Christine Truman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christine Truman
(épouse Janes)
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (76 ans)
Woodford Green, Redbridge, Grand Londres
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 V (1) F (1) F (1)
Double V (1) 1/2 F (1) 1/2
Mixte 1/2 1/2 1/8 1/4

Christine Truman (née le à Woodford Green, Grand Londres) est une joueuse de tennis britannique. Elle est aussi connue sous son nom de femme mariée, Christine Truman-Janes.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

Championne britannique junior en 1956 et 1957, Christine Truman a joué à partir de la fin des années 1950.

En 1959, elle remporte Roland-Garros en simple : à dix-huit ans, elle devient la plus jeune gagnante de l'épreuve[1]. La même année, elle perd en finale aux Internationaux des États-Unis et s'incline pareillement à Wimbledon en 1961.

Associée à Maria Bueno, elle gagne aussi le double dames aux Internationaux d'Australie en 1960 contre la paire Smith-Coghlan Robinson.

Plus en retrait à partir de 1965, elle se retire de la compétition en 1975, année où elle devient commentatrice sportive pour la BBC Radio.

Christine Truman a reçu la médaille de l'Ordre de l'Empire britannique en 2001.

Elle est mariée au joueur de rugby à XV des Wasps Gerry Janes.

Moins connue, sa sœur cadette Frances Eleanor « Nell » Truman s'est également illustrée en Grand Chelem, atteignant la finale du French Open 1972, aux côtés de Winnie Shaw.

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Record successivement amélioré par Steffi Graf en 1987, Arantxa Sánchez en 1989 puis Monica Seles en 1990
  2. En raison de circonstances extérieures au tournoi, la finale n'a pu être jouée. Les finalistes se partagent les gains et les points au classement mais personne n'emporte le titre.
  3. Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]