Aller au contenu

Jennifer Capriati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jennifer Capriati
Image illustrative de l’article Jennifer Capriati
Jennifer Capriati en 2003.
Carrière professionnelle
1990 – 2004[1]
Nom de naissance Jennifer Maria Capriati
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (48 ans)
Long Island, États-Unis
Taille 1,70 m (5 7)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 10 206 639 $
Hall of Fame Membre depuis 2012
Palmarès
En simple
Titres 14
Finales perdues 17
Meilleur classement 1re (15/10/2001)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 28e (02/03/1992)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (2) V (1) 1/2 1/2
Double 1/8 1/8 1/8 1/4
Mixte 1/8 1/16 1/4 1/16
Médailles olympiques
Simple 1
Titres par équipe nationale
Coupe B. J. King 2 (1990, 2000)

Jennifer Capriati, née le à Long Island, est une joueuse de tennis américaine.

Professionnelle entre 1990 et 2004, elle a remporté quatorze titres WTA, dont quatre tournois majeurs, incluant trois titres du Grand Chelem : l'Open d'Australie 2001 et 2002, Roland-Garros en 2001 ; ainsi que la médaille d'or olympique en 1992 lors des JO de Barcelone.

Elle compte parmi les joueuses les plus précoces de l'histoire de son sport. Lors de sa toute première saison sur le circuit professionnelle, elle devient la plus jeune joueuse à accéder au top 10 mondial du WTA Tour, le 1990, à seulement quatorze ans et sept mois[2]. Quelques mois plus tôt, elle devient la deuxième plus jeune joueuse à accéder à une demi-finale en Grand Chelem après Andrea Jaeger en 1980, lors des Internationaux de France[3].

C'est à partir de ses vingt-cinq ans, après des déboires personnels, qu'elle effectue en 2001 ce qui est perçu comme l'un des plus grands comebacks de l'histoire du tennis féminin[4],[5], remportant trois titres du Grand Chelem et devenant, cette même année, numéro un mondiale au classement WTA, un rang qu'elle occupera dix-sept semaines.

Joueuse puissante de fond de court, elle a fait partie des trois championnes, avec Monica Seles et Mary Pierce, qui ont inspiré dès le début des années 1990 les canons du jeu féminin moderne. Capriati a brillé dans tous les tournois majeurs, atteignant à deux reprises les demi-finales de Wimbledon en 1991 et 2001, de l'US Open en 1991, 2001, 2003 et 2004, ainsi que du Masters en 2002 et 2003.

En 1990 et 2000, elle conquiert la Fed Cup avec l'équipe des États-Unis.

Le 2012, Jennifer Capriati intègre le Temple de la renommée du tennis international[6].

Carrière tennistique

[modifier | modifier le code]

Les débuts

[modifier | modifier le code]

Jennifer Capriati est née à Long Island, à New York. Toute petite, son père Stefano, un ancien boxeur italo-américain, lui apprend à jouer au tennis. En 1986, ses parents déménagent en Floride où, à dix ans, elle suit un entraînement très intensif auprès de Jimmy Evert, le père de Chris. Elle acquiert rapidement les bases d'un jeu de fond de court d'une grande puissance, égale en coup droit comme en revers, et d'une défense particulièrement efficace.

À treize ans et deux mois, en 1989, elle gagne Roland-Garros junior[7], puis l'US Open à la fois en simple et double filles[8].

Première carrière

[modifier | modifier le code]

Après un premier match senior disputé en 1989 à l'occasion de la Wightman Cup[9], elle devient professionnelle le 5 mars 1990, trois semaines avant son quatorzième anniversaire. Dès sa première participation à un tournoi WTA et après avoir mystifié quatre têtes de série[10], elle accède à la finale de l'Open de Boca Raton où elle est dominée par Sabatini : ce record demeure inégalé. Immédiatement, le public américain fait de « Jenny » sa coqueluche.

Au printemps 1990, déjà classée 24e mondiale, elle devient à quatorze ans la plus jeune joueuse à atteindre les demi-finales à Roland-Garros[11]. Victorieuse en juillet de la Coupe de la Fédération avec l'équipe américaine, elle gagne en octobre son premier titre à Porto Rico contre Zina Garrison et conclut la saison au 8e rang mondial.

