Shirley Fry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Joan Fry Lakeman, également joueuse de tennis.

Shirley Fry
(épouse Irvin)
Image illustrative de l’article Shirley Fry
Shirley Fry (au centre), entourée de Doris Hart et Maureen Connolly. (1953)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (91 ans)
Akron
Prise de raquette Droitière
Hall of Fame Membre depuis 1970
Palmarès
En simple
Meilleur classement N°1 (1956)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (1) V (1) V (1) V (1)
Double V (1) V (4) V (3) V (4)
Mixte 1/4 F (1) V (1) F (2)

Shirley June Fry épouse Irvin[1] (née le 30 juin 1927 à Akron, Ohio) est une joueuse de tennis américaine dont la carrière s'étend des années 1940 jusqu'à 1957.

Fry a remporté dix-sept titres du Grand Chelem, dont quatre en simple, douze en double dames, et un en double mixte.

Désignée numéro un mondiale en simple en 1956 et auteure d'un Grand Chelem en carrière en 1957, elle aura auparavant réalisé le Petit Chelem en double dames trois années successives, de 1951 à 1953, associée à sa compatriote Doris Hart, avec laquelle elle réalise l'exploit de remporter quatre Roland-Garros consécutifs (de 1950 à 1953), trois Wimbledon consécutifs (de 1951 à 1953), ainsi que quatre US Open successifs (de 1951 à 1954).

Elle est l'une des cinq joueuses, avec Doris Hart, Margaret Smith Court, Martina Navrátilová et Serena Williams, à avoir remporté les quatre tournois du Grand Chelem à la fois en simple et en double dames. Elle détient un ratio positif de dix-sept titres majeurs pour trente finales disputées.

Shirley Fry est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1970[2].

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Si l’expression « Grand Chelem » désigne classiquement les quatre tournois les plus importants de l’histoire du tennis, elle n'est utilisée pour la première fois qu'en 1933, et n'acquiert la plénitude de son sens que peu à peu à partir des années 1950.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle devient Mrs. Irvin à la suite de son mariage en 1957.
  2. « International Tennis Hall of Fame », sur www.tennisfame.com (consulté le 15 avril 2019)
  3. De 1948 à 1950, le U.S. Women's Hardcourt Championships est combiné avec le Pacific Coast Championships

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]