Sloane Stephens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stephens.
Sloane Stephens
Image illustrative de l'article Sloane Stephens
Sloane Stephens au Citi Open de Washington en 2017.
Carrière professionnelle
2009
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (24 ans)
Drapeau : États-Unis Fort Lauderdale
Taille / poids 1,70 m (5 7) / 61 kg (134 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneur Kamau Murray
Gains en tournois 8 308 104 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 0
Meilleur classement 11e (21/10/2013)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 94e (24/10/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/8 1/4 V (1)
Double 1/32 1/32 1/16 1/32
Mixte 1/8 1/32 1/8
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (2017)

Sloane Stephens, née le à Fort Lauderdale, est une joueuse de tennis américaine, professionnelle depuis 2009.

Forte d'une demi-finale à l'Open d'Australie et d'un quart de finale à Wimbledon en 2013, elle atteint la 11e place mondiale en octobre 2013, son meilleur classement en carrière. Après avoir été inactive pendant 11 mois entre août 2016 et juillet 2017 à cause d'une blessure à un pied, elle crée l'exploit en remportant contre toute attente son premier titre du grand-chelem à l'US Open en 2017 face à sa compatriote Madison Keys.

Elle remporte son premier titre WTA à l'Open de Washington en août 2015 et en compte aujourd'hui cinq à son actif.

Elle est entraînée par Kamau Murray.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Sloane Stephens adopte un jeu très simple. Elle a tendance à envoyer des balles sans vie au centre du terrain à ses adversaires, qui ont ainsi tendance à commettre une faute en tentant de ramener le jeu vers les côtés du court.[réf. souhaitée] Toutefois, sa défense est un élément clé de son jeu, car elle sait placer les bons coups aux bons moments[réf. nécessaire].

2009-2012. Percée sur le circuit professionnel[modifier | modifier le code]

2013. Grandes performances en Grand Chelem et meilleur classement carrière[modifier | modifier le code]

En 2013, Stephens réalise une dès plus grandes saisons de sa carrière. Pour les deux premiers tournois de l'année, elle se qualifie pour les quarts à Brisbane en perdant (4-6, 3-6) contre Serena Williams future vainqueur du tournoi, et une demi-finale à Hobart perdant face à Elena Vesnina (2-6, 2-6) également la future vainqueur. Lors de l'Open d'Australie en tant que tête de série no 25, elle réalise un grand tournoi en battant au premier tour Simona Halep (6-1, 6-1), puis Kristina Mladenovic (6-4, 6-3), ensuite Laura Robson (7-5, 6-3) et en huitième Bojana Jovanovski (6-1, 3-6, 7-5) pour se qualifier pour la première fois de sa carrière en quart de finale d'un Grand Chelem. Au tour suivant, elle réussit la sensation de battre à seulement 19 ans, Serena Williams 3e mondiale (3-6, 7-5, 6-4), dans un match dingue de h 17 mais où Serena aura été un peu diminuée physiquement[1],[2]. Cependant en demi-finale, elle se fera écraser par Victoria Azarenka no 1 mondiale (1-6, 4-6) dans un match tendu nerveusement où naîtra une polémique, mais gagnera tout de même le tournoi[3].

Quelques mois plus tard entre contre performances et bon tournoi, elle arrive à Roland-Garros sans réel repère, mais arrive à aller jusqu'en huitième sans forcer en perdant contre la future finaliste, Maria Sharapova 2e mondiale (4-6, 3-6).

Puis vient directement Wimbledon, où elle échappe à chaque fois à une défaite tout d'abord au deuxième tour (7-62, 2-6, 8-6) face à Andrea Petkovic, puis vainc aussi difficilement la qualifiée Petra Cetkovská au troisième tour (7-63, 0-6, 6-4) et enfin en huitième (4-6, 7-5, 6-1) face à la surprise Mónica Puig en gagnant tous au mental, montrant ses qualités lui permettant de se qualifier pour les quarts de finales[4]. Mais perdra face à Marion Bartoli (4-6, 5-7) future lauréate.

Pour l'US Open, elle se qualifie pour les huitièmes en battant ses trois adversaires plutôt facilement mais se fera piétiner par Serena Williams (4-6, 1-6) prenant sa revanche sur l'Open d'Australie, qui gagnera son deuxième grand chelem de la saison.

