Kristina Mladenovic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mladenovic.
Kristina Mladenovic
Image illustrative de l'article Kristina Mladenovic
Kristina Mladenovic à l'US Open en 2016.
Carrière professionnelle
2008
Nationalité Drapeau de la France France
Drapeau de la Serbie Serbie[1]
Naissance (24 ans)
Drapeau : France Saint-Pol-sur-Mer
Taille / poids 1,84 m (6 0) / 60 kg (132 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 6 718 358 $
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 7
Meilleur classement 12e (19/06/2017)
En double
Titres 17
Finales perdues 12
Meilleur classement 2e (24/10/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/4 1/16 1/4
Double 1/2 V (1) F (1) F (1)
Mixte V (1) F (1) V (1) 1/2
Titres par équipe nationale
Fed Cup Finaliste (2016)
Hopman Cup 1 (2017)

Kristina Mladenovic (en serbe : Кристина Младеновић), née le à Saint-Pol-sur-Mer (Nord), est une joueuse de tennis française qui possède aussi la nationalité serbe[1]. Elle est professionnelle depuis 2008.

Championne du monde junior en 2009, elle est réputée pour la puissance de son service. Depuis 2012, elle fait partie de l'équipe de France de Fed Cup.

En 2013, elle atteint en double mixte, avec Daniel Nestor, la finale de Roland-Garros puis remporte celle de Wimbledon quelques semaines plus tard. Toujours avec Nestor, elle gagne un 2e titre en Grand Chelem à l'Open d'Australie en 2014[2].

En 2016, elle gagne avec sa partenaire Caroline Garcia la finale du double dames de Roland-Garros et atteint celle de l'US Open. Elles sont championnes du monde 2016.

En 2017, elle remporte la coupe Hopman associée à Richard Gasquet et le tournoi WTA Premier de Saint-Pétersbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents lui offrent un précieux soutien, son père étant même son préparateur physique. Elle est issue d'une famille très sportive. Son père Dragan et sa mère Dženita (née Helić) ont représenté l'ancienne Yougoslavie et ensuite la Serbie pour son père, respectivement en handball et en volley-ball. Dragan Mladenović, aujourd'hui à la retraite, a été gardien de but à Dunkerque, Pontault-Combault et, en fin de carrière, à Dijon pour une pige de six mois. Son petit frère Luka est un jeune footballeur professionnel de Calais.

Kristina Mladenovic a affirmé sa domination sur la catégorie 13-14 ans en 2007. Double quart de finaliste des Petits As (2006, 2007), elle remporte son premier titre junior à Sfax (catégorie Grade 3).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Kristina Mladenovic est une joueuse très complète. Ses principaux atouts sont le service, pouvant dépasser les 200 km/h, et le coup droit, avec lequel elle est capable de réaliser un nombre important de coups gagnants. Son revers est lui aussi puissant mais manque de solidité et de précision. Il s'agit de son coup le moins efficace en fond de court. Kristina Mladenovic est donc beaucoup plus à l'aise au coup droit, et ce quelle que soit sa position sur le terrain.

Elle est également très habile au filet, ce qui lui a permis d'obtenir d'excellent résultats en double, avec son entrée dans le top 20 de cette spécialité en mai 2013.

Le principal défaut de cette joueuse concerne ses déplacements, elle a une course plus lente que la moyenne des joueuses à cause de sa grande taille.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Kristina Mladenovic était entraînée par l'ancien joueur de tennis français Thierry Ascione[3].

Son service est particulièrement puissant : elle détient en effet le record féminin de Roland-Garros 2009 à égalité avec Venus Williams (200 km/h)[4].

2009 - Championne du monde Junior[modifier | modifier le code]

Kristina Mladenovic, Roland-Garros 2009.

Kristina Mladenovic est nommée championne du monde junior en simple filles en 2009. Le , elle remporte l'épreuve junior des Internationaux de France de tennis en battant en finale la Russe Daria Gavrilova (6-3, 6-2) et sans avoir perdu le moindre set tout au long du tournoi. Elle dispute également la finale de l'épreuve junior du Tournoi de Wimbledon cette même année, mais s'incline face à la Thaïlandaise Noppawan Lertcheewakarn (3-6, 6-3, 6-1).

2010 - Débuts timides sur le circuit WTA[modifier | modifier le code]

Kristina s'inscrit pour les qualifications de l'Open d'Australie. Elle bat au premier tour Mathilde Johansson (6-1, 6-3), puis Corinna Dentoni (6-2, 4-6, 6-3), mais s'incline au troisième tour sur deux tie-breaks face à Yuliana Fedak. Elle déclare forfait ensuite pour tous les autres tournois à cause d'une blessure au poignet, même si elle va quand même soutenir les joueuses à l'Open GDF Suez (dont Andrea Petkovic).

De retour pour la saison sur terre battue à Marbella, elle gagne une nouvelle fois ses deux premiers tours de qualification (contre Marta Domachowska, et Anastasia Pivovarova) mais perd contre Arantxa Rus dans un match à sens unique (6-1, 6-0). Pour son second tournoi, Barcelone, elle fait encore une fois partie des qualifs mais abandonne au premier tour face à sa compatriote Séverine Beltrame. Au Tournoi de tennis de Cagnes-sur-Mer, en manque de confiance, Kristina s'incline au premier tour face à Tatjana Malek (6-1, 7-6). En double, avec Séverine Beltrame, elles ne s'inclinent qu'en finale, en trois sets. À l'ITF de Prague, passant le premier tour facilement face à une Tchèque, Katerina Kramperová (7-6, 6-0), elle s'incline en trois sets au deuxième tour.

Pour son premier tournoi WTA, où elle a reçu une Wild Card, à Strasbourg, elle passe le premier tour face à Stefanie Vögele en trois sets. C'est son premier match gagné sur le circuit WTA. Au 2e tour, les espoirs tombent, elle se fait balayer par la Lettone Anastasija Sevastova en deux sets, 6-1, 6-2.

Vient Roland-Garros où là aussi elle reçoit une wild card. Elle tombe en simple face à la Chinoise Li Na (tête de série no 11) en 2 sets (7-5, 6-3). Elle est aussi en lice en double dames en compagnie de la Tunisienne Selima Sfar, avec qui elle perd au premier tour face à la paire italienne Errani/Vinci. Elle s'incline au premier tour également en double mixte en compagnie du Français Alexandre Sidorenko face à la paire française Védy/Llodra. Elle annonce sa participation à la Hopman Cup 2011 avec Nicolas Mahut pour représenter la France. Ils gagnent contre la Grande-Bretagne et l'Italie (avec des victoires sur Laura Robson et Francesca Schiavone), mais perdent 0-3 contre les États-Unis, ce qui leur fait prendre la 2e place.

