Pierre-Hugues Herbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Hugues Herbert
image illustrative de l’article Pierre-Hugues Herbert
Pierre-Hugues Herbert au tournoi du Queen's 2015.
Carrière professionnelle
2010
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (27 ans)
Drapeau : France Schiltigheim
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneurs Fabrice Santoro
Benjamin Balleret
Jean Roch Herbert
Gains en tournois 5 169 667 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 63e (14/08/2017)
En double
Titres 13
Finales perdues 6
Meilleur classement 2e (11/07/2016)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/16 1/64
Double F(1) V(1) V(1) V(1)
Mixte 1/2
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2017)

Pierre-Hugues Herbert, né le à Schiltigheim, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2010.

En double, il a notamment remporté l'US Open 2015, le tournoi de Wimbledon 2016 et Roland-Garros en 2018, associé à Nicolas Mahut. Vainqueur de dix autres tournois, dont six Masters 1000, il a également remporté avec son partenaire par deux fois le titre du Queen's en 2015 et 2016, considéré comme le deuxième tournoi sur gazon le plus important après Wimbledon. Son meilleur classement à ce jour est une 2e place mondiale, atteinte pour la première fois le 11 juillet 2016.

En simple, il a atteint sa première finale ATP en 2015. La même année, il est sélectionné pour la première fois en Coupe Davis par Arnaud Clément, en tant que 5e homme[1]. Depuis, il est devenu, avec Nicolas Mahut, un des piliers du double de l'équipe de France. Il remporte la Coupe Davis en 2017, en ayant remporté le match de double au 1er tour, en demi-finale puis en finale.

Carrière[modifier | modifier le code]

2006-2009 : Carrière junior[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts sur le circuit junior en 2006. En 2009, il s'adjuge le titre junior de Wimbledon en double avec Kevin Krawietz. Il atteint ensuite la demi-finale de l'US Open en simple, battu par Bernard Tomic[2]. Il clôt sa carrière junior à la 9e place mondiale.

2010-2012 : débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Il passe professionnel début 2010. Il alterne alors entre les tournois Challenger et Futures tout en progressant au classement ATP. Sur le circuit Challenger, il remporte son premier titre en double à l'Open d'Orléans aux côtés de Nicolas Renavand (titre qu'ils conserveront l'année suivante). En 2012, lors du Challenger de Cherbourg, il bat son premier joueur du top 100, Édouard Roger-Vasselin, alors 90e (1-6, 6-4, 6-4).

2013 : percée timide[modifier | modifier le code]

Il participe à son premier tournoi ATP à Metz en se qualifiant ; il échoue au premier tour face à Florian Mayer[3]. La semaine suivante, il profite du forfait de Michaël Llodra pour se hisser en demi-finale du Challenger d'Orléans, soit sa meilleure performance dans ce type de tournoi. Il récidive en novembre à Yokohama[4]. Il fait parler de lui lors du Masters de Paris-Bercy puisqu'il parvient à se qualifier en éliminant Horacio Zeballos (53e au classement ATP) et Kenny de Schepper (92e). Au premier tour, il surclasse ensuite à la surprise générale Benoît Paire, 26e mondial (6-2, 6-2)[5], avant de s'incliner face à Novak Djokovic, malgré une belle résistance (7-63, 6-3)[6].

2014 : premières performances et premier titre en double[modifier | modifier le code]

Un statut de lucky loser le propulse directement en huitièmes de finale de l'Open de Brisbane mais il perd contre Sam Groth. Il remporte son premier titre en simple en Challenger à Quimper face à Vincent Millot (ainsi que le double avec Albano Olivetti (en))[7], puis reçoit une invitation pour jouer dans le tableau principal à Roland-Garros[8], où il s'incline face à John Isner[9].

Issu des qualifications, il élimine Jerzy Janowicz, 24e à l'ATP, lors du premier tour de l'Open de Halle. Il parvient également à se qualifier à Wimbledon[10] avant de s'incliner contre Jack Sock[11].

Il remporte son premier titre ATP en double lors de l'Open du Japon au côté de Michał Przysiężny, alors qu'ils étaient remplaçants (ils ont intégré le tableau à la suite du forfait de la paire Tsonga/Simon). Ils écartent sur leur parcours trois têtes de série dont les no 1 mondiaux, Bob et Mike Bryan, au premier tour[12].

En septembre et octobre, il aligne plusieurs victoires contre des membres du top 100 : Bernard Tomic (65e mondial) à Kuala Lumpur, Pablo Carreño-Busta (64e) à Stockholm, Jan-Lennard Struff (50e, en qualifications), Paul-Henri Mathieu (82e, en qualifications) et Édouard Roger-Vasselin (64e) à Bâle. Ces performances lui permettent de s'approcher de ce même top 100. Il conclut l'année en s'imposant en simple et en double au tournoi challenger de Vendée[13].

