Petra Kvitová

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petra Kvitová
Image illustrative de l'article Petra Kvitová
Petra Kvitová à l'US Open en 2016.
Carrière professionnelle
2006
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Naissance (27 ans)
Drapeau : Tchécoslovaquie Bílovec
Taille / poids 1,82 m (6 0) / 70 kg (154 lb)
Prise de raquette Gauchère, revers à deux mains
Gains en tournois 24 040 818 $
Palmarès
En simple
Titres 20
Finales perdues 7
Meilleur classement 2e (31/10/2011)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 196e (28/02/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 V (2) 1/4
Double 1/16 1/16 1/32 1/32
Mixte 1/16
Médailles olympiques
Simple 1
Titres par équipe nationale
Fed Cup 5 (2011, 2012, 2014, 2015, 2016)

Petra Kvitová, née le à Bílovec (en Tchécoslovaquie, aujourd'hui République tchèque), est une joueuse de tennis tchèque. Joueuse de fond de court, ses meilleurs coups sont le service et le coup droit. Elle est entraînée durant 7 ans par David Kotyza.

Après un premier titre à Hobart en 2009, elle est révélée lors du tournoi de Wimbledon 2010 en atteignant les demi-finales, où elle s'incline face à Serena Williams.

En 2011, elle remporte six tournois, dont l'Open de Madrid (classé Premier Mandatory), le tournoi de Wimbledon et le Masters, atteignant la deuxième place mondiale en fin d'année.

En 2014, elle remporte une deuxième fois le tournoi de Wimbledon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová est née le à Bílovec, une petite ville située dans la région de Moravie-Silésie en République tchèque de son père Jiří Kvita, professeur qui l'a initiée au tennis et de sa mère Pavla Kvitová. Elle a deux frères Jiří et Libor respectivement ingénieur et professeur.

Elle a une grande admiration pour Martina Navrátilová, gauchère comme elle. Jusqu'à ses 16 ans, entraînée par son père, elle joue dans sa ville natale au tennis club de Fulnek. Elle rejoint ensuite le prestigieux club de tennis situé à Prostějov où entre autres s'entraînaient déjà Tomáš Berdych et Lucie Šafářová. Elle réside actuellement à Fulnek dans le nord de la Moravie.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Kvitova est une attaquante de fond: s'appuyant sur son service ( son service slicé lui permet souvent de s'ouvrir le court et de finir l'échange très vite) , elle aime prendre l'ascendant rapidement dans l'échange pour réaliser le coup gagnant et mettre son adversaire sous pression. Toutefois, quand son adversaire parvient à faire durer les échanges, elle devient fébrile. En effet, son déplacement pas tout le temps soigné lui fait commettre des fautes. Son style de jeu agressif s'exprime très bien sur des surfaces rapides en particulier sur le gazon.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Ses débuts sur le circuit[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová devient professionnelle en 2006 et remporte déjà deux titres sur le circuit ITF à Szeged et à Valašské Meziříčí en République tchèque. Ce sont ses premiers et uniques faits d'armes sur le circuit cette année-là.

De 2007 à 2008[modifier | modifier le code]

En 2007, Petra Kvitová remporte 4 titres ITF (ITF/Stuttgart 1, ITF/Prague Pruhonice, ITF/Prerov et ITF/Valašské Meziříčí) et perd une finale à Zlín. C'est aussi la première fois qu'elle participe au grand tableau d'un tournoi WTA à Stockholm, 1er tour perdu face à Marta Domachowska. Elle termine l'année 150e mondiale.

La saison 2008 marque la grande progression de Petra Kvitová, surtout en termes de classement sur le tour. Elle participe pour la deuxième fois à un grand tableau à Paris puis à Memphis et Miami et remporte son 7e titre ITF à Monzón, ce qui lui permet d'intégrer le top 100 pour la première fois le , passée du 123e au 98e rang mondial. Elle participe aussi pour la première fois à la Fed Cup pour son pays contre Israël, où elle remporte un de ses deux matchs en simple face à Shahar Peer.

C'est par ailleurs sa première incursion dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros, où elle atteint le 4e tour pour la première fois, battue par l'Estonienne Kaia Kanepi. C'est à Budapest qu'elle atteint son premier quart de finale sur le circuit, puis un deuxième quart à Zurich à la fin de l'année, ce qui lui permet d'intégrer le top 50. Petra Kvitová termine l'année tout juste 50e.

2009 : Premier titre WTA[modifier | modifier le code]

Toujours dans le top 100 mondial, Petra Kvitová remporte son tout premier titre WTA à Hobart face à sa compatriote Iveta Benešová en deux sets[1], elle perd au premier tour de l'Open d'Australie et défend les couleurs de son pays face à l'Espagne en remportant ses deux matchs. Elle ne fait rien de conséquent jusqu'à Miami, battue par la Russe Vera Zvonareva.

Elle ne peut participer à Roland-Garros à cause d'une blessure à la cheville gauche mais c'est à l'US Open cette année-là qu'elle produit son premier coup d'éclat en disposant pour la première fois de sa carrière d'une top 10 et surtout d'une no 1 mondiale en exercice, Dinara Safina, en trois sets 6-4, 2-6, 7-65[2], dans un match à couteaux tirés de 2 heures et 34 minutes pour atteindre son deuxième 4e tour de sa carrière en Grand Chelem, où elle perd face à Yanina Wickmayer.

Elle atteint ensuite la finale du tournoi de Linz, disposant pour cela auparavant d'Agnieszka Radwańska, no 10 mondiale à l'époque, pour perdre face à Yanina Wickmayer en 2 sets. L'année 2009 est plutôt réussie puisqu'elle se maintient dans le top 50, remporte son premier titre WTA et s'affirme déjà face à des joueuses beaucoup mieux classées qu'elle.

2010 : demi finale à Wimbledon mais année compliquée[modifier | modifier le code]

L'année 2010 commence plutôt sur une mauvaise note puisqu'elle perd son titre à Hobart n'arrivant pas à se qualifier pour le tableau principal. Elle se hisse en 1/2 finale du tournoi de Memphis face à Maria Sharapova qui la bat en deux sets, puis connait une période assez flasque avec des résultats peu convaincants où elle se fait éliminer souvent au 1er ou au 2e tour mais c'est sur le gazon londonien à Wimbledon qu'elle se fait encore remarquer en atteignant la 1/2 finale battant Victoria Azarenka 7-5, 6-0, complètement dominée au premier set, elle renverse le cours des choses pour s'envoler avec le match puis la Danoise Caroline Wozniacki no 4 mondiale à qui elle inflige une véritable correction 6-2, 6-0 en moins d'une heure[3],[4], 46 minutes précisément, terminant le match avec 23 coups gagnants, puis Kaia Kanepi dans un véritable come-back[5] mené 5-2 dans le troisième set et sauvant au total 5 balles de match[6].

Elle s'incline finalement face à la future lauréate Serena Williams en deux sets[7]. Petra Kvitová n'arrive pas à confirmer ses résultats perdant de maintes fois aux premiers tours dans les tournois auxquels elle participe. Elle atteint néanmoins le 3e tour à l'US Open ainsi qu'à Beijing et termine l'année en tant que 34e mondiale. Kvitová remporte à la fin de la saison le trophée de Révélation de l'année dans les Awards de la WTA.

2011 : place de numéro 2 mondiale, victorieuse de son premier Grand Chelem à Wimbledon à sa première finale, aux Masters et 1re Fed Cup[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová atteint la finale de Brisbane en disposant de l'Allemande Andrea Petkovic en deux sets (6-1, 6-3). C'est le deuxième titre de sa carrière après celui d'Hobart en 2010[8].

Elle confirme ce résultat à l'Open d'Australie en atteignant les quarts de finale pour la deuxième fois de sa carrière en disposant de Samantha Stosur au troisième tour (7-65, 6-3 alors 6e mondiale) pour affronter Flavia Pennetta, qu'elle bat en trois sets (3-6, 6-3, 6-3) en ayant très mal débutée la rencontre[9]. C'est Vera Zvonareva, alors no 2 mondiale, qui met fin à son parcours au terme d'un match décousu, (2-6, 4-6).

Petra Kvitová à Roland-Garros en 2011.

Elle défend ensuite les couleurs de son pays en Fed Cup face à l'Estonie en remportant ses deux matchs puis s'illustre une fois encore à l'Open GDF Suez en venant à bout de la toute fraîchement couronné no 1 mondiale, Kim Clijsters en 1 heure de jeu et deux sets (6-4, 6-3)[10] dans un match qu'elle a dominée de bout en bout. Fatiguée après tant d'efforts, Petra Kvitová n'arrive pas à enchaîner et perd d'entrée à Dubai[11]. Elle dit : « Je pense que rien n'allait pour moi aujourd'hui. Je ne pouvais pas trop bien servir à cause des petits soucis au ventre. Oui, j'étais lente et fatiguée donc c'était assez compliqué de jouer »[12].

Elle ne fait rien de conséquent sur la tournée américaine, est appelée une fois encore en Fed Cup face à la Belgique où elle remporte ses deux matchs et il faut attendre Madrid pour la voir reprendre des couleurs et remporter son premier tournoi Mandatory[13],[14],[15] face à Victoria Azarenka (7-63, 6-4) alors 5e mondiale. Elle avait auparavant battu la no 3 mondiale Vera Zvonareva (6-1, 6-4) et Li Na 6e mondiale (6-3, 6-1), future lauréate de Roland-Garros. Cette victoire si importante dans sa progression lui permet d'entrer dans le top 10 pour la toute première fois de sa carrière le .

Petra Kvitová décide après sa victoire de jouer un tournoi ITF à Prague en reconnaissance de ce que certaines personnes lui avaient apporté lorsqu'elle n'était qu'une junior[16]. Elle arrive en finale tout en étant blessée à la hanche[16] ce qui la met en sérieuse difficulté pour les Internationaux de France. Elle récupère néanmoins à temps mais perd au 4e tour face à Li Na (6-2, 1-6, 3-6), qui remporte le tournoi plus tard. C'est sur le gazon que la carrière de Petra Kvitová va prendre un tournant drastique.

Elle atteint la finale d'Eastbourne face à la Française Marion Bartoli, finale qu'elle perd (en trois manches serrées) dans des conditions de jeu exécrables (à cause de la pluie, les demi-finales et finale ont été jouées le même jour).

Petra Kvitová avec son trophée à Wimbledon en 2011.

Cela ne l'empêche pas de remporter le tournoi de Wimbledon à sa première finale de Grand Chelem[17] 13 ans après Jana Novotná, la dernière joueuse Tchèque à avoir gagné un titre majeur et à avoir soulevé le Venus Rosewater Dish. Cette victoire fait d'elle « le visage de la nouvelle génération »[17] selon les dires d'Amélie Mauresmo. Kvitová bat sur sa route Yanina Wickmayer (6-0, 6-2) en huitième, puis Tsvetana Pironkova (6-3, 65-7, 6-2) la demi-finaliste de l'an dernier lors des quarts de finale[18], et enfin la 5e mondiale, Victoria Azarenka en demi-finale (6-1, 3-6, 6-2)[19]. Elle accède pour la première fois à une finale de Grand Chelem[20] et devient la première gauchère à réaliser cela depuis Monica Seles en 1998[21] et la première depuis 17 ans à Wimbledon (Martina Navrátilová en 1994)[22]. En finale, elle défait la 6e mondiale, Maria Sharapova en deux sets (6-3, 6-4) facilement sans subir la pression[23],[24]. Elle succède ainsi aux sœurs Williams, qui avaient remporté à elles deux les quatre dernières éditions du tournoi (2007, 2008 pour Venus et 2009, 2010 pour Serena). Petra Kvitová atteint le 7e rang mondial.