2011 - Retour sur le circuit ITF pour reprendre confiance[modifier | modifier le code]

US Open 2011

Elle joue la Hopman Cup avec Nicolas Mahut. Kristina joue ensuite les qualifications de l'Open d'Australie mais se fait surprendre par Heather Watson 6-3, 6-2. Le début d'année ne sourit pas encore à la française, car elle ne parvient pas à s'extirper des qualifications du tournoi ITF de Grenoble. Elle retombe au-delà de la 300e place au classement WTA.

Le mois de février s'annonce de meilleur augure. Kristina gagne le tournoi ITF de Sutton. Elle s'impose en finale contre Mona Barthel en trois sets (6-3 1-6 6-2). Sa finale outre-manche l'empêche de participer aux qualifications du tournoi ITF de Stockholm. Les organisateurs lui offrent une place dans le tableau final (Special Exempt). Cela s'avère payant puisqu'elle remporte le tournoi de Stockholm en dominant la Néerlandaise Arantxa Rus (6-3, 6-4).

Kristina se rend au Mexique pour le tournoi d'Irapuato et rencontre au premier tour l'Australienne Johanna Konta, qu'elle avait déjà battue à Stockholm. Elle l'emporte très difficilement : 4-6, 6-4, 7-612. Puis, la Hongroise Tímea Babos est écartée 3-6, 6-2, 6-3.

2012 - Premier titre en WTA et entrée dans le top 100[modifier | modifier le code]

Kristina Mladenovic à Sydney en 2012.

Après une année 2011 compliquée, Kristina Mladenovic commence par les qualifications de l'Open d'Australie, où elle passe sans problèmes le premier tour. Elle perd par contre logiquement au tour suivant, mais continue en double, où elle passe un tour. C'est dans cette optique qu'elle est sélectionnée pour la première fois en Fed Cup en février, jouant avec Virginie Razzano le match de double. En juin, alors qu'elle a réussi à se qualifier pour Wimbledon, elle apprend qu'elle est sélectionnée pour ses premiers Jeux olympiques, en double avec Alizé Cornet.

À l'US Open, dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, elle se qualifie pour la première fois de sa carrière au 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem, en évinçant la Néo-Zélandaise Marina Erakovic (7-5, 6-4) et la 20e joueuse mondiale et tête de série no 17 Anastasia Pavlyuchenkova (6-1, 6-2), mais elle chute sur Marion Bartoli (2-6, 4-6).

La semaine d'après, elle passe les qualifications du tournoi de Québec, et rencontre au premier tour Madison Brengle qu'elle bat 7-6, 6-3. Ensuite, elle bat la jeune Allemande Annika Beck 3-6, 6-3, 6-4, puis, en quart de finale, Melanie Oudin 6-0, 6-1. Pour sa première demi-finale, elle tombe avec les honneurs face à Lucie Hradecká tête de série no 8, 7-5, 7-6. Elle remporte par contre le trophée en double associée à Tatjana Malek. Cette semaine lui permet de rentrer dans le top 100 et d'atteindre la trentième place en double. Elle occupe donc le meilleur classement de sa carrière.

Elle remporte le premier titre WTA de sa carrière au tournoi de Taipei, nouveau tournoi instauré par la WTA, en battant la Taïwanaise Chang Kai-Chen (6-4, 6-3) en finale[5]. Elle remporte aussi le double avec la jeune Taïwanaise Chan Hao-ching. Cette (double) victoire revêt un petit caractère historique puisqu'elle remporte ainsi le premier tournoi d'un nouvelle catégorie instaurée par la WTA, entre le circuit ITF et les tournois WTA International, les tournois WTA 125 (initialement appelés WTA Challenger)[6].

2013 - Victoire à Wimbledon et finale à Roland-Garros en double mixte[modifier | modifier le code]

Kristina Mladenovic à Roland-Garros 2013.

Elle commence sa saison 2013 avec l'Open d'Australie, où elle bat au premier tour Tímea Babos mais s'incline au second face à Sloane Stephens.

Elle participe la semaine suivante à l'Open de GDF Suez, à Paris, où dès le premier tour elle crée la surprise en éliminant la 19e joueuse mondiale, Julia Görges, après un match très disputé[7]. Elle réalise à nouveau la sensation au tour suivant en éliminant cette fois la no 22 mondiale, Yanina Wickmayer[8]. En quart de finale, elle continue sur sa lancée en sortant la huitième joueuse mondiale Petra Kvitová en deux sets et se qualifie pour les demi-finales. C'est la première fois qu'elle bat une joueuse du top 10[9],[10]. Cependant, elle s'incline au tour suivant face à Mona Barthel. Ce beau parcours lui permet d'atteindre la 69e place mondiale. Elle joue ensuite son premier simple en Fed Cup contre l'allemande Julia Görges mais elle perd 6-2, 7-6.

Elle participe ensuite au tournoi de Memphis. Elle bat facilement au premier tour Courtney Collins et s'impose également au second tour face à Victoria Duval mais s'incline en quart de finale face à la future finaliste du tournoi Sabine Lisicki. Au terme de ce tournoi, la Française grimpe encore au classement et atteint la 58e place mondiale.

Elle participe la semaine suivante à l'Open du Brésil, où elle entame le tournoi en battant Anne Keothavong puis l'Allemande Tatjana Malek. Elle se qualifie pour les demi-finales après avoir battu Melinda Czink. Mladenovic ne parvient cependant pas à se hisser en finale, battue par la Roumaine Monica Niculescu (future lauréate). Elle grimpe néanmoins encore au classement, elle est désormais 51e mondiale.

Kristina Mladenovic dispute ensuite l'Open d'Indian Wells où elle bénéficie d'une invitation (wild card). Elle est opposée au premier tour à la Sud-Africaine Chanelle Scheepers, qui l'élimine en deux sets.

En double mixte avec Daniel Nestor, pour leur première association ensemble, elle atteint la finale de Roland-Garros où ils s'inclinent contre la paire composée de Lucie Hradecká et František Čermák. Quelques semaines plus tard, toujours avec Daniel Nestor, elle remporte Wimbledon en s'imposant en finale face à Bruno Soares et Lisa Raymond en ayant éliminé les trois premières têtes de série du tournoi. Ils récidivent avec une nouvelle bonne performance à l'US Open où ils atteignent les demi-finales, battus dans un match serré par Andrea Hlaváčková et Max Mirnyi (5-7, 7-64, [10-12]).

2014 - Victoire à l'Open d'Australie en mixte et finale à Wimbledon en double dames[modifier | modifier le code]

Sa saison commence par le tournoi de Hobart, où elle bat Sílvia Soler Espinosa au premier tour et s'incline au tour suivant contre Samantha Stosur dans un match serré où elle lui prend un set.

Elle participe ensuite au premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l'Open d'Australie. En simple, elle perd dès son entrée en lice face à Stefanie Vögele. En double mixte, à la suite de leurs excellentes performances de la saison dernière, elle renouvelle sa collaboration avec Daniel Nestor. Ils remportent le titre et leur deuxième tournoi du Grand Chelem sans perdre un set, vainquant notamment Zheng Jie et Scott Lipsky en demi-finale et la paire Sania Mirza et Horia Tecău lors de l'ultime match. Comme l'indique son partenaire Daniel Nestor lors de la remise du trophée, Kristina Mladenovic se forge une renommée certaine en double[11].

Elle enchaîne ensuite avec le tournoi parisien de l'Open GDF Suez où elle avait été demi-finaliste l'année précédente. Son premier tour est délicat puisqu'elle affronte la joueuse en forme du moment Simona Halep, 10e mondiale. Elle la vainc en deux sets (7-61, 6-4), mais s'incline le lendemain contre Andrea Petkovic (4-6, 2-6).

À partir du mois de mai, elle est entraînée par Yannick Hesse, le père de la joueuse Amandine Hesse qui est également une grande amie de Kristina. Il ne voyagera pas avec elle pendant la quasi-totalité de leur collaboration.

Elle bénéficie d'une wild card pour le tournoi du Grand Chelem de Roland-Garros et réussit l'exploit de battre au premier tour la numéro deux mondiale, la Chinoise Li Na en trois sets (7-5, 3-6, 6-1)[12]. Elle perd au 3e tour contre Andrea Petkovic (4-6, 6-4, 4-6) future demi-finaliste.

À Wimbledon, elle atteint sa première finale de Grand Chelem en double dames aux côtés de la Hongroise Tímea Babos. En double mixte, elle défend son titre aux côtés de Daniel Nestor mais la paire Franco-Canadienne s'incline en demi-finale.

Au Classic de Washington, Kristina bat la tête de série no 1 du tournoi Lucie Šafářová au premier tour (2-6, 6-3, 6-3) mais perdra en quart de finale (3-6, 1-6) contre Kurumi Nara.

Lors de la première édition de l'Open GDF Suez de Limoges, Mladenovic se hisse en finale en simple et en double (avec Tímea Babos) mais perd les deux matchs consécutivement. Cela lui permet de finir malgré tout la saison 2014 à la 67e place.

Le 25 novembre, Kristina Mladenovic annonce sur son compte twitter que Nemanja Kontic rejoint son équipe[13]. Il voyage avec elle pendant l'IPTL durant lequel ils préparent la saison 2015.

2015 - Premier quart de finale de Grand Chelem à l'US Open en simple et no 1 française[modifier | modifier le code]

Kiki commence l'année à Auckland où elle cède au 1er tour face à Elena Vesnina (65-7, 2-6). Elle s'engage à l'Open d'Australie dans les trois compétitions : simple, double, avec Tímea Babos et mixte avec Daniel Nestor. En simple, elle s'arrête au second tour contre Bethanie Mattek-Sands (63-7, 66-7) ; en double, elle est stoppée au deuxième tour par la paire Americano-Tchèque Bethanie Mattek-Sands-Lucie Šafářová (6-4, 62-7, 3-6) ; et en mixte, elle perd le titre obtenu l'année précédente, contre la paire Indo-Suisse Leander Paes-Martina Hingis (4-6, 3-6).

En Fed Cup, elle contribue avec Garcia à la qualification de la France contre l'Italie pour les demi-finales : menée 2 à 0 le premier jour, elles renversent totalement la rencontre. Battant d'abord Sara Errani pour son premier simple à la deuxième journée (6-4, 6-3)[14], et la victoire en double contre les no 1 mondiaux Sara Errani et Roberta Vinci (6-1, 6-2)[15].

Kristina Mladenovic lors de l'Open de Madrid en 2015.

Elle connaît des résultats mitigés dans les tournois suivants : victoires contre Tereza Smitková et Vera Zvonareva à Monterrey au Mexique perdant en quart contre la 6e mondiale Ana Ivanović (3-6, 2-6), puis perd face à Mona Barthel à l'Open d'Indian Wells (États-Unis). Elle se reprend en éliminant Klára Koukalová (6-4, 6-4) au premier tour à Miami (États-Unis)[16], battant au second tour Barbora Strýcová (7-5, 6-2), mais perdant en huitième contre Andrea Petkovic[17].

En avril, demi-finale de la Fed Cup où elles sont rapidement éliminés par les Tchèques alors menée 3-0, perdant contre Petra Kvitová (3-6, 4-6), mais faisant honneur en remportant le double contre Lucie Šafářová et Barbora Strýcová, avec Pauline Parmentier (0-6, 6-3, 10-8).

En mai, elle atteint la finale du tournoi de Strasbourg (sa première en catégorie International)[18], mais perd (6-3, 2-6, 3-6) contre Samantha Stosur tête de série no 3[19].

À Roland-Garros, elle se qualifie pour le troisième tour en battant au premier, la 6e mondiale, Eugenie Bouchard (6-4, 6-4) et Danka Kovinić au second[20]. Cependant elle perdra (4-6, 1-6) contre la Belge Alison Van Uytvanck[21].

En juillet, elle atteint la 35e place mondiale. En double avec Tímea Babos, elle gagne quatre titres en autant de finales, en s'imposant notamment à Dubaï et Rome.

Sur la gazon, elle parvient en demi-finale au tournoi de Birmingham en battant Alison Riske, puis à nouveau Eugenie Bouchard (6-3, 4-6, 6-0), et enfin Barbora Strýcová (7-64, 6-2). Avant de battre, dans un match d'une grosse intensité, la 3e mondiale, Simona Halep (2-6, 6-0, 7-64) et ainsi aller dans le dernier carré[22]. Cependant, elle est vaincue (2-6, 66-7) à ce stade contre Karolína Plíšková en 1 h 22[23]. À Wimbledon, elle perd à nouveau au stade du troisième tour, contre Victoria Azarenka (4-6, 4-6), cap qu'elle n'arrive pas à dépasser[24].

Sur la tournée estivale, à Cincinnati, elle résiste au second tour à la future finaliste, Simona Halep (5-7, 7-5, 4-6) mais s'incline[25].