2014. Année en dents de scies et confirmation difficile[modifier | modifier le code]

En 2014, elle réalisera une saison très décevante par rapport à l'année précédente, avec beaucoup de contre performances et une chute au classement. D'abord à l'Open d'Australie avec les points de sa demi-finale à défendre, où elle passe les premiers tours en respectant normalement son statut de tête de série no 13, mais perdra (3-6, 2-6) à nouveau face à Azarenka cette fois ci bien plus sèchement et sans polémique[5].

Ensuite attendre mars à Indian Wells pour quelle réalise un bon parcours. Elle y bat Ajla Tomljanović en deux sets, puis la tête de série no 11 Ana Ivanović (7-63, 6-4), avant de perdre dans un match très accroché (4-6, 7-5, 4-6) contre Flavia Pennetta, la future lauréate de l'épreuve, gagnée au mental[6].

Pour la saison sur terre battue à Roland-Garros, elle passe ses deux premiers tours facilement et vainc au troisième la Russe Ekaterina Makarova (6-3, 6-4), avant d'être battue par la 4e mondiale Simona Halep (4-6, 3-6), future finaliste.

2015. Premier titre en carrière et retour de performances[modifier | modifier le code]

Pour la tournée américaine, elle réalise de bons parcours à la fois à Indian Wells, où elle bat au deuxième tour (7-66, 6-2) la 14e mondiale, Angelique Kerber, puis la 27e mondiale Svetlana Kuznetsova (7-64, 1-6, 6-4), avant de prendre un set 7-63 au 4e tour à la no 1 mondiale Serena Williams, qui fait son grand retour dans l'épreuve cette année après 13 ans d'absence, cependant elle perdra les deux sets suivant 6-2, 6-2 mais sera la seule joueuse à lui avoir pris une manche[7]. Et à la fois la semaine suivante à Miami, en battant facilement au premier tour Yanina Wickmayer en deux sets, puis la compatriote et 18e mondiale Madison Keys (6-4, 6-2), après Johanna Larsson également en deux sets et face à l'espoir Belinda Bencic (6-4, 7-65) alors menée 5-3 dans le deuxième sets, ce qui lui permet de se qualifier pour les quarts de finales[8]. Elle sera vaincue (1-6, 5-7) par la Roumaine Simona Halep, 3e mondiale.

À Roland-Garros, elle se qualifie pour les huitièmes de finales, en battant la tête de série numéro 15 Venus Williams (7-65, 6-1) dès le premier tour, puis Heather Watson et Tsvetana Pironkova en deux manches avant de buter une nouvelle fois face à la no 1 mondiale Serena (6-1, 5-7, 3-6) en ayant réaliser un super match et manquant de battre les deux sœurs Williams dans le même tournoi[9].

Sur la partie gazon à Eastbourne, elle passe de justesse face à Naomi Broady en trois manches, puis bat Carla Suárez Navarro (6-1, 7-5), ensuite au troisième tour Heather Watson (6-2, 6-3), avant de profiter en quart de finale du forfait de la lucky loser Daria Gavrilova pour être qualifiée directement pour la demi-finale. À ce stade, elle perd contre Agnieszka Radwańska (1-6, 7-63, 2-6) qui perdra en finale.

Elle atteint au 9 août, sa première finale WTA à l'Open de Washington. En demi-finale, elle bat notamment la tête de série no 2 Samantha Stosur, (7-64, 6-0). Enfin en finale, elle affronte la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, qu'elle bat facilement 6-1, 6-2 en une heure de jeu avec un niveau de jeu exceptionnelle et remportant le premier titre de sa carrière[10].

Elle termine l'année dans le top 30, ce qui est un progrès par rapport à l'année précédente.

