Simona Halep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Simona Halep
Image illustrative de l’article Simona Halep
Simona Halep à Wimbledon en 2017.
Carrière professionnelle
2008
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Naissance (27 ans)
Drapeau : Roumanie Constanța
Taille 1,68 m (5 6)
Prise de raquette droitière, revers à deux mains
Entraîneurs Drapeau : Belgique Wim Fissette (de janvier 2014 à novembre 2014)
Drapeau : Roumanie Victor Ionita (de novembre 2014 à juin 2015)
Drapeau : Australie Darren Cahill (depuis juin 2015)
Drapeau : Roumanie Andrei Pavel (depuis septembre 2017)
Gains en tournois 27 057 715 $
Palmarès
En simple
Titres 18
Finales perdues 15
Meilleur classement 1re (09/10/2017)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 71e (15/05/2017)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple F(1) V(1) 1/2 1/2
Double 1/32 1/16 1/32 1/16
Mixte 1/16 1/4

Simona Halep, née le à Constanța, est une joueuse de tennis roumaine. Professionnelle depuis 2008, elle a remporté dix-huit tournois en simple sur le circuit WTA.

Son éclosion au plus haut niveau commence lors du tournoi de Rome en mai 2013, où elle avoue elle-même que ce tournoi lui a fait prendre conscience de sa capacité à rivaliser avec les meilleures. Elle perd ensuite trois finales en Grand Chelem à Roland-Garros en 2014 et en 2017, puis à l'Open d'Australie en 2018.

À l'issue du tournoi de Pékin, le 9 octobre 2017, elle devient no 1 mondiale sans avoir remporté ni tournoi du Grand Chelem ni un Masters, avant de gagner son premier titre majeur sur la terre battue de Roland Garros le 9 juin 2018 en battant l'Américaine Sloane Stephens en finale.

Sommaire

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance, jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Simona Halep voit le jour le à Constanța, au sud-est de la Roumanie. C'est la fille de Stere, joueur de football à l'AS Săgeata Stejaru et propriétaire d'une usine de produits laitiers[1],[2],[3], et de Tania Halep[4], d'origines aroumaines[5].

Simona Halep commence à jouer au tennis à l'âge de 4 ans[6]. À 6 ans, elle en joue quotidiennement[7],[8]. À 16 ans, elle déménage à Bucarest pour poursuivre sa carrière[9]. Elle cite Justine Henin et Andrei Pavel comme ses idoles quand elle était jeune[10].

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

2008 - 2012. Début[modifier | modifier le code]

En 2008, elle remporte les Internationaux de France de tennis en junior, en battant sa compatriote Elena Bogdan.

En avril 2010, issue des qualifications, elle se hisse en finale du tournoi de Fès où elle est battue par la Tchèque Iveta Benešová. Elle s'incline au même stade l'année suivante contre Alberta Brianti.

En 2010, elle recourt à une opération de réduction mammaire afin d'améliorer ses performances. Elle dira elle-même : « Cela me faisait mal au dos, me gênait pour servir. »

En mai 2012, elle parvient à se hisser en finale de l'Open de Bruxelles, battant successivement Jelena Janković (6-2, 3-6, 7-63), Monica Niculescu (6-1, 6-1), Dominika Cibulková (0-6, 6-4, 6-3) et Sofia Arvidsson (6-4, 6-3), s'inclinant seulement face à Agnieszka Radwańska (5-7, 0-6).

2013. Révélation[modifier | modifier le code]

En mai, alors classée seulement 64e joueuse mondiale et issue des qualifications, elle parvient à se hisser en demi-finale du prestigieux tournoi de Rome en battant notamment la tête de série no 4 Agnieszka Radwańska lors du deuxième tour (62-7, 6-1, 6-2).

Au cours des mois de juin et juillet, elle réalise d'excellents résultats en parvenant à remporter 3 titres en l'espace d'un mois. Mi-juillet, elle pointait à la 23e place mondiale, soit le meilleur classement de sa carrière. En août, elle bat la Française Marion Bartoli (3-6, 6-4, 6-1), et devient la dernière joueuse à l'avoir battu puisque celle-ci annonce sa retraite après le match. La semaine suivante, elle remporte le tournoi de New Haven, en battant notamment la 8e mondiale Caroline Wozniacki (6-2, 7-5), et en finale la no 9 mondiale Petra Kvitová (6-2, 6-2)[11].

Elle participe quelques jours plus tard à l'US Open et dès son entrée en lice, elle est menée d'un set face à Heather Watson, mais remporte finalement le match (4-6, 6-4, 6-2). Elle élimine ensuite facilement la jeune Croate Donna Vekić (6-2, 6-1), puis vainc sèchement ensuite Maria Kirilenko (6-1, 6-0) pourtant 17e joueuse mondiale, ce qui lui permet d'atteindre sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem jusqu'en 2014. Elle s'incline cependant ensuite face à une excellente Flavia Pennetta (2-6, 63-7), dans un match où une interruption à cause de la pluie lui a nui, à 5-4 (40-30) alors qu'elle avait une balle de set, et commençait à prendre la mesure de son adversaire.

Simona Halep à l'US Open en 2013.

À Tokyo, elle s'incline en huitième de finale à l'issue d'un match très accroché face à Venus Williams (6-4, 5-7, 3-6), puis perd contre Urszula Radwańska dès le 1er tour à Pékin (64-7, 62-7).

Halep s'aligne ensuite à Moscou, où elle accède à la finale, éliminant successivement Magdaléna Rybáriková sur abandon, puis Alisa Kleybanova (6-1, 6-1), et Anastasia Pavlyuchenkova (6-2, 6-1). Elle remporte le lendemain son 5e titre de la saison en battant Samantha Stosur (7-61, 6-2), ce qui lui permet de pointer au 14e rang mondial, soit son meilleur classement. La semaine suivante, elle participe au tournoi des championnes, réunissant les huit meilleures joueuses de la saison qui ne sont pas qualifiées pour le Masters et qui ont au moins remporté un tournoi de la catégorie "WTA International Tournaments". Elle remporte ses trois matchs de poule, respectivement contre Anastasia Pavlyuchenkova (6-3, 6-3), Alizé Cornet (6-4, 6-4) et Elina Svitolina (6-1, 6-1). En demi-finale, elle bat la Serbe Ana Ivanović (2-6, 6-1, 6-3), alors qu'elle était pourtant mené 0-3 avec deux breaks de retard dans le troisième set. En finale, elle affronte une nouvelle fois l'Australienne Samantha Stosur. Elle s'adjuge son sixième titre de la saison en battant cette dernière (2-6, 6-2, 6-2), et clôt ainsi sa saison, qui aura été la meilleure de sa carrière jusqu'en 2014, en étant notamment la deuxième joueuse qui a remporté le plus de titres juste derrière Serena Williams[12]. Alors qu'elle a commencé l'année à la 47e place au classement WTA, elle termine aux portes du top 10 (11e). Elle remporte quelques semaines plus tard l'Award 2013 de la joueuse ayant le plus progressé.

2014. Premier titre Premier 5, 2e place mondiale, premières finales en Premier Mandatory et en Grand Chelem à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

Simona Halep lors de sa victoire à Doha en 2014.

Lors de la première levée du Grand Chelem de la saison 2014, l'Open d'Australie, elle bat facilement lors de son entrée en lice la Polonaise Katarzyna Piter puis Varvara Lepchenko au second tour en cédant toutefois un set. Cela se passe mieux lors de son match suivant, puisqu'elle vient à bout en deux sets de Zarina Diyas. Elle se qualifie ensuite pour la première fois en quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem, en se débarrassant de la Serbe Jelena Janković (6-4, 2-6, 6-0)[13]. Elle s'incline cependant ensuite sèchement contre Dominika Cibulková (3-6, 0-6), future finaliste[14].

Elle participe quelques semaines plus tard à l'Open de Doha. Elle bat difficilement lors de son entrée en lice Kaia Kanepi (6-4, 3-6, 7-65), puis sans souci au second tour, Annika Beck. Le lendemain, elle donne une leçon à l'Italienne classée 7e au classement WTA Sara Errani (6-2, 6-0) en 50 minutes de jeu, puis s'adjuge une place en finale, aux dépens de la no 4 mondiale Agnieszka Radwańska, qu'elle bat (7-5, 6-2). Elle domine ensuite l'Allemande Angelique Kerber no 9 mondiale, et remporte ainsi le septième titre de sa carrière, le premier dans la catégorie Premier 5[15].

Deux jours plus tard, elle abandonne lors de son match contre Alizé Cornet à l'Open de Dubaï, à cause d'une douleur au tendon d'Achille. Cependant, aussitôt remise, elle décide de participer à l'Open d'Indian Wells. Pour son entrée en lice, elle bat Kurumi Nara, ainsi que Lucie Šafářová (6-2, 4-6, 6-4) au troisième tour. Ensuite, elle se sort du match piège l'opposant à la grande espoir du tennis mondial Eugenie Bouchard (6-2, 1-6, 6-4), puis vainc enfin plus facilement l'Australienne Casey Dellacqua pour se qualifier en demi-finale. Elle y est éliminée par la Polonaise Agnieszka Radwańska (3-6, 4-6) alors no 3 mondiale[16].

Elle reprend ensuite la compétition lors de la tournée sur terre battue européenne, où, à Stuttgart, elle s'incline dès son premier match contre Svetlana Kuznetsova. À l'Open de Madrid ayant lieu quelques jours plus tard, elle vainc notamment Sabine Lisicki (5-7, 6-3, 6-2), Ana Ivanović (6-2, 6-2) puis Petra Kvitová (64-7, 6-3, 6-2) alors 6e mondiale, et atteint donc pour la première fois la finale d'un tournoi Premier Mandatory[17]. Elle cède cependant face à la no 9 mondiale Maria Sharapova, (6-1, 2-6, 3-6) malgré le gain de la première manche[18]. Et enfin pour le dernier tournoi préparatoire, à Rome ayant lieu la semaine suivante, elle déclare forfait en huitième de finale à cause d'une douleur aux abdominaux, et souhaite ainsi se préserver en vue de Roland-Garros.

Elle attaque justement ce tournoi de bien belle manière, montrant ainsi que ses pépins physiques ont disparu, puisque lors des trois premiers tours elle se débarrasse facilement de Alisa Kleybanova (6-0, 6-2), Heather Watson (6-2, 6-4) et María Teresa Torró Flor (6-3, 6-0) sans broncher. Après avoir éliminée la tête de série numéro 15, Sloane Stephens (6-4, 6-3) en huitième[19] ; ainsi que la tête de série numéro 27, Svetlana Kuznetsova (6-2, 6-2) lauréate de l'édition 2009 en 1 h 19, s'offrant une place pour le dernier carré[20]. Elle vient à bout d'Andrea Petkovic (6-2, 7-64) tête de série numéro 28[21], et se qualifie pour la première fois de sa carrière dans une finale de tournoi du Grand Chelem en une heure et demie[22],[23]. Elle affronte et s'incline à nouveau face à Maria Sharapova (4-6, 7-65, 4-6) dans un match très serré d'une grande intensité de plus de 3 heures[24],[25].