Lors de l'US Open, elle arrive sans avoir fait de grosses performances mais passe avec maîtrise et solidité son premier tour (6-3, 7-5) contre la tête de série no 30, Svetlana Kuznetsova. Au deuxième tour, elle fait face à Bojana Jovanovski qu'elle bat 7-5, 6-1 dans un jour moins bon que la première journée. Elle affronte au tour suivant, la lucky loser Daria Kasatkina (qui bénéficie de ce statut en raison du forfait de Maria Sharapova), qu'elle bat facilement 6-2, 6-3 en tout juste une heure, et cette performance lui permet d'atteindre pour la première fois les huitièmes de finale d'un Grand Chelem en simple[26]. Elle poursuit son parcours en battant deux jours plus tard la Russe Ekaterina Makarova, 13e mondiale et demi-finaliste l'an dernier, (7-62, 4-6, 6-1) en un peu plus de deux heures, se qualifiant ainsi en quart de finale, où elle affronte l'Italienne Roberta Vinci[27]. Avec ce bon parcours, elle améliore son classement et devient la nouvelle no 1 Française[28]. Elle est cependant battue par Vinci future finaliste sur le score de (3-6, 7-5, 4-6) et son beau parcours s'arrête là en 2 h 31[29].

En octobre, elle annonce qu'elle reprend une collaboration avec Georges Goven[30].

Grâce à ses bons résultats en double avec Tímea Babos tout au long de l'année, elle participe au Masters de double à Singapour. Leur équipe ne parvient cependant pas à se sortir des poules[31].

En novembre, elle annonce qu'elle s'associera en double avec sa compatriote Caroline Garcia avec pour objectif principal les Jeux olympiques de Rio[32].

2016 - Titre en Grand Chelem à Roland-Garros et finale à l'US Open en double, finale de Fed Cup[modifier | modifier le code]

Kristina commence l'année à Brisbane par une défaite au 1er tour face à une autre Française Alizé Cornet 3-6, 4-6. Elle s'engage à l'Open d'Australie dans les trois compétitions : simple, double, avec Caroline Garcia et mixte avec Jo-Wilfried Tsonga. En simple, elle bat au premier tour (alors qu'elle ne l'avait jamais battue) la finaliste de l'édition 2014, Dominika Cibulková en deux petites manches (6-3, 6-4), puis au second tour la qualifiée Nicole Gibbs (6-1, 7-64), pour se qualifier pour la première fois à Melbourne au troisième tour, où elle affrontera la locale Daria Gavrilova[33]. Elle perdra ce match de près de trois heures de jeu : d'abord en perdant le premier set 6-4, puis de remporter le deuxième sur le même score et avec un dernier set de plus d'une heure et demi conclue par l'Australienne à 11-9, laissant éclater sa joie, ainsi que la frustration de la Française où elle ne s'est procurée aucune balle de match[34].

En Fed Cup, elle contribue avec Garcia à la qualification de la France pour les demi-finales comme l'année passée. Perdant d'abord son premier match en simple face à Camila Giorgi (1-6, 6-4, 6-1) en s'écroulant complètement à partir du deuxième set à cause d'une panne de premières balles au service[35]; mais gagne son deuxième match contre Sara Errani (7-64, 6-1) avec plus d'assurance et donnant l'avantage[36].

Pour le début de la tournée de terre battue, elle perd au deuxième tour à Charleston contre Mirjana Lučić en trois manches très serrées et un tie-break perdu 13-15 dans l'ultime manche[37]. Mais en double associée à Caroline Garcia, elles se qualifient pour la finale, et battent les têtes de série no 1 Bethanie Mattek-Sands et Lucie Šafářová (6-2, 7-5), remportant ainsi leur premier titre ensemble[38].

En Fed Cup, la demi-finale se joue à domicile, à Trélazé, contre les Pays-Bas. Elle gagne d'abord son premier match contre Richèl Hogenkamp (6-2, 6-4), avant de perdre le deuxième simple contre Kiki Bertens en deux sets (5-7, 4-6). En double avec Garcia, elles battent la paire Kiki Bertens/Richèl Hogenkamp (4-6, 6-3, 6-3), permettant ainsi de se qualifier pour la finale pour la première fois depuis 2005[39].

La semaine suivante, à Stuttgart, elle est éliminée dès le premier tour, mais en double avec Caroline Garcia elles se qualifient pour la finale, et battent les têtes de série no 1 Martina Hingis et Sania Mirza (2-6, 6-1, 10-6), remportant ainsi leur deuxième titre ensemble en moins d'un mois[40]. Au tournoi de Madrid, en double, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic battent de nouveau les têtes de série no 1 Martina Hingis et Sania Mirza (6-4, 6-4), remportant ainsi leur troisième titre sans perdre le moindre set[41]. L'heure du deuxième tournoi du Grand Chelem sonne à Roland-Garros, en simple elle passe ses deux premiers tours plutôt facilement en deux manches, avant d'affronter la no 1 mondiale Serena Williams, lors duquel elle réalise un super match en étant agressive et poussant l'Américaine a mieux jouer, perdant malgré tout (4-6, 610-7) mais avec les honneurs et un deuxième set très serré[42]. En double avec Garcia, en tant que tête de série no 5, elle se qualifie pour la deuxième fois d'une finale en double d'un Grand Chelem, en ayant laisser échappée deux manches sur le parcours en battant successivement les paires Annika Beck/Wickmayer (6-4, 6-2), les compatriotes Johansson et Parmentier (6-1, 4-6, 6-2), les Allemandes Friedsam et Siegemund (6-3, 6-2). Puis en quart, Kiki Bertens/Johanna Larsson (7-5, 6-3) et en demi-finale, la paire Russe Gasparyan et Kuznetsova (6-4, 4-6, 6-3)[43]. En finale, elles affrontent la paire Ekaterina Makarova/Elena Vesnina tête de série no 7, qu'elles battent (6-3, 2-6, 6-4) au terme d'une lutte acharnée de plus de deux heures. Réalisant une belle performance puisqu'il s'agit du premier double féminin français à s'imposer depuis 45 ans du côté de la porte d'Auteuil[44],[45].

Kristina Mladenovic au Citi Open en 2016.

Pour entamer la saison sur gazon, elle participe au tournoi de Bois-le-Duc, en qualité de tête de série no 3. Elle bat successivement Yaroslava Shvedova, les qualifiées Natalia Vikhlyantseva et Elise Mertens, puis, en trois sets (2-6, 6-3, 6-4), son amie Belinda Bencic, 8e joueuse mondiale et tête de série no 1[46]. Elle se qualifie ainsi pour la finale du tournoi, où elle s'incline face à l'Américaine Coco Vandeweghe, tête de série no 6, sur le score de (5-7, 5-7), laissant passer une belle occasion. La semaine suivante, à Majorque, elle est éliminée dès le premier tour par l'Allemande Sabine Lisicki, joueuse particulièrement redoutable sur gazon, sur le score de (4-6, 4-6).

