Terres d'oiseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Terres d'oiseaux
Vue panoramique Terres d'Oiseaux.jpg
Vue depuis la tour d'observation
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
120 ha
Administration
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Création
juillet 2010
Site web
Localisation sur la carte de Gironde
voir sur la carte de Gironde
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

Terres d'oiseaux, dénommé aussi réserve de Braud et de Saint-Louis, est un espace naturel et une réserve ornithologique de 120 hectares situé en bordure d'estuaire de la Gironde sur les terres des Nouvelles Possessions. Mosaïque de milieux humides parcourue par trois sentiers de découverte, ce site a été spécialement aménagé pour favoriser la rencontre avec les oiseaux sauvages.

Exploité par la Communauté de communes de l'Estuaire, cet espace, géré en partenariat avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, appartient à la commune de Braud-et-Saint-Louis[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Situé dans les marais du Blayais (zone Natura 2000), Terres d'oiseaux est une mosaïque de milieux humides (prairie humide, étang, roselière, lac…) située en bordure d'estuaire de la Gironde. Limitrophe avec la Charente-Maritime, ce milieu saumâtre constitue un milieu typique estuarien. Ouvert au public dans sa configuration actuelle depuis juillet 2010, ce site, qui appartient à la Commune de Braud Saint Louis, est géré en partenariat avec la communauté de communes de l'Estuaire, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, et le Conservatoire des races rustiques d'Aquitaine.

Les oiseaux[modifier | modifier le code]

L’estuaire de la Gironde, et partant Terres d’oiseaux, sont situés sur un axe migratoire majeur. La préservation de ce site, comme la plupart des milieux humides de l’estuaire de la Gironde, est un élément important pour le phénomène de migration des oiseaux, puisqu’ils constituent une halte nécessaire dans leur long voyage[2]. Outre les hérons, aigrettes, et cigognes, Terres d'oiseaux accueillent de nombreux passereaux paludicoles tels que la gorgebleue à miroir. Plus de 125 espèces d'oiseaux sauvages sont dénombrés chaque année[3]. La réserve est le premier site français de baguage de Bécassine des marais (Gallinago gallinago)[4].

Les parcours[modifier | modifier le code]

Trois sentiers aménagés (boucle premières plumes, découverte ou exploration) sont ouverts au public et peuvent être enchaînés. Outre les classiques observatoires ornithologiques, trois plateformes de lecture du paysage permettent de découvrir les milieux estuariens.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Terres d'oiseaux promise par Sylvain Viaut publié dans Sud-Ouest le 4 février 2011
  2. Parc ornithologique aux Nouvelles Possessions publié sur le site de la commune de Braud. Consulté le 9 février 2011.
  3. La réserve de Baud et de Saint Louis publié sur le site de l'ONCFS. Consulté le 9 février 2011.
  4. Le parc Terres d'oiseaux attire l'attention publié le 9 décembre 2010 dans le Sud-Ouest.