En 1991, elle atteint successivement les demi-finales à Wimbledon (en éliminant la championne en titre Martina Navrátilová en quarts) puis à l'US Open (sortie par la numéro un Monica Seles[12], au terme d'une rencontre d'anthologie[13]).

En 1992, elle accède trois fois aux quarts de finale dans des tournois du Grand Chelem et gagne la médaille d'or aux Jeux olympiques de Barcelone[14] en s'offrant la favorite Steffi Graf en finale.

Pourtant, de plus en plus pressurée par les médias, Capriati ne parvient pas à concrétiser les immenses espoirs si tôt placés en elle. En 1993, elle essuie plusieurs contre-performances, notamment une élimination au premier tour de l'US Open. Elle décide alors, pour un temps, de reprendre ses études. Arrêtée pour vol à l'étalage en décembre puis pour possession de marijuana en mai 1994, elle ne revient à la compétition qu'en février 1996[15].

Seconde carrière

[modifier | modifier le code]

Peinant à se maintenir dans le club des cinquante meilleures mondiales, le retour de Jennifer Capriati est difficile, jusqu'à son succès aux Internationaux de Strasbourg en mai 1999.

Jennifer Capriati à Wimbledon en 2004

Si 2000 marque son retour au premier plan (demi-finale à l'Open d'Australie, un titre à Luxembourg, succès en Fed Cup au sein de l'équipe américaine, 14e mondiale en fin de saison), c'est en 2001 qu'elle connaît son année de grâce en remportant l'Open d'Australie puis Roland-Garros (12-10 au troisième set contre Kim Clijsters). Le 15 octobre, elle succède brièvement à Martina Hingis sur le trône de numéro un mondiale. De nouveau, elle s'adjuge l'Open d'Australie en 2002, son troisième et dernier titre en Grand Chelem, non sans effacer quatre balles de match en finale[16] face à Hingis.

En 2003, un peu en deçà, sa plus notable performance reste une demi-finale à l'US Open qu'elle perd contre Justine Henin-Hardenne, alors qu'elle est passée à onze reprises à deux points de la victoire.

Blessée à l'épaule[17], Jennifer Capriati joue son dernier match à Philadelphie en novembre 2004.

En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine l'ont élue au 36e rang des "quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années" (hommes et femmes confondus), derrière Stan Smith (35e) et devant Gustavo Kuerten (37e)[18].

Jennifer Capriati, de même que Monica Seles, a édicté les standards du tennis féminin d'aujourd'hui, coercitif et basé avant tout sur la force physique. Elle compte quatorze titres WTA à son palmarès, dont un en double dames, et deux victoires en Fed Cup avec l'équipe américaine (1990 et 2000).

Malgré son envie de retourner sur les courts, prévu en 2008, elle renoncera à tous les tournois auquel elle s'était inscrite. Elle annoncera lors de plusieurs interviews que le retour à la compétition lui manquait et qu'elle ne reviendrait probablement jamais, car son niveau ne lui permettrait pas d'être dans le top 10.

Le , elle est retrouvée inanimée dans une chambre d'hôtel de Rivera Beach (Floride), en raison d'une apparente surdose de médicaments. Elle est immédiatement hospitalisée[19].

Titres en simple dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 22-10-1990  Puerto Rico Open, Dorado Tier IV 150 000 $ Dur (ext.) Zina Garrison 5-7, 6-4, 6-2 Parcours
2 29-07-1991  Mazda Tennis Classic, San Diego Tier III 225 000 $ Dur (ext.) Monica Seles 4-6, 6-1, 7-6 Parcours
3 05-08-1991  Canadian Open, Toronto Tier I 500 000 $ Dur (ext.) Katerina Maleeva 6-2, 6-3 Parcours
4 28-07-1992  Olympic Games, Barcelone J. olympiques NC Terre (ext.) Médaille d'argent, Jeux olympiques Steffi Graf 3-6, 6-3, 6-4 Parcours
5 24-08-1992  Mazda Classic, San Diego Tier III 225 000 $ Dur (ext.) Conchita Martínez 6-3, 6-2 Parcours
6 11-01-1993  Peters NSW Open, Sydney Tier II 275 000 $ Dur (ext.) Anke Huber 6-1, 6-4 Parcours
7 17-05-1999  Internationaux de Strasbourg, Strasbourg Tier III 190 000 $ Terre (ext.) Elena Likhovtseva 6-1, 6-3 Parcours
8 01-11-1999  Challenge Bell, Québec Tier III 180 000 $ Moquette (int.) Chanda Rubin 4-6, 6-1, 6-2 Parcours
9 25-09-2000  SEAT Open, Luxembourg Tier III 170 000 $ Moquette (int.) Magdalena Maleeva 4-6, 6-1, 6-4 Parcours
10 15-01-2001  Australian Open, Melbourne G. Chelem 3 569 290 $ Dur (ext.) Martina Hingis 6-4, 6-3 Parcours
11 16-04-2001  Family Circle Cup XXIX, Charleston Tier I 1 188 000 $ Terre (ext.) Martina Hingis 6-0, 4-6, 6-4 Parcours
12 28-05-2001  Roland-Garros, Paris G. Chelem 3 745 147 $ Terre (ext.) Kim Clijsters 1-6, 6-4, 12-10 Parcours
13 14-01-2002  Australian Open, Melbourne G. Chelem 3 942 915 $ Dur (ext.) Martina Hingis 4-6, 7-67, 6-2 Parcours
14 18-08-2003  Pilot Pen Tennis, New Haven Tier II 625 000 $ Dur (ext.) Lindsay Davenport 6-2, 4-0 ab. Parcours