À Wimbledon, en simple, elle est battue dès son entrée en lice par Aliaksandra Sasnovich, 97e mondiale, sur le score de 3-6, 3-6, alors qu'elle jouait en qualité de tête de série no 31. En double, accompagnée par Caroline Garcia et profitant du statut de tête de série no 2, elles se qualifient pour les quarts de finale, battant successivement les paires Schuurs/Voráčová (6-2, 6-2), Peng et Zhang Shuai (0-6, 6-3, 6-4) et, sur abandon, les Espagnoles Garrigues et Santonja. Elles sont finalement battues par Karolína Plíšková et Julia Görges, paire tête de série no 8, sur le score de 69-7, 3-6[47].

Pour les Jeux olympiques en simple, elle passe son premier tour contre Aleksandra Krunić, avant de perdre au tour suivant dans un match épique de plus de trois heures face à Madison Keys 9e mondiale, (5-7, 7-64, 65-7) avec une fin frustrante, passant tout prêt de la victoire[48]. En double avec Caroline Garcia alors tête de série no 2, elle s'incline de façon surprenante contre la paire Japonaise Misaki Doi/Eri Hozumi en trois manches dès le premier tour, réduisant à néant les chances de médaille. Mais la Française réglera ses comptes après le match en chargeant la FFT de la confusion d'avant-match à propos de la couleur de la tenue de sa partenaire, différente de la sienne, et reprochant vivement à la FFT de ne leurs avoir rien dit[49]. Conséquence de ses paroles, elle est suspendu avec Garcia à titre conservatoire de la FFT juste avant le début de l'US Open, ce qui provoquera d'autre agacements[50],[51]. Alors quart de finaliste l'an passé, elle perd en simple au deuxième tour contre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, encore une fois dans un match accroché (2-6, 6-4, 65-7)[52]. En double accompagnée par Caroline Garcia et profitant du statut de tête de série no 1, elles se qualifient pour les quarts de finale, battant successivement les paires Kurumi Nara et Naomi Osaka (6-3, 6-3), Naomi Broady/Shelby Rogers (6-3, 6-1) et, la deuxième paire Japonaise Eri Hozumi et Miyu Kato (6-2, 6-3). Elles battent Sania Mirza/Barbora Strýcová en 1h10 (7-63, 6-1), puis Martina Hingis/Coco Vandeweghe (6-3, 6-4) en 1h11 et ainsi se qualifier pour la deuxième finale de l'année en Grand Chelem avec Garcia sans perdre le moindre set[53]. Cependant malgré leur bonne semaine, elles se font battre dans un match à suspense (6-2, 65-7, 4-6) en un peu plus de deux heures contre Bethanie Mattek-Sands/Lucie Šafářová alors que les Françaises menaient 6-2, 5-4 avant de craquer[54].

En octobre à Pékin, en simple elle se fait battre à nouveau par Madison Keys en deux manches, et en double avec Garcia, elle arrive en finale en ayant pratiqué un tennis moyen passant proche de la défaite au deuxième tour contre Aleksandra Krunić/Kateřina Siniaková et en demi-finale face à la paire Chan Hao-ching et Chan Yung-jan. Avant de perdre à nouveau comme à l'US Open contre Mattek-Sands et Šafářová (4-6, 4-6) en deux set sec et 1h20 de jeu[55]. La semaine suivante au tournoi de Hong Kong, elle passe ses deux premiers tours assez facilement, puis bat difficilement mais avec mental l'Américaine Bethanie Mattek-Sands (3-6, 6-3, 7-63), et en demi-finale, elle bat la tombeuse de la première mondiale, Daria Gavrilova (7-5, 6-3) dans un match particulièrement décousue. Ainsi elle se qualifie pour la finale (la deuxième de l'année) où elle fera face à la Danoise Caroline Wozniacki, de retour en forme en cette fin de saison[56], où elle perdra au terme d'un combat acharné de 2h40 de jeu (1-6, 7-64, 2-6) et blessée à la cuisse droite au cours du match[57].

En double du Masters de Singapour avec Garcia en tant que tête de série no 1, démarrant en quart de finale, elles battent Julia Görges/Karolína Plíšková (6-4, 6-2) en 1h25, mais perdent contre Mattek-Sands/Šafářová (3-6, 5-7) en une heure et demi.

Quelques jours après, lors de la finale de Fed Cup contre la République tchèque, Mladenovic s'incline au premier tour face à la 6e mondiale Karolína Plíšková à l'issue d'un match très disputé (3-6, 6-4, 14-16)[58]. Le dimanche, elle n'est pas retenue pour jouer un autre simple, et Alizé Cornet perd. Les deux équipes étant à égalité, le match de double s'avère décisif : avec Garcia, elles perdent alors contre Karolína Plíšková et Barbora Strýcová (5-7, 5-7) et les Tchèques conservent le trophée[59],[60].

Enfin, mi-décembre, elle annonce mettre fin à sa collaboration avec Georges Goven. La Française annonce ne plus vouloir d'entraîneur[61].

2017 - Victoire en Hopman Cup, 1/4 de finale à Roland-Garros et premier grand titre WTA[modifier | modifier le code]

Elle commence l'année à la Hopman Cup, associée à Richard Gasquet. La paire française réalise un parcours quasi-parfait, avec des victoires en poules contre l'Allemagne (2-1) perdant son simple contre Andrea Petkovic (2-6, 1-6), la Grande-Bretagne (3-0) gagnant son simple contre Heather Watson (6-4, 5-7, 6-3) et la Suisse (2-1) gagnant son simple contre Belinda Bencic (6-4, 2-6, 6-3). Avant de dominer le duo Américain Jack Sock - Coco Vandeweghe en finale (2-1), mais en ayant perdue son simple avant (4-6, 5-7) contre Coco Vandeweghe[62].

