Flavia Pennetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flavia Pennetta
Image illustrative de l'article Flavia Pennetta
Flavia Pennetta à Roland-Garros en 2015.
Carrière professionnelle
2000 – 2015
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (35 ans)
Drapeau : Italie Brindisi
Taille / poids 1,72 m (5 8) / 58 kg (128 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 14 197 886 $
Palmarès
En simple
Titres 11
Finales perdues 14
Meilleur classement 6e (28/09/2015)
En double
Titres 17
Finales perdues 17
Meilleur classement 1re (28/02/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/8 1/8 V (1)
Double V (1) 1/4 1/2 F (2)
Mixte 1/2 1/8 1/8 1/4
Titres par équipe nationale
Fed Cup 4 (2006, 2009, 2010, 2013)

Flavia Pennetta, née le à Brindisi, est une joueuse de tennis italienne, professionnelle de 2000 à 2015. Elle remporte le titre de l'US Open en 2015 face à sa compatriote et amie d'infance Roberta Vinci[1].

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Elle est la première joueuse italienne à intégrer le Top 10 du classement WTA en . Elle a disputé sept fois la finale de l'Open du Mexique (record), pour deux victoires et cinq défaites. Elle a atteint cinq fois les quarts de finale en Grand Chelem, à l'US Open en 2008, 2009 , 2011 et 2014, à l'Open d'Australie en 2014 et une fois les demi-finales à l'US Open en 2013. Elle a remporté le Masters et l'Open d'Australie en double en compagnie de Gisela Dulko. Elle a également atteint la finale de l'US Open en double en compagnie d'Elena Dementieva. En 2015, elle signe la meilleure performance de sa carrière en simple en remportant l'US Open.

2000-2003. Premières années professionnelles et entrée dans le top 100[modifier | modifier le code]

2004. Premier titre[modifier | modifier le code]

Pennetta commence l'année à la 69e place et se qualifie pour la finale de l'Open du Mexique à son cinquième tournoi, mais perd contre la qualifiée Iveta Benešová (65-7, 4-6) alors 99e et Flavia 100e cette semaine.

En juillet elle atteint sa deuxième finale à Palerme chez elle, en ne perdant aucun sets mais perd à nouveau à ce stade opposé à Anabel Medina (4-6, 4-6). Un mois plus, la troisième sera la bonne à Sopot face à Klára Koukalová (7-5, 3-6, 6-3) remportant le premier titre de sa carrière.

2005. Entrée dans le Top 30 et première finale de Grand chelem en double[modifier | modifier le code]

Pennetta commence l'année à la 38e place mondiale, où en février elle signe deux titres en deux semaines, tout d'abord à Bogota en battant Lourdes Domínguez (7-64, 6-4), puis à l'Open du Mexique comme l'année dernière mais avec une victoire au bout face à Ľudmila Cervanová (3-6, 7-5, 6-3). Ce qui lui permettra d'intégrer pour la première fois le top 30.

À Wimbledon et figure en tant tête de série no 26, elle arrive pour la première fois en seconde semaines d'un Grand Chelem, en battant facilement ses adversaires des premiers tours mais buttant sévèrement sur Mary Pierce (3-6, 1-6)

Enfin en double à l'US Open avec sa partenaire Elena Dementieva, elles battent les têtes de séries no 4, no 8 et no 7 alors qu'elles sont tête de série no 14 pour atteindre sa première finale de Grand chelem en double. Cependant elles perdent (2-6, 7-5, 3-6) contre la paire Lisa Raymond - Samantha Stosur.

2006. Deuxième huitième à Wimbledon[modifier | modifier le code]

Cette année-là, Pennetta perd ses trois finales en l'espace de deux mois: face à Lucie Šafářová (3-6, 4-6) au tournoi de Gold Coast, puis Lourdes Domínguez qui prend sa revanche en battant Flavia sur le même score (63-7, 4-6), aussi à Bogota et enfin, à Open du Mexique encore une fois contre Anna-Lena Grönefeld (1-6, 6-4, 2-6).