2015 : première finale en simple, titre en double à l'US Open[modifier | modifier le code]

Pierre-Hugues Herbert rejoint le giron fédéral, mettant entre parenthèses son association avec son père comme coach[14]. Il participe mi-janvier aux qualifications pour l'Open d'Australie mais s'y incline dès son premier tour face à Chung Hyeon, 169e mondial[15]. En revanche, aux côtés de Nicolas Mahut lors du tournoi en double, ils réalisent ensemble la sensation en battant notamment successivement les têtes de série no 8 Aisam-Ul-Haq Qureshi et Nenad Zimonjić (6-3, 6-3), no 2 Julien Benneteau et Édouard Roger-Vasselin (7-65, 3-6, 6-3) et no 4 Ivan Dodig et Marcelo Melo (6-4, 65-7, 7-65), atteignant ainsi la finale où ils s'inclinent en deux sets (6-4, 6-4) contre la paire italienne, Simone Bolelli et Fabio Fognini[16].

Ensuite, Pierre-Hugues Herbert est marqué par des blessures qui le contraignent à plusieurs mois de repos. Associé à Nicolas Mahut en double à Roland-Garros, il s'incline au stade des 1/8 de finale. Mais il revient progressivement en forme pour le début de la saison sur herbe. Au tournoi de Bois-le-Duc, en double, Herbert et Mahut atteignent la finale, en sortant notamment les paires Daniel Nestor-Leander Paes (no 2) et Jamie Murray-John Peers (no 3). La semaine suivante, au tournoi du Queen's, il remporte le titre en double avec Mahut en battant notamment la paire Alexander Peya-Bruno Soares (no 1) en demi-finale, puis Nenad Zimonjić-Marcin Matkowski (no 2) en finale[17]. À Wimbledon, il se qualifie en simple et passe le premier tour face à Chung Hyeon en cinq sets, sa première victoire en Grand Chelem, puis s'incline au deuxième tour contre Bernard Tomic (no 27) en trois sets. En double, associé à Nicolas Mahut, il s'incline en huitièmes de finale face à Marcin Matkowski et Nenad Zimonjić.

Il est retenu par Arnaud Clément pour le quart de finale de la Coupe Davis contre la Grande-Bretagne[18]. Il restera néanmoins cinquième joueur, n'intégrant pas l'équipe finale.

Il reçoit une invitation pour disputer l'US Open[19]. Lors du tournoi de la semaine précédente à Winston Salem, alors 140e mondial, il sort des qualifications et bat successivement dans le tableau final Serhiy Stakhovsky, Márcos Baghdatís, Aljaž Bedene, Pablo Carreño-Busta et Steve Johnson, chacun membre du top 60[20]. Cette dernière victoire face à l'Américain Steve Johnson permet ainsi au Français de se qualifier pour la toute première finale de sa carrière sur le circuit ATP et d'intégrer le top 100 pour la première fois de sa carrière également[21]. Il s'incline ensuite contre Kevin Anderson lors d'une finale très disputée (6-4, 7-5), sans démériter face au 15e joueur mondial[22].

Lors de l'US Open, il joue le double toujours associé à Nicolas Mahut. Après avoir vaincu Marcel Granollers et Marc López (no 7), puis Jean-Julien Rojer et Horia Tecău (no 3), il atteint sa deuxième finale en Grand Chelem de l'année, après s'être débarrassé de Dominic Inglot et Robert Lindstedt. Il remporte son premier titre du Grand Chelem après une victoire sur Jamie Murray et John Peers (no 8), 6-4, 6-4. Lui et Nicolas Mahut deviennent ainsi la première paire française à remporter l'US Open[23].

2016 : 3 titres en Masters 1000 et victoire à Wimbledon en double, sélections en Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Après avoir passé les qualifications de l'Open d'Australie, il intègre le tableau principal et bat successivement Pablo Andújar (5-7, 6-4, 7-65, 6-2) puis Noah Rubin, invité du tournoi, (6-3, 6-4, 6-0). Il se qualifie pour la première fois de sa carrière au 3e tour d'un Grand Chelem[24] et affronte son compatriote Jo-Wilfried Tsonga, contre qui il montre un bon niveau de jeu avec une bonne intensité dans l'échange mais finit par perdre en trois manches (4-6, 67-7, 64-7) en 2 h 12 de jeu[25]. En revanche en double, le Français, épuisé par les 6 tours qu'il a dû enchaîner en simple, s'incline dès le 2e tour au côté de Nicolas Mahut face à la paire remplaçante espagnole composée de Pablo Andújar et Pablo Carreño-Busta sur le score de 7-64, 4-6, 1-6. Ils étaient têtes de série no 6 et finalistes sortants.