Victime d'une blessure abdominale après son sacre à Wimbledon, Kvitová s'incline par deux fois devant Andrea Petkovic au 3e tour du tournoi de Toronto (1-6, 2-6) puis de Cincinnati où elle souffrait d'asthme[25] dû au climat très humide de l'US Open Series. Elle s'incline ensuite dès le premier tour de l'US Open face à Alexandra Dulgheru en 1 heure 38 minutes et 52 fautes directes. Elle devient aussi par ailleurs la première lauréate de Wimbledon dans l'ère Open à perdre dès le premier tour à Flushing Meadows[26].

Déjà qualifiée pour les Masters de fin d'année, mais en manque de confiance depuis son titre à Wimbledon avec plusieurs échecs notoires sur la tournée asiatique par exemple à Beijing en perdant contre Sofia Arvidsson. Petra Kvitová remporte le tournoi de Linz en Autriche face à la Slovaque Dominika Cibulková en 2 sets. C'est son 5e titre de la saison[27] relançant ainsi sa forme et sa confiance pour la dernière ligne droite.

Petra Kvitová est tête de série no 3 au Masters d'Istanbul. Elle se hisse en demi-finale avec le statut de favorite en battant Vera Zvonareva, Agnieszka Radwańska et Caroline Wozniacki sans perte de manche[28]. Invaincue en poule, elle confirme sa bonne série en se déjouant de la no 7 mondiale Samantha Stosur en trois sets (5-7, 6-3, 6-3) pour atteindre sa 7e finale de la saison face à la Biélorusse Victoria Azarenka no 4 mondiale[29]. Dans un match disputé de 2 h 18, elle finit par s'imposer, (7-5, 4-6, 6-3) pour remporter son second titre majeur de la saison et lui attribuant ainsi le tout nouveau rang de no 2 mondiale[30]. Elle devient aussi la 3e joueuse de l'histoire à remporter les Masters dès sa première participation après Serena Williams en 2001 et Maria Sharapova en 2004[31].

Fer de lance de l'équipe tchèque de Fed Cup, composée de Lucie Šafářová, Lucie Hradecká et de Květa Peschke, Petra Kvitová remporte ses deux matchs de simples face à Maria Kirilenko (6-2, 6-2) puis Svetlana Kuznetsova (4-6, 6-2, 6-3) portant son invincibilité en salle à 17. La paire de double Hradecká/Peschke permet à la République tchèque de remporter la Fed Cup pour la deuxième fois de son histoire[32].

Elle finit la saison 2011 invaincue dans les tournois indoors avec un bilan de 17 victoires, remporte son 6e titre de la saison à égalité avec Caroline Wozniacki et s'installe comme prétendante au trône de no 1 mondiale pour la saison 2012.

Le , elle est désignée joueuse WTA de l'année par un jury de journalistes ainsi que « joueuse qui a le plus progressé »[33].

Elle termine son exceptionnelle saison avec 60 victoires pour 13 défaites (82.2 %), 6 titres dont un Grand-Chelem, 13 victoires pour 5 défaites face aux joueuses du top 10, $5 145 943 de Prize money pour la saison 2011, et elle termine la saison no 2 mondiale pour la première fois de sa carrière.

2012 : demi-finale à Melbourne et à Roland-Garros puis 2e Fed Cup[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová commence sa saison par la Coupe Hopman. Elle y représente la République Tchèque avec son compatriote Tomáš Berdych. Cette participation à l'épreuve mixte australienne est une totale réussite : ils empochent le titre, invaincus en simple, face à la paire française Marion Bartoli-Richard Gasquet.

Petra Kvitová à Wimbledon en 2012.

La Tchèque dispute son premier tournoi officiel de l'année à Sydney, en tant que tête de série no 2. Au 1er tour, elle bat en 3 sets la Roumaine Alexandra Dulgheru, puis ne laisse que quatre jeux à la Slovaque Daniela Hantuchová. Alors en lice pour la place de no 1 mondiale à la suite de l'élimination de Caroline Wozniacki, Petra Kvitová rate le coche et perd en demi-finale face à la tenante du titre, Li Na (no 5), après avoir mené pendant la moitié du match, 1-6, 7-5, 6-2.

Petra Kvitová se rend à Melbourne pour disputer l'Open d'Australie, dont elle est l'une des grandes favorites. Elle déroule complètement face à Vera Dushevina au premier tour (6-2, 6-0), puis éprouve plus de difficultés face à la talentueuse Espagnole Carla Suárez Navarro (6-2, 2-6, 6-4), avant de rallier la deuxième semaine du tournoi en battant, sur abandon, Maria Kirilenko (no 27), 6-0, 1-0 ab. Elle retrouve l'ancienne no 1 mondiale serbe Ana Ivanović, et sort vainqueur sans trop de difficultés (6-2, 7-6). En quarts de finale, elle affronte une joueuse surprise, l'Italienne Sara Errani, contre qui elle a plus de mal que prévu, commettant un grand nombre de fautes directes. La Tchèque s'en sort finalement en deux sets (6-4, 6-4). Grâce à l'élimination de Caroline Wozniacki en quarts de finale par la tenante du titre Kim Clijsters, Petra est la no 1 mondiale virtuelle. Toutefois, Maria Sharapova met fin à son beau parcours en demi-finale, la battant In extremis, 6-2, 3-6, 6-4, empêchant ce rêve de devenir réalité (en cas de victoire, Petra Kvitová s'assurait la première place). La Russe prend également une revanche sur la finale de Wimbledon, 6 mois plus tôt.

La Tchèque laisse sa grande rivale Victoria Azarenka devenir la nouvelle patronne du circuit.