Dix jours plus tard, elle commence sa saison sur gazon au tournoi de Bois-le-Duc où elle franchit le premier tour contre Olga Govortsova (7-5, 6-2) avant d'abandonner au tour suivant contre Annika Beck alors qu'elle avait remportée la première manche 7-5, à cause d'une douleur et pour ainsi se préserver pour Wimbledon. Quelques jours plus tard, elle participe donc à ce Grand-Chelem londonien, où elle passe ses trois premiers tours contre respectivement Teliana Pereira (6-2, 6-2), Lesia Tsurenko (6-3, 4-6, 6-4), et Belinda Bencic (6-4, 6-1)[26]. Elle bat ensuite Zarina Diyas (6-3, 6-0), puis vainc facilement la finaliste de l'édition précédente Sabine Lisicki (6-4, 6-0) en quart le tout en moins d'une heure de jeu[27]. Elle s'incline en demi-finale contre la Canadienne de vingt ans Eugenie Bouchard (65-7, 2-6) en 1 h 34, en étant lourdement handicapée puisqu'elle s'est tordu la cheville durant le match[28].

Simona Halep au Masters féminin en 2014.

Elle retourne quelques jours plus tard sur terre battue, pour participer à l'Open de Bucarest, chez elle, en Roumanie. Après deux premiers tours relativement faciles, elle vainc l'Espagnole Lara Arruabarrena (6-3, 6-1), puis bat sa compatriote Monica Niculescu (6-2, 4-6, 6-1). Elle s'impose à domicile en se débarrassant en finale de l'Italienne Roberta Vinci (6-1, 6-3). Elle participe ensuite à l'Open de Cincinnati, où après avoir vaincu Kirsten Flipkens (6-4, 6-2) ainsi que Lucie Šafářová (6-4, 7-5), elle s'incline contre Maria Sharapova (6-3, 4-6, 4-6), une nouvelle fois dans un match très impressionnant en quart de finale[29]. Pour le dernier Grand Chelem de l'année, elle perd au troisième tour de l'US Open alors tête de série numéro 2, contre la qualifiée Mirjana Lučić (66-7, 2-6). C'est une contre performance pour la Roumaine[30].

Étant classée 3e mondiale à la fin de l'année, elle participe au Masters féminin de Singapour réunissant les huit meilleures joueuses de l'année. Sa poule est composée de la numéro un mondiale Serena Williams, de la jeune Canadienne Eugenie Bouchard et de la Serbe Ana Ivanović. Lors du premier match, elle domine Eugenie Bouchard (6-2, 6-3). Ensuite, contre Serena Williams, elle réalise un très gros match en la battant en deux sets secs (6-0, 6-2) en tout juste une heure. Elle a produit un tennis incroyable, et qualifie elle-même ce match comme étant le « meilleur de sa vie »[31],[32]. C'est la pire défaite pour l'Américaine depuis plus de seize ans, alors qu'elle était âgée de 16 ans [33]. Simona Halep termine première de son groupe, et ce malgré une défaite sans conséquences face à Ana Ivanović (67-7, 6-3, 3-6) en 2 h 09. Elle vainc ensuite sans grandes difficultés grâce à un très bon tennis la polonaise Agnieszka Radwańska (6-2, 6-2), s'adjugeant ainsi une place en finale où elle ré-affronte à nouveau Serena Williams[34]. Le scénario inverse se produit et Simona est éliminée (3-6, 0-6) en une petite heure. Il est à noter qu'en prenant un set à Ana Ivanovic, la Roumaine a permis à l'Américaine de se qualifier en demi-finale. Elle avait donc la possibilité d'éliminer Serena en perdant en deux sets contre Ivanovic[35].

2015. Premier titre en Premier Mandatory et déception en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Elle débute sa saison de la meilleure des manières, à l'Open de Shenzhen où elle remporte le titre aux dépens de Timea Bacsinszky (6-2, 6-2). Quelques jours plus tard commence la première levée du Grand Chelem de la saison, l'Open d'Australie. Elle bat successivement lors de ses trois premiers tours, sans perdre un seul set, Karin Knapp (6-3, 6-2), Jarmila Gajdošová (6-2, 6-2) et Bethanie Mattek-Sands (6-4, 7-5). Elle vainc ensuite Yanina Wickmayer (6-4, 6-2) pour ainsi se hisser en quart de finale. Elle perd cependant sèchement (4-6, 0-6) contre Ekaterina Makarova, en indiquant qu'elle n'était tout simplement pas « dans un bon jour »[36].

En février, Doha étant passé en Premier et Dubaï en Premier 5 dans le même créneau calendaire, elle défend son titre acquis l'an passé à Doha à l'Open de Dubaï. Alors tête de série no 1 du fait du forfait de Serena Williams, elle bat facilement la Slovaque Daniela Hantuchová (6-2, 6-0) puis Tsvetana Pironkova (6-4, 6-3). Elle affronte en quart de finale celle qui l'a battue en Australie, Ekaterina Makarova, et la bat difficilement en 3 sets au terme d'un match fou[37] : 6-3, 1-6, 7-5. En demie, elle affronte Caroline Wozniacki et perd le premier set 6-2 avant de gagner les deux suivants 6-1, 6-1. En finale, elle affronte la Tchèque Karolína Plíšková qui progresse cette année en atteignant cette finale; au terme d'un match tendu et à suspense, elle gagne le match 6-4, 7-64 et remporte ainsi le 10e titre de sa carrière et le 2e dans la catégorie Premier 5[38]. Après cela, elle participe à l'Open d'Indian Wells, où elle vainc pour commencer Daria Gavrilova (2-6, 6-1, 6-2) et Varvara Lepchenko (6-1, 3-6, 6-1). Puis elle affronte une nouvelle fois Karolína Plíšková, qu'elle bat cette fois-ci plus facilement (6-4, 6-4). En quart de finale, elle se débarrasse en trois sets (5-7, 6-1, 6-1) de Carla Suárez Navarro, puis bénéficie au tour suivant du forfait de l'Américaine Serena Williams sur blessure. Après une finale très disputée face à la Serbe Jelena Janković où elle sera passée à deux points de la défaite, elle remporte le premier tournoi Premier Mandatory de sa carrière (2-6, 7-5, 6-4)[39]. Forte de sa grande confiance cumulée depuis le début de saison, avec notamment 20 victoires sur 21, elle participe dès la semaine suivante à l'Open de Miami. Pour son entrée en lice, elle se sort du match piège l'opposant à la revenante, Nicole Vaidišová, ancienne numéro sept mondiale, en l'emportant 6-4, 2-6, 6-1. Puis, elle se débarrasse de Camila Giorgi (6-4, 7-5), avant de vaincre l'italienne Flavia Pennetta au tour suivant (6-3, 7-5) dans un match au haut niveau de jeu. Elle s'offre une place en demi-finale en dominant l'américaine Sloane Stephens (6-1, 7-5) mais s'incline ensuite dans un match très disputé contre Serena Williams (2-6, 6-4, 5-7)[40].

Simona Halep au tournoi de Madrid en 2015.

Demi-finaliste, par la suite, à Stuttgart en s'inclinant contre Caroline Wozniacki (5-7, 7-5, 2-6) et à Rome en tombant face à Suárez Navarro (6-2, 3-6, 5-7) sur terre battue. Elle se fait surtout surprendre au deuxième tour de Roland-Garros par Mirjana Lucic-Baroni en deux manches (5-7, 1-6) alors qu'elle était finaliste l'année dernière[41].

Lors de la saison sur herbe, son seul tournoi de préparation à Wimbledon est celui de Birmingham, lors duquel elle s'incline en quarts de finale contre la française Kristina Mladenovic. Puis vient Wimbledon, demi-finaliste l'année dernière, elle se fait de nouveau surprendre mais au premier tour face à Jana Čepelová (7-5, 4-6, 3-6)[42].

Vient par la suite le début de la tournée nord-américaine. Elle s'engage à Toronto, et gagne face à Jelena Janković (6-3, 6-4), Angelique Kerber (6-3, 5-7, 6-4) de manière plus acharnée et Agnieszka Radwańska (0-6, 6-3, 6-1) en subissant un bagel dans la première manche mais se qualifiant pour les demi-finales. À ce stade, elle bat Sara Errani (6-4, 6-4) sans trop puiser dans ses réserves. En finale, elle affronte la tombeuse de Serena Williams en demi-finale, Belinda Bencic, mais après deux premières manches très accrochées et menée dans le troisième set, elle abandonne (65-7, 7-64, 0-3 ab.). Malgré son abandon, elle joue à Cincinnati et réalise la même performance en se qualifiant pour la finale, pour cela elle bat difficilement Kristina Mladenovic (7-5, 5-7, 6-4), Andrea Petkovic (4-6, 6-4, 6-2), Anastasia Pavlyuchenkova (7-63, 6-2) et Jelena Janković (6-1, 6-2). Cependant elle s'incline encore une fois contre Serena (3-6, 65-7) dans une fin de match plus serrée[43]. Toutes ses bonnes dernières performances lui donnent de la confiance pour le dernier grand chelem de la saison à Flushing Meadows. Elle passe sans encombres les trois premiers tours, mais éprouva beaucoup de difficultés et de peines à battre Sabine Lisicki en huitième (66-7, 7-5, 6-2) et Victoria Azarenka (6-3, 4-6, 6-4) en quart de finale qu'elle n'avait encore jamais battue[44]. Cela sera une cause de sa défaite en demi-finale face à l'Italienne Flavia Pennetta, en étant diminuée physiquement mais aussi étant clairement passée à côté de son match, elle est battue (1-6, 3-6) en moins d'une heure de jeu et perd l'occasion de gagner son premier Grand Chelem[45].

Elle repart au travail, et lance sa tournée asiatique à Wuhan en tant que tête de série no 1 en l'absence de Serena. Elle passe le premier tour facilement mais s'incline à la surprise générale contre la qualifiée Johanna Konta, 66e mondiale (3-6, 6-3, 5-7), alors qu'elle menait 5-1 dans l'ultime manche[46]. Après elle abandonne lors de son premier tour à Pékin, pour se laisser du temps à la préparation du masters, cependant elle passera complètement à côté de son tournoi en perdant deux matchs de poules et terminant l'année sur une déception. Mais finira à son meilleur classement malgré tout avec une 2e place mondiale.

