Karolína Plíšková

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karolína Plíšková
Image illustrative de l'article Karolína Plíšková
Karolína Plíšková à US Open 2016.
Carrière professionnelle
2009
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Naissance (24 ans)
Drapeau : Tchécoslovaquie Louny
Taille / poids 1,86 m (6 1) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneur Jiří Vaněk
Gains en tournois 7 562 522 $
Palmarès
En simple
Titres 8
Finales perdues 10
Meilleur classement 3e (30/01/2017)
En double
Titres 5
Finales perdues 2
Meilleur classement 11e (31/10/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/32 1/32 F (1)
Double 1/2 1/8 1/2 1/8
Mixte 1/16
Titres par équipe nationale
Fed Cup 2 (2015, 2016)

Karolína Plíšková, née le à Louny, est une joueuse de tennis tchèque, professionnelle depuis 2009.

Elle a notamment remporté l'Open d'Australie junior en 2010, le tournoi de Kuala Lumpur en 2013, et ceux de Séoul et de Linz en 2014. Son palmarès est également complété par cinq titres en double dont trois en 2014. Elle entre dans le top 10 le 10 août 2015.

Sa sœur jumelle Kristýna est aussi une joueuse de tennis.

Carrière[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015. Première finale de Premier 5, du Masters bis et entrée dans le top 10[modifier | modifier le code]

En janvier, Karolina atteint la finale du tournoi Premier de Sydney, battant Carla Suárez Navarro (4-6, 6-4, 6-0) en quart et Angelique Kerber (6-3, 6-2) en demie[1]. Avant de caler dans un match très serré (65-7, 66-7) contre sa compatriote Petra Kvitová lors de la finale.

Elle participe au tournoi de Dubaï en Février et parvient à dominer dans l'ordre : Anastasia Pavlyuchenkova, Barbora Strýcová chaque fois en deux sets sec, après la tête de série no 4 Ana Ivanović (6-2, 4-6, 6-4). Puis une autre compatriote en quart avec Lucie Šafářová dans un match accroché (3-6, 7-65, 6-1) en renversant le score et la tendance[2], puis en demi-finale la jeune Espagnol Garbiñe Muguruza dans un match à nouveau compliqué (6-4, 5-7, 7-5) bouclé au bout du suspense, et se qualifiant pour sa première finale de Premier 5[3]. Elle perd contre Simona Halep (4-6, 64-7) après une semaine fatigante. Puis Doha et Indian Wells sont moins fructueux où elle perd dès le deuxième tour (Doha) contre Carla Suárez Navarro en deux set et au quatrième tour (Indian Wells) contre Simona Halep à nouveau en deux manche. S'ensuit le tournoi Floridien de Miami où elle s'incline en quart de finale face à Andrea Petkovic (4-6, 2-6) en 1h15.

Fin avril, elle commence sa saison de terre battue à Prague chez elle parvenant en finale où elle domine sa compatriote Lucie Hradecká dans un match accroché (trois sets sont nécessaires) remportant ainsi son quatrième titre en carrière[4]. Avant de poursuivre d'une bien mauvaise manière en ne remportant que deux matchs sur les trois autres tournois joués en comptant Madrid, Rome, et Roland-Garros.

Sa saison sur gazon ressemble à celle sur ocre : une finale (sa première en carrière sur herbe) perdue face à Angelique Kerber (7-65, 3-6, 64-7) lors du tournoi de Birmingham au bout d'une énorme bataille parvenant à remporter la première manche mais lâchant progressivement le fil du match[5]. Où elle aura éliminée Carla Suárez Navarro en quart et Kristina Mladenovic en demi-finale[6]. Avant de perdre prématurément à Eastbourne et à Wimbledon. Bilan de sa saison sur gazon : six victoires pour trois défaites.

Elle retourne en Amérique début août pour la deuxième session sur dur et perd une fois de plus contre Angelique Kerber (3-6, 7-5, 4-6) en finale de Stanford après avoir tenu trois sets[7] mais Pliskova n'a pas tout perdu: elle va rentrer lundi pour la première fois de sa carrière dans le top 10 mondial. New Haven la voit parvenir en quart après avoir sorti Polona Hercog et Olga Savchuk. Elle s'incline malgré cela face à Lesia Tsurenko.

La saison asiatique est davantage fructueuse avec un quart de finale perdu à Tokyo face à Agnieszka Radwanska futur gagnante, même chose à Wuhan où elle est sortie par Roberta Vinci en deux manche, tandis qu'à Tianjin elle parvient jusqu'en demi-finale perdant encore contre Agnieszka Radwanska. Ce n'est pas tout puisque la jeune Tchèque parvient pour la première fois de sa carrière en finale du Masters Bis à Zhuhai après sa belle année, gagnant ses deux matchs de poule contre Jelena Janković et Sara Errani, puis battant facilement (6-3, 6-1) en demi Elina Svitolina. Elle perd devant Venus Williams (5-7, 66-7) en un peu plus de deux heures et s'approchant doucement du top 10[8].