Petra connaît une tournée californienne difficile à cause des blessures qui la gênent. Sur terre battue, les résultats reviennent mais elle ne parvient toujours pas à se hisser en finale notamment à Stuttgart, battue par Sharapova en demi finale 6-4, 6-4. Elle ne parvient pas à conserver son titre à Madrid. À Roland Garros, Petra arrive en demi finale en buttant sur la Russe Sharapova, favorite du tournoi 6-3, 6-3.

La saison sur gazon ne débute pas idéalement avec une défaite au premier tour d'Eastbourne. À Wimbledon, elle sera stoppée par une grande Serena 6-3, 7-5 laissant filer une balle de set à 5-4 dans le deuxième set.

Marquée physiquement, Kvitová se fait sortir en quart de finale aux JO de Londres à Wimbledon par Kirlenko et échoue au pied du podium. Mais à Montréal, elle rectifie le tir en remportant le premier titre de la saison en venant à bout de la chinoise Na Li 7-5, 2-6, 6-3. Elle a réalisé une très belle semaine canadienne en balayant Marion Bartoli de son passage 6-1, 6-1. La tête de série no 5 continue en dominant aisément Tamira Paszek 6-3, 6-2 et la tête de série no 7 Caroline Wozniacki en trois sets 3-6, 6-2, 6-3. Elle enchaîne avec le tournoi de Cincinnati avec trois victoires consécutives sur Barthel, Peng et Pavlyuchenkova. Elle atteint la demi finale mais s'incline contre Angelique Kerber 1-6, 6-2, 4-6. Elle remporte le 9e titre de sa carrière à New Heaven face à Maria Kirilenko au terme de deux sets très accrochés (7-6, 7-5). À l'US Open, elle atteint les 1/8 de finale en battant successivement Polona Hercog, les Françaises Alizé Cornet et Pauline Parmentier. Face à Marion Bartoli pour une place en quarts, elle remporte le 1er set très facilement 6-1, avant de subir une veritable correction dans les deux derniers sets, qu'elle perd 6-2 et 6-0.

2013 : Déception en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Kvitová commence la saison à la 8e place mondiale (6 places de moins qu'en 2012). Elle commence sa saison par le tournoi de Bribane. Tête de série numéro 6, elle élimine assez facilement l'Espagnole Carla Suárez Navarro 6-3, 6-4 mais chute ensuite contre la future finaliste du tournoi Anastasia Pavlyuchenkova en 2 sets serrés 6-4, 7-5. À Sydney, la Tchèque perd ensuite d'entrée, lourdement contre une autre future finaliste, la Slovaque Dominika Cibulková 6-1, 6-1. Petra arrive au premier Grand Chelem de la saison, l'Open d'Australie, en manque de confiance. Elle est opposée au premier tour à l'Italienne Francesca Schiavone qu'elle élimine en 3 sets (6-4, 2-6, 6-2) mais chute de peu au tour suivant contre la jeune Britannique Laura Robson 2-6, 6-3, 11-9 après être pourtant passée plusieurs fois à deux points de la victoire dans le dernier set.

Pour retrouver des sensations, Kvitová décide d'aller jouer à l'Open Gaz de France, bénéficiant d'une wild-card. Étant exemptée de premier tour, elle passe non sans difficultés son second match contre Stefanie Vögele 7-6, 6-3. Elle est éliminée en quarts de finale par une excellente Kristina Mladenovic 6-3, 6-4.

La Tchèque retrouve des couleurs à l'Open de Doha en tant que tête de série no 7. Au premier tour, elle bénéficie de l'abandon de la Russe Ekaterina Makarova après avoir gagné le premier set 6-4. Elle réussit à gagner un match pourtant mal embarqué contre une autre Russe, Nadia Petrova 4-6, 6-4, 6-3. C'est en quarts de finale du tournoi que Petra Kvitova est très proche de créer l'exploit, menant 6-3, 3-6, 4-1 contre Serena Williams. L'Américaine finit par s'imposer 7-5 au troisième set, ce qui lui permet de redevenir no 1 mondiale aux dépens de Victoria Azarenka.

En quarts de finale de Fed Cup, contre les Australiennes, elle gagne ses deux simples contre Jarmila Gajdošová 7-6, 6-3 puis contre Samantha Stosur 2-6, 7-6, 6-4, contribuant à qualifier les Tchèques pour les demi-finales.

À l'Open de Dubaï, Petra joue un tennis très convaincant et remporte le 10e titre de sa carrière, profitant des retraits tardifs de Serena Williams et de Victoria Azarenka. Pendant ce tournoi, elle élimine notamment l'ex-numéro un mondiale Ana Ivanović 7-5, 7-6 au 2e tour, la tenante du titre Agnieszka Radwańska 6-2, 6-4 en quarts de finale puis une autre ancienne no 1 mondiale, Caroline Wozniacki en demi-finales, 6-3, 6-4. Elle bat en finale Sara Errani lors d'une finale décousue (6-2, 1-6, 6-1).

À l'Open D'Indian Wells, elle atteint les quarts de finale, battue par la Russe Maria Kirilenko 4-6, 6-4, 6-3.

Le reste de sa saison est plus irrégulier, elle se fait éliminer de manière précoce en Grand Chelem (défaite au 3e tour à Roland-Garros et à l'US Open). Elle atteint néanmoins les quarts de finale de Wimbledon, battue en 3 sets par la belge Kirsten Flipkens. À la fin de l'été, elle atteint la finale du Tournoi de New Haven, battue 6-2, 6-2 par la Roumaine Simona Halep.

La fin de saison de Kvitová est beaucoup plus convaincante : elle s'impose en finale à Tokyo face à Angelique Kerber et remporte son 11e titre. Elle enchaîne par une demi-finale à Pékin, battue par Jelena Janković.

Elle se qualifie pour les Masters de tennis de fin d'année, et y atteint les demi-finales.

2014 : Deuxième victoire à Wimbledon et 3e Fed Cup[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová à Wimbledon en 2014.