Pour la deuxième année consécutive, elle se qualifie en huitième de Wimbledon, mais perd contre Maria Sharapova 4e mondiale (65-7, 6-3, 3-6), future demi-finaliste.

Elle arrête sa saison au mois de septembre et finissant à la 28e place mondiale, perdant cinq places comparé à l'année d'avant.

2007. Année décevante[modifier | modifier le code]

Elle enchaîne 3 défaites d'entrée de tournois en trois matchs disputés sur le mois de janvier. Retrouvant le chemin des victoires, elle se qualifie pour la finale à l'Open du Mexique mais perd contre la française Émilie Loit (60-7, 4-6). De nouveau alignant les défaites et les contres performances, réalisant quelques bons tournois par moments.

Vers la fin de saison, elle remporte son premier tournoi en octobre à Bangkok, en battant Venus Williams 8e mondiale (6-4, 7-66) en demi-finale puis Chan Yung-Jan 6-1, 6-3 en finale.

Elle termine sa saison à la 40e place mondiale, perdant encore des places mais restant dans le top 50.

2008. Entrée dans le Top 20 et premier quart en Grand chelem[modifier | modifier le code]

Flavia Pennetta à l'US Open en 2008.

Commençant sa saison tranquillement, elle franchit sa première finale au mois de février à Viña del Mar en tant que tête de série no 1, ne perdant aucun set lors de la semaine, elle remporte le tournoi face à Klára Zakopalová (6-4, 5-4 ab.). À nouveau dans le même mois, elle remporte son deuxième titre à Acapulco face à Alizé Cornet (6-0, 4-6, 6-1) tête de série no 2.

En juillet au tournoi de Los Angeles, elle arrive à se sortir et parvenir en finale en affrontant Dinara Safina 9e mondiale mais perd en deux sets (4-6, 2-6).

Débute l'US Open et figure en tant tête de série no 16, se qualifie pour la première fois dans un quart de finale en grand chelem en ayant battue Amélie Mauresmo (6-3, 6-0) en huitième, ancienne no 1 mondiale[2].

Enfin comme dernier bon tournoi de la saison, elle se qualifie pour la finale à Zurich, en ayant battue Jelena Janković no 1 mondiale au deuxième tour (5-7, 6-3, 6-3) mais perdant contre Venus Williams (61-7, 2-6).

Elle termine la saison à la 13e place mondiale, ce qui a montré sa régularité tout au long de l'année.

2009. Entrée dans le Top 10 et succès continue[modifier | modifier le code]

Flavia Pennetta à Roland-Garros en 2009.
Flavia Pennetta à l'US Open en 2009.

Elle débute sa saison aux Internationaux d'Hobart en tant que tête de série no 1, mais elle s'incline dès son entrée en lice face à Magdaléna Rybáriková (5-7, 3-6), comme toutes les têtes de série. Elle remporte cependant le tournoi en double avec Gisela Dulko. Lors de l'Open d'Australie, elle est tête de série no 12. Elle bat sa compatriote Mara Santangelo (6-2, 5-7, 6-2), puis la wild card Jessica Moore (6-4, 6-1) avant de s'incliner sur le même score face à Anabel Medina Garrigues, tête de série no 21.

Elle dispute la tournée sud-américaine en commençant par le Tournoi de Bogota en tant que tête de série no 1 où elle s'incline d'entrée contre Maša Zec Peškirič (3-6, 6-4, 64-7). Elle dispute ensuite l'Open du Mexique où elle est tête de série no 2. Elle bat Mariya Koryttseva (6-3, 6-1) puis Pauline Parmentier (6-1, 6-3) puis Petra Cetkovská (2-6, 6-0, 6-3) et Iveta Benešová (6-3, 6-3) pour se qualifier pour sa première finale de la saison, la sixième consécutive à Acapulco (record). Mais elle s'incline face à Venus Williams 5e mondiale (1-6, 2-6).

