Phare de Patiras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phare de Patiras
Pauillac patiras.JPG

Le phare de Patiras vu de Pauillac

Localisation
Coordonnées
Baigné par
Île
Adresse
Histoire
Construction
Mise en service
Désactivation
Gardienné
non
Visiteurs
oui
Architecture
Hauteur
9 m
Élévation
37 m
Marches
133Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
ARLHS
MarineTraffic
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Gironde
voir sur la carte de Gironde
Red pog.svg

Le phare de Patiras ou Phare Saint-Paul[1],[2] est un phare, aujourd'hui éteint, situé au nord-ouest de l'île de Patiras, sur la commune de Saint-Androny au milieu de l'estuaire de la Gironde, en face de Pauillac, dans le sud-ouest de la France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le phare de Patiras a été édifié sous Napoléon III (par décret du 24 mars 1860) sur l'île de Patiras, il fut allumé le 20 juillet 1879[3]. Le phare mesure 46 mètres (9 mètres d'élévation plus 37 mètres de hauteur de construction) au-dessus du niveau de la mer, pour atteindre son sommet il faut gravir 133 marches (129 intérieures et 4 extérieures).

Fin 1992, le phare est éteint.

Il est affecté au Conservatoire du littoral à titre définitif le 13 mars 2007, et porte le nom de Phare Saint-Paul[1] mais sa gestion et son animation sont confiées à « L’Assaut des Îles ». Il est visitable au départ de Blaye et se loue pour des réceptions dans l’ancienne maison du gardien, qui a été transformée à cet effet par son propriétaire Philippe Lacourt[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17515/13, trois plans du phare de Patiras datant de 1896.