Finales en simple dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueure Score
1 05-03-1990  Virginia Slims of Florida, Boca Raton Tier II 350 000 $ Dur (ext.) Gabriela Sabatini 6-4, 7-5 Parcours
2 02-04-1990  Family Circle Cup, Hilton Head Tier I 500 000 $ Terre (ext.) Martina Navrátilová 6-2, 6-4 Parcours
3 11-11-1991  Virginia Slims of Philadelphia, Philadelphie Tier II 350 000 $ Moquette (int.) Monica Seles 7-5, 6-1 Parcours
4 16-08-1993  Canadian Open, Toronto Tier I 750 000 $ Dur (ext.) Steffi Graf 6-1, 0-6, 6-3 Parcours
5 28-10-1996  Ameritech Cup, Chicago Tier II 450 000 $ Moquette (int.) Jana Novotná 6-4, 3-6, 6-1 Parcours
6 06-01-1997  Sydney International, Sydney Tier II 342 500 $ Dur (ext.) Martina Hingis 6-1, 5-7, 6-1 Parcours
7 30-10-2000  Challenge Bell, Québec Tier III 170 000 $ Moquette (int.) Chanda Rubin 6-4, 6-2 Parcours
8 19-02-2001  U.S. Indoors, Oklahoma City Tier III 170 000 $ Dur (int.) Monica Seles 6-3, 5-7, 6-2 Parcours
9 21-03-2001  Ericsson Open, Miami Tier I 2 720 000 $ Dur (ext.) Venus Williams 4-6, 6-1, 7-64 Parcours
10 07-05-2001  German Open, Berlin Tier I 1 185 000 $ Terre (ext.) Amélie Mauresmo 6-4, 2-6, 6-3 Parcours
11 13-08-2001  Coupe Rogers, Toronto Tier I 1 200 000 $ Dur (ext.) Serena Williams 6-1, 6-77, 6-3 Parcours
12 25-02-2002  State Farm Classic, Scottsdale Tier II 585 000 $ Dur (ext.) Serena Williams 6-2, 4-6, 6-4 Parcours
13 18-03-2002  NASDAQ-100 Open, Miami Tier I 2 860 000 $ Dur (ext.) Serena Williams 7-5, 7-64 Parcours
14 12-08-2002  Coupe Rogers, Montréal Tier I 1 224 000 $ Dur (ext.) Amélie Mauresmo 6-4, 6-1 Parcours
15 19-03-2003  NASDAQ-100 Open, Miami Tier I 2 960 000 $ Dur (ext.) Serena Williams 4-6, 6-4, 6-1 Parcours
16 21-07-2003  Bank of the West Classic, Stanford Tier II 635 000 $ Dur (ext.) Kim Clijsters 4-6, 6-4, 6-2 Parcours
17 10-05-2004  Italia Masters, Rome Tier I 1 300 000 $ Terre (ext.) Amélie Mauresmo 3-6, 6-3, 7-66 Parcours

Titre en double dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 06-05-1991 Italian Open
 Rome
Tier I 500 000 $ Terre (ext.) Monica Seles Nicole Provis
Elna Reinach
7-5, 6-2 Parcours