Elle participe ensuite à l'Open d'Indian Wells et à l'Open de Miami. À Indian Wells, elle est exemptée de premier tour en tant que tête de série no 12. Elle bat Sania Mirza (6-3, 6-4) puis la qualifiée Angela Haynes (4-6, 6-4, 6-1) avant de s'incliner contre Ana Ivanović, future finaliste, dans un match très accroché (4-6, 6-4, 4-6). À Miami, elle est tête de série no 15. Elle bat Maria Kirilenko (6-4, 7-5) avant de s'incliner contre Amélie Mauresmo (7-65, 2-6, 2-6).

Elle reçoit une wild card pour disputer l'Open de Barcelone où elle est tête de série no 2. Elle bat Petra Kvitová (6-3, 6-3) avant de s'incliner face à la future vainqueur, sa compatriote Roberta Vinci (1-6, 2-6). Lors du Grand Prix de Stuttgart, elle bat Anna Chakvetadze (6-2, 6-0), puis Nadia Petrova no 10 mondiale (6-2, 6-2) et Jelena Janković no 4 mondiale (2-6, 6-4, 6-4) pour s'incliner face à la toute nouvelle no 1 mondiale, Dinara Safina (6-3, 5-7, 0-6) en demi-finale. Elle dispute ensuite chez elle à Rome les Internationaux d'Italie, où elle est tête de série no 12. Elle bat Tsvetana Pironkova (62-7, 6-4, 6-1) puis Yaroslava Shvedova (6-3, 65-7, 6-1) avant de s'incliner contre Svetlana Kuznetsova (3-6, 6-3, 0-6). À l'Open de Madrid, en tant que tête de série no 12 elle s'incline malgré tout face à Ágnes Szávay (3-6, 7-62, 2-6). Elle dispute ensuite Roland-Garros où elle est classée tête de série no 14. Elle s'incline d'entrée contre Alexa Glatch (1-6, 1-6).

Elle démarre sa saison sur gazon à l'Open de Bois-le-Duc, où elle est classée tête de série no 3. Elle bat Chan Yung-Jan (6-4, 6-2) puis Ksenia Pervak (6-1, 6-1) avant de s'incliner Tamarine Tanasugarn (6-2, 3-6, 3-6). Elle remporte le tournoi en double en compagnie de Sara Errani. Elle dispute ensuite le Tournoi de Wimbledon où elle est classée tête de série no 15. Elle bat Nuria Llagostera Vives (3-6, 6-1, 6-0) puis Vania King avant de s'incliner contre Amélie Mauresmo (5-7, 3-6).

Elle obtient son plus beau titre en simple au tournoi de Los Angeles en 2009, à l'occasion duquel elle bat en finale l'Australienne Samantha Stosur (6-4, 6-3)[3]. Le 17 août, au bénéfice de ce résultat, elle devient la première Italienne à intégrer le top 10 du classement WTA[4]. Elle participe ensuite à l'Open de Cincinnati, où en tant que tête de série no 14, elle bat Ayumi Morita (6-2, 6-3), puis Ágnes Szávay (6-2, 6-4) et Venus Williams, no 3 mondiale, revenue au sommet (7-62, 6-4) et Daniela Hantuchová (6-3, 6-3) avant de s'incliner en demi-finale devant la no 1 mondiale, Dinara Safina (2-6, 0-6). À l'Open du Canada, tête de série no 12 et sans doute fatiguée par son parcours à Cincinnati, elle bat Maria Kirilenko, passée par les qualifications (6-3, 6-3) avant de s'incliner contre Virginie Razzano (3-6, 1-6).

Fin août débute l'US Open et figure en tant tête de série no 10. Elle passe ses trois premiers tours très facilement, en ne lâchant que six jeux, puis bat en huitième la 7e mondiale, Vera Zvonareva 3-6, 7-66, 6-0 de façon très serrée dans les deux premières manches. Mais se fait battre en quart de finale par Serena Williams 2e mondiale (4-6, 3-6).

Elle termine la saison à la 12e place mondiale, 11e à la Race et échoue de peu dans la qualification au Masters.