2016. Trois titres dont un Premier puis saison écourtée[modifier | modifier le code]

Sloane Stephens débute parfaitement la saison à Auckland en se qualifiant pour la finale, la deuxième de sa carrière, en battant notamment (6-2, 7-63) en h 40 lors des demi-finales la 17e mondiale, Caroline Wozniacki, qu'elle n'avait jamais battue en cinq confrontations et même jamais accrochée un set. La partie avait dû être interrompue le jour même plusieurs heures pour cause de pluie à 5-2 pour Stephens, qui a su écarter une balle d'égalisation à un set partout à 6-5 sur son service[11]. En finale, h 30 après la fin de sa demie, elle fait face à la 50e mondiale, Julia Görges, qui après un premier set serré, finit par dérouler (7-5, 6-2) et remporter le 2e titre de sa carrière, en récompensant une superbe semaine[12]. Après un Open d'Australie décevant en étant éliminée dès le premier tour, elle rebondit à Acapulco en s'adjugeant le titre face à Dominika Cibulková (6-4, 4-6, 7-65), dans un match de plus de trois heures de jeu, et gagnant le deuxième trophée de la saison[13].

Après une tournée américaine catastrophique, elle commence la saison sur terre battue par le tournoi de Charleston, exemptée de premier tour, elle passe facilement ses deux premiers tours face à Danka Kovinić et Daria Gavrilova sur le même score (6-4, 6-3). En quart, elle bat plus difficilement la jeune Daria Kasatkina dans un match à suspense (6-1, 5-7, 7-5) de 2 h 24[14], puis bénéficie en demi-finale d'une Angelique Kerber (2e mondiale) malade (6-1, 3-0 ab.) et se qualifie pour la finale après 39 minutes de jeu[15]. Elle affronte la qualifiée Elena Vesnina, menant dans un premier temps 5-2 dans le premier set avant de se faire remonter mais gagnant la première manche (7-64) en 1 h 10, avant de dérouler dans la seconde manche 6-2, bouclée en 34 minutes. Elle gagne le tournoi, le troisième de la saison et le titre le plus important de sa carrière[16].

Elle perd prématurément à Madrid et Strasbourg pour disputer Roland-Garros en tant que tête de série numéro 19. Elle passe Margarita Gasparyan et Verónica Cepede Royg, avant de s'incliner lourdement (2-6, 1-6) contre Tsvetana Pironkova. Puis à Wimbledon un autre 3e tour après avoir battue difficilement la qualifiée Mandy Minella (3-6, 7-66, 8-6) après 2 h 27 de jeu[17] ; puis disputant un autre gros match contre Svetlana Kuznetsova mais le perdant cette fois-ci (7-61, 2-6, 6-8) après autant de temps[18].

Après les Jeux olympiques, elle met fin à sa saison à cause d'une blessure au pied gauche où elle effectuera son retour sur le circuit au cours de l'été 2017[19].

2017. Retour de blessure et 1er titre en Grand Chelem à l'US Open[modifier | modifier le code]

En août à Toronto alors redescendu à la 934e mondiale, Sloane Stephens s'extirpe de son premier tour face à Yulia Putintseva (64-7, 6-0, 6-4), puis bat la tête de série numéro 14, Petra Kvitová (7-64, 3-6, 6-2) également de retour cette année[20], et surtout la 3e mondiale Angelique Kerber (6-2, 6-2) en huitième, le tout en moins d'une heure[21]. Puis une autre Tchèque, Lucie Šafářová (6-2, 1-6, 7-5) dans un match décousu dans les deux premiers sets, et se qualifie ainsi pour la première fois pour une demi-finale en Premier 5[22]. Sloane Stephens est vaincue facilement en 1 h 23 (2-6, 3-6) par la 6e mondiale, Caroline Wozniacki[23]. Par la suite à Cincinnati, Sloane bat à nouveau les Tchèques Lucie Šafářová (6-4, 7-65) et Petra Kvitová (6-2, 6-3), cette fois-ci sans perdre de set au premier et second tour[24]. Puis la tombeuse de Kerber, Ekaterina Makarova (2-6, 6-3, 6-4) et l'Allemande Julia Görges (6-1, 7-63), deux match disputés le même jour à cause de la pluie. Ainsi Sloane atteint à nouveau le dernier carré, la seconde consécutive en Premier 5[25]. Elle perdra sèchement (2-6, 1-6) en 54 minutes, fatiguée de ces deux semaines consécutives[26].