Petra entame le tournoi de Wimbledon en tant que tête de série no 6. Elle remporte ses deux premiers matchs très facilement, respectivement contre sa compatriote Andrea Hlaváčková (6-3, 6-0) et la jeune Allemande Mona Barthel (6-2, 6-0). Elle joue ensuite un match accroché contre l'ancienne n°1 mondiale, Venus Williams, remporté sur le score très serré de 5-7, 7-62, 7-5. Elle se qualifie ensuite en quart de finale en éliminant la Chinoise Shuai Peng (6-3, 6-2), puis la Tchèque Barbora Záhlavová Strýcová (6-1, 7-5). Elle y élimine une troisième joueuse Tchèque, Lucie Šafářová (7-66, 6-1) pour s'offrir sa deuxième finale à Londres, après avoir été sacrée en 2011[34]. Elle est opposée à la jeune star, la Canadienne Eugenie Bouchard, auteur d'un grand tournoi (Elle arrive en finale sans avoir perdu un set). Kvitova affiche un niveau de jeu stratosphérique tout au long de la rencontre, qu'elle remporte logiquement sur le score très sévère de 6-3, 6-0, en à peine une heure. Elle rejoint ainsi Martina Navrátilová, Steffi Graf, Venus et Serena Williams dans le club très fermé des multiples vainqueurs de Wimbledon[35],[36],[37].

Après un début de tournée américaine plutôt décevant, où elle s'est inclinée prématurément à l'Open du Canada et à Cincinnati. Elle remporte le tournoi de New Haven contre Magdaléna Rybáriková (6-4, 6-2) et sans avoir perdu le moindre set[38]. À l'US Open, une défaite prématurée au troisième tour contre Aleksandra Krunić entache ses bonnes sensations.

La tournée asiatique par contre est une réussite. Avec une victoire à l'Open de Wuhan contre Eugenie Bouchard (6-3, 6-4)[39]. À l'Open de Chine, elle atteint la finale où elle est battue par Maria Sharapova (6-4, 2-6, 6-3).

Elle finit sa saison avec la finale de Fed Cup contre l'Allemagne où elle gagne ses deux simple contre Andrea Petkovic et Angelique Kerber signant sa dernière victoire sur une top 10 de la saison. Elles gagnent 3-1 et signe leurs troisième succès en Fed Cup[40].

Elle termine l'année à la 4e place mondiale et signant son retour dans le top 5.

2015 : premier quart de finale à l'US Open, finale aux Masters et 4e Fed Cup[modifier | modifier le code]

Petra Kvitova lance sa saison en Chine, à Shenzhen, où tête de série no 2, elle se fait sortir en demi-finale par Timea Bacsinszky (6-4, 6-4), alors 47e mondiale. Elle peaufine sa préparation pour l'Open d'Australie en s'engageant dans le tournoi de Sydney. Dans un tableau qui voit s'effondrer une à une les têtes de série, la Tchèque fait son chemin jusqu'en finale où elle y bat non sans mal sa compatriote Karolína Plíšková (7-65, 7-66), gagnant son 15e titre en vingt finales jouées[41].

Elle aborde l'Open d'Australie en qualité de 4e mondiale mais est vaincue dès le 3e tour par Madison Keys (no 35 mondiale) sur le score de 6-4, 7-5. Elle n'a plus été au-delà d'un troisième tour à Melbourne depuis sa demi-finale en 2012[42].

À Dubaï comme à Doha, elle est prématurément éliminée coup sur coup par Carla Suárez Navarro. Fatiguée, Petra décide de ne pas participer à la tournée américaine et déclare donc forfait pour les prestigieux tournois d'Indian Wells et de Miami[43].

En Fedcup, elle contribue à la victoire de la République Tchèque contre la France en remportant ses deux matches en simple.

Elle revient en forme pour la saison sur terre battue pour l'Open de Madrid. Elle bat la qualifiée Olga Govortsova en trois sets, l'Américaine Coco Vandeweghe également, la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (6-1, 6-4) et enfin en quart de finale la Roumaine Irina-Camelia Begu qu'elle bat (7-5, 6-3). En demi-finale, elle affronte la no 1 mondiale, l'Américaine Serena Williams qu'elle n'a jamais battue en cinq confrontations. Mais finalement en élevant son niveau de jeu et bénéficiant d'un jour sans, elle remporte le match 6-2, 6-3 de manière expéditive en une heure et quatorze minutes de jeu[44],[45]. En finale, elle affronte une surprise, la Russe Svetlana Kuznetsova, qu'elle bat facilement 6-1, 6-2 en un peu plus d'une heure pour s'adjuger son deuxième trophée dans la capitale espagnole après son succès en 2011 et son 16e titre en carrière[46].

Après une mononucléose et des performances décevantes, notamment en grand chelem, elle arrive dans son jardin en août à New Haven. Elle arrive en finale en battant Madison Keys, Agnieszka Radwańska et Caroline Wozniacki, 4e mondiale (7-5, 6-1). Elle bat sa compatriote Lucie Šafářová (66-7, 6-2, 6-2), 6e mondiale en l'emportant pour la septième fois pour aucune défaite dans leur confrontation, remportant son 17e titre et devenant une des prétendantes au titre à New York[47]. Elle signe son meilleur résultat en carrière à l'US Open avec un quart de finale, en ayant battu toutes les joueuses en deux sets mais est vaincu en trois sets 4-6, 6-4, 6-2 par la future vainqueur Flavia Pennetta.

Après une tournée asiatique mauvaise, elle arrive au masters, et parvenant à se qualifier pour les demi-finales en ayant gagnée seulement un match de poule, ce qui est rare[48]. Elle y bat Maria Sharapova (6-3, 7-63) en 1h49 et se qualifie pour la finale, la deuxième de sa carrière[49]. Cependant elle perdra contre Agnieszka Radwańska (6-2, 4-6, 6-3).

2016 : Déceptions, sortie du top 10 mais médaillée de bronze aux jeux olympiques et titre à Wuhan[modifier | modifier le code]

Dominée au deuxième tour de l'Open d'Australie par l'Australienne Daria Gavrilova, Kvitová annonce quelques jours plus tard la fin de son travail avec son entraîneur David Kotyza, une association en place depuis plus de 7 ans[50].

Lors du tournoi d'Indian Wells, elle réussit à se qualifier pour les quarts de finale comme en 2013, après avoir battue en trois sets difficilement : Danka Kovinić (6-3, 4-6, 7-65), Johanna Larsson (6-3, 4-6, 7-5) après avoir été menée 5-3 dans l'ultime manche et Nicole Gibbs (4-6, 6-3, 6-4) en plus de deux heures de matchs à chaque fois[51]. Elle perdra cependant au tour d'après contre la no 3 mondiale Agnieszka Radwańska, en deux manches.

Après une tournée sur terre battue européenne décevante, elle déçoit à nouveau à Roland-Garros. Après avoir éprouvé beaucoup de difficulté à battre Danka Kovinić en trois manches au premier tour, elle chute au troisième contre une novice, l'Américaine Shelby Rogers 108e mondiale, avec un score étonnant de (6-0, 63-7, 6-0)[52].

Après un passage à vide, elle revient mieux pour les Jeux olympiques, où elle passe facilement Tímea Babos et Caroline Wozniacki en deux manches, avant d'éprouver plus de mal en trois manches (4-6, 6-4, 6-4) face à la Russe Ekaterina Makarova. En quart, elle pulvérise (6-2, 6-0), Elina Svitolina la tombeuse de Serena Williams au tour précédent mais perdra en trois manches (6-4, 1-6, 6-3) contre la Porto-ricaine Mónica Puig, future médaillée d'or de l'épreuve. Pour la petite finale, elle bat l'Américaine Madison Keys 9e mondiale, (7-5, 2-6, 6-2) et gagne ainsi la médaille de bronze, sa première médaille aux JO[53].

Pour la tournée américaine de l'été, pour la défense de son titre à New Haven, elle bat Louisa Chirico en trois sets, Eugenie Bouchard et Ekaterina Makarova facilement avant d'être vaincue sèchement par Agnieszka Radwańska en demi-finale, qui sera la future vainqueur. À l'US Open, elle se qualifie pour la première fois de la saison en huitième en ayant battue notamment Jeļena Ostapenko et Elina Svitolina en deux manches, avant de perdre contre l'Allemande Angelique Kerber, future vainqueur du tournoi et future numéro une mondiale.

Début des tournois asiatique, d'abord à Wuhan, elle bat à nouveau Jeļena Ostapenko et Elina Svitolina en deux sets comme à l'US Open, avant de prendre sa revanche contre la no 1 mondiale Angelique Kerber, qu'elle vainc dans un match sublime à suspense en plus de trois heures de combat (610-7, 7-5, 6-4) et un premier set de plus d'une heure et demie[54]. À partir des quarts de finale, elle ne perdra aucun set, dominant complètement ses adversaires par sa puissance, battant successivement Johanna Konta 13e mondiale (6-3, 6-4), puis en demie la 5e mondiale, Simona Halep (6-1, 6-2) en 1h07. Et enfin en finale contre Dominika Cibulková 12e mondiale, qu'elle pulvérisera (6-1, 6-1) en tout juste une heure de jeu, remportant ainsi son deuxième titre ici et le 18e en carrière[55]. Sur sa lancée, au tournoi de Pékin, elle atteint les quarts en battant la 4e mondiale, Garbiñe Muguruza (6-1, 6-4) mais perdant dans un match serré contre le 9e mondiale, Madison Keys.

Sur les tournois indoor, elle perd en finale du tournoi de Luxembourg en deux set sec avec une bulle contre Monica Niculescu. Mais elle se console, en remportant le Masters bis de Zhuhai en ayant écrasée la concurrence, et notamment Elina Svitolina en finale (6-4, 6-2) et 1h10 de jeu[56].

2017 : retour à la compétition[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2016, Petra Kvitová est agressée au couteau à son domicile par un cambrioleur, qui la blesse à la main gauche[57]. Elle doit subir une opération à la main et est écartée des courts pour le début de la saison 2017.

Elle fait son retour au tournoi de Roland-Garros, un mois après avoir repris l'entraînement et gagne son premier match avec beaucoup d'émotion[58], contre Julia Boserup (6-3, 6-2)[59]. Elle s'incline en deux tie breaks contre l'Américaine Bethanie Mattek-Sands au second tour.

De retour également sur la gazon de Birmingham avec une invitation, elle parvient en finale sans perdre le moindre set face à Tereza Smitková, Naomi Broady, la Française Kristina Mladenovic[60] et sa compatriote Lucie Šafářová. Elle défait par la suite Ashleigh Barty (4-6, 6-3, 6-2) et s'adjuge ainsi son premier titre depuis son agression de décembre[61],[62]. Elle déçoit en sortant dès le second tour face à Madison Brengle (3-6, 6-1, 2-6) au tournoi de Wimbledon alors qu'elle était l'une des favorites au titre[63].

Sur le dur américain, à Toronto et Cincinnati, la Tchèque se fait sortir par la même joueuse au second tour, l'Américaine Sloane Stephens (64-7, 6-3, 2-6) et (2-6, 3-6). Elle réagit à l'US Open en passant difficilement (7-5, 7-5) la Serbe Jelena Janković, puis facilement les Françaises Alizé Cornet (6-1, 6-2) et Caroline Garcia (6-0, 6-4)[64]. En huitième, la Tchèque réalise un gros match à la fois agressif et de qualité, lui permettant de vaincre la 3e mondiale, Garbiñe Muguruza (7-63, 6-3). Elle se qualifie ainsi pour la seconde fois de sa carrière en quart de finale après 2015[65]. Après 2 h 34 de combat acharné, une fin de match haletante et étouffante, elle s'incline sur le fil (3-6, 6-3, 62-7) face à la vétérante de 37 ans, Venus Williams[66].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (8 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[68]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 5 octobre 2017 :

Joueuse Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : Russie Maria Sharapova 1 11 4 7 36,4 défaite (6-3, 4-6, 2-6) à la Fed Cup 2015
Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 1 10 5 5 50 victoire (610-7, 7-5, 6-4) à Wuhan 2016
Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 2 11 6 5 54,5 défaite (1-6, 1-6) à New Haven 2016
Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro 6 11 6 5 54,5 victoire (6-1, 7-65) à Toronto 2017
Drapeau : Allemagne Andrea Petkovic 9 9 5 4 55,6 victoire (6-2, 6-4) à Montréal 2016
Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 1 12 7 5 58,3 victoire (6-1, 6-4) à Pékin 2017
Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 8 10 6 4 60 victoire (6-3, 6-1) à New Haven 2016
Drapeau : Serbie Jelena Janković 1 8 5 3 62,5 victoire (7-5, 7-5) à l'US Open 2017
Drapeau : Australie Samantha Stosur 4 8 7 1 87,5 victoire (6-3, 5-7, 6-2) à Pékin 2014
Drapeau : République tchèque Lucie Šafářová 5 10 10 0 100 victoire (6-1, 1-0 ab.) à Birmingham 2017

Équipements et sponsors[modifier | modifier le code]

Petra Kvitová joue actuellement avec la raquette Wilson BLX Steam 100[69],[70], qui a une surface de frappe de 645 cm2 et un poids de 295 g (non cordée) permettant ainsi une assez grande vitesse de tête de raquette. Elle utilise des chaussures Nike Zoom 2K10[71] et est habillée par le même équipementier pour ses vêtements[69]. Grâce à sa victoire à Londres, les sponsors se bousculent à sa porte selon son agent[72] et c'est ainsi qu'elle a signé un contrat avec Ulysse Nardin[72], fabricant de montres suisses, ou encore le fabricant de vêtements Steilmann[72].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

À chaque fin de saison, la WTA attribue des prix aux joueuses (WTA Awards) qui se sont le plus distinguées au cours de la saison par leurs résultats sportifs. On peut y retrouver des prix tel que La révélation de l'année entre autres. Voici la liste de prix que l'on lui a accordée depuis de le début de sa carrière :

  • Prix du Newcomer of the Year en 2010
  • Prix du Player of the Year en 2011
  • Prix du Most Improved Player of the Year et Fan favorite breakthrough player en 2011

Personnalité, engagements[modifier | modifier le code]

Voici la liste des distinctions que Petra Kvitová a obtenues par les médias ou la WTA elle-même pour sa personnalité, son engagement sur le tour ou envers son pays, son fair-play :