2016. Titre Premier 5 à Cincinnati, première finale en Grand Chelem et entrée dans le top 5[modifier | modifier le code]

Après un début compliqué, en mars à Indian Wells, Karolina réalise un bon parcours, parvenant à battre facilement Shelby Rogers et Ana Ivanović, puis battant difficilement (7-62, 3-6, 6-3) Johanna Konta en huitième avant de vaincre Darya Kasatkina (6-3, 6-2) pour se qualifier pour le dernier carré. Elle perdra dans un match serré et compliqué contre la future lauréate Victoria Azarenka (61-7, 6-1, 2-6) après 2h06 de jeu[9].

En juin elle signe deux très bons tournois avec un titre à Nottingham en tant que tête de série numéro un. Elle ne perd qu'un set contre Anastasija Sevastova au premier tour et bat Alison Riske en finale dans la douleur en deux heures (7-68, 7-5), pour remporter son 5e titre en carrière[10]. Puis à Eastbourne, elle bat Daria Gavrilova, Misaki Doi, Elena Vesnina en deux manches et Johanna Konta (65-7, 6-3, 6-3), pour se qualifier en finale[11]. Elle finit par perdre (5-7, 3-6) face à Dominika Cibulková.

En août, au tournoi de Cincinnati alors 17e mondiale, elle passe ses premiers tours facilement en ayant aucune oppositions. Puis elle accélère dans les derniers tours, pour battre la 10e mondiale Svetlana Kuznetsova (6-3, 4-6, 6-2) en quart dans un bon match. Avant de démolir l'Espagnole, 3e mondiale Garbiñe Muguruza, (6-1, 6-3) en tout juste une heure pour les demies[12]. Avant d'expédier sa finale contre l'Allemande Angelique Kerber 2e mondiale, (6-3, 6-1) aussi rapidement (une heure et deux minutes de jeu) en commettant que six fautes directes, malgré tout fatiguée de l'enchaînement de ses matchs. Mais elle parvient à s'adjuger le plus beau titre de sa carrière, un tournoi Premier 5, en disputant sa deuxième finale après celle perdue à Dubaï en 2015[13],[14].

Pour l'US Open, elle passe ses trois premiers tours facilement contre Sofia Kenin, Montserrat González et Anastasia Pavlyuchenkova. Puis en huitième, elle écarte une balle de match contre la 6e mondiale Venus Williams, s'imposant finalement (4-6, 6-4, 7-63) en près de deux heures et demi de jeu, et se qualifiant pour son premier quart en Grand Chelem[15]. Elle passe facilement (6-2, 6-2) en moins d'une heure la Croate Ana Konjuh 92e mondiale, la surprise du tournoi de seulement 18 ans, pour se qualifier pour les demi-finales[16]. Elle crée ensuite la sensation en dominant Serena Williams, no 1 mondiale, en deux sets (6-2, 7-65 en 1h25 de jeu) réalisant un super match[17], et se qualifie ainsi pour sa première finale de Grand Chelem à 24 ans, tout en ayant battue les deux sœurs Williams dans le même tournoi et une première Tchèque en finale depuis Helena Sukova, en 1993[18]. Elle s'incline en finale face à Angelique Kerber (3-6, 6-4, 4-6) dans un match accroché de plus de deux heures où elle menait 3-1 dans l'ultime manche avant de craquer et commettant 47 fautes directes au total[19].

En Octobre, à l'issue du tournoi de Pékin malgré son élimination (1-6, 6-3, 62-7) en huitième contre Johanna Konta, future finaliste de l'épreuve, elle intègre le Top 5 pour la première fois, rejoignant donc Petra Kvitová dans le cercle fermé des joueuses Tchèques à accéder au sommet de la hiérarchie (depuis 2011) en faveur de son excellente saison et de ses nombreux titres et finales disputées en trois ans (2013-2016)[20]. Et elle se qualifie le 5 octobre pour le Masters de Singapour pour la première fois, débutant le 23 octobre. Placée dans le Groupe Blanc avec Garbiñe Muguruza qu'elle bat (6-2, 65-7, 7-5) dans un match serré mais gérant bien son début de poule, puis Svetlana Kuznetsova où elle réalise également un bon match de 2h17 mais le perdra finalement (6-3, 2-6, 66-7), et échouera pour se qualifier pour les demi-finales en perdant contre Agnieszka Radwańska (5-7, 3-6) en 1h18[21].