À l'US Open, elle passe l'Italienne Roberta Vinci (7-5, 6-1) après un premier set compliqué, puis la 10e mondiale, Dominika Cibulková dans un match physique (6-2, 5-7, 6-3) et Ashleigh Barty (6-2, 6-4) pour se hisser en huitième de finale[27]. Elle bat ensuite Julia Görges (6-3, 3-6, 6-1)[28] et dans un match haletant de suspense après 2 h 28 de jeu la Lettonne Anastasija Sevastova (6-3, 3-6, 7-64)[29]. Elle atteint sa seconde demi-finale en Grand Chelem (après celle de l'Open d'Australie 2013), et la première à l'US Open où elle affronte la vétérante Venus Williams 9e mondiale, où elle vainc l’aînée des sœurs Williams en 3 manches (6-1, 0-6, 7-5) en 2 h 07 de jeu[30],[31]. Inactive pendant 11 mois entre août 2016 et juillet dernier à cause d'une blessure à un pied, elle crée l'exploit en remportant contre toute attente la finale face à sa meilleure amie Madison Keys, 16e mondiale[32],[33]. Au terme d'un match qu'elle a dominé de bout en bout (6-3, 6-0) en tout juste une heure de jeu, elle remporte ainsi le 1er titre en Grand Chelem de sa carrière[34],[35]. Elle devient, par ailleurs, la première Américaine sacrée en Grand Chelem depuis Jennifer Capriati à l'Open d'Australie 2002 et à Flushing Meadows depuis Lindsay Davenport en 1998, qui ne s'appelle pas Venus ou Serena Williams[36],[37]. Sa conférence de presse d’après-match, une question traite notamment du montant du chèque où la joueuse s'est montrée surprise du montant et l'a pousse à « encore gagner un autre titre du Grand Chelem »[38].

Cette victoire lui permet de faire un bond de 66 places, passant de la 83e à la 17e place mondiale. Il s'agit de son 5e titre en autant de finales dans la discipline[39].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 03-08-2015 Citi Open, Washington Intern'l 250 000 Dur (ext.) Drapeau : Russie A. Pavlyuchenkova 6-1, 6-2 Parcours
2 04-01-2016 ASB Classic, Auckland Intern'l 250 000 Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Julia Görges 7-5, 6-2 Parcours
3 22-02-2016 Abierto Mexicano Telcel por HSBC, Acapulco Intern'l 250 000 Dur (ext.) Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 6-4, 4-6, 7-65 Parcours
4 04-04-2016 Volvo Car Open, Charleston Premier 753 000 Terre (ext.) Drapeau : Russie Elena Vesnina 7-64, 6-2 Parcours
5 28-08-2017 US Open, Flushing Meadows G. Chelem 24 193 400 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Madison Keys 6-3, 6-0 Parcours

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 31-07-2017 Citi Open
Washington
Intern'l 250 000 Dur (ext.) Drapeau : Japon Shuko Aoyama
Drapeau : République tchèque Renata Voráčová
Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 6-3, 6-2 Parcours

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 - 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Elena Baltacha - 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Ana Ivanović
2012 2e tour (1/32) Drapeau : Russie S. Kuznetsova 4e tour (1/8) Drapeau : Australie Samantha Stosur 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne Sabine Lisicki 3e tour (1/16) Drapeau : Serbie Ana Ivanović
2013 1/2 finale Drapeau : Biélorussie V. Azarenka 4e tour (1/8) Drapeau : Russie Maria Sharapova 1/4 de finale Drapeau : France Marion Bartoli 4e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Serena Williams
2014 4e tour (1/8) Drapeau : Biélorussie V. Azarenka 4e tour (1/8) Drapeau : Roumanie Simona Halep 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Maria Kirilenko 2e tour (1/32) Drapeau : Suède Johanna Larsson
2015 1er tour (1/64) Drapeau : Biélorussie V. Azarenka 4e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Serena Williams 3e tour (1/16) Drapeau : République tchèque Lucie Šafářová 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Coco Vandeweghe
2016 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Chine Wang Qiang 3e tour (1/16) Drapeau : Bulgarie T. Pironkova 3e tour (1/16) Drapeau : Russie S. Kuznetsova -
2017 - - 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Alison Riske Victoire Drapeau : États-Unis Madison Keys