Il poursuit sa saison par le Challenger de Bergame où il bat au 1er tour le Portugais Federico Gaio (6-3, 6-3), puis au 2e tour le Japonais Go Soeda (6-4, 6-3). Il continue sa belle avancée en s'imposant en quart de finale face à Peter Gojowczyk (3-6, 7-63, 7-64) et en demie face à son compatriote Grégoire Barrere (6-4, 6-4). Il se qualifie pour la finale et dispose en deux sets du Bulgare Egor Gerasimov (6-3, 7-65), remportant ainsi son 3e titre en Challenger. Il enchaîne ensuite avec un autre Challenger, celui de Wrocław en Pologne, mais s'y incline dès son entrée en lice face au tenant du titre Farrukh Dustov en trois tie-break (64-7, 7-65, 63-7). Il remporte néanmoins l'épreuve du double de ce même tournoi au côté d'Albano Olivetti. Il est présent pour la 3e semaine consécutive à un Challenger, cette fois-ci à Cherbourg, où il bat au 1er tour son compatriote David Guez (7-62, 6-4) puis au tour suivant un autre tricolore, Tristan Lamasine (7-63, 6-4). Il s'incline en quart de finale face à Jordan Thompson (65-7, 7-64, 66-7), après s'être procuré 2 balles de match dans le dernier set. Il déclare forfait la semaine suivante pour le Challenger de Quimper.

Il entame la tournée américaine en sortant des qualifications du tournoi d'Indian Wells, premier Masters 1000 de la saison. Toutefois, il s'incline dès son entrée en lice face à Jozef Kovalík, également issu des qualifications, en 3 sets (4-6, 7-69, 65-7). Aligné en double au côté de Nicolas Mahut, ils remportent le tournoi en s'imposant successivement face aux paires Dimitrov/Mirnyi, Nestor/Štěpánek, Chardy/Martin, Roger-Vasselin/Zimonjić puis les tenants du titre en finale Vasek Pospisil et Jack Sock (6-3, 7-65)[26]. Présent la semaine suivante à Miami, il sort des qualifications et s'impose au 1er tour face à Lukáš Rosol (7-5, 6-4) avant de s'incliner au tour suivant contre Kei Nishikori (2-6, 64-7), rencontre durant laquelle le Français s'est procuré deux balles de set dans la 2e manche à 5-3 en sa faveur. Cette défaite lui permet néanmoins de réintégrer le top 100[27]. En double, Nicolas Mahut et lui continuent leur beau parcours et remportent le tournoi en battant consécutivement les tandems Marach/Thiem, Qureshi/Simon, Chardy/Martin, qu'ils retrouvent une nouvelle fois en quart de finale, cette fois-ci dans un match très serré (65-7, 7-65, [10-7]), les frères Bryan (6-3, 6-3) avec autorité[28] et en finale Raven Klaasen et Rajeev Ram (5-7, 6-1, [10-7]). Il signe ainsi son 5e titre dans la discipline, son 2e Masters 1000 d'affilée[29]. Cette victoire lui permet d'atteindre la 6e place, le meilleur classement de sa carrière en double.

Il entame sa saison sur terre battue par le Masters 1000 de Monte-Carlo en sortant des qualifications et en s'imposant au 1er tour face à l'Argentin Guido Pella (6-3, 6-4). Au tour suivant, il parvient à faire douter le Britannique et no 2 mondial, Andy Murray, en empochant la 2e manche avant de s'incliner dans le 3e set sur le score de 2-6, 6-4, 3-6[30]. En double, Nicolas Mahut et lui battent par forfait Rafael Nadal et Fernando Verdasco pour leur entrée en lice, Dominic Inglot et Andy Murray en quart de finale, puis Juan Sebastián Cabal et Robert Farah en demie. Ils se qualifient pour leur troisième finale consécutive en Masters 1000, qu'ils remportent face à Jamie Murray et Bruno Soares (4-6, 6-0, [10-6]). Ils signent alors leur 3e succès consécutif en Masters 1000, performance seulement réalisée par les frères Bryan. Il continue alors son ascension au classement en atteignant la 4e place mondiale[31]. Après deux semaines de repos, on le retrouve au Masters 1000 de Madrid où il sort des qualifications mais s'incline d'entrée de jeu contre Sam Querrey (7-65, 65-7, 4-6). En double, Nicolas Mahut et lui s'incline en demi-finale contre Jean-Julien Rojer et Horia Tecău (2-6, 63-7). Il s'agit de leur troisième défaite ensemble depuis le début de la saison[32]. Initialement aligné en double au Masters 1000 de Rome, il déclare forfait en raison d'une inflammation au genou, préférant ne prendre aucun risque avant Roland-Garros[33]. Aux Internationaux de France donc, il s'incline lors de son entrée en lice contre Alexander Zverev (7-5, 2-6, 66-7, 5-7), malgré trois balles de set non converties dans le 3e set. En double, Nicolas Mahut et lui battent Sam Groth et Bernard Tomic, puis Denis Kudla et Julio Peralta mais s'inclinent en huitième de finale contre Feliciano López et Marc López (67-7, 1-6), les futurs vainqueurs, après avoir manqué deux balles de set dans le jeu décisif de la 1re manche. Il atteint les demi-finales du double mixte au côté de Kristina Mladenovic en butant contre Sania Mirza et Ivan Dodig. À l'issue de ce tournoi, il atteint la 3e place mondiale en double et la 79e place en simple, les meilleurs classements de sa carrière.

