Johanna Konta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Johanna Konta
Image illustrative de l’article Johanna Konta
Johanna Konta à Roland-Garros en 2018.
Carrière professionnelle
2008
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
(depuis 2012)
Naissance (28 ans)
Sydney
Taille 1,80 m (5 11)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 9 354 364 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 5
Meilleur classement 4e (17/07/2017)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 88e (01/08/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 1/2 1/4
Double 1/16 1/32 1/8
Mixte - 1/8 1/16 -

Johanna Konta, née le 17 mai 1991 à Sydney, est une joueuse de tennis britannique.

Professionnelle depuis 2008, elle a remporté trois titres en simple sur le circuit WTA, dont le tournoi de Miami en 2017. Elle a également été demi-finaliste de l'Open d'Australie en 2016, de Wimbledon en 2017 et de Roland-Garros en 2019.

Elle a atteint le classement de quatrième joueuse mondiale en juillet 2017.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Native de Sydney en Australie, ses parents sont originaires de Hongrie, ce qui amène Johanna Konta à disposer de ces deux nationalités. Durant sa jeunesse, Konta quitte l'Australie pour l'Espagne et y intègre une académie de tennis. Sa famille s'installe ensuite au Royaume-Uni en 2005 et Konta est naturalisée britannique en 2012[1].

Konta s'entraîne avec les Espagnols Esteban Carril et Jose-Manuel Garcia[1]. Elle dispose également d'un préparateur mental depuis octobre 2014. l'Espagnol Juan Coto[1].

2015 - Révélation et entrée dans le top 50[modifier | modifier le code]

Johanna Konta s'incline au premier tour des qualifications de l'Open d'Australie[1].

Son principal fait d'armes cette saison est un huitième de finale à l'US Open alors issue des qualifications. Elle y bat au second tour la 9e mondiale Garbiñe Muguruza, récente finaliste à Wimbledon (7-64, 64-7, 6-2), au terme d'un match de 3 heures et 23 minutes, soit le plus long match féminin de l'US Open depuis l'introduction du tie-break en 1970[2]. Lors du troisième tour, elle affronte la 18e mondiale Andrea Petkovic qu'elle bat plus facilement (7-62, 6-3), se qualifiant ainsi pour son premier huitième de finale en Grand Chelem[3]. Mais elle perd au tour suivant (5-7, 3-6) face à Petra Kvitová, 5e mondiale.

Sur la tournée asiatique à Wuhan, alors issue des qualifications, elle réussit à se qualifier pour la première fois en quart de finale dans la catégorie Premier 5. Au premier tour, elle bat à nouveau Andrea Petkovic, tête de série no 13 (6-4, 7-5), avant de bénéficier de l'abandon (6-4, 1-0 ab.) de Victoria Azarenka. Elle réalise un super match contre Simona Halep tête de série no 1 et 2e mondiale, en l'emportant 6-3, 3-6, 7-5, alors qu'elle était menée 1-5 dans l'ultime manche[4]. Perdant seulement en quart (4-6, 6-3, 5-7) face à Venus Williams 24e mondiale (future lauréate), au terme d'un match époustouflant, où elle a même servi pour le gain du match à 5-3 dans l'ultime manche, elle confirme son excellente fin de saison[5].

2016 - Première demi-finale en Grand Chelem à Melbourne, première finale Premier Mandatory et premier titre[modifier | modifier le code]

Johanna Konta à Wimbledon en 2016.

Lors du premier Grand Chelem à l'Open d'Australie, en tant que nouvelle membre du top 50 (47e mondiale), elle fait face dès le premier tour à Venus Williams 10e mondiale, qu'elle bat en deux manches (6-4, 6-2), puis au second tour elle gagne facilement face à Zheng Saisai (6-2, 6-3) et confirme son premier match. Elle bat Denisa Allertová au troisième tour (6-2, 6-2), pour se qualifier pour son deuxième huitième de finale d'affilée. À ce stade, elle affronte la Russe Ekaterina Makarova tête de série no 21 (demi-finaliste l'an passé), qu'elle bat (4-6, 6-4, 8-6) dans un match à suspense de plus de trois heures, où elle sauve une balle de match, et grâce à cette victoire elle devient la première joueuse britannique depuis 1984 à se qualifier en quarts de finale d'un Grand Chelem[6]. Elle affronte au tour suivant la surprise du tournoi, la 133e mondiale et qualifiée Chinoise Zhang Shuai, qu'elle bat aisément 6-4, 6-1 en 1 h 23 (28 coups gagnants dont 7 aces et 22 fautes directes) et continuer sa marche en avant où elle devient la première Britannique depuis Jo Durie à l’US Open en 1983 à atteindre le dernier carré d’un Grand Chelem[7],[8]. Cependant elle est stoppée dans sa route par l'Allemande Angelique Kerber en demi-finale (future lauréate), 5-7, 2-6, dans un match où elle a été trop tendue par l'enjeu[9], mais y retient « beaucoup de positif »[10].

À Miami elle atteint les quarts en ayant éprouvée beaucoup de mal contre la qualifiée Elena Vesnina au troisième tour en passant pas loin de la défaite, mais tombera contre Victoria Azarenka (4-6, 2-6), future lauréate.

La tournée sur herbe, elle réalise un bon tournoi à Eastbourne en arrivant en demi-finale, après avoir battu notamment Petra Kvitová (5-7, 6-4, 6-0) et Ekaterina Makarova (7-65, 6-4) en quart. Mais sera battue par Karolína Plíšková en trois manches.

En juillet elle décroche son premier titre WTA au tournoi Premier de Stanford en battant Venus Williams 7e mondiale en finale au bout de 2 h 20 de match (7-5, 5-7, 6-2)[11],[12], et après avoir battu la 12e mondiale Dominika Cibulková, facilement (6-4, 6-2) en demi-finale. À Montréal, elle atteint sans trop de problème les quarts de finale en ne battant que des Américaines sans perdre de set, mais perdra contre la qualifiée Kristína Kučová, (4-6, 3-6), la révélation du tournoi. Elle atteint la 13e place au classement WTA au 1er août.

Pour ses premiers Jeux olympiques, elle bat Caroline Garcia au deuxième tour facilement en deux sets, puis la 10e mondiale Svetlana Kuznetsova, (3-6, 7-5, 7-5) qu'elle bat au bout du suspense, avant de caler sèchement en quart de finale contre la no 2 mondiale Angelique Kerber. Comme l'année passé, à l'US Open, elle se qualifie jusqu'en huitième, avant de perdre contre la surprise du tournoi Anastasija Sevastova en deux sets, et où elle a été victime d'un malaise au deuxième tour contre Tsvetana Pironkova[13].

Pour la tournée asiatique, elle participe à Wuhan se qualifiant pour les quarts de finale, après avoir battu la 8e mondiale, Carla Suárez Navarro (7-5, 7-66) mais perd contre la Tchèque Petra Kvitová, future lauréate et intouchable de toute la semaine. Puis à Pékin, elle bat notamment la 6e mondiale Karolína Plíšková, (6-1, 3-6, 7-62), Zhang Shuai (6-0, 6-4) en quart et la 9e mondiale, Madison Keys dans un match à suspense de 2 h 35 de jeu (7-61, 4-6, 6-4) pour se qualifier pour sa première finale de cette catégorie. Grâce à cette finale, elle est assurée de faire son entrée dans le Top 10 du classement WTA, une première pour une Britannique depuis 1984 et Jo Durie[14]. Sans grande expérience à ce niveau, elle perd contre la no 3 mondiale, Agnieszka Radwańska (4-6, 2-6) en 1 h 35[15].

Manquant de peu de participer au Masters de Singapour en tant que participante, elle joue en tant que tête de série no 1 la semaine suivante, au Masters bis de Zhuhai. Elle gagne ses deux matchs facilement en deux sets contre Samantha Stosur et Caroline Garcia en poule.

Konta annonce en fin d'année quitter son entraîneur Esteban Carril[16].

2017 - Première victoire en Premier Mandatory à Miami, demi-finaliste à Wimbledon mais blessures[modifier | modifier le code]

En janvier, Johanna Konta remporte le tournoi de Sydney. Dominant successivement Daria Gavrilova (6-1, 6-3), Daria Kasatkina (6-3, 7-5) puis en demie la Canadienne Eugenie Bouchard (6-2, 6-2), elle bat en finale en 1 h 22 (6-4, 6-2) la 3e mondiale Agnieszka Radwańska ce qui lui permet d'améliorer son classement avec une neuvième place mondiale[17]. Défendant ses points de sa demie de l'an dernier à l'Open d'Australie, avec son titre et la confiance accumulée elle passe tranquillement ses deux premiers tours, où elle affronte Caroline Wozniacki ancienne no 1 mondiale, qu'elle domine (6-3, 6-1) en 1 h 15 avec beaucoup de puissance et de confiance[18]. En huitième, elle domine également comme l'année dernière (mais plus facilement), la Russe Ekaterina Makarova tête de série numéro 30, (6-1, 6-4) pour rallier les quarts de finale et confirmer sa bonne forme de début d'année[19],[20]. Elle s'incline cependant en quart de finale contre Serena Williams, future lauréate de cette première levée de Grand Chelem de l'année[21]. Cette dernière déclarera, malgré sa victoire plutôt aisée (2-6, 3-6) en 1 h 15, que Johanna Konta serait une "future vainqueur" de ce tournoi[22].

En mars pour le tournoi de Miami, Konta passe difficilement son deuxième tour contre la qualifiée Aliaksandra Sasnovich (6-2, 65-7, 6-4), puis passe facilement Pauline Parmentier et Lara Arruabarrena pour aller en quart. Elle affronte la 5e mondiale, Simona Halep dans un match de 2 h 30, qu'elle remporte (3-6, 7-67, 6-2) la qualifiant pour le dernier carré[23]. À la suite elle bat Venus Williams (6-4, 7-5) en deux heures dans un gros match qui la qualifie pour la finale, la deuxième de sa saison, et devenant la première Britannique à atteindre la finale à Miami[24],[25]. En finale, elle dispose de Caroline Wozniacki en 2 manches expéditives (6-4, 6-3) d'une heure et 35 minutes, remportant le plus grand titre de sa carrière (Premier Mandatory)[26]. Cela lui permet d'atteindre le 7e rang mondial pour la première fois, et donc de devenir la 1re britannique à remporter le tournoi de Miami[27].

Johanna Konta pendant son match contre Halep à Wimbledon en 2017.

Après une tournée sur terre battue catastrophique, elle revient sur le gazon chez elle à Nottingham (tête de série numéro 1) où elle atteint la finale facilement sans perdre de manche. Elle perd face à Donna Vekić après avoir remporté le premier set (6-2, 63-7, 5-7) après deux heures et demie de match[28]. Puis à Eastbourne, Konta bat Sorana Cîrstea, puis difficilement en 2 h 20 (7-5, 3-6, 6-4) la lauréate de Roland-Garros Jeļena Ostapenko et surtout la no 1 mondiale, Angelique Kerber (6-3, 6-4) en quart de finale[29]. Elle déclare ensuite forfait, touchée à la colonne vertébrale, à cause de sa rencontre de la veille où elle a fini allongée en larmes sur le court après une glissade[30].

À Wimbledon, troisième Grand Chelem de l'année, elle vainc au 1er tour la Taïwanaise Hsieh Su-wei dans un match contrôlé (6-2, 6-2), prenant sa revanche de Paris. Elle bat ensuite Donna Vekić dans un match très serré (7-64, 4-6, 10-8), et prend sa revanche par rapport à sa finale perdue à Nottingham[31], puis Maria Sakkari (6-4, 6-1). Elle accède donc aux 1/8 de finale où elle bat la Française Caroline Garcia dans un match serré (7-63, 4-6, 6-4) encore une fois après 2 h 11 de jeu[32]. Pour son premier 1/4 de finale à Wimbledon, elle bat la Roumaine et no 2 mondiale Simona Halep (l'empêchant de devenir no 1 mondiale), dans un match de plus de deux heures et demie (62-7, 7-65, 6-4)[33]. La balle de match est par ailleurs gâché à cause d'une spectatrice trop bruyante[34]. Elle devient la première Britannique à atteindre les demi-finales depuis Virginia Wade en 1978. Elle y affronte Venus Williams qui la bat en un peu plus d'une heure (4-6, 2-6)[35].