2016. Deuxième titre en Premier Mandatory puis troisième titre en Premier 5 et résultats décevant en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Simona commence l'année avec un forfait à Brisbane blessée à son talon d'Achille gauche[47], puis peut reprendre, et va en demi-finale à Sydney en perdant contre la future lauréate Svetlana Kuznetsova, sur le score de : 65-7, 6-4, 3-6. Lors du premier tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie, elle perd à la surprise générale dès le premier tour face à la qualifiée Zhang Shuai, 133e mondiale (4-6, 3-6), sans doute affaiblie[48]. Quelques jours plus tard, elle annonce qu'elle déclarait forfait pour les prochains tournois pour « subir une intervention chirurgicale au nez » et veut revenir en mars pour la défense de son titre à Indian Wells[49]. Mais elle remet finalement à plus tard son opération pour défendre ses points et disputer la Fed Cup[50]. Elle dispute Dubaï (alors tenante du titre) et Doha, mais perd d'entrée de tournoi, ce qui est une véritable désillusion pour elle et ses ambitions qui lui feront perdre quelque places au classement.

En mars, elle revient pour la défense de son titre à Indian Wells, étant en manque de confiance mais arrive tout de même en quart de finale, en battant notamment Ekaterina Makarova en deux sets, mais perdant (4-6, 3-6) contre la no 1 mondiale Serena Williams. Puis à Miami, elle arrive également en quart assez facilement en gagnant ses duels à chaque fois en deux manches contre Daria Kasatkina, Julia Görges et Heather Watson, mais perd contre la Suissesse Timea Bacsinszky en trois sets.

Simona Halep au service à Roland-Garros en 2016.

Elle commence la saison de terre battue au tournoi de Stuttgart où elle est balayée au premier tour, fatiguée après un week-end intense de Fed Cup. Elle enchaîne ensuite avec le tournoi de Madrid où elle montre un meilleur niveau, en battant très facilement ses premiers adversaires, avant de livrer son premier test en huitième contre la 15e mondiale, Timea Bacsinszky, qu'elle bat 6-2, 6-3, prenant sa revanche de Miami. Puis en quart, elle perd son premier set du tournoi 0-6, avant de remporter la rencontre (6-3, 0-6, 6-1) contre sa compatriote Irina-Camelia Begu, et expédie en tout juste 50 minutes en demi-finale l'Australienne Samantha Stosur (6-2, 6-0), et affrontera en finale la Slovaque 38e mondiale, Dominika Cibulková[51]. Elle triomphe facilement 6-2, 6-4 en 1 h 20, après un super match avec un service retrouvé, 20 coups gagnants, 10 fautes directes et sans perdre son service. Elle gagne son premier titre de l'année, son douzième en carrière et le premier depuis Indian Wells 2015[52],[53]. Lors du tournoi de Roland-Garros, elle éprouve quelques difficultés contre Zarina Diyas et Naomi Osaka en perdant un set, mais perd en huitième contre Samantha Stosur (60-7, 3-6). Elle impute cette défaite aux conditions météorologiques et aux multiples interruptions. Au point de lâcher : « Personne ne fait attention à nous... nous avons dû continuer à jouer. J'ai attendu trois jours et j'ai joué, mais j'ai joué sous la pluie. Je ne sentais pas mes coups, je ne me sentais pas non plus en sécurité sur le court. Ce n'est pas bon, cela ne devrait pas avoir lieu », montrant sa frustration après sa défaite[54].

Lors de la saison sur herbe, son seul tournoi est directement Wimbledon, elle passe ses trois premiers tours facilement, avant d'éprouver plus de mal contre la 9e mondiale Madison Keys, en trois manches (65-7, 6-4, 6-3) mais passant en quart de finale, où elle perdra en une heure et demie (5-7, 62-7) contre Angelique Kerber 4e mondiale, future finaliste[55]. Ensuite chez elle, sur la terre battue du tournoi de Bucarest, elle parvient en finale non sans quelques difficultés au premier tour contre Barbora Krejčíková et en demi-finale contre Vania King. Lors du tournoi, elle déclare également forfait pour les Jeux olympiques à cause du virus Zika[56]. Elle évince Anastasija Sevastova (6-0, 6-0) en 47 minutes et soulève son 13e titre[57]. La semaine d'après pour le tournoi de Montréal, en étant 5e mondiale, elle passe ses deux premiers tours facilement face à Daria Gavrilova et Karolína Plíšková en deux manches. En quart, après la perte du premier set contre Svetlana Kuznetsova 11e, elle remporte la rencontre (3-6, 6-1, 6-1) en une heure et demie, puis en demi-finale dans un match poussif par le niveau de jeu, elle gagne (6-0, 3-6, 6-2) en 1h40 contre Angelique Kerber 2e mondiale, et se qualifiant pour une deuxième finale consécutive[58]. Elle fait face à la 12e mondiale Madison Keys, qu'elle vient à bout (7-62, 6-3) en 1h15, remportant ainsi son troisième titre de la saison et pour la première fois la Coupe Rogers[59]. Elle perd cependant en double avec sa compatriote Monica Niculescu en finale contre la paire Ekaterina Makarova-Elena Vesnina en deux manches. À Cincinnati, elle s'avance jusqu'en demi-finale en battant sur son passage Annika Beck, Daria Gavrilova et Agnieszka Radwańska sans perdre de set, avant de perdre en une heure et demie (3-6, 4-6) contre la no 2 mondiale, Angelique Kerber. Enfin à l'US Open, elle bat Kirsten Flipkens, Lucie Šafářová, Tímea Babos et Carla Suárez Navarro en huitième perdant seulement un set sur son parcours. Elle perd contre la no 1 mondiale, Serena Williams, (2-6, 6-4, 3-6) dans un super match et sans avoir déméritée[60].

Pour la tournée asiatique, à Wuhan, elle va en demi-finale sans perdre le moindre set contre Irina-Camelia Begu sur abandon, Yaroslava Shvedova et la 9e mondiale, Madison Keys (6-4, 6-2)[61]. Elle perd sèchement en tout juste une heure contre Petra Kvitová future lauréate, qui aura joué un match sans faute. À Pékin, elle perd de façon surprenante contre la Chinoise Zhang Shuai en huitième de finale.

Elle va disputer pour la troisième fois consécutive au Masters de Singapour, placée dans le Groupe Rouge, elle gagne facilement son premier match (6-4, 6-2) contre Madison Keys, puis de perdre ses deux derniers matchs contre la no 1 Angelique Kerber, et la future gagnante Dominika Cibulková en deux set. Elle est à nouveau éliminée aux poules comme l'année dernière.

2017 : 3e titre Premier Mandatory en carrière à Madrid, finale à Rome et 2e finale de Grand Chelem à Roland-Garros, no 1 mondiale en fin de saison[modifier | modifier le code]

Simona Halep commence l'année par une défaite prématurée à Shenzhen contre Kateřina Siniaková en trois manche, la future lauréate de l'épreuve. Lors du premier tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie, elle perd également au premier tour comme l'année dernière, face à Shelby Rogers, 52e mondiale (3-6, 1-6), affaiblie par une douleur au genou[62]. Concluant catastrophiquement le premier mois de l'année par une victoire et deux défaites. En février, elle déclare forfait avant son quart au tournoi de Saint-Pétersbourg pour son problème de genou qui la gêne depuis l'automne dernier[63]. Elle renonce aux tournois de Doha et Dubaï[64].

Elle rebondit avec un quart de finale au tournoi de Miami en battant Naomi Osaka, Anett Kontaveit et difficilement Samantha Stosur (4-6, 7-5, 6-2) en sauvant une balle de match alors menée 4-6, 2-5. Avant d'être vaincu contre la future lauréate de l'épreuve, Johanna Konta dans un gros match (6-3, 67-7, 2-6) de 2 h 30[65].

Début des tournois sur terre battue, commençant à Stuttgart en parvenant en demi-finale mais perdant (4-6, 5-7) contre la future vainqueur, Laura Siegemund. Au Premier Mandatory de Madrid en tant que tenante du titre, elle passe facilement Kristýna Plíšková au premier tour, puis bat difficilement Roberta Vinci (6-3, 2-6, 7-62) et Samantha Stosur (6-4, 4-6, 6-4)[66]. Avant de dérouler contre Coco Vandeweghe et Anastasija Sevastova en deux manches sèches pour parvenir jusqu'en finale[67]. Elle affronte pour le titre, la Française Kristina Mladenovic 17e mondiale, qu'elle arrive à vaincre dans un match à forte tension et de suspense de 2 h 45 sur le score de (7-5, 65-7, 6-2), après avoir été menée dans la première manche[68]. Halep remporte son 2e titre à Madrid en trois finales disputées[69]. Elle enchaîne au tournoi de Rome, où elle prend sa revanche de Stuttgart au premier tour en battant Laura Siegemund (6-4, 6-4), puis la 17e mondiale, Anastasia Pavlyuchenkova (6-1, 4-6, 6-0) après un dernier set limpide et la qualifiée, Anett Kontaveit (6-2, 6-4) en 1 h 20 pour atteindre le dernier carré. Halep se qualifie pour sa seconde finale consécutive en battant Kiki Bertens (7-5, 6-1) en 1 h 17 et peut réaliser le doublé Madrid-Rome[70] . Cependant elle s'incline (6-4, 5-7, 1-6) contre la 11e mondiale, Elina Svitolina alors qu'elle menait les débats mais se tord la cheville sur une glissade dans la deuxième manche[71]. Elle dit ne « pas être favorite pour Roland-Garros » à une semaine du début du tournoi[72].

Simona Halep après sa victoire lors de la cérémonie des trophées au tournoi de Madrid en 2017.