2010. Sortie du top 20 et succès en double[modifier | modifier le code]

Après sa très belle année 2009, elle débute l'année 2010, en atteignant la finale à Auckland facilement sans avoir perdu le moindre sets dès son premier tournoi, mais perd la finale sèchement en deux sets contre Yanina Wickmayer. Après quelques défaites, elle remporte son premier titre de l'année au tournoi de Marbella en battant l'Espagnol Carla Suárez Navarro (6-2, 4-6, 6-3).

Sur la terre battue à Roland-Garros, elle est battue en huitième dans un match dantesque (65-7, 7-64, 2-6) face à la 3e mondiale Caroline Wozniacki

En août à Cincinnati, elle vaint la 10e mondiale Vera Zvonareva (6-4, 6-3) mais rend les armes en quart de finale face à la future vainqueur Kim Clijsters (66-7, 4-6).

2011-2012. Vainqueur à Melbourne et numéro 1 mondiale en double puis blessure[modifier | modifier le code]

Flavia Pennetta à Roland-Garros en 2011.

En février de l'année 2011, lors du tournoi de Dubaï, elle réalise une bonne performance en battant la 9e mondiale Victoria Azarenka (6-3, 62-7, 6-4), mais toutefois perdra en demi-finale 4-6, 4-6 contre Svetlana Kuznetsova.

Par la suite de la saison, elle réalisera des contre performances et subira plusieurs défaites consécutives. Puis vient l'US Open alors tête de série no 26, où elle passera ses deux premiers tours facilement avant un choc au troisième tour face à Maria Sharapova 3e mondiale et l'a battra (6-3, 3-6, 6-4)[5], puis Peng Shuai (6-4, 7-66) mais Angelique Kerber non tête de série arrêtera son joli parcours (4-6, 6-4, 3-6).

Enfin en Asie à Pékin, Pennetta s'invite en demi-finale, en battant à nouveau Peng Shuai, Daniela Hantuchová, Dominika Cibulková et la no 1 mondiale de l'époque Caroline Wozniacki (3-6, 6-0, 7-62)[6]. Avant de perdre au tour suivant sèchement (2-6, 4-6) contre la future vainqueur Agnieszka Radwańska.

Pour son premier tournoi de l'année en 2012 à Auckland, elle atteint la finale avec facilité mais abandonne dans le troisième set (6-2, 3-6, 0-2 ab.) face à Zheng Jie. Puis une autre finale début mars à Acapulco mais perdant encore une fois à ce stade contre une compatriote Sara Errani (7-5, 62-7, 0-6).

Cela restera une année fortement perturbée par des blessures et mettra fin à sa saison assez tôt, durant le tournoi de la Coupe Rogers à Montréal.

2013. Retour au haut niveau et demi-finale à l'US Open[modifier | modifier le code]

Flavia Pennetta et Elena Baltacha au premier tour à Wimbledon en 2013.

De retour au mois d'avril, l'Italienne a du mal à se mettre en confiance malgré une bonne semaine à Strasbourg où elle atteindra les demi-finales alors issue des qualifications.

À Wimbledon, alors classée 165e mondiale, elle atteindra les huitièmes de finale après avoir battu Elena Baltacha (6-4, 6-1), bénéficié du forfait de Victoria Azarenka 2e mondiale, victime d'une chute lors de son premier match, Alizé Cornet (0-6, 7-64, 6-2) avant de s’incliner contre Kirsten Flipkens (62-7, 3-6), future demi-finaliste. Elle s'arrête au deuxième tour en double associée à Andrea Petkovic, elle aussi blessée en début de saison.

Elle reprend la compétition aux Internationaux de Palerme chez elle en Italie mais elle s'est inclinée d'entrée contre Klára Koukalová (2-6, 6-2, 3-6). À l'Open de Suède où elle bat Simona Halep (4-6, 7-5, 2-0 ab.) pourtant joueuse en forme du moment avec trois titres en un mois, puis Virginie Razzano (6-1, 6-3) avant de s'incliner contre Johanna Larsson (6-2, 3-6, 4-6). Elle atteindra la finale en double avec Alexandra Dulgheru.