Finale en double dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueures Partenaire Score
1 16-06-2003 Int’l Championships
 Eastbourne
Tier II 585 000 $ Gazon (ext.) Lindsay Davenport
Lisa Raymond
Magüi Serna 6-3, 6-2 Parcours

Parcours en Grand Chelem

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1990 - 1/2 finale Monica Seles 4e tour (1/8) Steffi Graf 4e tour (1/8) Steffi Graf
1991 - 4e tour (1/8) Conchita Martínez 1/2 finale Gabriela Sabatini 1/2 finale Monica Seles
1992 1/4 de finale Gabriela Sabatini 1/4 de finale Monica Seles 1/4 de finale Gabriela Sabatini 3e tour (1/16) Patricia Hy
1993 1/4 de finale Steffi Graf 1/4 de finale Steffi Graf 1/4 de finale Steffi Graf 1er tour (1/64) Leila Meskhi
1994 - - - -
1995 - - - -
1996 - 1er tour (1/64) Yi Jingqian - 1er tour (1/64) Annabel Ellwood
1997 1er tour (1/64) Jolene Watanabe - - 1er tour (1/64) Conchita Martínez
1998 - - 2e tour (1/32) Lori McNeil 1er tour (1/64) Jana Novotná
1999 2e tour (1/32) M. A. Sánchez 4e tour (1/8) Lindsay Davenport 2e tour (1/32) Seda Noorlander 4e tour (1/8) Monica Seles
2000 1/2 finale Lindsay Davenport 1er tour (1/64) Fabiola Zuluaga 4e tour (1/8) Lindsay Davenport 4e tour (1/8) Monica Seles
2001 Victoire Martina Hingis Victoire Kim Clijsters 1/2 finale Justine Henin 1/2 finale Venus Williams
2002 Victoire Martina Hingis 1/2 finale Serena Williams 1/4 de finale Amélie Mauresmo 1/4 de finale Amélie Mauresmo
2003 1er tour (1/64) Marlene Weingärtner 4e tour (1/8) Nadia Petrova 1/4 de finale Serena Williams 1/2 finale Justine Henin
2004 - 1/2 finale Anastasia Myskina 1/4 de finale Serena Williams 1/2 finale Elena Dementieva

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1990 - 1er tour (1/32)
Zina Garrison
Nicole Provis
Elna Reinach
2e tour (1/16)
M. McGrath
Katrina Adams
Lori McNeil
1er tour (1/32)
M. McGrath
G. Fernández
Navrátilová
1991 - - 3e tour (1/8)
Mercedes Paz
A. Sánchez
Helena Suková
-
1997 2e tour (1/16)
Iva Majoli
G. Fernández
A. Sánchez
- - -
1998 - - - 1er tour (1/32)
A. Stevenson
Virag Csurgo
Kim Eun-ha
1999 - - - 1er tour (1/32)
Mirjana Lučić
C. Cristea
R. Dragomir
2000 3e tour (1/8)
Jelena Dokić
Els Callens
D. Monami
3e tour (1/8)
Jelena Dokić
M. Hingis
Mary Pierce
3e tour (1/8)
Jelena Dokić
Julie Halard
Ai Sugiyama
2e tour (1/16)
A. Kournikova
Navrátilová
A. Sánchez
2001 2e tour (1/16)
Jelena Dokić
M. Hingis
Monica Seles
3e tour (1/8)
Ai Sugiyama
Kimberly Po
N. Tauziat
- 1/4 de finale
M. Hingis
Lisa Raymond
Rennae Stubbs
2002 - - 2e tour (1/16)
D. Hantuchová
C. Martínez
Mary Pierce
-

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1992 - - 1/4 de finale
Luke Jensen
Lori McNeil
Bryan Shelton
-
1997 2e tour (1/8)
Pat Cash
N. Medvedeva
Jacco Eltingh
- - -
2000 - - 2e tour (1/16)
X. Malisse
Anke Huber
Joshua Eagle
-
2001 - - 1er tour (1/32)
S. Capriati
Nicole Arendt
Mark Knowles
1er tour (1/16)
S. Capriati
V. Ruano
Lucas Arnold
2002 - 1er tour (1/16)
S. Capriati
A. Fusai
Julien Varlet
- -
2004 - - 2e tour (1/16)
S. Humphries
Ai Sugiyama
Paul Hanley
-

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Parcours aux Masters

[modifier | modifier le code]

En simple dames

[modifier | modifier le code]
# Date Nom de l'édition ($) Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 12/11/1990 Virginia Slims Championships
New York
3 000 000 Moquette (int.) 1er tour (1/8) Steffi Graf 6-3, 5-7, 6-3 Parcours
2 18/11/1991 Virginia Slims Championships
New York
3 000 000 Moquette (int.) 1/4 de finale Gabriela Sabatini 6-1, 6-4 Parcours
3 16/11/1992 Virginia Slims Championships
New York
3 000 000 Moquette (int.) 1/4 de finale Gabriela Sabatini 6-1, 3-6, 6-4 Parcours
4 13/11/2000 Chase Championships
New York
2 000 000 Moquette (int.) 1er tour (1/8) Anna Kournikova 6-4, 6-4 Parcours
5 29/10/2001 Sanex Championships
Munich
3 000 000 Dur (int.) 1/4 de finale Sandrine Testud 6-3, 4-6, 6-3 Parcours
6 04/11/2002 Home Depot Championships
Los Angeles
3 000 000 Dur (int.) 1/2 finale Serena Williams 2-6, 6-4, 6-4 Parcours
7 03/11/2003 Tour Championships by Porsche
Los Angeles
3 000 000 Dur (int.) 1/2 finale Kim Clijsters 4-6, 6-3, 6-0 Parcours

Parcours aux Jeux olympiques

[modifier | modifier le code]

En simple dames

[modifier | modifier le code]
# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 28/07/1992 Olympic Games
Barcelone
Terre (ext.) Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'argent, Jeux olympiques Steffi Graf 3-6, 6-3, 6-4 Parcours

Parcours en Coupe de la Fédération

[modifier | modifier le code]
# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
1990 - 1er tour (groupe mondial) - États-Unis - Pologne - 3 : 0
1 23/07/1990 Atlanta Dur (ext.) Jennifer Capriati Magdalena Feistel 6-3, 6-1 Parcours
1990 - 2e tour (groupe mondial) - États-Unis - Belgique - 3 : 0
2 23/07/1990 Atlanta Dur (ext.) Jennifer Capriati Sandra Wasserman 6-0, 7-611 Parcours
1990 - 1/4 de finale (groupe mondial) - États-Unis - Tchécoslovaquie - 2 : 1
3 23/07/1990 Atlanta Dur (ext.) Jennifer Capriati Regina Kordová 6-2, 7-64 Parcours
1990 - 1/2 finale (groupe mondial) - États-Unis - Autriche - 3 : 0
4 23/07/1990 Atlanta Dur (ext.) Jennifer Capriati Barbara Paulus 6-3, 6-4 Parcours
1990 - Finale (groupe mondial) - États-Unis - URSS - 2 : 1
5 21/07/1990 Atlanta Dur (ext.) Jennifer Capriati Leila Meskhi 7-63, 6-2 Parcours
1991 - 1er tour (groupe mondial) - Pays-Bas - États-Unis - 0 : 2
6 23/07/1991 Nottingham Jennifer Capriati Manon Bollegraf 6-2, 6-3 Parcours
1991 - 2e tour (groupe mondial) - Bulgarie - États-Unis - 0 : 3
7 24/07/1991 Nottingham Jennifer Capriati Magdalena Maleeva 7-5, 6-2 Parcours
1991 - 1/4 de finale (groupe mondial) - Autriche - États-Unis - 1 : 2
8 25/07/1991 Nottingham Judith Wiesner Jennifer Capriati 6-2, 0-6, 8-6 Parcours
1991 - 1/2 finale (groupe mondial) - Tchécoslovaquie - États-Unis - 0 : 3
9 27/07/1991 Nottingham Jennifer Capriati Radka Zrubáková 6-3, 6-1 Parcours
1991 - Finale (groupe mondial) - Espagne - États-Unis - 2 : 1
10 18/07/1991 Nottingham Jennifer Capriati Conchita Martínez 4-6, 7-63, 6-1 Parcours
1996 - 1/4 de finale (groupe mondial) - Autriche - États-Unis - 2 : 3
11 27/04/1996 Salzbourg Terre (ext.) Barbara Paulus Jennifer Capriati 6-2, 6-4 Parcours
Judith Wiesner Jennifer Capriati 6-1, 6-1
2000 - 1/2 finale (groupe mondial) - États-Unis - Belgique - 2 : 1
12 22/11/2000 Las Vegas Moquette (int.) Els Callens
Dominique Monami
Jennifer Capriati
Lisa Raymond
6-3, 7-5 Parcours
2000 - Finale (groupe mondial) - États-Unis - Espagne - 5 : 0
13 24/11/2000 Las Vegas Moquette (int.) Jennifer Capriati Arantxa Sánchez 6-1, 1-0, ab. Parcours
Jennifer Capriati
Lisa Raymond
Virginia Ruano
Magüi Serna
4-6, 6-4, 6-2
2002 - 1er tour (groupe mondial) - États-Unis - Autriche - 2 : 3
14 27/04/2002 Charlotte (NC) Terre (ext.) Evelyn Fauth Jennifer Capriati Forfait Parcours