Après une inquiétude sur sa blessure à la cheville, Halep participe finalement à Roland-Garros et maîtrise ses deux premiers tours facilement face à Jana Čepelová et Tatjana Maria en deux sets. Au 3e tour, elle est menée 3-5 par la Russe Daria Kasatkina mais s'impose finalement (6-0, 7-5) pour passer en seconde semaine[73]. Elle domine par la suite Carla Suárez Navarro (6-1, 6-1) en tout juste une heure de jeu, signant sa première victoire contre l'Espagnole sur terre[74]. Elle affronte en quart de finale Elina Svitolina 6e mondiale, une autre favorite au titre[75]. Elle s'impose dans un match serré d'un peu plus de deux heures, perdant le premier set, étant menée 1-5 dans le second et écartant une balle de match dans le tie-break (3-6, 7-66, 6-0) avec un let favorable dans le tie break[76]. Elle se qualifie pour les demi-finales, une première depuis l'US Open 2015[77]. Lors de ce match, elle vainc la troisième joueuse mondiale Karolína Plíšková (6-4, 3-6, 6-3) en deux heures de jeu, pour s'offrir une deuxième finale à Roland-Garros, trois ans après celle perdue contre Maria Sharapova[78]. Pour le gain du titre, elle défie la surprenante Lettonne de 20 ans, Jeļena Ostapenko 47e mondiale[79]. Elle joue aussi pour devenir no 1 mondiale en cas de victoire. Dans une rencontre qu'elle mène de la tête et des épaules, en profitant également des grossières fautes de son adversaire, elle mène 6-4, 3-0 balle de 4-0 mais échoue à la concrétiser. Elle perdra la seconde manche, puis mènera 3-1 dans la dernière manche avant de se prendre cinq jeux consécutif (dont un let défavorable à 3-3 qui donne le break à la Lettonne) ; et ainsi sortir vaincue de ce match (6-4, 4-6, 3-6) en deux heures de jeu[80]. Halep ressort de ce match déçu avec seulement 8 coups gagnants pour 10 fautes directes (comparé à son adversaire avec un 54/54), sans avoir réussi à perturber le jeu de son adversaire, se jugeant trop « spectatrice sur le court »[81].

Après cette déception, elle arrive sur la gazon avec le tournoi d'Eastbourne, où après deux victoires à l'arrachées et sur le fil contre Duan Ying-Ying et surtout Tsvetana Pironkova (66-7, 7-64, 7-5), elle perd après la gain de la première manche (7-5, 4-6, 1-6) lâchant le match dans la 3e contre la Danoise Caroline Wozniacki, 6e mondiale. À Wimbledon, Halep a à nouveau une autre opportunité de devenir no 1 mondiale après les défaites prématurées de Angelique Kerber et Karolína Plíšková avant les quarts de finale. Elle passe sans perdre de manche Marina Erakovic, Beatriz Haddad Maia, Peng Shuai et surtout Victoria Azarenka (7-63, 6-2) revenant progressivement de sa grossesse[82]. Une place en demi-finale lui suffit à devenir la nouvelle reine de la WTA, mais s'incline cependant (7-62, 65-7, 4-6) après un gros combat de 2 h 38 contre la local Johanna Konta[83]. La balle de match est par ailleurs gâché à cause d'une spectatrice trop bruyante[84].

Période de dur à nouveau, abandonnant en quart de finale à Washington contre Ekaterina Makarova, la future vainqueur. Puis pour la défense de son titre à Toronto, elle passe facilement ses tours en deux manches contre Magdaléna Rybáriková, Barbora Strýcová et Caroline Garcia, avant de se faire pulvériser (1-6, 1-6) en moins d'une heure par la précision et la démonstration de la 5e mondiale, Elina Svitolina[85] en demi-finale. La semaine suivante à Cincinnati, Halep a une nouvelle opportunité de passer no 1 mondiale en faisant un meilleur résultat que Karolína Plíšková. Sur son parcours, exemptée de 1er tour elle passe facilement la qualifiée Taylor Townsend et Anastasija Sevastova (6-4, 6-3), avant de prendre sa revanche de Wimbledon en battant Johanna Konta (6-4, 7-61), bien que se compliquant la tâche en fin de match pour conclure[86]. En demi-finale, elle fera face à la joueuse à la dynamique incroyable sur cette tournée américaine depuis son retour de blessure, l'Américaine Sloane Stephens qui a une wild cards, s'imposant facilement (6-2, 6-1) en 54 minutes mais profitant de la fatigue de son adversaire. Elle s'offre donc une 4e chance de devenir no 1 mondiale mais il lui faut remporter le tournoi et donc battre en finale Garbiñe Muguruza[87]. Au cours de ce match, Halep est incapable de mettre son jeu en place et se fait balayer par l'Espagnol en moins d'une heure (6-1, 6-0) et échoue donc à devenir numéro 1 mondiale. Il lui manque 5 points au classement WTA pour y parvenir (pliskova 6390 points , Halep 6385 points)[88]. Débute l'US Open pour tenter à nouveau d'être no 1, mais également huit autres filles peuvent le devenir. Elle se voit comme adversaire du 1er tour, la 146e mondiale, la Russe Maria Sharapova, qu'elle n'a jamais battue. Après un match de 2 h 44, intense, physique et avec beaucoup de fautes directes, Halep perd cette rencontre (4-6, 6-4, 3-6)[89]. Pour la Roumaine, c'est une énorme déception. Elle explique sa défaite par la faible qualité de son service[90].

À la mi-octobre, elle participe au tournoi Premier Mandatory de Pékin. Pour son premier match, elle passe difficilement Alison Riske puis profite de l'abandon de Magdaléna Rybáriková, avant de vaincre pour la première fois de sa carrière, la Russe Maria Sharapova (6-2, 6-2) et aller en quart[91]. Elle passe sans sourciller Daria Kasatkina (6-2, 6-1), avant de devenir no 1 mondiale à l'issue du tournoi pour la première fois de sa carrière à la suite de sa victoire (6-2, 6-4) en 1 h 15 sur Jeļena Ostapenko en demi-finale[92]. C'est la première fois que le tennis roumain occupe la première place chez les femmes. Elle s'incline contre la Française Caroline Garcia (4-6, 63-7) en 1 h 52, laissant échapper un titre et signant sa première défaite en tant que nouvelle numéro 1 mondiale[93].

Forte de ses résultats au courant de l'année, elle se qualifie pour le Masters de Singapour. Pour son premier match, elle bat la Française Caroline Garcia en 2 manches expéditives (6-4, 6-2) en 1 h 27, celle-ci étant trop nerveuse lors de l'événement[94]. Lors de son deuxième match, elle s'incline sèchement en 2 manches (0-6, 2-6) face à la Danoise Caroline Wozniacki en 1 h 3[95]. Pour son troisième et dernier match de la phase des poules, elle a l'occasion de se qualifier pour les demi-finales, mais elle se fait éliminer par l'Ukrainienne Elina Svitolina, en 2 manches également (3-6, 4-6) en 1 h 10[96].

Malgré sa contre-performance en n'étant pas qualifiée pour la phase éliminatoire, elle s'assure de terminer l'année en étant la no 1 mondiale avec seulement 40 points d'avance[97].

2018. Finale à l'Open d'Australie et premier titre du Grand Chelem à Roland Garros[modifier | modifier le code]

Simona Halep commence l'année de nouveau à Shenzhen et de belle manière, en remportant le titre pour lancer sa saison sur les bonnes bases. Perdant seulement un set contre Duan Ying-Ying au second tour et la Tchèque Kateřina Siniaková en finale (6-1, 2-6, 6-0) prenant sa revanche de l'année passée. En raison de la pluie, la finale se joua finalement à Shanghai dans des conditions indoor[98]. En tant que tête de série numéro 1 pour l'Open d'Australie, Halep passe la wild card Destanee Aiava après un premier set compliqué, puis facilement Eugenie Bouchard (6-2, 6-2) en une heure ; avant de lutter et sortir vainqueur d'un marathon de 3 h 44 contre Lauren Davis (4-6, 6-4, 15-13) sous la chaleur écrasante de Melbourne[99]. Malgré son marathon du match précédent et une douleur à la cheville, Halep passe tranquillement Naomi Osaka (6-3, 6-3) pour aller en quart[100] ; puis après avoir été menée 0-3 par la Tchèque Karolína Plíšková alors 6e mondiale dans la première manche, la Roumaine finit par s'imposer (6-3, 6-2) en 1 h 11 et atteindre pour la première fois les demi-finales à Melbourne[101],[102]. Elle affronte ensuite l'Allemande Angelique Kerber gagnante à Melbourne en 2016, qu'elle vainc après 2 h 20 de match (6-3, 4-6, 9-7) en écartant des balles de match à 5-6 au terme d'une dernière manche très disputée[103]. Elle se qualifie ainsi pour sa troisième finale dans un tournoi du Grand-Chelem, la première en Australie[104],[105]. Elle s'incline face à Caroline Wozniacki (62-7, 6-3, 4-6) après 2 h 49 de match intense, de bonne qualité et à rebondissements[106]. Étant menée 1-4 dans la dernière manche, elle remonte à 4-4 avant de craquer pour perdre à sa 3e tentative à ce stade après Roland-Garros 2014 et 2017, et laissant la Danoise redevenir no 1 mondiale[107],[108].

Halep revient sur les courts au tournoi de Doha. Exemptée de 1er tour, elle se qualifie sans perdre de set pour les demi-finales, en passant Ekaterina Makarova, Anastasija Sevastova et la qualifiée Catherine Bellis. Elle déclare forfait à cause d'une blessure au pied droit avant son match face à Garbiñe Muguruza[109]. Elle ne reprendra la compétition qu'au tournoi d'Indian Wells, en passant Kristýna Plíšková puis difficilement (1-6, 7-63, 6-2) la locale Caroline Dolehide au 3e tour, après Wang Qiang et Petra Martić (6-4, 65-7, 6-3) dans une rencontre serré de 2 h 23[110]. Elle s'incline sèchement (3-6, 0-6) en tout juste une heure contre la future lauréate de 20 ans, la Japonaise Naomi Osaka[111]. Puis à Miami, elle perd dès le 3e tour contre Agnieszka Radwańska (6-3, 2-6, 3-6).

Elle commence sa saison sur terre battue, à Stuttgart où elle s'incline contre Coco Vandeweghe (4-6, 1-6) en quart de finale. La semaine suivante elle est battue à Madrid par la 6e mondiale, Karolína Plíšková (4-6, 3-6) en quart de finale[112]. Elle participe ensuite au tournoi de Rome, où elle retrouve un bon niveau de jeu avec notamment des victoires contre Naomi Osaka (6-1, 6-0) prenant sa revanche d'Indian Wells, puis profitant du forfait en 1/8 de Madison Keys avant de battre la 7e mondiale, Caroline Garcia (6-2, 6-3)[113] et de Maria Sharapova (4-6, 6-1, 6-4) au terme d'un gros match de 2 h 23 de jeu[114]. Elle atteint la finale, où elle perd cependant assez sèchement comme l'année précédente à ce même stade de la compétition contre l'Ukrainienne Elina Svitolina (0-6, 4-6) alors 4e mondiale[115].

Simona Halep après sa victoire lors de la cérémonie des trophées au tournoi de Roland-Garros en 2018.

