Gisela Dulko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gisela Dulko
Image illustrative de l'article Gisela Dulko
Carrière professionnelle
2001 – 2012
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Naissance (32 ans)
Drapeau : Argentine Buenos Aires
Taille / poids 1,70 m (5 7) / 56 kg (123 lb)
Prise de raquette Droitière
Revers à deux mains
Gains en tournois 4 246 105 $
Palmarès
En simple
Titres 4
Finales perdues 4
Meilleur classement 26e (21/11/2005)
En double
Titres 17
Finales perdues 13
Meilleur classement 1re (01/11/2010)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/16 1/8
Double V (1) 1/4 1/2 1/4
Mixte 1/16 1/4 1/4 F (1)

Gisela Dulko (née le à Buenos Aires) est une joueuse de tennis argentine, professionnelle de janvier 2001 à fin 2012.

À ce jour, elle compte quatre titres en simple dames sur le circuit WTA, dont les deux premiers acquis en 2007. En Grand Chelem, elle a atteint à trois reprises les huitièmes de finale, à Roland-Garros en 2006 et 2011 ainsi qu'à l'US Open en 2009.

Victorieuse de huit tournois en double dames lors de la saison 2010 aux côtés de l'Italienne Flavia Pennetta, elle occupe la première place du classement WTA dans cette spécialité de novembre 2010 à avril 2011. Avec la même partenaire, elle décroche l'Open d'Australie en janvier 2011.

Elle est mariée au footballeur argentin Fernando Gago.

Gisela Dulko annonce en novembre 2012 la fin de sa carrière professionnelle[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Parcours brillant en juniors, mais difficile sur le circuit principal (2001-2003)[modifier | modifier le code]

Gisela Dulko arrive sur le circuit WTA à l'âge de 15 ans, en 2001, après avoir remporté l'US Open en 2000 chez les juniors. Elle tente de se qualifier pour le tableau final du tournoi d'Indian Wells mais échoue au deuxième tour des qualifications. Elle intégrera cependant directement le tableau final du tournoi de Miami où elle y dispute son premier match professionnel, en tour principal. Elle sera directement éliminée. Elle se consacre ensuite aux circuits juniors et ITF. Elle remporte Wimbledon chez les juniors.

Elle revient l'année suivante pour disputer sa première saison complète. Elle s'adjuge l'Open d'Australie Junior puis remporte le tournoi de Jackson, tournoi ITF, échelon inférieur à la WTA. C'est beaucoup plus difficile sur le circuit WTA. Elle échoue pour se qualifier à Roland Garros, Wimbledon puis l'US Open. Sa plus grande performance est un quart de finale au tournoi de Casablanca. L'année 2003 ressemble à l'année 2002, mais elle parvient tout de même à s'extirper des qualifications à Roland Garros puis échoue au premier tour malgré un match abordable face à une autre qualifiée Gala Leon Garcia.

Révélation et meilleur classement de sa carrière (2004-2005)[modifier | modifier le code]

C'est en 2004 qu'elle se révèle. Elle se qualifie pour l'Open d'Australie mais ne peut rien au premier tour face à la n°14 mondiale Paola Suarez. Elle réalise la sensation à Indian Wells, où sortie des qualifications, elle élimine Koukalova n°85 mondiale puis Maria Sanchez Lorenzo n°35 mondiale, et surtout Nadia Petrova n°12 mondiale en deux sets. Elle élimine ensuite Marissa Gould pour se qualifier en quart de finale, mais doit s'incliner logiquement face à Lindsay Davenport, n°4 à la WTA. Cette performance lui fait passer de la 96e à la 68e place mondiale. Elle atteint les huitièmes de finale à Miami, éliminée par Nathalie Dechy. Son bon début de saison lui permet d'échapper aux qualifications à Roland Garros. Elle y élimine la grande Martina Navratilova, de retour sur le circuit, au premier tour 6-1 6-3. Elle crée la surprise ensuite en dominant Conchita Martinez au second tour 6-4 7-5 puis s'incline ensuite face à la japonaise Shinobu Asagoe en trois manches. Elle réédite cette performance à Wimbledon où dès le premier elle élimine à nouveau une tête de série, Jelena Dokic. Puis elle rencontre à nouveau Martina Navratilova au second tour et la bat à nouveau mais avec beaucoup plus de difficultés 3-6 6-3 6-3. Elle est éliminée par Vera Zvonareva au tour suivant. Elle bat en Fed Cup sa première joueuse du Top 10, Kuznetsova. Elle atteint le second tour de l'US Open, battue par Ai Sugiyama. Elle atteint en fin de saison la 33e place mondiale.