Il entame sa saison sur gazon par le tournoi de Stuttgart où il s'incline dès le 1er tour contre Philipp Kohlschreiber (4-6, 1-6). La semaine suivante, il parvient à conserver son titre en double au côté de Nicolas Mahut au Queen's en battant en finale Chris Guccione et André Sá (6-3, 7-65). Il s'agit de son 7e titre dans la discipline. Présent à Wimbledon, il prend sa revanche sur Philipp Kohlschreiber, tête de série no 21, au 1er tour sur le score de 7-5, 6-3, 3-6, 6-3. Au tour suivant, il s'impose face à Damir Džumhur (3-6, 7-61, 7-60, 6-2) dans un match à l'ambiance tendue, avant d'être écarté au 3e tour par son ami et coéquipier de double, Nicolas Mahut (65-7, 4-6, 6-3, 3-6)[34]. En double, il remporte le tournoi au côté de Mahut. En quart de finale, il bat Henri Kontinen et John Peers (6-4, 66-7, 6-4, 7-68) et en demi Treat Conrad Huey et Max Mirnyi (6-4, 3-6, 63-7, 6-4, 6-4). Il s'impose en finale face à ses compatriotes Julien Benneteau et Édouard Roger-Vasselin (6-4, 7-61, 6-3). Il s'agit de la première finale de Grand Chelem 100% française en double hors des frontières hexagonales[35]. À l'issue du tournoi, il améliore son classement en atteignant la 2e place mondiale, derrière son partenaire[36],[37].

Il est appelé, pour la deuxième fois de sa carrière, par Yannick Noah pour disputer le quart de finale de Coupe Davis contre la République tchèque, au même titre que Lucas Pouille, Jo-Wilfried Tsonga, Nicolas Mahut et Gilles Simon (remplaçant)[38]. Il remporte le double au côté de Mahut en 5 manches (6-1, 3-6, 6-3, 4-6, 6-4) face à Lukáš Rosol et Radek Štěpánek et permet à la France de mener 2 à 1. Trois semaines plus tard, il représente pour la première fois de sa carrière les couleurs de la France aux Jeux olympiques de Rio en double au côté de Nicolas Mahut. Malgré leur statut de favoris et de têtes de série no 1, les deux Français s'inclinent dès le 1er tour face aux Colombiens Juan Sebastián Cabal et Robert Farah (64-7, 3-6), en manquant 4 balles de débreak à 5-3 dans le 2e set. Contre-performance donc pour cette équipe pressentie jusqu'alors pour une médaille d'or dans la discipline[39]. Il est également aligné en double mixte au côté de Kristina Mladenovic où il s'incline là aussi dès le 1er tour contre les Italiens Roberta Vinci et Fabio Fognini (4-6, 6-3, [8-10]). À Cincinnati, il ne participe qu'à l'épreuve du double au côté de Mahut où il perd en quart de finale contre Daniel Nestor et Vasek Pospisil (6-4, 4-6, [6-10]). Au tournoi de Winston-Salem, dont il est le finaliste sortant, il est éliminé dès le 1er tour par Donald Young (4-6, 1-6). Même désillusion à l'US Open, battu par Mischa Zverev (4-6, 66-7, 6-4, 0-6). En double, Nicolas Mahut et lui passent les 3 premiers tours sans trop de difficulté, éliminent en quart de finale Robert Lindstedt et Aisam-Ul-Haq Qureshi mais ne parviennent pas à conserver leur titre, perdant en demi-finale face aux têtes de série no 4, Jamie Murray et Bruno Soares, (5-7, 6-4, 3-6).

Il est convoqué par Yannick Noah pour la deuxième fois consécutive, pour disputer la demi-finale de Coupe Davis contre la Croatie. Malheureusement, Nicolas Mahut et lui s'inclinent à l'issue du double contre Marin Čilić et Ivan Dodig (66-7, 7-5, 66-7, 3-6). À Metz, il remporte son premier match en simple depuis près de 3 mois en écartant Íñigo Cervantes (7-63, 6-2) au 1er tour. Il perd ensuite face à son compatriote Lucas Pouille (4-6, 7-66, 4-6). Redescendu à la 108e place mondiale, il zappe la tournée asiatique pour se focaliser sur le simple en participant à des tournois Challenger. Un choix très judicieux puisqu'il remporte le Challenger d'Orléans en dominant en finale Norbert Gombos (7-5, 4-6, 6-3). Cette performance lui permet de faire un bond de plus de 20 places grâce aux 125 points gagnés, et de s'installer à la 83e place mondiale[40]. Il participe ensuite à la première édition du tournoi d'Anvers. Aligné seulement en double, Nicolas Mahut et lui sont éliminés en finale par Daniel Nestor et Édouard Roger-Vasselin (4-6, 4-6). Deux semaines plus tard, il sort des qualifications du Masters 1000 de Paris-Bercy mais est battu au 1er tour par Feliciano López (63-7, 4-6). En double, il s'incline en finale contre Henri Kontinen et John Peers (4-6, 6-3, [6-10]). Il conclut sa saison par une deuxième participation au Masters de Londres au côté de Nicolas Mahut. Leur parcours est de courte durée après leur élimination prématurée lors des phases de poules. Les Français ont en effet essuyé un échec cinglant en s'inclinant tour à tour contre Raven Klaasen et Rajeev Ram, Feliciano López et Marc López, et Henri Kontinen et John Peers. Pierre-Hugues Herbert et son partenaire finissent 2e meilleure équipe de l'année, derrière Jamie Murray et Bruno Soares.

2017 : victoire en Coupe Davis, 3 titres en Masters 1000 en double, 1re victoire contre un top 10 en simple[modifier | modifier le code]

Pierre-Hugues Herbert commence sa saison par le tournoi de Brisbane où il s'incline dès son entrée en lice contre l'Australien Sam Groth (3-6, 7-5, 5-7). En double, Nicolas Mahut et lui sont éliminés en 1/4 de finale par Thanasi Kokkinakis et Jordan Thompson (6-1, 4-6, [7-10]). Il participe la semaine suivante à la 2e édition du Challenger de Canberra où il est défait au 2e tour par Denis Shapovalov, 247e mondial. Il est battu au 1er de l'Open d'Australie par Jack Sock (4-6, 64-7, 3-6). En double, Nicolas Mahut et lui sont éliminés en 1/4 de finale par Marc Polmans et Andrew Whittington (62-7, 6-2, 4-6), respectivement 251e et 311e mondial dans la discipline. Quelques jours plus tard, il est sélectionné par Yannick Noah pour disputer le 1er tour de Coupe Davis contre le Japon. Aligné en double au côté de Nicolas Mahut, il qualifie l'équipe de France pour les 1/4 de finale en battant Yuichi Sugita et Yasutaka Uchiyama (6-3, 6-4, 6-4).

On le retrouve ensuite au tournoi de Montpellier où il écarte pour son entrée en lice Calvin Hemery (6-3, 7-5) avant de s'incliner contre Jo-Wilfried Tsonga en 44 minutes de jeu (1-6, 2-6). Il réalise sa première performance au 1er tour du tournoi de Rotterdam en battant Feliciano López, 31e mondial, en 2 sets (7-65, 7-65) et enchaîne au tour suivant avec une victoire sur un autre qualifié, Evgeny Donskoy, (6-2, 7-64). Il réalise sa deuxième performance de l'année, celle-ci beaucoup plus conséquente puisqu'il bat son premier top 10, en écartant Dominic Thiem, 8e mondial, en 2 sets (6-4, 7-63), au cours d'un match abouti aussi bien au service (80 % de premier service remporté) qu'au retour (57 % de points gagnants)[41]. Il se qualifie pour la première fois de sa carrière en 1/2 finale d'un ATP 500 où il perd face à David Goffin (1-6, 3-6)[42]. Cela lui permet d'atteindre le meilleur classement de sa carrière en simple (68e). Aligné en double au côté de Nicolas Mahut, il s'incline dans la même soirée en demi-finale face à Ivan Dodig et Marcel Granollers (3-6, 4-6).

Au Masters 1000 d'Indian Wells, il domine pour son entrée en lice Thomaz Bellucci (7-65, 61-7, 6-3) puis perd contre Fernando Verdasco (65-7, 1-6). Il défend également son titre en double avec Nicolas Mahut mais ils sont battus dès les 1/8 de finale, par Novak Djokovic et Viktor Troicki (7-5, 1-6, [9-11]), dans un match où ils se sont procuré une balle de match. Chutant au 1er tour des qualifications en simple à Miami, Pierre-Hugues Herbert est contraint au forfait en 1/8 de finale de l'épreuve du double. Ressentant une pointe au niveau de la cuisse, il ne préfère prendre aucun risque à 10 jours du 1/4 de finale de Coupe Davis. Il ne conservera donc pas le titre qu'il avait glané la saison passé avec Nicolas Mahut.

Sélectionné au départ par Yannick Noah pour affronter la Grande-Bretagne en 1/4 de finale de la Coupe Davis, Pierre-Hugues Herbert ne prendra finalement pas part à cette rencontre, compte tenu de l'étendue de ses blessures (lésion musculaire de grade 2 à la cuisse droite). Il est remplacé par Julien Benneteau[43]. De retour sur le circuit, il chute au dernier tour des qualifications du Masters 1000 de Monte-Carlo. Il bénéficie néanmoins du forfait de Philipp Kohlschreiber pour intégrer le tableau principal. Il est dominé au 1er tour par Carlos Berlocq (6-3, 2-6, 1-6). Il défend son titre en double aux côtés de Nicolas Mahut mais ils s'inclinent en 1/2 finale face à Feliciano López et Marc López (1-6, 64-7). À Barcelone, il est battu dès son entrée en lice par Jan-Lennard Struff (5-7, 3-6). Privé de son partenaire en double, il s'aligne au côté de son ami David Goffin avec qui il perd en 1/4 de finale contre Philipp Petzschner et Alexander Peya (3-6, 6-4, [7-10]). Il marque une semaine de pause avant de reprendre au Masters 1000 de Madrid où il parvient à se qualifier pour le tableau principal. Il écarte au 1er tour son compatriote Lucas Pouille (7-65, 64-7, 6-3) avant d'être éliminé par Borna Ćorić (5-7, 4-6). Éliminé au 1er tour des qualifications du Masters 1000 de Rome, il se rattrape en remportant l'épreuve du double au côté de Nicolas Mahut en battant en finale Ivan Dodig et Marcel Granollers (4-6, 6-4, [10-3]). Il s'agit de leur 1er titre de la saison ensemble, leur 4e en Masters 1000. Une semaine plus tard, il joue à Roland-Garros et signe sa première victoire Porte d'Auteuil dans le tableau final, en s'imposant contre Jared Donaldson (6-4, 7-65, 6-4). Il frôle l'exploit au tour suivant contre Fernando Verdasco, face à qui il finit par s'incliner en 5 manches (3-6, 6-3, 6-4, 3-6, 3-6). En revanche, en double, au côté de Nicolas Mahut, il est éliminé dès le 1er tour par Nick Kyrgios et Jordan Thompson (68-7, 6-4, 3-6).

Il débute la saison sur gazon par le tournoi de Stuttgart où il est battu dès son entrée en lice par le vétéran de 39 ans Tommy Haas (3-6, 7-5, 4-6). Au Queen's, il doit abandonner en double dès le 1er tour, incommodé par des spasmes au niveau du dos, alors qu'il est double tenant du titre avec Nicolas Mahut. C'est la première fois depuis le début de leur collaboration que les deux hommes enchaînent deux défaites consécutives au 1er tour, après leur déroute à Roland Garros. À Wimbledon, il bénéficie de l'abandon de Nick Kyrgios pour son entrée en lice (6-3, 6-4, ab.) mais finit par s'incliner au 2e tour contre son compatriote Benoît Paire (64-7, 1-6, 4-6). Tenant du titre en double, Nicolas Mahut et lui subissent une nouvelle défaite marquante dès le 2e tour face à Jay Clarke et Marcus Willis, respectivement 882e et 702e mondiaux dans la discipline, (6-3, 1-6, 63-7, 7-5, 3-6). Il clôt sa saison sur gazon par le tournoi de Newport, dont il est tête de série no 3. Il bat pour son entrée en lice Adrián Menéndez-Maceiras (7-5, 2-6, 6-3) mais s'incline en 1/4 de finale face à Bjorn Fratangelo (2-6, 7-5, 4-6).

Il entame sa saison américaine estivale trois semaines plus tard, à Montréal. Issu des qualifications, il s'incline dès le 1er tour contre Jack Sock (64-7, 3-6). Il remporte l'épreuve du double au côté de Nicolas Mahut en écartant en finale Rohan Bopanna et Ivan Dodig (6-4, 3-6, [10-6]). Les deux hommes enchaînent parfaitement la semaine suivante et décrochent un 2e titre consécutif à Cincinnati, évinçant en finale Jamie Murray et Bruno Soares (7-66, 6-4). Il s'agit de son 11e trophée dans la discipline, le 3e de la saison dans cette catégorie[44]. Il atteint dans le même temps son meilleur classement en simple (63e). On le retrouve ensuite à Winston-Salem où il s'incline d'entrée contre Julien Benneteau (3-6, 2-6), 24 heures seulement après son sacre dans l'Ohio. Il est également défait au 1er tour de l'US Open par John Isner (1-6, 3-6, 6-4, 3-6). En double, Nicolas Mahut et lui, qui ont une 1/2 finale à défendre, sont surpris d'entrée par les Néerlandais Robin Haase et Matwé Middelkoop (3-6, 4-6).

Il dispute ensuite la 1/2 finale de Coupe Davis contre la Serbie, participant à la victoire française en remportant le double avec Nicolas Mahut face à Filip Krajinović et Nenad Zimonjić (6-1, 6-2, 7-63). Il enchaîne quelques jours plus tard avec le tournoi de Metz, où, visiblement fatigué, il s'incline dès le 1er tour contre Mischa Zverev (7-63, 3-6, 2-6). Il est contraint de déclarer forfait pour le double, ressentant une pointe au niveau de l'ischio-jambier droit. Il participe ensuite aux Challengers d'Orléans et Ortisei, où il atteint les 1/2 finales. De retour sur le circuit principal, il prend part au tournoi de Stockholm où il perd d'entrée contre le Polonais Jerzy Janowicz en 3 sets (2-6, 6-3, 3-6). Il joue ensuite au tournoi de Vienne où il bat Bernard Tomic au 1er tour (7-64, 7-5) avant de tomber face à Philipp Kohlschreiber (64-7, 3-6). Aligné au Masters 1000 de Paris-Bercy, il chute d'entrée contre Feliciano López (64-7, 3-6). En double, Nicolas Mahut et lui, finalistes sortants, sont éliminés en 1/4 de finale par Jamie Murray et Bruno Soares (4-6, 6-3, [10-12]), malgré 2 balles de match dans le super tie-break. Présent pour la troisième année consécutive au Masters de Londres au côté de Nicolas Mahut, les deux hommes sont à nouveau éliminés en phase de poule, Pierre-Hugues Herbert s'étant blessé au dos avant leur dernière rencontre. Ils avaient pourtant l'occasion de se qualifier pour la première fois en 1/2 finale du tournoi puisqu'ils avaient remporté leur premier match et perdu le suivant.

Il clôt sa saison par la finale de la Coupe Davis contre la Belgique. Inquiet de ne pas être prêt à temps à cause d'un lumbago contracté à Londres, il surprend le staff lors des entraînements et se voit sélectionné pour le double au côté de Richard Gasquet, Nicolas Mahut ayant été écarté par Yannick Noah, qui considérait que cette paire inédite était la meilleure possible. Il remporte le double en 4 sets contre Ruben Bemelmans et Joris De Loore (6-1, 3-6, 7-62, 6-4). À l'issue du 5e match décisif, la France soulève le Saladier d'argent et Pierre-Hugues Herbert décroche ainsi la première Coupe Davis de sa carrière[45].

2018 : Titre en double à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

Pierre-Hugues Herbert fait son retour à la compétition le 1er janvier, au tournoi de Pune, qui fête sa première édition. Après avoir battu Marco Cecchinato et Yuki Bhambri, il s'incline en quarts de finale contre Marin Čilić, 6e mondial, en 2 petits sets (3-6, 2-6). Également engagé en double au côté de Gilles Simon, ils s'inclinent en finale contre Robin Haase et Matwé Middelkoop. Il prend part ensuite à l'Open d'Australie où il chute d'entrée face à Denis Istomin (2-6, 1-6, 7-5, 63-7). Associé à Nicolas Mahut en double, ils chutent dès le deuxième tour contre Hans Podlipnik-Castillo et Andrei Vasilevski alors qu'ils menaient 5-1 dans le jeu décisif du dernier set et se sont procuré une balle de match.

Il est ensuite sélectionné par Yannick Noah pour disputer le premier tour de Coupe Davis contre les Pays-Bas. Il remporte le point du double avec Nicolas Mahut en battant la paire Robin Haase / Jean-Julien Rojer (7-66, 6-3, 63-7, 7-62). Il enchaîne 3 jours plus tard avec le tournoi de Montpellier où il bat au premier tour Kenny de Schepper avant d'être dominé par Richard Gasquet en 3 sets (63-7, 7-5, 3-6). Pierre-Hugues Herbert le retrouve la semaine suivante au premier tour du tournoi de Rotterdam et bénéficie cette fois-ci de son abandon, le Biterrois s'étant blessé au psoas. Son parcours s'arrête de nouveau au deuxième tour, battu par Daniil Medvedev (6-3, 62-7, 4-6). Également engagé en double avec Nicolas Mahut, il remporte le tournoi en battant en finale Oliver Marach et Mate Pavić (2-6, 6-2, 10-7), s'adjugeant le 12e titre de sa carrière dans la discipline. Les Français sont les premiers de l'année à battre cette équipe, qui était jusqu'alors invaincue depuis le début de la saison avec 3 titres et 16 victoires consécutives à leur actif. À Marseille, il domine pour son entrée en lice Norbert Gombos avant de s'incliner face à Lucas Pouille (6-3, 68-7, 4-6). Il enchaîne ensuite avec le tournoi de Dubaï où il écarte au premier tour João Sousa en sauvant trois balles de match avant d'être écarté par Roberto Bautista-Agut (4-6, 7-62, 1-6). Aligné en double au côté de Richard Gasquet, ils sont contraints de déclarer forfait en quart de finale, ce dernier souffrant de la jambe.