Fin mai, elle débute son tournoi du Grand-Chelem favori, le tournoi de Roland-Garros, en tant que no 1 mondiale. Elle ne débute pas idéalement dans un match où elle cède un set face à Alison Riske (2-6, 6-1, 6-1), mais se reprend bien lors de ses tours suivants contre Taylor Townsend (6-3, 6-1) et Andrea Petkovic (7-5, 6-0) malgré un premier set compliqué[116]. Elle surclasse ensuite la Belge Elise Mertens (6-2, 6-1)[117], puis vient à bout dans une rencontre accrochée de l'ancienne no 1 mondiale, l'Allemande Angelique Kerber (62-7, 6-3, 6-2) en 2 h 14 de jeu[118],[119]. Elle vainc sans difficultés en demi-finale la 3e joueuse mondiale et vainqueur du tournoi en 2016, Garbiñe Muguruza (6-1, 6-4) en 1 h 32, pour s'offrir une deuxième finale consécutive à Paris, sa troisième en tout[120],[121]. Pour le titre, le 9 juin, elle défie la gagnante du dernier US Open[122], la 10e mondiale Sloane Stephens et la domine en trois sets (3-6, 6-4, 6-1) en deux heures dans un match de haut niveau, remportant ainsi le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière[123], dix ans après avoir triomphé au même endroit dans le tournoi junior[124],[125].

Lors de son retour en Roumanie, elle est accueillie par plus de 15 000 personnes dans le stade national de Bucarest[126].

Après son titre, Halep ne fait aucun tournois préparatoire sur gazon, faisant uniquement le tournoi de Wimbledon. Conséquence, elle perd dès le 3e tour contre la Taïwanaise Hsieh Su-wei (6-3, 4-6, 5-7) en 2 h 20[127].

En août commence la tournée du ciment américain avec le tournoi du Canada à Montréal. D'entrée Halep passe difficilement la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (7-69, 4-6, 7-5) après une rude résistance de 3 h 10[128]. Puis après cela, elle passe sans problème Venus Williams (6-2, 6-2), après la 6e mondiale, Caroline Garcia (7-5, 6-1) de nouveau[129] et la tête de série numéro 15, Ashleigh Barty (6-4, 6-1) en 1 h 10 pour aller en finale[130]. Remake de la finale de Roland-Garros, Halep affronte et bat de nouveau dans un match haletant en trois manches (7-66, 3-6, 6-4) en 2 h 41 la 3e mondiale, Sloane Stephens[131]. Et elle enchaîne à Cincinnati, en passant sur deux jours la qualifiée Ajla Tomljanović (4-6, 6-3, 6-3), puis Ashleigh Barty (7-5, 6-4) comme la semaine dernière et Lesia Tsurenko (6-4, 6-1) pour arriver dans le dernier carré. Elle vainc ensuite le révélation du tournoi, la Biélorusse Aryna Sabalenka (6-3, 6-4), pour s'offrir le droit de disputer une deuxième finale en l'espace de deux semaines[132]. Bertens retourne la rencontre pour s'imposer en deux heures (2-6, 7-66, 6-2) après qu'Halep ait prit les devants et ayant eu une balle de titre[133]. Elle déclare forfait pour New Haven à cause de la fatigue accumulée par les matchs de ces dernières semaines[134].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Simona Halep se distingue par son jeu très complet : elle a développé un jeu agressif de fond de court (notamment en 2013), mais sait également très bien défendre. Son petit gabarit limite sa puissance au service, mais lui permet une très bonne couverture de terrain. Elle prend la balle très tôt pour priver son adversaire de temps et construit le point en ouvrant le court, et en cherchant des angles. Son revers et son coup droit sont très solides, ses frappes sont lourdes et parfois liftées, ce qui gêne l'adversaire.

Divers[modifier | modifier le code]

Se plaignant de son opulente poitrine qui entravait selon elle la progression de sa carrière sportive, Simona Halep a subi une réduction mammaire en 2009[135],[136].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 10-06-2013 Nürnberger Versicherungscup, Nuremberg Intern'l 235 000 Terre (ext.) Drapeau : Allemagne Andrea Petkovic 6-3, 6-3 Parcours
2 16-06-2013 Topshelf Open, Bois-le-Duc Intern'l 235 000 Gazon (ext.) Drapeau : Belgique Kirsten Flipkens 6-4, 6-2 Parcours
3 08-07-2013 Hungarian Grand Prix, Budapest Intern'l 235 000 Terre (ext.) Drapeau : Autriche Yvonne Meusburger 6-3, 6-77, 6-1 Parcours
4 18-08-2013 New Haven Open at Yale, New Haven Premier 690 000 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 6-2, 6-2 Parcours
5 14-10-2013 Kremlin Cup by Bank of Moscow, Moscou Premier 795 707 Dur (int.) Drapeau : Australie Samantha Stosur 7-61, 6-2 Parcours
6 28-10-2013 Garanti Koza WTA Tournament of Champions, Sofia Intern'l 750 000 Dur (int.) Drapeau : Australie Samantha Stosur 2-6, 6-2, 6-2 Parcours
7 10-02-2014 Qatar Total Open 2014, Doha Premier 5 2 440 070 Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-2, 6-3 Parcours
8 07-07-2014 BRD Bucharest Open, Bucarest Intern'l 250 000 Terre (ext.) Drapeau : Italie Roberta Vinci 6-1, 6-3 Parcours
9 04-01-2015 Shenzhen Open, Shenzhen Intern'l 500 000 Dur (ext.) Drapeau : Suisse Timea Bacsinszky 6-2, 6-2 Parcours
10 15-02-2015 Duty Free Tennis Championships, Dubaï Premier 5 2 513 000 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 6-4, 7-64 Parcours
11 11-03-2015 BNP Paribas Open, Indian Wells PREMIER* 5 381 235 Dur (ext.) Drapeau : Serbie Jelena Janković 2-6, 7-5, 6-4 Parcours
12 30-04-2016 Mutua Madrid Open, Madrid PREMIER* 4 771 360 Terre (ext.) Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 6-2, 6-4 Parcours
13 11-07-2016 BRD Bucharest Open, Bucarest Intern'l 250 000 Terre (ext.) Drapeau : Lettonie Anastasija Sevastova 6-0, 6-0 Parcours
14 25-07-2016 Coupe Rogers, Montréal Premier 5 2 714 413 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Madison Keys 7-62, 6-3 Parcours
15 06-05-2017 Mutua Madrid Open, Madrid PREMIER* 6 408 230 Terre (ext.) Drapeau : France Kristina Mladenovic 7-5, 65-7, 6-2 Parcours
16 31-12-2017 Shenzhen Open, Shenzhen Intern'l 750 000 Dur (ext.) Drapeau : République tchèque Kateřina Siniaková 6-1, 2-6, 6-0 Parcours
17 27-05-2018 Roland-Garros, Paris G. Chelem 19 598 500 Terre (ext.) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 3-6, 6-4, 6-1 Parcours
18 06-08-2018 Coupe Rogers, Montréal Premier 5 3 000 000 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 7-66, 3-6, 6-4 Parcours

Finales en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 26-04-2010 GP Princesse Lalla Meryem, Fès Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : République tchèque Iveta Benešová 6-4, 6-2 Parcours
2 18-04-2011 GP Princesse Lalla Meryem, Fès Intern'l 220 000 Terre (ext.) Drapeau : Italie Alberta Brianti 6-4, 6-3 Parcours
3 21-05-2012 Brussels Open, Bruxelles Premier 637 000 Terre (ext.) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 7-5, 6-0 Parcours
4 05-05-2014 Mutua Madrid Open, Madrid PREMIER* 4 236 425 Terre (ext.) Drapeau : Russie Maria Sharapova 1-6, 6-2, 6-3 Parcours
5 25-05-2014 Roland-Garros, Paris G. Chelem 15 598 998 Terre (ext.) Drapeau : Russie Maria Sharapova 6-4, 6-75, 6-4 Parcours
6 20-10-2014 BNP Paribas WTA Finals, Singapour Masters 6 500 000 Dur (int.) Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 6-0 Parcours
7 10-08-2015 Rogers Cup by National Bank, Toronto Premier 5 2 513 000 Dur (ext.) Drapeau : Suisse Belinda Bencic 7-65, 6-74, 3-0, ab. Parcours
8 17-08-2015 Western & Southern Open, Cincinnati Premier 5 2 701 240 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 7-65 Parcours
9 15-05-2017 Internazionali BNL d'Italia, Rome Premier 5 3 076 495 Terre (ext.) Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 4-6, 7-5, 6-1 Parcours
10 28-05-2017 Roland-Garros, Paris G. Chelem 16 790 000 Terre (ext.) Drapeau : Lettonie Jeļena Ostapenko 4-6, 6-4, 6-3 Parcours
11 14-08-2017 Western & Southern Open, Cincinnati Premier 5 2 836 904 Dur (ext.) Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 6-1, 6-0 Parcours
12 30-09-2017 China Open, Pékin PREMIER* 7 027 063 Dur (ext.) Drapeau : France Caroline Garcia 6-4, 7-63 Parcours
13 15-01-2018 Australian Open, Melbourne G. Chelem 25 096 000 Dur (ext.) Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 7-62, 3-6, 6-4 Parcours
14 14-05-2018 Internazionali BNL d'Italia, Rome Premier 5 3 351 720 Terre (ext.) Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 6-0, 6-4 Parcours
15 13-08-2018 Western & Southern Open, Cincinnati Premier 5 2 874 299 Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Kiki Bertens 2-6, 7-66, 6-2 Parcours

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 31-12-2017 Shenzhen Open
Shenzhen
Intern'l 750 000 Dur (ext.) Drapeau : Roumanie Irina-Camelia Begu Drapeau : République tchèque Barbora Krejčíková
Drapeau : République tchèque Kateřina Siniaková
1-6, 6-1, [10-8] Parcours

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 25-07-2016 Coupe Rogers
Montréal
Premier 5 2 413 663 Dur (ext.) Drapeau : Russie Ekaterina Makarova
Drapeau : Russie Elena Vesnina
Drapeau : Roumanie Monica Niculescu 6-3, 7-65 Parcours

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Samantha Stosur 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie Jelena Janković
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Pologne A. Radwańska 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Samantha Stosur 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Serena Williams 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne Carla Suárez
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine Paula Ormaechea 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Petra Cetkovská 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Anabel Medina 2e tour (1/32) Drapeau : Russie Nadia Petrova
2013 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Carla Suárez 2e tour (1/32) Drapeau : République populaire de Chine Li Na 1/8 de finale Drapeau : Italie Flavia Pennetta
2014 1/4 de finale Drapeau : Slovaquie D. Cibulková Finale Drapeau : Russie Maria Sharapova 1/2 finale Drapeau : Canada Eugenie Bouchard 3e tour (1/16) Drapeau : Croatie Mirjana Lučić
2015 1/4 de finale Drapeau : Russie E. Makarova 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie Mirjana Lučić 1er tour (1/64) Drapeau : Slovaquie Jana Čepelová 1/2 finale Drapeau : Italie Flavia Pennetta
2016 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Chine Zhang Shuai 1/8 de finale Drapeau : Australie Samantha Stosur 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 1/4 de finale Drapeau : États-Unis Serena Williams
2017 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Shelby Rogers Finale Drapeau : Lettonie Jeļena Ostapenko 1/4 de finale Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Maria Sharapova
2018 Finale Drapeau : Danemark C. Wozniacki Victoire Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 3e tour (1/16) Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-wei 1er tour (1/64) Drapeau : Estonie Kaia Kanepi