Elle perd ensuite (4-6, 2-6) à l'Open d'Australie face à la jeune Ana Konjuh au premier tour[63]. En double avec Caroline Garcia, elles se qualifient jusqu’en demi-finale avec deux matchs difficile, mais perdent en 1 h 52 contre la paire Andrea Hlaváčková et Peng Shuai. Au tournoi de Saint-Pétersbourg (catégorie Premier), elle bat Venus Williams 11e mondiale, en 8e de finale (6-3, 6-1) puis la tenante du titre Roberta Vinci 21e mondiale, en quart de finale (6-1, 6-4)[64], avant de se qualifier pour la finale en battant la jeune Natalia Vikhlyantseva (4-6, 6-2, 6-2)[65]. En finale elle bat Yulia Putintseva (6-2, 63-7, 6-4) en 2 h 36, et remporte son deuxième titre WTA, le plus grand de sa carrière[66]. La semaine suivante, affrontant les Suisses au premier tour de la Fed Cup sans Caroline Garcia, elle parvient à gagner son premier match (6-3, 6-4) contre Belinda Bencic permettant aux deux équipes de revenir à égalité 1-1. Puis perd son match contre Timea Bacsinszky (64-7, 6-4, 5-7) en 3 h 17 dans un match tendu et à l'atmosphère palpable[67], où Mladenovic reprochera à la Suissesse ses multiples pauses médicales et son attitude durant le match[68]. Éliminée, elle perd agalement le double avec Amandine Hesse disputant son premier match en sélection contre la paire Timea Bacsinszky/Martina Hingis (4-6, 4-6).

À Dubaï, elle passe ses deux premiers tours en battant les Tchèques Kateřina Siniaková (6-3, 6-3), et la no 3 mondiale, Karolína Plíšková (6-2, 6-4)[69], mais perd ensuite face à la no 76 mondiale, Wang Qiang (1-6, 4-6) en huitième de finale. Elle dispute le tournoi d'Acapulco en battant Varvara Lepchenko, et Heather Watson (7-64, 65-7, 7-5) après 3 h 32 d'un match intense pour rallier les quarts. Elle bat ensuite Kirsten Flipkens (6-4, 6-3) puis Christina McHale (7-5, 4-6, 6-2) et atteint sa deuxième finale de l'année où elle s'incline face à Lesia Tsurenko (1-6, 5-7), mais elle atteint son meilleur classement WTA[70].

En mars au tournoi d'Indian Wells, Kristina se qualifie pour sa première demi-finale dans cette catégorie de Premier Mandatory, en battant Annika Beck, la 4e mondiale Simona Halep (6-3, 6-3) qui est pour elle « la victoire du physique » et Lauren Davis sur le même score[71] ; puis la 15e mondiale Caroline Wozniacki sur le score de (3-6, 7-64, 6-2) en 2 h 33[72]. Elle s'incline en demi-finale face à Elena Vesnina 15e mondiale, (3-6, 4-6) en 1 h 24[73]. Ce résultat lui permet d'entrer dans le top 20 du classement WTA.

Pour les barrages de Fed Cup, elle participe à la victoire de l'équipe de France en s'imposant facilement face aux Espagnoles Sílvia Soler Espinosa (6-0, 6-1) et Sara Sorribes Tormo (6-1, 6-1). La semaine suivante, sur la terre battue en intérieur du tournoi de Stuttgart, elle ne bat que des joueuses contre qui elle ne s'était jamais imposée, en commençant par Mirjana Lučić (6-4, 6-2) puis la no 2 mondiale Angelique Kerber, double tenante du titre (6-2, 7-5)[74]. En 1/4 de finale, elle gagne contre Carla Suárez Navarro (6-3, 6-2), puis elle bat Maria Sharapova, de retour sur le circuit (3-6, 7-5, 6-4) et accède ainsi à la finale[75]. Elle s'incline finalement face à Laura Siegemund après avoir remporté le premier set (1-6, 6-2, 65-7)[76]. Par la suite au Premier Mandatory de Madrid, elle passe le premier tour en profitant de l'abandon de son adversaire Ana Konjuh, puis bat difficilement (6-3, 1-6, 7-61) Lauren Davis, sa compatriote Océane Dodin (6-2, 6-1) et la Roumaine Sorana Cîrstea, (6-4, 6-4)[77]. En demi-finale, elle bat sa partenaire de double, Svetlana Kuznetsova (6-4, 7-64), 9e mondiale en 1 h 43[78] pour sa première finale de Premier Mandatory[79]. Elle perd en finale face à la 8e mondiale, Simona Halep (5-7, 7-65, 2-6) en 2 h 45[80]. Elle se dira « fière de nous deux » après une finale physique et spectaculaire[81].

Aux Internationaux de France, tête de série numéro 13, Kristina passe non loin de la défaite (3-6, 6-3, 9-7) contre Jennifer Brady, après s'être bloqué le dos la veille de son match[82]. Elle passe le second tour sans trembler en battant Sara Errani, 91e mondiale, sur le score de 2 sets à rien (6-2, 6-3) en 1 h 18[83]. Elle obtient pour la première fois son ticket pour les huitièmes de finale en battant l'Américaine Shelby Rogers (7-5, 4-6, 8-6) après h 46 de jeu[84]. Elle vainc ensuite la tenante du titre et 5e mondiale, Garbiñe Muguruza (6-1, 3-6, 6-3) pour s'offrir une place en quart de finale dans une ambiance survoltée par le public après deux heures de jeu[85],[86]. Elle perd en quart de finale face à la 31e joueuse mondiale, Timea Bacsinszky, en 2 sets (4-6, 4-6) après 1 h 49 de jeu[87],[88],[89]. Au classement WTA, elle gagne une place et atteint son meilleur classement, à la 13e place mondiale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[91]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 23 juin 2017 :

Joueuse Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 4 6 1 5 14,3 victoire (6-3, 6-4) à l'Open d'Australie 2016
Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 2 5 1 4 20 défaite (4-6, 65-7) à Birmingham 2017
Drapeau : Roumanie Simona Halep 2 5 3 2 60 défaite (5-7, 7-65, 2-6) à Madrid 2017
Drapeau : Italie Sara Errani 5 5 4 1 80 victoire (6-2, 6-3) à Roland Garros 2017
Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 6 5 5 0 100 victoire (6-3, 3-6, 6-3) à Sydney 2015

