Émilie Loit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émilie Loit
Image illustrative de l'article Émilie Loit
Émilie Loit en 2003.
Carrière professionnelle
1994 – 2009
Pays Drapeau de la France France
Naissance (38 ans)
Drapeau : France Cherbourg
Taille / poids 1,67 m (5 6) / 61 kg (134 lb)
Prise de raquette Gauchère
Revers à deux mains
Gains en tournois 2 121 660 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 0
Meilleur classement 27e (19/04/2004)
En double
Titres 16
Finales perdues 10
Meilleur classement 15e (10/11/2003)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/16 1/16 1/16
Double 1/8 1/4 1/4 1/4
Mixte 1/16 1/8
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (2003)

Émilie Loit, née le à Cherbourg (France), est une joueuse de tennis française, professionnelle de 1994 à 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Championne de France des 17-18 ans en 1996[1], elle fait partie de la « génération 1979 » qui a fourni cinq joueuses tricolores dans le top 40 mondial avec Mauresmo, Dechy, Beltrame et Sidot.

Gauchère, elle obtient sa première victoire en 1997 à Dinan sur le circuit ITF. En novembre 1998, elle entre pour la première fois dans le top 100 qu'elle ne quittera pratiquement plus. En janvier 1999, elle se qualifie pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie, son meilleur résultat dans une épreuve du Grand Chelem. Ses excellents résultats du mois d'avril 2004 (deux titres WTA à Casablanca et Estoril) lui permettent, le 19, d'atteindre la 27e place mondiale.

Émilie Loit a remporté dix-neuf tournois WTA, dont seize en double dames. Elle compte trois titres WTA en simple à son palmarès, tous sur terre battue : Casablanca[2] et Estoril[3] en 2004, Acapulco en 2007[4]. Au cours de sa carrière, elle a battu deux fois des membres du top 10 en exercice : Conchita Martínez, alors no 10, à l'Open d'Australie 1999 (7-5, 6-1) et Chanda Rubin, alors no 8, au tournoi de Rome 2003 (6-2, 1-6, 6-3). Elle a été membre de l'équipe de France victorieuse de la Fed Cup en 2003 (face aux États-Unis) et finaliste en 2004 (face à la Russie).

Sortie au premier tour des Internationaux de France de tennis le 24 mai 2009, la jeune Normande déclare alors, à presque trente ans, souhaiter mettre un terme à sa carrière sportive[5].

Reconversion[modifier | modifier le code]

Elle est consultante tennis pour Eurosport et sur la radio numérique RTL-L'Équipe (tous les jeudis à 11 h dans Carrément tennis)[6]. En 2017, elle rejoint RMC pour participer aux Grandes Gueules du Sport.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a deux fils, Mathias né en 2011 et Stanislas né en 2014.

Elle est candidate à Boulogne-Billancourt sur la liste de Pierre-Mathieu Duhamel (UMP) aux élections municipales de 2014[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palmarès du championnat de France des 17-18 ans sur le site de la FFT
  2. Loit : c'était écrit ! - Source ː Eurosport, 10 avril 2004.
  3. Emilie Loit en pole position à Estoril - Source ː Libération, 19 avril 2004.
  4. Emilie Loit victorieuse - Source ː Le Figaro, 4 mars 2007.
  5. Roland-Garros : Emilie Loit prend sa retraite - Source ː Reuters, 24 mai 2009.
  6. https://www.ouest-france.fr/emilie-loit-ma-reconversion-est-reussie-je-crois-237301 : "Ma reconversion est réussie, je crois»"
  7. Ghislain de Violet, « Des peoples candidats aux municipales », Paris Match, semaine du 6 au 12 mars 2014, page 25.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]