2017. Titres Premier[modifier | modifier le code]

À son premier tournoi de l'année au tournoi de Brisbane, Karolína Plíšková passe ses deux premiers tours avec facilité. Avant d'éprouver plus de mal contre l'Italienne Roberta Vinci 18e mondiale, qu'elle vainc (3-6, 6-2, 6-2), ce qui sera son seul set perdu de la semaine. Elle déroule en demi-finale contre la 14e mondiale Elina Svitolina (6-2, 6-4), puis contre la surprise du tournoi la Française Alizé Cornet en finale, qu'elle pulvérise (6-0, 6-3) en tout juste une heure pour remporter son septième titre, le premier dans cette catégorie après quatre finales perdues[22].

Grâce à cette victoire, elle repasse cinquième au classement WTA et s'annonce comme une redoutable adversaire pour l'Open d'Australie. Passant tranquillement ses deux premières adversaires, en ne leur laissant que deux jeux par match, elle éprouve cependant plus de mal au troisième tour contre la jeune Jeļena Ostapenko de 19 ans, perdant la première manche puis gagnant sur une bulle la deuxième, mais étant menée 2-5 dans l'ultime manche service à suivre pour son adversaire. Karolína Plíšková fait cependant preuve d'un mental et d'une force incroyable pour inverser la tendance et gagner le match (4-6, 6-0, 10-8)[23]. Elle vainc ensuite plus facilement (6-3, 6-3) la locale Daria Gavrilova, pour ainsi se qualifier pour son premier quart de finale à Melbourne[24]. Elle perd cependant, interrompant sa série de victoire au passage, contre la surprenante Croate de 34 ans, Mirjana Lučić-Baroni (4-6, 6-3, 4-6) en 1 h 47[25].

En février, débute de la tournée émirates avec le tournoi de Doha qui lui permet de rebondir. Dans une semaine violemment perturbé par la pluie, elle bat facilement Caroline Garcia (7-5, 6-4) au second tour alors exemptée de premier match, puis Zhang Shuai, et la 5e mondiale, Dominika Cibulková (6-4, 4-6, 6-3) plus difficilement dans le dernier carré[26]. En finale, elle affronte et bat la Danoise Caroline Wozniacki (6-3, 6-4), remportant le deuxième titre de sa saison[27].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'édition ($) Surface Résultat Ultime(s) adversaire(s) Score
1 23/10/2016 BNP Paribas WTA Finals by SC Global, Singapour 7 000 000 Dur (int.) Round Robin (victoire) Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 6-2, 64-7, 7-5 Parcours
Round Robin (défaite) Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova 3-6, 6-2, 7-66
Round Robin (défaite) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 7-5, 6-3

En double dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'édition ($) Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 23/10/2016 BNP Paribas WTA Finals by SC Global
Singapour
7 000 000 Dur (int.) 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Julia Görges Drapeau : France Caroline Garcia
Drapeau : France Kristina Mladenovic
6-4, 6-2 Parcours

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
WTA 125
Fed Cup
# Plíšková Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 64 Nuremberg 2014 Terre battue Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 9 1/4 7-65, 6-4 Tableau
2 no 42 US Open 2014 Dur Drapeau : Serbie Ana Ivanović no 9 1/32 7-5, 6-4 Tableau
3 no 22 Sydney 2015 Dur Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 9 1/2 6-3, 6-2 Tableau
4 no 18 Dubaï 2015 Dur Drapeau : Serbie Ana Ivanović no 6 1/2 6-2, 4-6, 6-4 Tableau
5 no 12 Birmingham 2015 Gazon Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro no 9 1/4 6-2, 6-2 Tableau
6 no 13 Fed Cup 2016 Dur (int.) Drapeau : Roumanie Simona Halep no 3 1/4 64-7, 6-4, 6-2 Tableau
7 no 17 Cincinnati 2016 Dur Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova no 10 1/4 6-3, 4-6, 6-2 Tableau
8 Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 3 1/2 6-1, 6-3
9 Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 2 F 6-3, 6-1
10 no 11 US Open 2016 Dur Drapeau : États-Unis Venus Williams no 6 1/8 4-6, 6-4, 7-63 Tableau
11 Drapeau : États-Unis Serena Williams no 1 1/2 6-2, 7-65
12 no 5 Masters 2016 Dur (int.) Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 6 RR 6-2, 64-7, 7-5 Tableau
13 no 3 Fed Cup 2017 Dur (int.) Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 7 1/4 6-2, 6-2 Tableau
14 no 3 Doha 2017 Dur Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková no 5 1/2 6-4, 4-6, 6-3 Tableau