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
Mladenovic Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 87 Drapeau : France Paris 2013 Dur (int.) Drapeau : République tchèque Petra Kvitová no 8 1/4 6-3, 6-4 Tableau
2 no 62 Drapeau : France Paris 2014 Dur (int.) Drapeau : Roumanie Simona Halep no 10 1/16 7-61, 6-4 Tableau
3 no 103 Drapeau : France Roland-Garros 2014 Terre battue Drapeau : République populaire de Chine Li Na no 2 1/64 7-5, 3-6, 6-1 Tableau
4 no 44 Drapeau : France Roland-Garros 2015 Terre battue Drapeau : Canada Eugenie Bouchard no 6 1/64 6-4, 6-4 Tableau
5 no 43 Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 2015 Gazon Drapeau : Roumanie Simona Halep no 3 1/4 2-6, 6-0, 7-64 Tableau
6 no 32 Drapeau : Pays-Bas Bois-le-Duc 2016 Gazon Drapeau : Suisse Belinda Bencic no 8 1/2 2-6, 6-3, 6-4 Tableau
7 no 31 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2017 Dur Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 3 1/16 6-2, 6-4 Tableau
8 no 26 Drapeau : États-Unis Indian Wells 2017 Dur Drapeau : Roumanie Simona Halep no 4 1/16 6-3, 6-3 Tableau
9 no 19 Drapeau : Allemagne Stuttgart 2017 Terre battue (int.) Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 2 1/8 6-2, 7-5 Tableau
10 no 17 Drapeau : Espagne Madrid 2017 Terre battue Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova no 9 1/2 6-4, 7-64 Tableau
11 no 14 Drapeau : France Roland-Garros 2017 Terre battue Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 5 1/8 6-1, 3-6, 6-3 Tableau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Mladenovic, une fille bien née », sur Le Parisien
  2. « Daniel Nestor remporte la finale du double mixte », sur canoe.ca,
  3. « L’effet Ascione pour Mladenovic ? », sur RMC Sport,
  4. « Roland-Garros : la Française Kristina Mladenovic reviendra », sur RFi
  5. « Teipei : Mladenovic finit la saison en beauté », sur sport365.fr, (consulté le 4 novembre 2012)
  6. « WTA Challenger Series to debut in Asia/Pacific », sur tennis.com.au
  7. http://www.lequipe.fr/-/Actualites/-/346343
  8. http://www.lavenir.net/sports/cnt/DMF20130131_00262700
  9. http://www.lepoint.fr/sport/tennis-kristina-mladenovic-en-demi-finales-a-paris-coubertin-02-02-2013-1622968_26.php
  10. http://www.sport24.com/tennis/wta/actualites/mladenovic-ne-s-arrete-plus-!-613267
  11. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Mladenovic-nestor-titres/435376
  12. « Roland-Garros 2014, Simples Dames: Mladenovic domine Li Na et se hisse au 2e tour (7-5, 3-6, 6-1) », sur Eurosport, (consulté le 27 mai 2014)
  13. Nemanja Kontic rejoint son équipe
  14. « Fed Cup 2015 : Kristina Mladenovic relance la France ! », sur fft.fr,
  15. « Fed Cup : Victoire de la France (3-2) contre l'Italie, qui se qualifie pour les demi-finales », sur Eurosport,
  16. http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Kristina-mladenovic-commence-bien/545817
  17. « Miami - Kristina Mladenovic : «Je n'étais pas loin» », sur l'Équipe,
  18. « Kristina Mladenovic rejoint Stosur pour sa première finale », sur Eurosport,
  19. « Kristina Mladenovic battue en finale par Samantha Stosur », sur L'Équipe, (consulté le 23 mai 2015)
  20. « Mladenovic s'offre le premier gros coup de la quinzaine face à Bouchard », sur Eurosport,
  21. « Kristina Mladenovic impuissante face à Alison Van Uytvanck », sur L'Équipe, (consulté le 30 mai 2015)
  22. « Mladenovic se met à avoir la main verte », sur Eurosport,
  23. « Après ses deux perfs, Kristina Mladenovic prend la sortie », sur Eurosport,
  24. « C'en est fini de Mladenovic et des Françaises à Wimbledon », sur Eurosport,
  25. « Kristina Mladenovic: «De la déception» », sur l'Équipe,
  26. « US Open: Pour la première fois, Kristina Mladenovic est en huitième de finale d'un grand chelem », sur L'Équipe, (consulté le 4 septembre 2015)
  27. « Kristina Mladenovic domine Ekaterina Makarova et se qualifie pour les quarts de finale », sur L'Équipe, (consulté le 7 septembre 2015)
  28. « Pourquoi le quart de finale de Kristina Mladenovic est un évènement », sur L'Équipe, (consulté le 7 septembre 2015)
  29. « Battue par Roberta Vinci (6-3, 5-7, 6-4), Kristina Mladenovic quitte New York en quart de finale », sur Eurosport, (consulté le 9 septembre 2015)
  30. « Mladenovic avec Given », sur We Love Tennis, (consulté le 14 octobre 2015)
  31. « Kristina Mladenovic éliminée en double », sur L'Équipe, (consulté le 30 octobre 2015)
  32. « Double: Garcia-Mladenovic s'associent pour 2016 », sur L'Équipe, (consulté le 11 novembre 2015)
  33. « Open d'Australie : Kristina Mladenovic convaincante face à Nicole Gibbs », sur L'Équipe, (consulté le 20 janvier 2016)
  34. « Mladenovic (après sa défaite au 3e tour de l'Open d'Australie) : «Une sacrée expérience» », sur L'Équipe, (consulté le 22 janvier 2016)
  35. « Kristina Mladenovic s'est écroulée contre Camila Giorgi », sur L'Équipe, (consulté le 6 février 2016)
  36. « Kristina Mladenovic donne l'avantage à la France contre l'Italie (2-1) », sur L'Équipe, (consulté le 7 février 2016)
  37. « Kristina Mladenovic battue au deuxième tour à Charleston », sur Eurosport, (consulté le 6 avril 2016)
  38. « Double: Premier titre pour le duo Caroline Garcia/Kristina Mladenovic », sur L'Équipe, (consulté le 10 avril 2016)
  39. « La France en finale après sa victoire sur les Pays-Bas (3-2) », sur Eurosport, (consulté le 17 avril 2016)
  40. « Un second titre pour Caroline Garcia et Kristina Mladenovic », sur L'Équipe, (consulté le 24 avril 2016)
  41. « Madrid : Caroline Garcia et Kristina Mladenovic triplent la mise », sur L'Équipe, (consulté le 7 mai 2016)
  42. « Kiki Mladenovic éliminée par Serena Williams (6-4, 7-6) », sur Eurosport, (consulté le 28 mai 2016)
  43. « Caroline Garcia et Kristina Mladenovic se qualifient pour la finale du double », sur francetvsport.fr, (consulté le 3 juin 2016).
  44. « Roland-Garros : Kristina Mladenovic et Caroline Garcia sacrées », sur L'Équipe, (consulté le 5 juin 2016)
  45. « Kristina Mladenovic et Caroline Garcia remportent le tournoi de double », sur Eurosport, (consulté le 5 juin 2016)
  46. « Mladenovic s'incline en finale à s'Hertogenbosch », sur francetvsport.fr, (consulté le 13 juin 2016)