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique Y. Wickmayer
Drapeau : Lettonie L. Dekmeijere
Drapeau : Japon Ayumi Morita
1er tour (1/32)
Drapeau : Slovénie Polona Hercog
Drapeau : Australie J. Gajdošová
Drapeau : République tchèque K. Zakopalová
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Lepchenko
Drapeau : États-Unis Vania King
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
2e tour (1/16)
Drapeau : Roumanie I.-C. Begu
Drapeau : République tchèque I. Benešová
Drapeau : République tchèque B. Z. Strýcová
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Roumanie I.-C. Begu
Drapeau : Roumanie M. Niculescu
2e tour (1/16)
Drapeau : Canada A. Wozniak
Drapeau : États-Unis Vania King
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
1er tour (1/32)
Drapeau : Canada A. Wozniak
Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova
Drapeau : Kazakhstan G. Voskoboeva
1er tour (1/32)
Drapeau : Ukraine Olga Savchuk
Drapeau : République tchèque R. Voráčová
Drapeau : République tchèque K. Zakopalová
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Hongrie Melinda Czink
Drapeau : Serbie B. Jovanovski
1er tour (1/32)
Drapeau : Pays-Bas Arantxa Rus
Drapeau : Roumanie S. Cîrstea
Drapeau : Japon Ayumi Morita
1er tour (1/32)
Drapeau : Géorgie A. Tatishvili
Drapeau : France S. Foretz
Drapeau : République tchèque Eva Hrdinová
1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie A. Cadanțu
Drapeau : États-Unis Jill Craybas
Drapeau : États-Unis C. Vandeweghe
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie A. Cadanțu
Drapeau : République tchèque Květa Peschke
Drapeau : Slovénie K. Srebotnik
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Roumanie Elena Bogdan
Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-wei
Drapeau : Italie F. Pennetta

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2015 1/4 de finale
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
Drapeau : Suisse M. Hingis
Drapeau : Inde Leander Paes
2016 1er tour (1/16)
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
Drapeau : Taipei chinois Chan Yung-jan
Drapeau : Biélorussie Max Mirnyi

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati   Tokyo
Doha Wuhan
2011 2e tour (1/32)
Drapeau : Espagne M. J. Martínez
2e tour (1/32)
Drapeau : Russie S. Kuznetsova
1er tour (1/32)
Drapeau : France M. Bartoli
      2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque L. Šafářová
   
2012 3e tour (1/16)
Drapeau : Russie M. Sharapova
3e tour (1/16)
Drapeau : France M. Bartoli
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Williams
1er tour (1/32)
Drapeau : Russie M. Sharapova
3e tour (1/8)
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis V. Williams
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie S. Stosur
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Medina
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie N. Petrova
2013 2e tour (1/32)
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková
3e tour (1/16)
Drapeau : Italie S. Errani
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne L. Domínguez
1er tour (1/32)
Drapeau : Pologne U. Radwańska
2e tour (1/16)
Drapeau : Serbie A. Ivanović
1/2 finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
  1/4 de finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
3e tour (1/8)
Drapeau : États-Unis V. Williams
2014 1/2 finale
Drapeau : Pologne A. Radwańska
  Finale
Drapeau : Russie M. Sharapova
1/4 de finale
Drapeau : Serbie A. Ivanović
Victoire
Drapeau : Allemagne A. Kerber
3e tour (1/8)
Drapeau : Espagne C. Suárez
  1/4 de finale
Drapeau : Russie M. Sharapova
2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne G. Muguruza
2015 Victoire
Drapeau : Serbie J. Janković
1/2 finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Cornet
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne Arruabarrena
Victoire
Drapeau : République tchèque Ka. Plíšková
1/2 finale
Drapeau : Espagne C. Suárez
Finale
Drapeau : Suisse B. Bencic
Finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
3e tour (1/8)
Drapeau : Royaume-Uni J. Konta
2016 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis S. Williams
1/4 de finale
Drapeau : Suisse T. Bacsinszky
Victoire
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková
3e tour (1/8)
Drapeau : République populaire de Chine Zhang S.
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie E. Vesnina
2e tour (1/16)
Drapeau : Australie D. Gavrilova
Victoire
Drapeau : États-Unis M. Keys
1/2 finale
Drapeau : Allemagne A. Kerber
1/2 finale
Drapeau : République tchèque P. Kvitová
2017 3e tour (1/16)
Drapeau : France K. Mladenovic
1/4 de finale
Drapeau : Royaume-Uni J. Konta
Victoire
Drapeau : France K. Mladenovic
Finale
Drapeau : France C. Garcia
  Finale
Drapeau : Ukraine E. Svitolina
1/2 finale
Drapeau : Ukraine E. Svitolina
Finale
Drapeau : Espagne G. Muguruza
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie D. Kasatkina
2018 1/2 finale
Drapeau : Japon N. Osaka
3e tour (1/16)
Drapeau : Pologne A. Radwańska
1/4 de finale
Drapeau : République tchèque Ka. Plíšková
1er tour (1/32)
Drapeau : Tunisie O. Jabeur
1/2 finale
Forfait
Finale
Drapeau : Ukraine E. Svitolina
Victoire
Drapeau : États-Unis S. Stephens
Finale
Drapeau : Pays-Bas K. Bertens
2e tour (1/16)
Drapeau : Slovaquie D. Cibulková

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'édition ($) Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 20/10/2014 BNP Paribas WTA Finals, Singapour 6 500 000 Dur (int.) Finale Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 6-0 Parcours
2 25/10/2015 BNP Paribas WTA Finals by SC Global, Singapour 7 000 000 Dur (int.) Round Robin (victoire) Drapeau : Italie Flavia Pennetta 6-0, 6-3 Parcours
Round Robin (défaite) Drapeau : Russie Maria Sharapova 6-4, 6-4
Round Robin (défaite) Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska 7-65, 6-1
3 23/10/2016 BNP Paribas WTA Finals by SC Global, Singapour 7 000 000 Dur (int.) Round Robin (victoire) Drapeau : États-Unis Madison Keys 6-4, 6-2 Parcours
Round Robin (défaite) Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-4, 6-2
Round Robin (défaite) Drapeau : Slovaquie Dominika Cibulková 6-3, 7-65
4 22/10/2017 BNP Paribas WTA Finals by SC Global, Singapour 7 000 000 Dur (int.) Round Robin (victoire) Drapeau : France Caroline Garcia 6-4, 6-2 Parcours
Round Robin (défaite) Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 6-0, 6-2
Round Robin (défaite) Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 6-3, 6-4

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 28/07/2012 Olympic Tennis Event, Wimbledon Gazon (ext.) 1er tour (1/32) Drapeau : Kazakhstan Yaroslava Shvedova 6-4, 6-2 Parcours

En double dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 28/07/2012 Olympic Tennis Event
Wimbledon
Gazon (ext.) 1er tour (1/16) Drapeau : Roumanie Sorana Cîrstea Drapeau : États-Unis Serena Williams
Drapeau : États-Unis Venus Williams
6-3, 6-2 Parcours

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2014 - Barrage (groupe mondial II) - Roumanie - Serbie - 4 : 1
1 19/04/2014 Drapeau : Roumanie Bucarest Terre (ext.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Serbie Bojana Jovanovski 6-2, 6-4 Parcours
Drapeau : Serbie Ana Ivanović Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-3, 7-62
2015 - 1er tour (groupe mondial II) - Roumanie - Espagne - 3 : 2
2 07/02/2015 Drapeau : Roumanie Galați Dur (int.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Espagne Sílvia Soler 6-2, 6-1 Parcours
Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-4, 6-3
2016 - 1er tour (groupe mondial) - Roumanie - République tchèque - 2 : 3
3 06/02/2016 Drapeau : Roumanie Cluj-Napoca Dur (int.) Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-74, 6-4, 6-2 Parcours
Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 6-4, 3-6, 6-3
2016 - Barrage (groupe mondial I) - Roumanie - Allemagne - 1 : 4
4 16/04/2016 Drapeau : Roumanie Cluj-Napoca Terre (int.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Allemagne Andrea Petkovic 6-4, 6-75, 6-4 Parcours
Drapeau : Allemagne Angelique Kerber Drapeau : Roumanie Simona Halep 6-2, 6-2
2017 - Barrage (groupe mondial II) - Roumanie - Grande-Bretagne - 3 : 2
5 22/04/2017 Drapeau : Roumanie Constanța Terre (ext.) Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Royaume-Uni Heather Watson 6-4, 6-1 Parcours
Drapeau : Roumanie Simona Halep Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 6-1, 6-3
Drapeau : Royaume-Uni Jocelyn Rae
Drapeau : Royaume-Uni Laura Robson
Drapeau : Roumanie Simona Halep
Drapeau : Roumanie Monica Niculescu
6-3, 1-6, [10-8]

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang 352 en augmentation 210 en augmentation 81 en augmentation 53 en augmentation 47 en augmentation 11 en augmentation 3 en augmentation 2 en diminution 4 en augmentation 1 en stagnation 1

Source : (en) Classements de Simona Halep sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

En double[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 345 en augmentation 281 - 197 en diminution 221 en diminution 484 en diminution 497 en augmentation 301 en augmentation 124 en diminution 148

Source : (en) Classements de Simona Halep sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Périodes au rang de numéro un mondiale[modifier | modifier le code]

En simple
# Précédée par Dates Suivie par Nombre de
semaines
Cumul
1 Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza 09/10/2017 - 28/01/2018 Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 16 16
2 Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 26/02/2018 - en cours Drapeau : Pays inconnu 34 50

Au 15 octobre 2018

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (6 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[137]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au 26 septembre 2018 :