Au Classic de Carlsbad, elle s'incline d'entrée contre Francesca Schiavone (64-7, 7-66, 4-6). Elle s'incline au deuxième tour contre Ana Ivanović à Toronto et au premier tour face à Varvara Lepchenko à Cincinnati. Elle aborde l'US Open en manque de confiance et à la 83e place mondiale. Elle bat successivement Nicole Gibbs (6-0, 6-2), sa compatriote Sara Errani, tête de série no 4 (6-3, 6-1), Svetlana Kuznetsova pour la première fois de sa carrière (7-5, 6-1) et Simona Halep pour la deuxième fois cette saison (6-2, 7-63) pour se retrouver en quarts de finale pour la quatrième fois. Elle dispute de plus le deuxième quarts de finale entre deux joueuses Italiennes de l'histoire de l'Ère Open en Grand Chelem. Elle bat alors Roberta Vinci (6-4, 6-1) en à peine plus d'une heure pour atteindre le dernier carré pour la première fois à Flushing Meadows[7]. Elle s'incline cependant contre Victoria Azarenka, no 2 mondiale (4-6, 2-6) non sans l'avoir inquiétée. À l'issue du tournoi, elle retrouve les portes du Top 30 à la 31e place du classement WTA derrière Daniela Hantuchová, elle aussi auteur d'un bon parcours à New York.

2014. Vainqueur surprise à Indian Wells et premier quart à Melbourne[modifier | modifier le code]

Flavia Pennetta aux internationaux de Rome en 2014.

Lors de son premier tournoi de l'année à l'Open d'Australie, elle réalise une excellente performance en décrochant son premier quart de finale en carrière ici-même. En passant ses trois premiers tours sereinement et battant en huitième l'Allemande 9e mondiale, Angelique Kerber (6-1, 4-6, 7-5) et profite de cette instant[8]. Elle tombera cependant sèchement (2-6, 2-6) au tour suivant face à Li Na, future vainqueur.

Avant 2015, Flavia Pennetta remporte le plus gros tournoi de sa carrière, en l’occurrence celui d'Indian Wells en battant facilement Agnieszka Radwańska 3e mondiale, (blessée au genou) (6-2, 6-1) en un peu plus d'une heure de jeu. Ce succès lui permet de revenir aux portes du top 10[9]. Elle bat pour cela Taylor Townsend en trois sets, Samantha Stosur également, la qualifiée et compatriote Camila Giorgi (6-2, 6-1); puis en quart Sloane Stephens (6-4, 5-7, 6-4) et enfin en demi-finale la 2e mondiale et tête de série no 1 Li Na (7-65, 6-3) qui l'avait battue à Melbourne[10]. Sur ce tournoi elle a battu les 2 premières têtes de séries, ce qui est exceptionnel.

Vers la fin de saison, à l'US Open en tant que tête de série no 11, elle se qualifie pour les quarts de finale, avant de perdre plutôt sèchement (3-6, 2-6) face à Serena Williams en tout juste une heure. Enfin en octobre, elle est qualifiée au masters bis au tournoi des championnes, gagnant ses matchs de poule face à Alizé Cornet et Karolína Plíšková en deux sets mais perdant contre Garbiñe Muguruza. Elle battra en demi-finale Carla Suárez Navarro (6-4, 6-2) mais échouera en finale face à Andrea Petkovic (6-1, 4-6, 3-6).

2015. Victoire à l'US Open, meilleur classement en carrière et retraite[modifier | modifier le code]

Elle démarre l'année timidement, puis se qualifie pour les quarts de finale à Dubaï, en battant la 10e mondiale, Angelique Kerber (6-2, 3-6, 6-1). En mars, elle arrive en tant que tenante du titre à Indian Wells, en battant Maria Sharapova 2e mondiale dans un bon match (3-6, 6-3, 6-2)[11], mais perdant en quart contre Sabine Lisicki en trois sets accrochés (4-6, 7-63, 64-7).

À Roland-Garros, elle élimine (6-3, 6-4) Carla Suárez Navarro 8e mondiale, outsider pour le titre au troisième tour mais perdant au tour suivant contre une autre Espagnole Garbiñe Muguruza sur le même score.

Penetta arrive sans grand repère pour l'US Open alors tête de série no 26, après une tournée moyenne. Elle arrive à se qualifier pour les huitièmes non sans quelques difficultés en battant Samantha Stosur (6-4, 6-4) à ce stade. À partir des quarts de finale, elle élève considérablement son niveau de jeu en battant Petra Kvitová, 4e mondiale dans un match fou (4-6, 6-4, 6-2) de plus de 2 heures[12]. Elle atteint pour la deuxième fois, les demi-finales à l'Us Open, en affrontant la no 2 mondiale, Simona Halep. Cependant, la Roumaine se montrera fébrile et fatiguée, l'Italienne la bat 6-1, 6-3 en moins d'une heure et se qualifiant pour sa première finale de Grand Chelem[13]. En finale, elle affronte la tombeuse surprise de Serena Williams no 1 mondiale, une autre Italienne Roberta Vinci, 43e mondiale et offre la première finale Italienne de l'histoire à l'Ère Open en Grand Chelem[14]. Elle remporte le titre en un peu plus d'une heure et demie (7-64, 6-2), et s'offre le titre le plus prestigieux de sa carrière avec cette US Open et atteindra le meilleur classement de sa carrière avec une 7e place mondiale, amélioré une semaine après d'une place[15]. Lors de la remise du trophée, elle annonce qu'elle a joué son dernier match à l'US Open car elle compte arrêter sa carrière en fin de saison à l'âge de 33 ans[16].

Enfin pour son dernier tournoi, qualifié aux Masters en simple, elle est placée dans le Groupe Rouge avec Simona Halep, Agnieszka Radwańska et Maria Sharapova. Elle est battue facilement par la première (0-6, 3-6), gagne contre la deuxième 7-65, 6-4 et perd à nouveau face à la troisième 5-7, 1-6, mettant fin à son tournoi et à sa carrière.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.thesun.co.uk/sport/3962329/flavia-pennetta-fabio-fogninis-wife-retired-tennis-pro-grand-slam-champion/
  2. « Amélie Mauresmo ne renaît pas à l’US open », 20 minutes, (consulté le 1er septembre 2008)
  3. « Pennetta remporte le tournoi de Los Angeles », rtbf.be, (consulté le 10 août 2009)
  4. « Pennetta dans l'histoire », sur http://www.eurosport.fr/, (consulté le 7 mai 2017)
  5. « Sharapova tombe de haut », Eurosport, (consulté le 3 septembre 2011)
  6. « Tennis: Wozniacki éliminée en quarts par Pennetta à Pékin », 20 minutes, (consulté le 7 octobre 2011)
  7. « US Open: l'Italienne Flavia Pennetta en demi-finale », Le Parisien, (consulté le 4 septembre 2013)
  8. « Pennetta renverse Kerber », L'Équipe, (consulté le 19 janvier 2014)
  9. « Indian Wells: Flavia Pennetta remporte son premier titre de la saison en battant Agnieszka Radwanska », Eurosport, (consulté le 16 mars 2014)
  10. « Li Na, hors jeu ! », L'Équipe, (consulté le 15 mars 2014)
  11. « Pennetta éclipse Sharapova », L'Équipe, (consulté le 18 mars 2015)
  12. « US Open: Petra Kvitova éliminée en quarts de finale par Flavia Pennetta », L'Équipe, (consulté le 9 septembre 2015)
  13. « US Open: Flavia Pennetta en finale », L'Équipe, (consulté le 11 septembre 2015)
  14. « Pennetta-Vinci, l'improbable finale en 8 chiffres pas moins étonnants », Eurosport, (consulté le 12 septembre 2015)
  15. « Vainqueur de Vinci en finale, Flavia Pennetta s'offre son premier titre du Grand Chelem à New York », Eurosport, (consulté le 12 septembre 2015)
  16. « Flavia Pennetta annonce sa retraite après avoir gagné l'US Open », L'Équipe, (consulté le 12 septembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]