étendue d'eau Estuaire de la Gironde et océan Atlantique
Extrémités La Palmyre (pointe de la Coubre) (nord)
Meschers-sur-Gironde, (sud)
Nature des rivages Plages de sable
Falaises
Pinèdes (Forêt de la Coubre, des Combots d'Ansoine et de Suzac)
Principales plages Grande Côte
Plage de la Grande Conche
Conche de Saint-Georges
Cours d'eau Estuaire de la Gironde
Route touristique Route verte
Vélodyssée
Origine du nom Comité Miss Europe (1931)

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Côte de Beauté

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Côte de Beauté

La Côte de Beauté est une portion de littoral du Sud-Ouest français située au sud-est de la presqu'île d'Arvert, dans le département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine. Sa capitale est la ville de Royan.

Elle se situe dans le prolongement de la Côte sauvage. Ses limites sont approximativement la pointe de la Coubre, au bord de l'océan Atlantique, sur la commune des Mathes, et les falaises de Meschers-sur-Gironde, sur l'estuaire de la Gironde. Le Conseil national de l'information géographique considère néanmoins que la Côte de Beauté s'étend de la pointe de la Coubre, en Charente-Maritime, jusqu'à la pointe de la Négade, en Gironde[1].

Six stations balnéaires forment l'armature touristique de la Côte de Beauté :

En suivant la définition du Conseil national de l'information géographique, il faudrait également en ajouter deux de plus, Le Verdon-sur-Mer et Soulac-sur-Mer (sur la rive opposée de l'estuaire, en Gironde).

L'appellation Côte de Beauté a été inventée par le comité Miss Europe en 1931 en remplacement de l'ancienne dénomination Côte d'Argent[2], laquelle désigne toujours la portion de littoral néo-aquitain comprise entre Médoc et Pays basque.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CNIG : Côtes de France
  2. Guy Binot, Histoire de Royan et de la presqu'île d'Arvert, Le Croît Vif, p 309