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
Drapeau : Roumanie Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 53 Drapeau : États-Unis US Open 2011 Dur Drapeau : République populaire de Chine Li Na no 6 1/64 6-2, 7-5 Tableau
2 no 64 Drapeau : Italie Rome 2013 Terre battue Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska no 4 1/16 62-7, 6-1, 6-2 Tableau
3 no 25 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2013 Dur Drapeau : France Marion Bartoli no 7 1/16 3-6, 6-4, 6-1 Tableau
4 no 23 Drapeau : États-Unis New Haven 2013 Dur Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki no 8 1/2 6-2, 7-5 Tableau
5 Drapeau : République tchèque Petra Kvitová no 9 Finale 6-2, 6-2
6 no 11 Drapeau : Australie Open d'Australie 2014 Dur Drapeau : Serbie Jelena Janković no 8 1/8 6-4, 2-6, 6-0 Tableau
7 no 10 Drapeau : Qatar Doha 2014 Dur Drapeau : Italie Sara Errani no 7 1/4 6-2, 6-0 Tableau
8 Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska no 4 1/2 7-5, 6-2
9 Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 9 Finale 6-2, 6-3
10 no 5 Drapeau : Espagne Madrid 2014 Terre battue Drapeau : République tchèque Petra Kvitová no 6 1/2 64-7, 6-3, 6-2 Tableau
11 no 4 Drapeau : Singapour Masters 2014 Dur (int.) Drapeau : Canada Eugenie Bouchard no 5 Poules 6-2, 6-3 Tableau
12 Drapeau : États-Unis Serena Williams no 1 Poules 6-0, 6-2
13 Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska no 6 1/2 6-2, 6-2
14 no 4 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2015 Dur Drapeau : Russie Ekaterina Makarova no 9 1/4 6-3, 1-6, 7-5 Tableau
15 Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki no 5 1/2 2-6, 6-1, 6-1
16 no 2 Drapeau : Singapour Masters 2015 Dur (int.) Drapeau : Italie Flavia Pennetta no 8 Poules 6-0, 6-3 Tableau
17 no 3 Drapeau : Roumanie Fed Cup 2016 Dur (int.) Drapeau : République tchèque Petra Kvitová no 9 Poules 6-4, 3-6, 6-3 Tableau
18 no 5 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2016 Gazon Drapeau : États-Unis Madison Keys no 9 1/8 65-7, 6-4, 6-3 Tableau
19 no 5 Drapeau : Canada Montréal 2016 Dur Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 2 1/2 6-0, 3-6, 6-2 Tableau
20 no 4 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2016 Dur Drapeau : Pologne Agnieszka Radwańska no 5 1/4 7-5, 6-1 Tableau
21 no 5 Drapeau : République populaire de Chine Wuhan 2016 Dur Drapeau : États-Unis Madison Keys no 9 1/4 6-4, 6-2 Tableau
22 no 4 Drapeau : Singapour Masters 2016 Dur (int.) Drapeau : États-Unis Madison Keys no 7 Poules 6-2, 6-4 Tableau
23 no 5 Drapeau : Roumanie Fed Cup 2017 Terre battue Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta no 7 Poules 6-1, 6-3 Tableau
24 no 4 Drapeau : France Roland Garros 2017 Terre battue Drapeau : Ukraine Elina Svitolina no 6 1/4 3-6, 7-66, 6-0 Tableau
25 Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 3 1/2 6-4, 3-6, 6-3
26 no 2 Drapeau : États-Unis Cincinnati 2017 Dur Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta no 7 1/4 6-4, 7-61 Tableau
27 no 2 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2017 Dur Drapeau : Lettonie Jeļena Ostapenko no 8 1/2 6-2, 6-4 Tableau
28 no 1 Drapeau : Singapour Masters 2017 Dur (int.) Drapeau : France Caroline Garcia no 8 Poules 6-4, 6-2 Tableau
29 no 1 Drapeau : Australie Open d'Australie 2018 Dur Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 6 1/4 6-3, 6-2 Tableau
30 no 1 Drapeau : Italie Rome 2018 Terre battue Drapeau : France Caroline Garcia no 7 1/4 6-2, 6-3 Tableau
31 no 1 Drapeau : France Roland Garros 2018 Terre battue Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 3 1/2 6-1, 6-4 Tableau
32 Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 10 Finale 3-6, 6-4, 6-1
33 no 1 Drapeau : Canada Montréal 2018 Dur (ext.) Drapeau : France Caroline Garcia no 6 1/4 7-5, 6-1 Tableau
34 Drapeau : États-Unis Sloane Stephens no 3 Finale 7-66, 3-6, 6-4

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Élue joueur(euse) de l'année en Roumanie en 2014[138]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ro) Părinţii Simonei Halep se împrumută la bănci pentru ca ea să facă performanţă, Adevărul,
  2. (ro) « Simona Halep s-a născut pentru a juca tenis », TVR,
  3. (ro) « Simona Halep, cetăţean de onoare al municipiului Constanţa », Mediafax,
  4. (ro) « Cum arata si cu ce se ocupa mama campioanei Simona Halep! Cum o rasfata Tania pe fiica ei dupa ce a ajuns numarul trei mondial! », sur Cancan,
  5. (ro) « Meciul carierei pentru Simona Halep », România Liberă, (consulté le 1er juin 2014)
  6. (en) « Getting to Know... Simona Halep », WTA Tour, (consulté le 5 mai 2010)
  7. (ro) « Simona Halep – aromânca de care este mândră România întreagă », femeidinsport.ro, (consulté le 31 mai 2014)
  8. (ro) « Cât te costă să devii Halep », Gândul,
  9. (ro) « Simona Halep sau cea mai buna definitie despre sacrificiu si vointa. Cum a ajuns o romanca sa demonstreze ca limitele neputintei pot fi depasite », sur Perfecte.ro
  10. (en) Pawan Atri, « Simona Halep: I like Roger Federer but he is not my idol », tennisearth.com, (consulté le 1er juin 2014)
  11. « Quatrième titre pour Halep », L'Équipe, (consulté le 24 août 2013)
  12. « Masters WTA bis de Sofia - Simona Halep finit sa saison sur un sixième sacre », Eurosport, (consulté le 3 novembre 2013)
  13. « Open d'Australie Halep-Cibulkova, l'inattendu quart de finale ! », welovetennis.fr,
  14. « La Roumaine Simona Halep qualifiée pour les quarts », Eurosport,
  15. « Halep, le péril jeune », L'Équipe,
  16. « Indian Wells : la Polonaise Radwanska s'offre un billet pour la finale », rtl.fr,
  17. « WTA - Madrid: Halep en finale en battant Kvitova », L'Express,
  18. « WTA Madrid - Maria Sharapova s'impose en trois sets face à Simona Halep », Eurosport,
  19. « Muguruza, Halep, Bouchard, Petkovic : elles sont quatre à pouvoir rêver de Roland-Garros », Eurosport,
  20. « Halep rejoint Petkovic en demi-finale à Roland-Garros », L'Équipe,
  21. « Simona Halep rejoint Maria Sharapova en finale », L'Équipe,
  22. « Qui est Simona Halep, l'adversaire de Maria Sharapova pour la finale dames de Roland Garros », huffingtonpost.fr,
  23. « Sharapova - Halep : Les chiffres pour bien appréhender la finale de Roland-Garros », Eurosport,
  24. « Roland-Garros : Maria Sharapova remporte la finale face à Simona Halep », francetvinfo.fr,
  25. « Maria Sharapova remporte son deuxième Roland-Garros face à Simona Halep », Eurosport,
  26. « Belinda Bencic a été logiquement éliminée par Simona Halep 6-4 6-1 au 3e tour à Wimbledon », rts.ch,
  27. « Wimbledon 2014 : Simona Halep et Eugénie Bouchard prennent rendez-vous », Eurosport,
  28. « Une autre page d'histoire signée Eugenie Bouchard », rds.ca,
  29. « Maria Sharapova en demi-finale à Cincinnati », rtbf.be,
  30. (en) « US Open 2014: Mirjana Lucic-Baroni beats Simona Halep while Venus Williams loses to Sara Errani », telegraph.co.uk,
  31. https://www.lemonde.fr/sport/article/2014/10/22/masters-de-tennis-serena-williams-s-ecroule-face-a-simona-halep_4510568_3242.html
  32. « Masters Shanghaï : Dévorée par Halep, Serena Williams tombe pour la première fois depuis 2008 », Eurosport,
  33. https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Halep-etrille-serena/508678
  34. « Masters WTA : Serena Williams se qualifie pour la finale en battant Caroline Wozniacki », Eurosport,
  35. « WTA : Serena Williams remporte son troisième Masters consécutif en battant Simona Halep », Eurosport,
  36. « Halep: "Je n'étais vraiment pas dans un bon jour" », sur lematin.ch, (consulté le 27 janvier 2015)
  37. « HALEP S'EN SORT CONTRE MAKAROVA », sur welovetennis.fr, (consulté le 19 février 2015)
  38. 10e titre pour la Roumaine Simona Halep, sur lequipe.fr
  39. Simona Halep a su en profiter, sur lequipe.fr
  40. « WTA Miami : Face à Simona Halep, Serena Williams a été bousculée mais elle a répondu », Eurosport, (consulté le 3 avril 2015)
  41. Simona Halep déjà sortie !, sur lequipe.fr
  42. « Simona Halep tombe aussi », L'Équipe, (consulté le 30 juin 2015)
  43. « Serena Williams, victorieuse de Simona Halep, conserve son titre à Cincinnati », L'Équipe, (consulté le 23 août 2015)
  44. « US Open: Simona Halep en demi-finale », Le Figaro, (consulté le 10 septembre 2015)
  45. « US Open: Flavia Pennetta en finale », L'Équipe, (consulté le 11 septembre 2015)
  46. « Wuhan: Johanna Konta surprend Simona Halep », L'Équipe, (consulté le 30 septembre 2015)
  47. « Maria Sharapova et Simona Halep forfait pour le tournoi de Brisbane », sur L'Équipe, (consulté le 6 janvier 2016)
  48. « Simona Halep, 2e mondiale, éliminée d'entrée », sur L'Équipe, (consulté le 19 janvier 2016)
  49. « Opérée du nez, Simona Halep sera absente jusqu'à Indian Wells », sur L'Équipe, (consulté le 24 janvier 2016)
  50. « Fed Cup : Simona Halep sera bien présente avec l'équipe de Roumanie », sur L'Équipe, (consulté le 2 février 2016)
  51. « Madrid : Simona Halep rejoint Dominika Cibulkova en finale », sur L'Équipe, (consulté le 6 mai 2016)
  52. « Madrid : Simona Halep titrée », sur L'Équipe, (consulté le 7 mai 2016)
  53. « Simona Halep, après avoir remporté le tournoi de Madrid : «Mon meilleur niveau» », sur L'Équipe, (consulté le 7 mai 2016)
  54. « "Tout le monde s'en fout, personne ne fait attention à nous… nous avons dû continuer à jouer" », sur Eurosport, (consulté le 31 mai 2016)
  55. « Wimbledon : Angélique kerber s'impose face à Simona Halep et se qualifie pour les demi-finales », L'Équipe, (consulté le 5 juillet 2016)
  56. « Simona Halep elle aussi forfait à cause du virus Zika », L'Équipe, (consulté le 15 juillet 2016)
  57. « Halep gagne le tournoi de Bucarest en collant un 6-0, 6-0 en finale ! », sur Eurosport, (consulté le 17 juillet 2016)
  58. « WTA Montréal : Halep domine Kerber pour aller en finale », sur Eurosport, (consulté le 30 juillet 2016)
  59. « Simona Halep est la championne de la Coupe Rogers », sur RDS, (consulté le 31 juillet 2016)
  60. « US Open : Serena a dû s'employer contre Halep, Pliskova s'est offert une première », sur Eurosport, (consulté le 8 septembre 2016)
  61. « Simona Halep en demi-finales du tournoi de Wuhan », L'Équipe, (consulté le 29 septembre 2016)
  62. « Simona Halep éliminée au premier tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe,
  63. « Saint-Petersbourg : Blessée à un genou, Simona Halep a déclaré forfait pour son quart de finale », sur L'Équipe,
  64. « Simona Halep, un mois d'absence », sur L'Équipe,
  65. « Miami : Johanna Konta écarte Simona Halep en quarts de finale », L'Équipe,
  66. (en) « Simona Halep knocks Samantha Stosur out of 2017 Madrid Open for the second year running », smh.com,
  67. « Simona Halep défendra son titre en finale à Madrid », L'Équipe,
  68. « Kristina Mladenovic s'incline contre Simona Halep en finale », Eurosport,
  69. « WTA - Madrid - Halep : "Je remercie Cahill d'être revenu" », tennisactu.net,
  70. « Simona Halep se qualifie pour la finale du tournoi de Rome », L'Équipe,
  71. « Rome : Elina Svitolina domine Simona Halep en finale », L'Équipe,
  72. « WTA - Rome - Halep : "Pas favorite pour Roland-Garros" », tennisactu.net,
  73. « Roland Garros Halep : "Je monte en puissance" », welovetennis.fr,
  74. « Roland-Garros : Halep qualifiée pour les quarts après avoir écrasé Suárez Navarro en une heure », Eurosport,
  75. « Roland Garros Halep : "Ma meilleure prestation" », welovetennis.fr,
  76. « Simona Halep se qualifie pour les demies en écartant Elina Svitolina (3-6, 7-6, 6-0) », Eurosport,
  77. « Simona Halep : «Je me suis dit que le match était perdu» », l’Équipe,
  78. « Roland-Garros : Simona Halep rejoint Jelena Ostapenko en finale après avoir écarté Karolina Pliskova », Eurosport,
  79. « Simona Halep : «Je suis plus forte qu'en 2014» », l’Équipe,
  80. « Roland-Garros : Jelena Ostapenko sacrée après sa victoire contre Simona Halep (4-6, 6-4, 6-3) », Eurosport,
  81. « Simona Halep : «À certains moments, j'étais spectatrice sur le court» », l’Équipe,
  82. « TENNIS – WIMBLEDON (F) : HALEP MET FIN AU PARCOURS D’AZARENKA ET SE RAPPROCHE DE LA PLACE DE N°1 MONDIALE », sport365.fr,
  83. « Konta élimine Halep en quart, Karolina Pliskova devient n°1 mondiale », Eurosport,
  84. « La balle de match entre Konta et Halep gâchée par un cri », l’Équipe,
  85. « WTA - Toronto: Svitolina impressionne face à Halep et rejoint Wozniacki en finale », Eurosport,
  86. « Halep en demi-finale après avoir battu Konta », l’Équipe,
  87. « Cincinnati : Halep rejoint Muguruza en finale après son succès face à Stephens (6-1, 6-2) », Eurosport,
  88. « Battue en finale par Garbiñe Muguruza (6-1, 6-0), Simona Halep ne sera pas N.1 mondiale », Eurosport,
  89. « Sharapova s'offre Halep pour son retour en Grand Chelem », Eurosport,
  90. « US Open : «C'est juste incroyable» a lâché Maria Sharapova après sa victoire face à Simona Halep », l’Équipe,
  91. « Simona Halep est enfin venue à bout de Maria Sharapova, et avec la manière (6-2, 6-2) », Eurosport,
  92. « Simona Halep sera n°1 mondiale suite à sa victoire sur Jelena Ostapenko en demi-finale », Eurosport,
  93. « Caroline Garcia domine Simona Halep et remporte un deuxième grand titre d'affilée (6-4, 7-6) », Eurosport,
  94. « Caroline Garcia s'incline (4-6, 2-6) contre Simona Halep pour son entrée dans le Masters », Eurosport,
  95. « Caroline Wozniacki n'a fait qu'une bouchée de Simona Halep », Eurosport,
  96. « Caroline Garcia en demi-finale du Masters après la victoire de Elina Svitolina », Eurosport,
  97. « Classement WTA : Simona Halep finit n°1 mondiale », sur L'Équipe,
  98. « Tournoi de Shenzhen : Simona Halep commence l'année en fanfare », sur Eurosport,
  99. « Simona Halep se sort d'un marathon de 3h44 face à Lauren Davis (4-6, 6-4, 15-13) », sur Eurosport,
  100. « Cette fois-ci, pas de frayeur : Simona Halep a sorti Naomi Osaka en deux sets », sur Eurosport,
  101. « Simona Halep qualifiée pour les demi-finales après sa victoire contre Karolina Pliskova », sur Eurosport,
  102. « Open d'Australie - Halep : "Je me sens forte mentalement" », sur tennisactu.net,
  103. « Simona Halep qualifiée pour la finale, 6-3, 4-6, 9-7, contre Angelique Kerber », sur Eurosport,
  104. « Simona Halep, qui a éliminé Angelique Kerber : "Je n'ai pas eu peur de perdre" », sur Eurosport,
  105. « Halep-Wozniacki, finale de rêve pour le sacre d'une nouvelle reine », sur Eurosport,
  106. « Caroline Wozniacki sacrée après sa victoire en trois sets contre Simona Halep », sur Eurosport,
  107. , finissant plusieurs heures à l'hôpital pour desidratation « Simona Halep : "Je me sentais prête... mais mon corps ne l'était pas" », sur Eurosport,
  108. « Wozniacki remonte sur le trône, Garcia 7e », sur Eurosport,
  109. « Simona Halep déclare forfait, Garbine Muguruza déjà en finale », sur Eurosport,
  110. « Indian Wells (WTA) : Simona Halep au finish », sur L'Équipe,
  111. « WTA Indian Wells : Osaka - Kasatkina, la jeunesse insolente en finale », sur Eurosport,
  112. « Pliskova fait tomber la patronne », sur Eurosport,
  113. « Caroline Garcia éliminée par Simona Halep en quart de finale de Rome (6-2, 6-3) », sur Eurosport,
  114. « Au bout du suspense, Halep est venue à bout de Sharapova pour rejoindre Svitolina en finale », sur Eurosport,
  115. « Svitolina surclasse Halep et reste la reine de Rome », sur Eurosport,
  116. « Simona Halep se débarrasse d'Andrea Petkovic et file en huitièmes », sur Eurosport,
  117. « Simona Halep qualifiée en quarts de finale après sa victoire sur Elise Mertens, 6-2, 6-1 », sur Eurosport,
  118. « Roland-Garros - Simona Halep en demi-finale après sa victoire face à Angelique Kerber », sur Eurosport,
  119. « Halep - Muguruza, pour la finale et le trône », sur Eurosport,
  120. « Simona Halep en finale après sa victoire face à Garbine Muguruza (6-1, 6-4) », sur Eurosport,
  121. « Halep : "On ne peut pas changer de sujet ? Parlons de la météo..." », sur Eurosport,
  122. « Juste récompense ou divine surprise : cette finale Halep-Stephens a tout du blockbuster », sur Eurosport,
  123. « Simona Halep a renversé Sloane Stephens pour enfin décrocher le Graal à Roland-Garros », sur Eurosport,
  124. « Halep, un si long chemin », sur Eurosport,
  125. « 1 CHAMPIONNE, 10 CHIFFRES », sur rolandgarros.com,
  126. « Simona Halep déplace les foules en Roumanie pour fêter son titre à Roland-Garros », sur L'Équipe,
  127. « Simona Halep éliminée par Su-Wei Hsieh au 3e tour de Wimbledon », sur Eurosport,
  128. « Montréal : Simona Halep a eu le plus grand mal à se qualifier pour les huitièmes de finale », sur L'Équipe,
  129. « Premier 5 de Montréal : Encore une fois, Garcia a subi la loi d'Halep », sur Eurosport,
  130. « Montréal : Simona Halep file en finale », sur L'Équipe,
  131. « WTA Montreal - Simona Halep domine Sloane Stephens en finale (7-6 [6], 3-6, 6-4) », sur Eurosport,
  132. « Halep visera un deuxième titre consécutif face à Bertens », sur Eurosport,
  133. « WTA Premier Cincinnati : Bertens sacrée après avoir renversé Halep », Eurosport,
  134. « WTA New Haven : Simona Halep fait l'impasse avant l'US Open », Eurosport,
  135. Simona Halep, une réduction mammaire qui a tout changé, Le Figaro
  136. https://www.20minutes.fr/sport/tennis/406568-simona-halep-plein-dos-poitrine
  137. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,
  138. Grigor Dimitrov et Simona Halep honorés

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Classements WTA (au 15 octobre 2018)
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 7 421
2 en stagnation Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki 6 461
3 en stagnation Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 5 400
4 en stagnation Drapeau : Japon Naomi Osaka 4 740
5 en augmentation Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 4 465
6 en diminution Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 4 350
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 4 255
8 en stagnation Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 4 022
9 en stagnation Drapeau : Allemagne Julia Görges 3 785
10 en stagnation Drapeau : Pays-Bas Kiki Bertens 3 740
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Hongrie Tímea Babos 8 045
2 en stagnation Drapeau : République tchèque Barbora Krejčíková 6 880
en stagnation Drapeau : République tchèque Kateřina Siniaková
4 en stagnation Drapeau : République tchèque Andrea Sestini Hlaváčková 6 820
5 en stagnation Drapeau : Russie Ekaterina Makarova 6 770
6 en stagnation Drapeau : France Kristina Mladenovic 6 455
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Barbora Strýcová 6 025
8 en stagnation Drapeau : Pays-Bas Demi Schuurs 5 830
9 en stagnation Drapeau : Australie Ashleigh Barty 5 726
10 en stagnation Drapeau : Canada Gabriela Dabrowski 5 085