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2009 - - - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis M. Washington
Drapeau : Autriche Patricia Mayr
Drapeau : Suisse S. Vögele
2010 - - - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Jill Craybas
Drapeau : États-Unis Jamie Hampton
Drapeau : États-Unis Melanie Oudin
2011 - - - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Alison Riske
Drapeau : Argentine Gisela Dulko
Drapeau : Italie F. Pennetta
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Kazakhstan Ksenia Pervak
Drapeau : Japon Rika Fujiwara
Drapeau : Japon Ayumi Morita
1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique Y. Wickmayer
Drapeau : Lettonie L. Dekmeijere
Drapeau : Thaïlande T. Tanasugarn
1er tour (1/32)
Drapeau : Russie Kudryavtseva
Drapeau : États-Unis B. Mattek
Drapeau : Inde Sania Mirza
1er tour (1/32)
Drapeau : Hongrie Tímea Babos
Drapeau : Slovaquie J. Husárová
Drapeau : Slovaquie M. Rybáriková
2013 - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis M. Burdette
Drapeau : Russie E. Makarova
Drapeau : Russie Elena Vesnina
- -
2014 - 1er tour (1/32)
Drapeau : Croatie Mirjana Lučić
Drapeau : Espagne G. Muguruza
Drapeau : Espagne Carla Suárez
- -
2015 - - - -
2016 - - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Madison Keys
Drapeau : Hongrie Tímea Babos
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
-
2017 - - 2e tour (1/16)
Drapeau : Taipei chinois Chang Kai-chen
Drapeau : Allemagne A-L. Grönefeld
Drapeau : République tchèque Květa Peschke
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis T. Townsend
Drapeau : République populaire de Chine Wang Qiang
Drapeau : République populaire de Chine Wang Yafan

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 - - - 2e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis R. Kendrick
Drapeau : République tchèque V. Uhlířová
Drapeau : République tchèque Martin Damm
2012 - - - 2e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
Drapeau : États-Unis Liezel Huber
Drapeau : Biélorussie Max Mirnyi
2013 - - - 1er tour (1/16)
Drapeau : États-Unis Jack Sock
Drapeau : Taipei chinois Chan Hao-ching
Drapeau : Allemagne M. Emmrich
2016 2e tour (1/8)
Drapeau : Pays-Bas J-J. Rojer
Drapeau : Suisse M. Hingis
Drapeau : Inde Leander Paes
- - -
2017 - - 1er tour (1/32)
Drapeau : Australie J-P. Smith
Drapeau : Espagne M.J. Martínez
Drapeau : Brésil M. Demoliner
-

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati   Tokyo
Doha Wuhan
2010 2e tour (1/32)
Drapeau : Russie V. Zvonareva
               
2011 2e tour (1/32)
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
1er tour (1/64)
Drapeau : République tchèque B. Z. Strýcová
          1er tour (1/32)
Drapeau : Italie S. Errani
 
2012 2e tour (1/32)
Drapeau : Allemagne A. Kerber
3e tour (1/16)
Drapeau : Russie M. Sharapova
      2e tour (1/16)
Drapeau : Italie F. Pennetta
  3e tour (1/8)
Drapeau : Pologne A. Radwańska
 
2013 2e tour (1/32)
Drapeau : Pologne U. Radwańska
4e tour (1/8)
Drapeau : Pologne A. Radwańska
1er tour (1/32)
Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová
3e tour (1/8)
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque K. Zakopalová
3e tour (1/8)
Drapeau : Russie M. Sharapova
3e tour (1/8)
Drapeau : Pologne A. Radwańska
3e tour (1/8)
Drapeau : Serbie J. Janković
2e tour (1/16)
Drapeau : Canada E. Bouchard
2014 1/4 de finale
Drapeau : Italie F. Pennetta
3e tour (1/16)
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
3e tour (1/8)
Drapeau : République populaire de Chine Li Na
  1er tour (1/32)
Drapeau : République tchèque P. Cetkovská
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis V. Lepchenko
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie J. Janković
3e tour (1/8)
Drapeau : Serbie J. Janković
 
2015 4e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis S. Williams
1/4 de finale
Drapeau : Roumanie S. Halep
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis S. Williams
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie Kuznetsova
  1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne S. Lisicki
1er tour (1/32)
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková
3e tour (1/8)
Drapeau : Serbie A. Ivanović
2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne G. Muguruza
2016 2e tour (1/32)
Drapeau : Canada E. Bouchard
2e tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni H. Watson
2e tour (1/16)
Drapeau : Roumanie P.M. Țig
      1er tour (1/32)
Drapeau : Italie C. Giorgi
   
2017       1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis C. McHale
    1/2 finale
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
1/2 finale
Drapeau : Roumanie S. Halep
1er tour (1/32)
Drapeau : République populaire de Chine Wang Qiang

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 06/08/2016 Olympic Tennis Event, Brésil Dur (ext.) 1er tour (1/32) Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 6-3, 6-3 Parcours

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2012 - Barrage (groupe mondial I) - Ukraine - États-Unis - 0 : 5
1 21/04/2012 Drapeau : Ukraine Kharkiv Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Liezel Huber
Drapeau : États-Unis Sloane Stephens
Drapeau : Ukraine Lyudmyla Kichenok
Drapeau : Ukraine Nadiia Kichenok
6-4, 6-1 Parcours
2013 - Barrage (groupe mondial I) - États-Unis - Suède - 3 : 2
2 20/04/2013 Drapeau : États-Unis Delray Beach Dur (ext.) Drapeau : Suède Sofia Arvidsson Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 6-4, 4-6, 6-1 Parcours
2014 - Barrage (groupe mondial I) - États-Unis - France - 2 : 3
3 19/04/2014 Drapeau : États-Unis St Louis Dur (int.) Drapeau : France Caroline Garcia Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 6-3, 6-2 Parcours
Drapeau : États-Unis Sloane Stephens Drapeau : France Virginie Razzano 6-2, 6-4
Drapeau : France Caroline Garcia
Drapeau : France Virginie Razzano
Drapeau : États-Unis Madison Keys
Drapeau : États-Unis Sloane Stephens
6-2, 7-5
2016 - 1er tour (groupe mondial II) - États-Unis - Pologne - 4 : 0
4 06/02/2016 Drapeau : États-Unis Kailua-Kona Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens Drapeau : Pologne Magda Linette 6-2, 6-4 Parcours
2017 - Finale (groupe mondial) - Biélorussie - États-Unis - 2 : 3
5 11/11/2017 Drapeau : Biélorussie Minsk Dur (int.) Drapeau : Biélorussie Aryna Sabalenka Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 6-3, 3-6, 6-4 Parcours
Drapeau : Biélorussie Aliaksandra Sasnovich Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 4-6, 6-1, 8-6

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 496 en diminution 802 en augmentation 198 en augmentation 97 en augmentation 38 en augmentation 12 en diminution 37 en augmentation 30 en diminution 35 en augmentation 13

Source : (en) Classements de Sloane Stephens sur le site officiel du WTA Tour

En double[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 845 en augmentation 694 en augmentation 526 en augmentation 94 en diminution 180 - 722 en augmentation 383 en diminution 883 en augmentation 166

Source : (en) Classements de Sloane Stephens sur le site officiel du WTA Tour

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[40]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 9 octobre 2017 :

Joueuse Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 1 7 1 6 14,3 défaite (2-6, 3-6) à Toronto 2017
Drapeau : États-Unis Serena Williams 1 6 1 5 16,7 défaite (6-1, 5-7, 3-6) à Roland-Garros 2015
Drapeau : Roumanie Simona Halep 1 7 2 5 28,6 défaite (2-6, 1-6) à Cincinnati 2017
Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 5 5 2 3 40 défaite (3-6, 3-6) aux Jeux olympiques de 2016

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
# Drapeau : États-Unis Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 25 Drapeau : Australie Open d'Australie 2013 Dur Drapeau : États-Unis Serena Williams no 3 1/4 3-6, 7-5, 6-4 Tableau
2 no 17 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2013 Dur Drapeau : Russie Maria Sharapova no 3 1/16 2-6, 7-65, 6-3 Tableau
3 no 43 Drapeau : Royaume-Uni Eastbourne 2015 Gazon Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro no 9 1/16 6-1, 7-5 Tableau
4 no 30 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2015 Dur Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro no 10 1/32 6-1, 6-2 Tableau
5 no 29 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2015 Dur Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 9 1/32 6-3, 6-2 Tableau
6 no 25 Drapeau : États-Unis Charleston 2016 Terre battue Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 2 1/2 6-1, 3-0 ab. Tableau
7 no 934 Drapeau : Canada Toronto 2017 Dur Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 3 1/8 6-2, 6-2 Tableau
8 no 83 Drapeau : États-Unis US Open 2017 Dur Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková no 10 1/32 6-2, 5-7, 6-3 Tableau
9 Drapeau : États-Unis Venus Williams no 9 1/2 6-1, 0-6, 7-5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tennis - Open d'Australie : Sloane Stephens fait tomber Serena Williams ! », RTL,
  2. « La sensation Sloane Stephens », Eurosport,
  3. « Open d'Australie: Azarenka élimine Stephens et crée la polémique », 20 minutes,
  4. « Wimbledon 2013 - Cinq choses à savoir avant les quarts de finale », Eurosport,
  5. « Open d'Australie 2014 - Azarenka toujours trop forte pour Stephens », Eurosport,
  6. « Pennetta au mental », L'Équipe,
  7. « Serena Williams dans la douleur », francetvsport.fr,
  8. « OPEN DE MIAMI : SLOANE STEPHENS PREND LE QUART », africatopsports.com,
  9. « Roland-Garros: Serena Williams s'en sort en trois sets face à Sloane Stephens », L'Équipe,
  10. « Premier titre pour Stephens », L'Équipe,
  11. « Auckland: Sloane Stephens en finale après sa victoire sur Caroline Wozniacki », L'Équipe,
  12. « Le titre pour Sloane Stephens », L'Équipe,
  13. « Acapulco : Sloane Stephens double la mise », L'Équipe,
  14. « Une qualifiée, Elena Vesnina, en demi-finale à Charleston », L'Équipe,
  15. « Charleston : Sloane Stephens-Elena Vesnina en finale », L'Équipe,
  16. « Tennis: Stephens décroche à Charleston son 3e titre de l'année », Le Parisien,
  17. « Wimbledon : Sloane Stephens gagne... son deuxième tour », L'Équipe,
  18. « Wimbledon : Svetlana Kuznetsova élimine Sloane Stephens », L'Équipe,
  19. « WTA - Sloane Stephens, blessée, de retour cet été 2017 », tennisactu.net,
  20. (en)« Stephens scores statement win over Kvitova in Toronto », wtatennis.com,
  21. « Sloane Stephens humilie Angelique Kerber », journaldemontreal.com,
  22. « WTA - Toronto Stephens : "Juste contente d'être de retour" », welovetennis.fr,
  23. « Caroline Wozniacki atteint le tour ultime à la Coupe Rogers de Toronto », journaldemontreal.com,
  24. (en)« Stephens scores Kvitova double in Cincinnati », wtatennis.com,
  25. (en)« Stephens surge continues in Cincinnati », wtatennis.com,
  26. « Cincinnati : Halep rejoint Muguruza en finale après son succès face à Stephens (6-1, 6-2) », Eurosport,
  27. « US Open : Sloane Stephens et Carla Suarez Navarro en huitièmes », L'Équipe,
  28. « US Open : Sloane Stephens en quarts de finale », L'Équipe,
  29. « Sloane Stephens rejoint les demi-finales de l'US Open », L'Équipe,
  30. « US Open - 1/2 finale dames - Venus WIlliams éliminée aux portes de la finale par Sloane Stephens », Eurosport,
  31. « Sloane Stephens : «Le rêve de toute joueuse» », L'Équipe,
  32. « Finale dames : Keys-Stephens, la fête à la maison », Eurosport,
  33. « Amitié, destinée, blessures, doutes : Stephens et Keys ont un destin commun », Eurosport,
  34. « Sloane Stephens est allée au bout de son rêve », sur Eurosport,
  35. « Pour Sloane Stephens, «oui, c'est dingue» d'avoir gagné l'US Open », L'Équipe,
  36. « Stephens empoche son 1er titre majeur à NY », sur TVA Sports, (consulté le 10 septembre 2017)
  37. « Sloane Stephens, le coup de jeune que le tennis américain attendait à Flushing », Eurosport,
  38. « VIDEO – “Si ce chèque ne vous donne pas envie de jouer au tennis…” Après l’US Open, Stephens a fait le show en conférence de presse », lebuzz.eurosport.fr,
  39. « Classement WTA : Pour la première fois de sa carrière, Garbine Muguruza est numéro 1 mondiale », L'Équipe,
  40. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]