Classements WTA en fin de saison

[modifier | modifier le code]
Année 1990 1991 1992 1993 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Rang 8 en augmentation 6 en diminution 7 en diminution 9 en diminution 36 en diminution 66 en diminution 101 en augmentation 23 en augmentation 14 en augmentation 2 en diminution 3 en diminution 6 en diminution 10

Source : (en) « Classements de Jennifer Capriati », sur le site officiel du WTA Tour

Année 1990 1991 1992 1993 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Rang 122 en augmentation 33 en diminution 156 en diminution 263 - - 854 en augmentation 199 en augmentation 58 en diminution 68 en diminution 166

Source : (en) « Classements de Jennifer Capriati », sur le site officiel du WTA Tour

Périodes au rang de numéro un mondiale

[modifier | modifier le code]
# Précédée par Dates Suivie par Nombre de
semaines
Cumul
1 Martina Hingis 15/10/2001 - 04/11/2001 Lindsay Davenport 3 3
2 Lindsay Davenport 14/01/2002 - 24/02/2002 Venus Williams 6 9
3 Venus Williams 18/03/2002 - 21/04/2002 Venus Williams 5 14
4 Venus Williams 20/05/2002 - 09/06/2002 Venus Williams 3 17

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Dernier match officiel
  2. Elle devance ainsi Andrea Jaeger, Tracy Austin et Gabriela Sabatini (ces trois dernières ayant intégré le top 10 entre quinze ans et quinze ans et demi). – (en) « 2010 Sony Ericsson WTA Tour (official guide) », sur wtatour.com, , p. 149
  3. Paris Match, « Jennifer Capriati: championne à 14 ans », sur parismatch.com (consulté le )
  4. « 2001: Jennifer Capriati's comeback win at the Australian Open », sur Tennis.com (consulté le )
  5. (en-US) « Top 10 career comebacks: Where does Jennifer Capriati rank? », sur Tennis365.com, (consulté le )
  6. (en) Joseph Hight, « Jennifer Capriati tennis teen sensation the biggest comeback kid of all time », sur examiner.com,
  7. Martina Hingis, dans sa douzième année, améliorera la performance en 1993.
  8. associée à Meredith McGrath, avec qui elle s'impose aussi à Wimbledon
  9. où elle surclasse la Britannique Clare Wood (vingt-et-un ans) sur un double 6-0.
  10. Claudia Porwik (15e), Nathalie Tauziat (8e), Helena Suková (4e) et Laura Arraya (10e)
  11. battue par Monica Seles, de deux ans son aînée et future lauréate
  12. Seles, qu'elle avait battue en juillet en finale du Classic de San Diego
  13. 3-6, 6-3, 6-7 : les deux protagonistes échangent, sans temps mort, des coups d'une violence alors jamais vue, prémices du tennis féminin des années 2000.
  14. « Jennifer Capriati hospitalisée », La Parisienne,‎ 2010-06-28cest12:02:00+02:00 (lire en ligne, consulté le )
  15. En novembre 1994, elle tente un retour mais est sortie au premier tour du Tournoi de Philadelphie par Anke Huber.
  16. un record dans une finale de Grand Chelem
  17. « Jennifer Capriati fait une overdose de médicaments | Tennis », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en) Liste complète et portraits des quarante lauréats sur le site officiel de Tennis MagazineSampras est premier, devant Navrátilová et Graf.
  19. (en) Jennifer Capriati Hospitalized After Apparent OD sur tmz.com

Article connexe

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :