Rod Laver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rod Laver
Rod Laver
Rod Laver lors du tournoi Pro d'Amsterdam
le 22 mai 1969.
Carrière professionnelle
Janvier 1963 – Avril 1979
(début de sa carrière amateur en avril 1953 au tournoi de Rockhampton Central Queensland Championships)
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (75 ans)
Rockhampton
Surnom "Rocket" ou "Rockhampton Rocket"
Taille / poids 1,72 m (5 8) / 68 kg (150 lb)
Prise de raquette Gaucher, revers à une main
Entraîneur Charlie Hollis, Harry Hopman
Gains en tournois 1 565 413 $
Tennis Hall of Fame Membre depuis 1981
Palmarès
En simple
Titres 200
Finales perdues 82
Meilleur classement 1er (mais 3e depuis l'apparition du classement ATP (9 août 1974))
En double
Titres 27
Finales perdues 14
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V(3) V(2) V(4) V(2)
Double V(4) V(1) V(1) F(3)
Mixte F(1) V(1) V(2) -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 5

Rodney George Laver, dit Rod Laver, né le à Rockhampton (Queensland), est un ancien joueur de tennis professionnel australien.

Il détient le record de titres remportés dans une carrière, et est le seul joueur à avoir réalisé le Grand Chelem à deux reprises : en 1962 en tant qu'amateur (réalisant ainsi un Super Grand-Chelem puisqu'il a également gagné la Coupe Davis cette année-là) puis en 1969 en tant que professionnel. Il a de plus accompli ce qu'on appelait le grand Chelem professionnel (victoires dans le Wembley Pro, le French Pro et le U.S. Pro Championships) en 1967. Rod Laver a donc remporté un total de 11 tournois du Grand Chelem, ce qui le place en 4e place dans cette hiérarchie derrière Roger Federer (17), Pete Sampras (14), Roy Emerson et Rafael Nadal (13) et à égalité avec Björn Borg. Toutefois, on peut imaginer qu'il en aurait remporté bien plus s'il avait pu les jouer entre 1963 et 1967. Il reste le seul joueur de l'histoire du tennis à avoir réalisé le Grand Chelem chez les amateurs et dans l'ère Open. Rod Laver a été le premier joueur à dépasser le million de dollars de gains en novembre 1971 après 9 ans de carrière chez les pros (et plus de 15 ans de carrière internationale). Il a également été considéré par beaucoup d'experts comme le no 1 mondial indiscutable de 1965 à 1969 (en 1961 et surtout en 1962 avec son Grand Chelem amateur, Laver ne fut « que » no 1 mondial des amateurs ; il fit ensuite, en passant professionnel en 1963, jeu égal avec les autres professionnels, les palmarès sportifs montrant que, de 1963 à 1965, il battit très régulièrement Ken Rosewall en finale des tournois). Lors de la publication du premier classement ATP le 23 août 1973, Laver, âgé de 35 ans, fut encore classé troisième joueur mondial derrière Ilie Năstase et Manuel Orantes mais devant des joueurs comme Stan Smith, Tom Okker, Ken Rosewall, John Newcombe et les jeunes Jimmy Connors et Björn Borg. Les honneurs qui lui ont été rendus sont nombreux : il a été intronisé au International Tennis Hall of Fame en 1981, l'Open d'Australie a renommé son court central Rod Laver Arena en 2001 et il est apparu dans une série de timbres postaux sur les légendes australiennes en 2003.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sculpture représentant Rod Laver à Melbourne Park sur le site de l'open d'Australie.

Laver remporte son premier titre du Grand Chelem en 1960, à l'Open d'Australie contre Neale Fraser, dans une finale épique qui le voit remonter un handicap de 2 sets à 0. L'année suivante il remporte son premier Wimbledon. En 1962 il remporte les quatre tournois du Grand Chelem, en battant notamment trois fois son compatriote Roy Emerson en finale. Il remporte également la Coupe Davis avec l'Australie en 1959, 1960, 1961, 1962.

En 1963, il passe professionnel et son palmarès amateur reste alors bloqué à 6 titres majeurs, puisqu'à l'époque les tournois du Grand Chelem et la Coupe Davis sont interdits aux professionnels. Mais il se forge un énorme palmarès professionnel, avec au moins 65 tournois remportés, devenant ainsi le « patron » du circuit professionnel vers 1964-1965, avant d'être réadmis, comme les autres professionnels, dans les épreuves traditionnelles lors de l'avènement du tennis « open ».

En 1968, il renoue avec la victoire à Wimbledon et, en 1969, il réalise un nouveau Grand Chelem. Il regagne également la Coupe Davis une fois lorsque celle-ci devient également ouverte aux professionnels.

Il a remis le trophée de l'Open d'Australie, à Roger Federer en 2006 et à Rafael Nadal en 2009.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le site Web de l'ATP, qui liste une grande partie des rencontres tennistiques depuis 1968 (ses statistiques sont néanmoins inexistantes pour la période précédant l'ère Open et sont loin d'être exhaustives au début de cette même ère Open en 1968), a recensé pour Laver 39 titres en simple et 27 en double ainsi que 392 matchs victorieux pour 99 défaites.

Mais sur l'ensemble de sa carrière, Rod Laver a remporté au moins 200 tournois, dont 77 pour la seule ère Open[1].

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sources : Joe McCauley, History of Professional Tennis, Londres 2001; Michel Sutter, Vainqueurs-Winners 1946-1991, Paris 1992; Rod Laver (avec Bud Collins), The Education of a Tennis Player, New York 1971; John Barrett, World of Tennis Yearbook 1970-1976, Londres 1970-1976; Betty Laver, The Red-headed Rocket from Rockhampton, Rockhampton 2001.
  2. L'Equipe, mercredi 26 juillet 1961. Article : "Laver a ouvert le feu" avec un championnat joué sous la forme de 8 poules composées de 4 joueurs dans chaque poule, Laver est dans la poule 1. Source : le quotidien "L'Equipe".
  3. L'Equipe, mardi 25 juillet 1967. Article revenant succinctement sur l'histoire du tournoi créé en 1960 et appelé la "Coupe des Espoirs", championnat destiné pour les moins de 24 ans. Source : le quotidien "L'Equipe".
  4. L'Equipe, lundi 31 juillet 1961. Article parlant de la qualification directe pour les demi-finales, des résultats en simple messieurs de Laver et de Drobny lors du tournoi du Centenaire démarrant 2 jours après celui du Col. Kuntz. Source : le quotidien "L'Equipe".
  5. Waterloo Daily Courier : Laver upset in Tuscaloosa meet, le lundi 17 sept 1962 page 13 (quotidien américain), Article parlant en ces termes de Tuscaloosa Racquet Club Grasscourts Invitational tennis tournament
  6. Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :