Margaret Smith Court

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith et Court.
Ne pas confondre avec Anna Smith, Anne Smith et Paula Smith, également joueuses de tennis.

Margaret Smith
(épouse Court)
image illustrative de l’article Margaret Smith Court
Carrière professionnelle
1960 – 1977
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (76 ans)
Drapeau : Australie Albury
Taille 1,75 m (5 9)
Prise de raquette Droitière, revers à une main
Hall of Fame Membre depuis 1979
Palmarès
En simple
Titres 192
Meilleur classement N°1 (1962)
En double
Meilleur classement N°1 (1963)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (11) V (5) V (3) V (5)
Double V (8) V (4) V (2) V (5)
Mixte V (3) V (4) V (5) V (8)
Titres par équipe nationale
Fed Cup 4 (1964-65, 1968, 1971)

Margaret Smith, née le 16 juillet 1942 à Albury (Nouvelle-Galles du Sud), également connue sous son nom de femme mariée Margaret Court ou Margaret Smith Court, est une joueuse de tennis australienne, considérée comme l'une des plus grandes de l'histoire du jeu. Sa carrière se déroule entre l'ère « amateur » et l'ère Open à partir de 1968.

Entre 1959 et 1975, elle a gagné 63 titres[1] en Grand Chelem dont :

  • 24 titres en simple[2] en seulement 47 participations, dont 11 durant l'ère Open. C'est le record absolu toutes époques confondues, devant Serena Williams (23 victoires) et Steffi Graf (22 victoires) ;
  • 19 titres en double dames ;
  • 20 titres en double mixte.

En 1970, elle réalise le Grand Chelem en simple, performance seulement égalée par Maureen Connolly (en 1953, avant l'ère Open) et Steffi Graf (en 1988), ou Serena Williams deux fois sur deux saisons, en 2002-2003 puis 2015-2016. Elle compte aussi quatre petits Chelems, en 1962, 1965, 1969 et 1973. Elle réalise aussi le Grand Chelem en double mixte en 1963 (avec son compatriote Ken Fletcher).

Margaret Court est la seule joueuse à avoir remporté au moins deux fois les quatre tournois du Grand Chelem, en simple, double dames et double mixte — Doris Hart et Martina Navrátilová ayant remporté toutes ces épreuves au moins une fois.

Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1979. En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine l'ont élue au 6e rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années » (hommes et femmes confondus), derrière Björn Borg (5e) et devant Jimmy Connors (7e)[3].

Convertie au pentecôtisme, elle est devenue ministre de ce culte. Elle s'est également illustrée par des prises de position homophobes[4],[5].

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]