Retour du dur, elle perd d'entrée de tournoi à Toronto contre Ekaterina Makarova (7-5, 64-7, 3-6) la coupeuse de tête. Puis un quart de finale à Cincinnati en passant Kiki Bertens et Dominika Cibulková (6-3, 6-4), mais chutant contre la Roumaine Halep (4-6, 61-7) malgré une bonne fin de rencontre[36].

La fin de saison est très compliquée pour l'anglaise avec des défaites d'entrée à l'US Open (6-3, 3-6, 4-6) contre Aleksandra Krunić, puis à Tokyo, Wuhan et Pékin. Enfin à Moscou et au Masters bis de Zhuhai, Konta met fin à sa saison à cause d'une blessure au pied droit[37]. Elle annonce également la fin de sa collaboration avec Wim Fissette, son entraîneur depuis un an[38].

2018 : Saison décevante et sortie du top 30[modifier | modifier le code]

En janvier, pour son premier tournoi de l'année à Brisbane, elle passe son premier match piège contre l'Américaine Madison Keys (4-6, 6-4, 6-3), puis Ajla Tomljanović (4-6, 6-1, 6-4), avant d'abandonner en quart de finale, contre la 6e mondiale, Elina Svitolina dans la troisième manche alors qu'elle menait le match[39]. À l'Open d'Australie, elle déçoit en perdant au 2e tour contre la lucky loser Bernarda Pera (4-6, 5-7) et 123e mondiale, et victime de la chaleur[40].

2019 - Performances sur terre battue : finale à Rome et demi-finale à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 18-07-2016 Bank of the West Classic, Stanford Premier 753 000 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Venus Williams 7-5, 5-7, 6-2 Parcours
2 08-01-2017 Apia International Sydney, Sydney Premier 776 000 Dur (ext.) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 6-4, 6-2 Parcours
3 21-03-2017 Miami Open presented by Itaú, Miami PREMIER* 7 669 423 Dur (ext.) Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 6-4, 6-3 Parcours

Finales en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 01-10-2016 China Open, Pékin Premier 6 289 521 Dur (ext.) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 6-4, 6-2 Parcours
2 12-06-2017 Aegon Open Nottingham, Nottingham Intern'l 250 000 Gazon (ext.) Drapeau : Croatie Donna Vekić 2-6, 7-63, 7-5 Parcours
3 11-06-2018 Nature Valley Open, Nottingham Intern'l 250 000 Gazon (ext.) Drapeau : Australie Ashleigh Barty 6-3, 3-6, 6-4 Parcours
4 29-04-2019 Grand Prix De SAR La Princesse Lalla Meryem, Rabat Intern'l 226 750 Terre (ext.) Drapeau : Grèce María Sákkari 2-6, 6-4, 6-1 Tableau
5 13-05-2019 Internazionali BNL d'Italia, Rome Premier 5 3 151 788 € Terre (ext.) Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 6-3, 6-4 Tableau

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2012 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Christina McHale 2e tour (1/32) Drapeau : Biélorussie Olga Govortsova
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Jelena Janković
2014 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Chine Peng Shuai 1er tour (1/64) Drapeau : Israël Shahar Peer
2015 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Denisa Allertová 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Maria Sharapova 1/8 de finale Drapeau : République tchèque Petra Kvitová
2016 1/2 finale Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Julia Görges 2e tour (1/32) Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 1/8 de finale Drapeau : Lettonie A. Sevastova
2017 1/4 de finale Drapeau : États-Unis Serena Williams 1er tour (1/64) Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-wei 1/2 finale Drapeau : États-Unis Venus Williams 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie A. Krunić
2018 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Bernarda Pera 1er tour (1/64) Drapeau : Kazakhstan Yulia Putintseva 2e tour (1/32) Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 1er tour (1/64) Drapeau : France Caroline Garcia
2019 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 1/2 finale Drapeau : République tchèque M. Vondroušová 1/4 de finale Drapeau : République tchèque Barbora Strýcová 1/4 de finale Drapeau : Ukraine Elina Svitolina