Elle débute parfaitement la saison 2005 en atteignant sa première finale sur le circuit à Hobart. Elle déçoit à l'Open d'Australie, pourtant tête de série n°29, en étant éliminée dès le second tour face à sa compatriote Mariana Diaz-Oliva 101e joueuse mondiale. Elle perd à nouveau contre elle au deuxième tour d'Indian Wells. Elle atteint les demi-finales à Estoril mais sera éliminée par Lucie Safarova, issue des qualifications. Elle déçoit à nouveau à Roland Garros où elle est à nouveau prématurément éliminée au second tour face à Marissa Gould. Elle se rattrape néanmoins au tournoi de 's-Hertogenbosch où elle atteint la demi-finale en éliminant Nadia Petrova mais s'incline à nouveau face à Lucie Safarova. Elle est stoppée au second tour de Wimbledon par Flavia Pennetta. Elle bat pour la seconde fois Svetlana Kuznetsova à Toronto alors n°4 mondiale après avoir déjà éliminé Tatiana Golovin. Elle est logiquement battue par Myskina en quarts. Cependant elle n'ira pas plus loin que le second tour à l'US Open face à la coréenne Yoon Jeong Cho. Gisela Dulko termine l'année à la 27e place mondiale après avoir été 26e en novembre soit son meilleur classement.

Résultats décevants mais meilleure performance en Grand Chelem (2006)[modifier | modifier le code]

Après des mois de janvier et février décevants, elle revient à Indian Wells, tournoi qui l'a révélé deux ans plus tôt. Elle élimine Tatiana Golovin au troisième tour puis atteint à nouveau les quarts de finale mais doit s'incliner face à Justine Henin. Elle enchaîne ensuite les défaites au premier tour avant de réaliser sa meilleure performance en Grand Chelem, à Roland Garros. Après un premier tour compliqué, qu'elle remporte 11-9 au troisième set, elle profite d'un tableau clément jusqu'en huitièmes de finale. Elle est éliminée par l'allemande Groenefeld en huitièmes. Elle a l'occasion de faire même à Wimbledon mais est éliminée face à la française Severine Beltrame au troisième tour après un match accroché 7-6 5-7 7-5. Elle enchaîne à nouveau les éliminations au premier tour, comme à l'US Open. Elle finit la saison 61e mondiale après une saison décevante malgré un huitième à Paris.

Quelques bonnes performances, premiers titres WTA (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Malgré une victoire face à Myskina à Sydney, le mois de janvier de la saison 2007 est sur la même lancée que 2006. Elle rebondit tout de même au tournoi de Pattaya City où elle atteint la finale sans perdre un set mais s'incline face à Bammer. Après un quart de finale à Acapulco, elle est éliminée au second tour d'Indian Wells face à Petrova, comme à l'Open d'Australie. Elle remporte en avril le premier tournoi WTA de sa carrière à Budapest sans rencontrer la moindre tête de série, ce qui lui permet de se rapprocher à nouveau des 30 premières mondiales, et de bénéficier à nouveau du statut de tête de série à Roland Garros. Elle ne parvient pas à confirmer en se faisant éliminer au second tour par la qualifié Kudryavtseva. Elle déçoit sur gazon mais se reprend lors de la tournée américaine avec notamment un deuxième titre WTA cette saison, à Forest Hills où elle bat facilement Virginie Razzano en finale. Elle est cependant battue au premier tour de l'US Open face à Bondarenko. Elle atteint ensuite la demi-finale à Portoroz où elle prend sa revanche sur Bammer.

L'année suivante débute mal avec des éliminations au premier et second tours avant de remporter son troisième tournoi sur le circuit à Fès. Elle confirme ensuite à Berlin où elle élimine Nicole Vaidisova et Caroline Wozniacki avant de sortir céder face à Azarenka. A Roland Garros, elle s'incline avec les honneurs au second tour face à Alizé Cornet en trois sets. Elle atteint ensuite les quarts à Eastbourne puis s'incline au troisième tour à Wimbledon face Elena Dementieva. Sa fin de saison sera très décevante avec 8 éliminations au premier tour sur 9 tournois, dont le tournoi olympique à Pekin.

2009, signe la dernière saison pleine de Gisela Dulko en simple. Elle réalise un début de saison correct avec un quart de finale à Hobart, un deuxième tour à l'Open d'Australie battue par Serena Williams puis une finale à Bogota où elle est sèchement battue par Maria José Martinez 6-3 6-2. Elle atteint le troisième tour à Indian Wells, éliminée par Ivanovic puis réalise à Miami le plus gros coup de sa carrière en éliminant Jelena Jankovic au second tour alors n°3 mondiale en deux sets. Cependant son parcours s'arrête au troisième tour face à Iveta Melzer. Elle crée à nouveau la surprise à Stuttgart en écartant Azarenka n°8 mondiale, peu à l'aise sur terre battue, mais s'incline ensuite au troisième tour face à Kuznetsova. Elle rallie à nouveau le troisième tour à Roland Garros mais rend les armes face à Cibulkova 6-4 6-2. Elle se qualifie également pour le troisième tour à Wimbledon face à Sharapova, qui est sur le retour, mais s'incline face à Petrova. Elle poursuit à Bastad où elle se qualifie pour les demi-finales en prenant sa revanche sur Cibulkova. Après une préparation pour l'US Open moyenne, elle atteint pour la seconde fois les huitièmes de finale d'un Grand Chelem à l'US Open en éliminant Makarova, Alona Bondarenko et Shvedova. Elle tombe face la deuxième sœur Bondarenko, Kateryna, qui lui inflige un cinglant 6-0 6-0. Elle réalise l'une de ses meilleures saisons en Grand Chelem.

Déclin en simple, ascension vers le sommet en doubles (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Gisela démarre l'année 2010 de belle manière en atteignant les quarts à Hobart, le troisième tour à l'Open d'Australie en écartant Ana Ivanovic, les demies à Bogota, les quarts à Acapulco puis le troisième tour à Indian Wells où elle bat Justine Henin qui sort de sa retraite. Elle réalise à nouveau un joli parcours à Miami en éliminant la tête de série Alona Bondarenko en second tour avant de se faire sortir du tournoi par Marion Bartoli. Elle rate sa tournée sur terre battue et arrive à Roland Garros sans la moindre victoire sur la surface depuis février. Elle étrille cependant Victoria Azarenka, n°11 mondiale, 6-1 6-2. Elle ne confirme pas et est éliminée au second tour en trois sets par la qualifiée Chanelle Scheepers. Éliminée au premier tour de Wimbledon, elle atteint la finale de Bastad en battant Flavia Pennetta mais s'incline en finale après un match accroché face à Aravane Rezai. Elle atteint le troisième tour de l'US Open en passant l'obstacle Azarenka qui abandonne mais son parcours est stoppé par la russe Pavlyuchenkova. Elle réalise une dernière performance en prenant sa revanche face à Aravane Rezai au premier tour à Pekin. Mais c'est surtout en double qu'elle s'illustre en remportant avec Flavia Pennetta un total de 7 titres dont les Masters, regroupant les 8 meilleures paires de double du monde. Cette incroyable performance lui permet d'atteindre la consécration en étant n°1 mondiale de doubles.

Elle remporte en 2011 son seul et unique tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie en doubles. En simple elle remporte son quatrième et dernier titre WTA à Acapulco. C'est son troisième titre sur terre battue. Après une demi-finale à Monterrey, ses performances sont en chute. Elle réalise néanmoins son dernier coup d'éclat à Roland Garros où elle élimine deux têtes de série. Elle élimine Pironkova au second tour 6-4 6-2 puis Samantha Stosur, n°6 mondiale et finaliste de la dernière édition 6-4 1-6 6-3. En huitièmes de finale, elle doit abandonner par la perte du premier set face à Marion Bartoli et déclare forfait pour Wimbledon. Elle ne franchira pas le second tour tout le reste de la saison. En doubles, elle ne remporte plus de titre depuis l'Open d'Australie mais se qualifie tout de même pour les Masters avec Pennetta, perdant leur titre.

Fin de carrière (2012)[modifier | modifier le code]

Les défaites s'empilent pour Gisela Dulko qui petit à petit se retrouve à devoir à jouer les qualifications pour accéder aux tournois. C'est en échouant aux qualifications de Roland Garros puis de Wimbledon que Gisela décide de mettre un terme à sa carrière à seulement 27 ans. Elle met également un terme à sa carrière en doubles la même année à Cincinnati.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

En double dames[modifier | modifier le code]

En double mixte[modifier | modifier le code]

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Parcours aux Masters[modifier | modifier le code]

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Parcours en Fed Cup[modifier | modifier le code]

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dulko arrête », sur lequipe.fr,
  2. Épreuve organisée par l'ITF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Navigation[modifier | modifier le code]