  47. « Wimbledon : Garcia et Mladenovic sorties en quarts de finale », sur l'équipe.fr, (consulté le 7 juillet 2016).
  48. « JO de Rio 2016-Tennis : Kristina Mladenovic éliminée de justesse contre Madison Keys », sur europe1.fr, (consulté le 8 août 2016).
  49. « Jeux Olympiques : Kristina Mladenovic charge la FFT », sur l'équipe.fr, (consulté le 7 août 2016).
  50. « Benoît Paire, Kristina Mladenovic et Caroline Garcia suspendus par la FFT à titre conservatoire », sur Eurosport, (consulté le 29 août 2016)
  51. « Mladenovic en remet une couche sur la FFT : "Ils sont doués pour avoir le bon timing" », sur Eurosport, (consulté le 31 août 2016)
  52. « Garcia renverse Siniakova, Mladenovic battue par Pavlyuchenkova », sur Eurosport, (consulté le 2 septembre 2016)
  53. « US Open : Caroline Garcia et Kristina Mladenovic en finale du double », sur L'Équipe, (consulté le 8 septembre 2016)
  54. « Garcia et Mladenovic battues en finale par Mattek-Sands et Safarova », sur Eurosport, (consulté le 12 septembre 2016)
  55. « Tournoi de Pékin : Caroline Garcia et Kristina Mladenovic encore battues en finale », sur L'Équipe, (consulté le 9 octobre 2016)
  56. « A Hong Kong, Mladenovic n'a pas laissé passer l'occasion de retrouver le goût d'une finale », sur Eurosport, (consulté le 15 octobre 2016)
  57. « Kristina Mladenovic valeureuse mais battue en finale à Hong Kong », sur L'Équipe, (consulté le 16 octobre 2016)
  58. « Mladenovic s'incline devant Pliskova 16-14 au 3e set lors du premier match de la finale », sur Eurosport, (consulté le 12 novembre 2016)
  59. « Finale Fed Cup : Mladenovic-Garcia cèdent en double, les Tchèques encore sacrées », sur Eurosport, (consulté le 13 novembre 2016)
  60. « France - République tchèque : "Quand ça va s'apaiser, on se rendra compte du chemin parcouru" », sur Eurosport, (consulté le 14 novembre 2016)
  61. « Kristina Mladenovic arrête sa collaboration avec Goven », sur Sport365.fr, (consulté le 9 mars 2017).
  62. « La France s'impose en finale de la Hopman Cup contre les Etats-Unis », sur L'Équipe,
  63. « Kristina Mladenovic : «J'étais prête» », sur L'Équipe,
  64. Saint-Petersbourg : Kristina Mladenovic bat Roberta Vinci et se qualifie pour les demi-finales
  65. Kristina Mladenovic se qualifie pour la finale du tournoi de Saint-Petersbourg
  66. « Kristina Mladenovic remporte le tournoi de Saint-Pétersbourg », sur L'Équipe,
  67. « La Suisse mène 2 à 1 après le succès de Timea Bacsinszky sur Kristina Mladenovic », sur Eurosport,
  68. « Mladenovic sur les pauses de Bacsinszky : "Elle est repartie en faisant des sauts de kangourou" », sur Eurosport,
  69. « Mladenovic : «Pliskova, la joueuse à battre» », sur L'Équipe,
  70. « Kristina Mladenovic a été battue en finale à Acapulco par Lesia Tsurenko », sur L'Équipe,
  71. « Indian Wells : Kristina Mladenovic a été «solide» pour venir à bout de Simona Halep », sur L'Équipe,
  72. « Kristina Mladenovic a écoeuré Caroline Wozniacki pour accéder au dernier carré », sur Eurosport,
  73. « Kristina Mladenovic éliminée en demi-finale par Elena Vesnina », sur Eurosport,
  74. « Kristina Mladenovic a donné une petite leçon à Angélique Kerber dans son jardin », sur Eurosport,
  75. « Superbe Mladenovic qui met fin au parcours de Sharapova », sur Eurosport,
  76. « Kristina Mladenovic quitte Stuttgart avec d'énormes regrets », sur Eurosport,
  77. « Kristina Mladenovic file en demi-finale en battant Sorana Cirstea », sur Eurosport,
  78. « Kristina Mladenovic rejoint Simona Halep en finale », sur Eurosport,
  79. « Mladenovic : "Psychologiquement, j’ai peut-être un petit ascendant sur Halep" », sur Eurosport,
  80. « Kristina Mladenovic s'incline contre Simona Halep en finale », sur Eurosport,
  81. « WTA Madrid - Kristina Mladenovic : "Je ne sais pas trop où je me trouve là" », sur Eurosport,
  82. « Mladenovic : "Le docteur m’a conseillé d’arrêter… si ce n’était pas Roland, j’aurais abandonné" », sur Eurosport,
  83. « Mladenovic s'impose aisément contre Sara Errani », sur Eurosport,
  84. F.M., à Roland-Garros, « Roland-Garros 2017 : Kristina Mladenovic se qualifie pour la première fois en huitième », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  85. « Kristina Mladenovic élimine la tenante du titre Garbine Muguruza en 8e de finale », sur Eurosport,
  86. « MLADENOVIC S'OFFRE MUGURUZA... ET LE DROIT D'Y CROIRE ! », sur rolandgarros.com,
  87. « Roland-Garros : Kristina Mladenovic éliminée en quarts de finale par Timea Bacsinszky », sur L'Équipe, (consulté le 6 juin 2017)
  88. « Kristina Mladenovic : «J'étais très loin de pouvoir montrer mon meilleur tennis» », sur L'Équipe, (consulté le 6 juin 2017)
  89. « Roland-Garros - Mladenovic, championne des doubles fautes », sur tennisactu.net, (consulté le 10 juin 2017)
  90. Épreuve organisée par l'ITF.
  91. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (au 21 août 2017)
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 6 390
2 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 6 385
3 en augmentation Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 5 860
4 en stagnation Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 5 650
5 en stagnation Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 5 350
6 en diminution Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 5 146
7 en stagnation Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 4 750
8 en stagnation Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova 4 410
9 en stagnation Drapeau : États-Unis Venus Williams 4 216
10 en stagnation Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 3 855
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en augmentation Drapeau : République tchèque Lucie Šafářová 10 670
2 en diminution Drapeau : États-Unis Bethanie Mattek-Sands 10 560
3 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 8 435
4 en stagnation Drapeau : Russie Elena Vesnina 8 435
5 en stagnation Drapeau : Suisse Martina Hingis 7 680
6 en stagnation Drapeau : Taipei chinois Chan Yung-jan 6 985
7 en augmentation Drapeau : République tchèque Andrea Hlaváčková 5 200
8 en diminution Drapeau : Inde Sania Mirza 5 180
9 en stagnation Drapeau : France Kristina Mladenovic 5 060
10 en augmentation Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai 4 390