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni Naomi Broady
Drapeau : République tchèque Květa Peschke
Drapeau : Slovénie K. Srebotnik
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni A. Keothavong
Drapeau : Italie Sara Errani
Drapeau : Italie Roberta Vinci
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni Tara Moore
Drapeau : Slovaquie D. Hantuchová
Drapeau : Croatie Mirjana Lučić
2015 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis Maria Sanchez
Drapeau : Taipei chinois Chan Hao-ching
Drapeau : Belgique A. Van Uytvanck
2016 2e tour (1/16)
Drapeau : Royaume-Uni H. Watson
Drapeau : Royaume-Uni Jocelyn Rae
Drapeau : Royaume-Uni Anna Smith
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Maria Sanchez
Drapeau : États-Unis Raquel Atawo
Drapeau : États-Unis Abigail Spears
3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis Maria Sanchez
Drapeau : Hongrie Tímea Babos
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
2017
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Alison Riske
Drapeau : Espagne Anabel Medina
Drapeau : Espagne Arantxa Parra

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 2e tour (1/16)
Drapeau : Royaume-Uni D. Inglot
Drapeau : France K. Mladenovic
Drapeau : Canada Daniel Nestor
2014 2e tour (1/16)
Drapeau : Royaume-Uni D. Inglot
Drapeau : République tchèque Květa Peschke
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
2015 2e tour (1/16)
Drapeau : Royaume-Uni Ken Skupski
Drapeau : France K. Mladenovic
Drapeau : Canada Daniel Nestor
2016
2017
2018 1/8 de finale
Drapeau : Royaume-Uni D. Inglot
Forfait

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati Wuhan
Doha
2015                 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis V. Williams
2016 4e tour (1/8)
Drapeau : République tchèque Ka. Plíšková
1/4 de finale
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
1er tour (1/32)
Drapeau : France C. Garcia
Finale
Drapeau : Pologne A. Radwańska
  3e tour (1/8)
Drapeau : Japon Misaki Doi
1/4 de finale
Drapeau : Slovaquie K. Kučová
3e tour (1/8)
Drapeau : Pologne A. Radwańska
1/4 de finale
Drapeau : République tchèque P. Kvitová
2017 3e tour (1/16)
Drapeau : France C. Garcia
Victoire
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne L. Siegemund
1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie M. Niculescu
  3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis V. Williams
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie E. Makarova
1/4 de finale
Drapeau : Roumanie S. Halep
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie A. Barty
2018 2e tour (1/32)
Drapeau : République tchèque Vondroušová
4e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis V. Williams
2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis B. Pera
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne J. Görges
3e tour (1/8)
Drapeau : Allemagne A. Kerber
3e tour (1/8)
Drapeau : Lettonie J. Ostapenko
3e tour (1/8)
Drapeau : Ukraine E. Svitolina
1er tour (1/32)
Drapeau : Biélorussie A. Sabalenka
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie A. Barty
2019 3e tour (1/16)
Drapeau : Pays-Bas K. Bertens
2e tour (1/32)
Drapeau : République populaire de Chine Wang Qiang
2e tour (1/16)
Drapeau : Roumanie S. Halep
    Finale
Drapeau : République tchèque Ka. Plíšková
1er tour (1/32)
Drapeau : Ukraine D. Yastremska
1er tour (1/32)
Drapeau : Suède R. Peterson
 

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 06/08/2016 Olympic Tennis Event, Brésil Dur (ext.) 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-1, 6-2 Parcours

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2013 - Barrage (groupe mondial II) - Argentine - Grande-Bretagne - 3 : 1
1 20/04/2013 Drapeau : Argentine Buenos Aires Terre (ext.) Drapeau : Argentine Paula Ormaechea Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 6-3, 6-2 Parcours
2017 - Barrage (groupe mondial II) - Roumanie - Grande-Bretagne - 3 : 2
2 22/04/2017 Drapeau : Roumanie Constanța Terre (ext.) Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta Drapeau : Roumanie Sorana Cîrstea 6-2, 6-3 Parcours
Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 6-1, 6-3

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 668 en augmentation 360 en augmentation 248 en diminution 305 en augmentation 153 en augmentation 112 en diminution 150 en augmentation 47 en augmentation 10 en augmentation 9 en diminution 39
Rang en double - 723 en augmentation 574 en augmentation 354 en diminution 505 en augmentation 393 en augmentation 285 en augmentation 104 en diminution 106 en diminution 275 en augmentation 102

Source : (en) Classements de Johanna Konta sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (5 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[41]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 18 mai 2019 :

Joueuse Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Drapeau : France Kristina Mladenovic 10 5 0 5 0 défaite (3-6, 6-3, 3-6) à Sydney 2015
Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 1 7 1 6 14,2 défaite (3-6, 4-6) à Rome 2019
Drapeau : États-Unis Venus Williams 1 8 4 4 50 victoire (6-2, 6-4) à Rome 2019
Drapeau : France Caroline Garcia 5 6 3 3 50 défaite (2-6, 2-6) à l'US Open 2018
Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 8 5 4 1 80 défaite (7-5, 64-7, 3-6) à Toronto 2017

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
# Drapeau : Royaume-Uni Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 146 Drapeau : Royaume-Uni Eastbourne 2015 Gazon Drapeau : Russie Ekaterina Makarova no 8 1/16 6-2, 6-4 Tableau
2 no 97 Drapeau : États-Unis US Open 2015 Dur Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 9 1/32 7-64, 64-7, 6-2 Tableau
3 no 66 Drapeau : République populaire de Chine Wuhan 2015 Dur Drapeau : Roumanie Simona Halep no 2 1/8 6-3, 3-6, 7-5 Tableau
4 no 47 Drapeau : Australie Open d'Australie 2016 Dur Drapeau : États-Unis Venus Williams no 10 1/64 6-4, 6-2 Tableau
5 no 23 Drapeau : Italie Rome 2016 Terre battue Drapeau : Italie Roberta Vinci no 7 1/16 6-0, 6-4 Tableau
6 no 18 Drapeau : États-Unis Stanford 2016 Dur Drapeau : États-Unis Venus Williams no 7 Finale 7-5, 5-7, 6-2 Tableau
7 no 13 Drapeau : Brésil Jeux olympiques 2016 Dur Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova no 10 1/8 3-6, 7-5, 7-5 Tableau
8 no 13 Drapeau : République populaire de Chine Wuhan 2016 Dur Drapeau : Espagne Carla Suárez Navarro no 8 1/8 7-5, 7-66 Tableau
9 no 14 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2016 Dur Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 6 1/8 6-1, 3-6, 7-62 Tableau
10 Drapeau : États-Unis Madison Keys no 9 1/2 7-61, 4-6, 6-4
11 no 10 Drapeau : Australie Sydney 2017 Dur Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska no 3 Finale 6-4, 6-2 Tableau
12 no 11 Drapeau : États-Unis Miami 2017 Dur Drapeau : Roumanie Simona Halep no 5 1/4 3-6, 7-67, 6-2 Tableau
13 no 7 Drapeau : Royaume-Uni Eastbourne 2017 Gazon Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 1 1/4 6-3, 6-4 Tableau
14 no 7 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2017 Gazon Drapeau : Roumanie Simona Halep no 2 1/4 62-7, 7-65, 6-4 Tableau
15 no 37 Drapeau : Australie Brisbane 2019 Dur Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 6 1/16 6-4, 6-3 Tableau
16 no 42 Drapeau : Italie Rome 2019 Terre battue Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 8 1/16 63-7, 6-3, 6-1 Tableau
17 Drapeau : Pays-Bas Kiki Bertens no 4 1/2 5-7, 7-5, 6-2
18 no 26 Drapeau : France Roland-Garros 2019 Terre battue Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 7 1/4 6-1, 6-4 Tableau
19 no 18 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2019 Gazon Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 9 1/16 3-6, 6-4, 6-1 Tableau
20 Drapeau : République tchèque Petra Kvitová no 6 1/8 4-6, 6-2, 6-4
20 no 16 Drapeau : États-Unis US Open 2019 Dur Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 3 1/8 61-7, 6-3, 7-5 Tableau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Chloé Westelynck, « Johanna Konta, une Jason Bourne au féminin », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  2. « US Open: Garbine Muguruza, 9e mondiale, éliminée par Johanna Konta au deuxième tour », L'Équipe, (consulté le 3 septembre 2015)