  • Prix Fed Cup Heart Award en 2011[73] par la Fed Cup et un jury de 7 personnes[74].
  • Prix Karen Krantzcke Sportsmanship Award en 2011 et 2014 lors des WTA Awards.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Petra Kvitova wins first WTA title », sur zimbio.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  2. (en) « Tennis-Czech teenager upsets Safina », sur uk.reuters.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  3. « Kvitova atomise Wozniacki », sur eurosport.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  4. (en) « Wimbledon 2010 : Petra Kvitova trashes no 3 seed Caroline Wozniacki », sur guardian.co.uk, (consulté le 5 juillet 2011)
  5. (en) « Petra Kvitova produces stunning comeback against Kaia Kanepi to set up semi-final clash with Serena Williams », sur dailymail.co.uk, (consulté le 5 juillet 2011)
  6. (en) « Kvitova battles into semis », sur skysports.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  7. « Wimbledon : Serena Williams bat Petra Kvitova en demi-finale », sur lepoint.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  8. « Brisbane : Deuxième titre pour Petra Kvitova », sur dhnet.be,
  9. « Zvonareva et Clijsters tiennent leur rang », sur Eurosport,
  10. « Kvitova fait chuter Clijsters », sur sport365.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  11. (en) « Exhausted Kvitova upset in Dubai », sur tennis.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  12. (en) « Tired Kvitova bumped out in Dubai », sur tennis-scout.org, (consulté le 5 juillet 2011)
  13. (en) « Madrid : Kvitova d. Azarenka », sur blogs.tennis.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  14. (en) « Petra Kvitova beats Azarenka to win Madrid », sur news.bbc.co.uk, (consulté le 5 juillet 2011)
  15. (en) « Kvitova hits 40 winners for biggest career title », sur wtatennis.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  16. a et b (en) « Petra Kvitova sustains hip injury in ITF tournament in Prague », sur womenstennisblog.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  17. a et b « Wimbledon : Kvitova remporte son premier titre du Grand-chelem », sur rtl.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  18. (en)« Wimbledon 2011: Petra Kvitova into semis again after defeating Tsvetana Pironkova 6-3, 6-7, 6-2 », sur telegraph.co.uk,
  19. (en) « Wimbledon : Kvitova d. Azarenka », sur blogs.tennis.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  20. « Kvitova, star en devenir », sur eurosport.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  21. « Kvitova, génie en herbe », sur eurosport.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  22. (en) « Kvitova reaches first Grand Slam final », sur wtatennis.com, (consulté le 5 juillet 2011)
  23. (en) « Wimbledon 2011: Petra Kvitova defeats Maria Sharapova 6-3, 6-4 to win women's singles final on Centre Court », sur telegraph.co.uk, (consulté le 5 juillet 2011)
  24. « Kvitova, comme une grande », sur eurosport.fr, (consulté le 5 juillet 2011)
  25. « Bartoli privée de quart », sur eurosport.fr, (consulté le 7 septembre 2011)
  26. (en)« US Open 2011: Wimbledon champion Petra Kvitova falls in first round », sur theguardian.com,
  27. « KVITOVA L'EMPORTE CONTRE CIBULKOVA », sur tvasports.ca, (consulté le 16 octobre 2011)
  28. « Azarenka et Kvitova dans le dernier carré », sur rts.ch,
  29. « Une finale Kvitova-Azarenka », sur Eurosport,
  30. « Kvitova prend le pouvoir », sur Eurosport,
  31. « Petra Kvitova finit l'année en beauté », sur rts.ch,
  32. « Tennis - Fed Cup 2011: les Tchèques remportent le titre », sur sputniknews.com,
  33. « Kvitova désignée joueuse de l'année », sur rtbf.be, (consulté le 15 novembre 2011)
  34. « Wimbledon 2014 : Kvitova retrouve la finale, trois ans après », sur eurosport.fr (consulté le 3 juillet 2014)
  35. « Petra Kvitova, la femme de l'ombre retrouve la lumière », sur eurosport.fr (consulté le 5 juillet 2014)
  36. « Le bis de Petra Kvitova », sur lequipe.fr (consulté le 5 juillet 2014)
  37. (en) « Petra Kvitova crushes Eugenie Bouchard to claim second Wimbledon », sur theguardian.com (consulté le 5 juillet 2014)
  38. « Sacrée pour la troisième fois, Petra Kvitova retrouve des couleurs », sur eurosport.fr (consulté le 30 août 2014)
  39. « victoire de la Tchèque Petra Kvitova à Wuhan », sur lepoint.fr (consulté le 27 septembre 2014)
  40. « Petra Kvitova et la République tchèque battent l'Allemagne (3-0) pour leur huitième succès », sur eurosport.fr (consulté le 9 novembre 2014)
  41. « Petra Kvitova remporte son 15e titre », sur lematin.ch (consulté le 16 janvier 2015)
  42. http://www.francetvsport.fr/tennis/open-d-australie/petra-kvitova-eliminee-par-madison-keys-au-3e-tour-262867
  43. http://www.leparisien.fr/flash-actualite-sports/tennis-apres-indian-wells-petra-kvitova-forfait-pour-miami-18-03-2015-4615115.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
  44. « Petra Kvitova sort Serena Williams et file en finale à Madrid », sur lequipe.fr (consulté le 8 mai 2015)
  45. « WTA Madrid - Serena Williams chute aussi, finale surprise Petra Kvitova - Svetlana Kuznetsova », sur rtl.be (consulté le 8 mai 2015)
  46. « Petra Kvitova bat Svetlana Kuznetsova (6-1, 6-2) et remporte le tournoi de Madrid », sur eurosport.fr (consulté le 9 mai 2015)
  47. « Sacrée pour la troisième fois, Petra Kvitova retrouve des couleurs », sur eurosport.fr (consulté le 30 août 2015)
  48. « Masters féminin : Petra Kvitova en demies grâce à la victoire de Lucie Safarova sur Angelique Kerber », sur eurosport.fr (consulté le 30 octobre 2015)
  49. « Masters Singapour : Agnieszka Radwanska et Petra Kvitova se retrouvent pour une finale inattendue », sur eurosport.fr (consulté le 31 octobre 2015)
  50. « WTA - Après 7 ans de collaboration, Petra Kvitova se sépare de son entraîneur », sur eurosport.fr,
  51. « Indian Wells : Petra Kvitova s'en sort bien et accède aux quarts de finale », sur lequipe.fr,
  52. « Roland-Garros : Shelby Rogers élimine Petra Kvitova au troisième tour », sur lequipe.fr,
  53. « JO 2016 - La joueuse de tennis tchèque Kvitova médaillée de bronze », sur rtl.be,
  54. « Angelique Kerber éliminée par Petra Kvitova au tournoi de Wuhan », sur lequipe.fr,
  55. « Tournoi de Wuhan : Petra Kvitova irrésistible », sur lequipe.fr,
  56. « Petra Kvitova remporte le Masters bis à Zhuhai », sur lequipe.fr,
  57. « Petra Kvitova agressée au couteau par un cambrioleur, "sa vie n'est pas en danger" », sur Eurosport,
  58. « Roland-Garros : Petra Kvitova, de retour de blessure, a été intégrée au tableau principal », sur L'Équipe,
  59. « Petra Kvitova, retour gagnant et émouvant », sur Eurosport,
  60. « WTA Birmingham : Kristina Mladenovic éliminée par Petra Kvitova (6-4, 7-6) », sur Eurosport,
  61. Christophe Gaudot, « WTA Birmingham - Six mois après son agression, Kvitova remporte son premier tournoi de la saison », sur Eurosport,
  62. « Petra Kvitova : «Personne ne s'attendait à ma victoire à Birmingham» », sur L'Équipe,
  63. « Petra Kvitova éliminée dès le deuxième tour de Wimbledon », sur L'Équipe,
  64. « Caroline Garcia éliminée par Petra Kvitova (6-0, 6-4) », sur Eurosport,
  65. « Petra Kvitova poursuit sa renaissance et stoppe Garbine Muguruza », sur Eurosport,
  66. « Pour Venus Williams, la cure de jouvence continue », sur Eurosport,
  67. Épreuve organisée par l'ITF.
  68. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,
  69. a et b (en) « Équipements sportifs », sur tennis-warehouse.com (consulté le 5 juillet 2011)
  70. (en) « Spécificités de la raquette BLX Steam 100 », sur wilson.com (consulté le 5 juillet 2011)
  71. (en) « Spécificités de la chaussure Nike Zoom 2K10 WGrey », sur tennis-warehouse.com (consulté le 5 juillet 2011)
  72. a, b et c (en) « Wimbledon's Kvitová to add zeros to her marketing earnings. », sur tennis-warehouse.com, (consulté le 9 juillet 2011)
  73. (en) « Kvitova captures Fed Cup Heart Award », sur wtatennis.com, (consulté le 15 novembre 2011)
  74. (en) « Kvitova captures Fed Cup Heart Award », sur fedcup.com (consulté le 15 novembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]