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Petra Kvitova et Karolina Pliskova en finale à Sydney », sur La Presse (consulté le 15 janvier 2015)
  2. « WTA - Dubaï - Pliskova écarte à nouveau Lucie Safarova », sur tennisactu.net (consulté le 19 février 2015)
  3. « La Tchèque Karolina Pliskova en finale à Dubaï », sur l’Équipe (consulté le 20 février 2015)
  4. « Prague: premier titre de la saison pour Karolina Pliskova », sur Eurosport (consulté le 2 mai 2015)
  5. « Kerber domine Pliskova à Birmingham », sur sport.fr (consulté le 21 juin 2015)
  6. « Après ses deux perfs, Kristina Mladenovic prend la sortie », sur Eurosport (consulté le 20 juin 2015)
  7. « WTA Stanford: Angelique Kerber domine Karolina Pliskova (6-3, 5-7, 6-4) et égale Serena Williams », sur Eurosport (consulté le 10 août 2015)
  8. « Masters bis: première entre Venus Williams et Karolina Pliskova en finale », sur l'Express (consulté le 7 novembre 2015)
  9. « Vika Azarenka rejoint Serena Williams en finale à Indian Wells », sur l’Équipe (consulté le 19 mars 2016)
  10. « Nottingham : Karolina Pliskova titrée dans la douleur », sur l’Équipe (consulté le 12 juin 2016)
  11. « Karolina Pliskova rejoint Dominika Cibulkova en finale à Eastbourne », sur rtbf.be (consulté le 24 juin 2016)
  12. « WTA - Cincinnati - Les 2 stats folles de Karolina Pliskova », sur tennisactu.net (consulté le 20 août 2016)
  13. « WTA - Karolina Pliskova empêche Angelique Kerber de détrôner Serena Williams », sur Eurosport (consulté le 22 août 2016)
  14. « WTA - Cincinnati - Pliskova : "Mon choix a été payant" », sur tennisactu.net (consulté le 24 août 2016)
  15. « Karolina Pliskova stoppe Venus Williams en huitième de finale », sur Eurosport (consulté le 5 septembre 2016)
  16. « Expéditive en quarts, Karolina Pliskova attend Serena en demie », sur l’Équipe (consulté le 7 septembre 2016)
  17. « US Open : Serena Williams battue par Karolina Pliskova perd sa place de n°1 mondiale », sur Le Parisien (consulté le 9 septembre 2016)
  18. « Karolina Pliskova se fiche de qui elle affrontera en finale de l'US Open », sur l’Équipe (consulté le 9 septembre 2016)
  19. « Angelique Kerber, nouvelle numéro 1 mondiale, remporte l'US Open », sur l’Équipe (consulté le 11 septembre 2016)
  20. « Classement WTA : Kerber toujours numéro 1, Konta intègre dans le Top 10 », sur Eurosport (consulté le 10 octobre 2016)
  21. « Agnieszka Radwanska dernière qualifiée pour les demi-finales du Masters », sur l’Équipe (consulté le 28 octobre 2016)
  22. « Alizé Cornet surclassée en finale par Karolina Pliskova (6-0, 6-3) », sur Eurosport (consulté le 7 janvier 2017)
  23. « Karolina Pliskova s'est fait peur contre Jelena Ostapenko au 3e tour de l'Open d'Australie », sur l’Équipe (consulté le 21 janvier 2017)
  24. « Karolina Pliskova complète les quarts de finale de l'Open d'Australie », sur l’Équipe (consulté le 23 janvier 2017)
  25. « Serena - Lucic-Baroni, l'improbable demi-finale », sur Eurosport (consulté le 25 janvier 2017)
  26. « Doha : la Tchèque Karolina Pliskova en finale », l’Équipe,‎
  27. « Karolina Pliskova s'impose en finale face à Caroline Wozniacki », Eurosport,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (au 20 février 2017)
Simple
Rang Évmirolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Serena Williams 7 780
2 en stagnation Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 7 115
3 en stagnation Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 5 640
4 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 5 172
5 en stagnation Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 5 150
6 en stagnation Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 4 915
7 en stagnation Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 4 720
8 en stagnation Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova 3 915
9 en stagnation Drapeau : États-Unis Madison Keys 3 897
10 en stagnation Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 3 705
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : États-Unis Bethanie Mattek-Sands 10 135
2 en stagnation Drapeau : République tchèque Lucie Šafářová 8 500
3 en stagnation Drapeau : France Caroline Garcia 8 230
3 en stagnation Drapeau : France Kristina Mladenovic 8 230
5 en stagnation Drapeau : Russie Elena Vesnina 7 090
6 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 6 935
7 en stagnation Drapeau : Inde Sania Mirza 6 360
8 en stagnation Drapeau : Suisse Martina Hingis 5 205
9 en stagnation Drapeau : République tchèque Andrea Hlaváčková 4 525
10 en stagnation Drapeau : Hongrie Tímea Babos 4 500
Voir et éditer