  3. « US Open: Andrea Petkovic (n°18) éliminée par la qualifiée Johanna Konta », L'Équipe, (consulté le 5 septembre 2015)
  4. « Wuhan: Johanna Konta surprend Simona Halep », L'Équipe, (consulté le 30 septembre 2015)
  5. « WTA - Wuhan - Johanna Konta : l'ascension inattendue », tennisactu.net, (consulté le 2 octobre 2015)
  6. « Historique Johanna Konta, qui élimine Ekaterina Makarova », L'Équipe, (consulté le 25 janvier 2016)
  7. « Open d'Australie (F) : Konta à bon compte », L'Équipe, (consulté le 27 janvier 2016)
  8. « Johanna Konta, une Jason Bourne au féminin », L'Équipe, (consulté le 27 janvier 2016)
  9. « Open d'Australie : Angelique Kerber s'offre une première finale en Grand Chelem », Eurosport, (consulté le 28 janvier 2016)
  10. « Open d'Australie - Johanna Konta : «Beaucoup de positif» », L'Équipe, (consulté le 28 janvier 2016)
  11. « Stanford : Venus Williams attendra avant de fêter son 50e titre », L'Équipe, (consulté le 25 juillet 2016)
  12. (en) « Johanna Konta beats Venus Williams in first WTA final to win Stanford Classic », theguardian.com, (consulté le 25 juillet 2016)
  13. « US Open : Johanna Konta au bout de ses forces », L'Équipe, (consulté le 31 août 2016)
  14. « Johanna Konta élimine Madison Keys et se qualifie pour la finale à Pékin », L'Équipe, (consulté le 8 octobre 2016)
  15. « Radwanska s'offre le vingtième titre de sa carrière », Eurosport, (consulté le 9 octobre 2016)
  16. « Changement d'entraîneur pour la Britannique Johanna Konta », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  17. « Johanna Konta remporte le tournoi de Sydney face à Agnieszka Radwanska », L'Équipe,
  18. « Konta balaye Wozniacki », L'Équipe,
  19. « Open d'Australie : Johanna Konta passe en quart de finale après sa victoire contre Ekaterina Makarova », L'Équipe,
  20. « 5 choses à savoir sur Johanna Konta, l'adversaire de Serena Williams en quart de finale de l'Open d'Australie », L'Équipe,
  21. « Serena Williams au rendez-vous des demi-finales de l'Open d'Australie », L'Équipe,
  22. Rédaction, « Serena Williams : «Johanna Konta, une future vainqueur» de l'Open d'Australie », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2017)
  23. « Miami : Johanna Konta écarte Simona Halep en quarts de finale », L'Équipe,
  24. « Miami : Johanna Konta sort Venus Williams et fonce en finale », L'Équipe,
  25. « WTA - Miami - Konta : "J'espère qu'on fera une grande finale" », tennisactu.net,
  26. « Premier Miami : Johanna Konta bat en finale Caroline Wozniacki, 6-4, 6-3 », Eurosport,
  27. « Johanna Konta : «Je ne réalise pas» », L'Équipe,
  28. « Le titre pour Donna Vekic à Nottingham », L'Équipe,
  29. « Les Britanniques Konta et Watson en forme », L'Équipe,
  30. « Johanna Konta forfait à Eastbourne, Karolina Pliskova file en finale », Eurosport,
  31. (en) « Johanna Konta takes revenge on Donna Vekic to reach Wimbledon third round », theguardian.com,
  32. « Garcia ne verra pas les quarts », Eurosport,
  33. « Konta élimine Halep en quart, Karolina Pliskova devient n°1 mondiale », Eurosport,
  34. « La balle de match entre Konta et Halep gâchée par un cri », l’Équipe,
  35. « Venus Williams éteint Johanna Konta et rejoint Garbine Muguruza en finale », sur Eurosport, .
  36. « Halep en demi-finale après avoir battu Konta », l’Équipe,
  37. « TENNIS – WTA – MASTERS : MLADENOVIC SERA PREMIÈRE REMPLAÇANTE GRÂCE AU FORFAIT DE KONTA », sport365.fr,
  38. « Johanna Konta ne travaillera plus avec Wim Fissette », l’Équipe,
  39. « Elina Svitolina qualifiée en demi-finale sur abandon », L’Équipe,
  40. « Open d'Australie (F) : C'est fini pour Johanna Konta », L’Équipe,
  41. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]