Françoise Dürr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durr.
Françoise Dürr
(épouse Browning)
Pays Drapeau de la France France
Naissance 25 décembre 1942 (72 ans)
Alger (Algérie)
Surnom Frankie
Taille / poids 1,62 m (5 4) / 55 kg (121 lb)
Prise de raquette Droitière
Hall of Fame Membre depuis 2003
Palmarès
En simple
Meilleur classement 3e
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 V (1) 1/2 1/2
Double 1/2 V (5) F (6) V (2)
Mixte 1/2 V (3) V (1) F (1)

Françoise Dürr épouse Browning (née le 25 décembre 1942 à Alger, en Algérie française[1]) est une joueuse de tennis française des années 1960 et 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommée Frankie, Françoise Dürr est numéro un française pendant la quasi-totalité de sa carrière.

Avec sa prise de raquette atypique, le pouce tendu le long du manche, elle reste avant tout une grande spécialiste du double et du double-mixte, remportant onze titres dans les tournois du Grand Chelem dans ces deux disciplines.

C'est pourtant en simple qu'elle signe le plus beau succès de sa carrière, en s'imposant à Roland Garros en 1967, trente-trois ans avant sa compatriote Mary Pierce.

Première Française professionnelle au plus haut niveau dans les années 1970, Françoise Dürr émigre alors aux États-Unis. Devenue l'une des vedettes du tout nouveau circuit WTA, elle forme avec l'Australienne Judy Tegart, puis avec la Néerlandaise Betty Stöve deux des tout meilleurs tandems de son époque.

Françoise Dürr joue son dernier match officiel en 1984 aux Internationaux de France.

Palmarès (partiel)[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem (partiel)[modifier | modifier le code]

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de la Fédération[modifier | modifier le code]

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Grasso, Historical Dictionary of Tennis, Scarecrow Press,‎ 2011 (ISBN 9780810872370, lire en ligne), p. 90.
  2. a, b, c, d, e et f Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée de compétition (tableau principal).
  3. 1er tour à Sewanee
  4. En raison de circonstances extérieures au tournoi, la finale n'a pu être jouée. Les finalistes se partagent les gains et les points au classement mais personne n'emporte le titre.
  5. a, b, c, d, e et f Entre 1975 et 1978, l'épreuve de double dames des Masters (Virginia Slims Championships) se déroule une ou deux semaines plus tard que l'épreuve de simple, à l'occasion d'un tournoi bien distinct, le championnat de double WTA (également appelé Bridgestone Doubles en raison de son principal sponsor).
  6. Une dotation supplémentaire de 15.000 $ est allouée au tableau de double
  7. Dotation totale messieurs et dames
  8. a, b, c, d, e et f L'Open d'Australie est organisé en décembre de 1978 à 1985.
  9. a, b et c L'Open d'Australie a lieu deux fois (janvier et décembre) en 1977.
  10. a et b Pas de tableau double mixte à l’Open d'Australie de 1970 à 1985.
  11. Prix Monique Berlioux | Académie des Sports Prix féminin de l'Académie des Sports
  12. Décret du 13 novembre 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Meilleures performances des joueuses françaises de tennis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]