Aligné à Indian Wells, il domine pour son entrée en lice Gilles Simon, puis écarte la tête de série no 24 Gilles Müller. Il bénéficie au troisième tour de l'abandon de Gaël Monfils, touché au dos, et accède pour la première fois de sa carrière en huitième de finale d'un Masters 1000 où il est battu par Philipp Kohlschreiber (4-6, 61-7). Aligné en double avec Nicolas Mahut, ils s'inclinent également en huitième de finale contre Pablo Cuevas et Horacio Zeballos (65-7, 6-3, [11-13]). À Miami, il s'impose au premier tour contre Taylor Fritz avant de perdre contre Marin Čilić (5-7, 3-6). Il est ensuite retenu par Yannick Noah pour disputer le quart de finale de Coupe Davis contre l'Italie. Il remporte le point du double au côté de Nicolas Mahut en dominant Simone Bolelli et Fabio Fognini (6-4, 6-3, 6-1) et contribue à la qualification de l'équipe de France pour les demi-finales.

Il entame sa saison sur terre battue à Monte-Carlo où il sort des qualifications, puis écarte au premier tour Paolo Lorenzi avant de s'incliner au tour suivant contre la tête de série no 4 Grigor Dimitrov (6-3, 2-6, 4-6). Aligné également en double avec Nicolas Mahut, ils s'inclinent d'entrée face à Pablo Cuevas et Marcel Granollers (5-7, 64-7) alors qu'ils avaient une demi-finale à défendre. C'est une désillusion pour le tandem français qui avait brillé en Coupe Davis quelques jours auparavant. À Madrid, il s'incline au dernier tour des qualifications en simple et en demi-finale du double contre Bob et Mike Bryan (1-6, 62-7). Il fait ensuite un crochet furtif par le Challenger de Bordeaux où il est battu d'entrée par Stefan Kozlov. À Roland Garros, il écarte Peter Polansky, puis Jérémy Chardy en 5 sets avant de perdre au troisième tour contre l'américain John Isner (61-7, 4-6, 64-7). Il remporte le tournoi en double au côté de Nicolas Mahut en battant en finale les numéros 1 mondiaux à la race Oliver Marach et Mate Pavić (6-2, 7-64) après avoir sauvé deux balles de match au premier tour. Il s'agit de son 13e sacre dans la discipline, le 3e en Grand Chelem.

Il débute la saison sur gazon par le tournoi du Queen's où il est vaincu en simple au premier tour des qualifications. Nicolas Mahut et lui ne parviennent pas à enchaîner après leur titre Porte d'Auteuil, s'inclinant d'entrée contre Lleyton Hewitt, qui fait un retour à la compétition le temps de la saison sur herbe, et Nick Kyrgios (4-6, 6-3, [7-10]). Il enchaîne la semaine suivante avec le tournoi d'Antalya où il domine d'abord Federico Delbonis, puis le tenant du titre Yuichi Sugita avant d'être éliminé en quart de finale par le futur vainqueur Damir Džumhur (4-6, 1-6). À Wimbledon, il écarte pour son entrée en lice Mischa Zverev, titré la semaine passé à Eastbourne, mais s'incline au tour suivant contre Alex De Minaur (2-6, 7-68, 5-7, 3-6). Aligné également en double avec Nicolas Mahut, ils sont battus au deuxième tour par les Allemands Philipp Petzschner et Tim Pütz (4-6, 7-63, 64-7, 3-6).

Il fait son retour à la compétition trois semaines plus tard, sur dur, à l'occasion du Challenger de Grandby où il est éliminé au deuxième tour par le 219e mondial Ugo Humbert (4-6, 4-6). À Washington, il écarte pour son entrée en lice Mitchell Krueger avant de s'incliner contre David Goffin (2-6, 6-1, 65-7). Il enchaîne la semaine suivante avec le Masters 1000 de Toronto où il sort des qualifications, puis écarte au premier tour Albert Ramos-Viñolas avant de se laisser dominer par John Isner (63-7, 2-6). Aligné également en double avec Nicolas Mahut pour défendre leur titre, ils perdent d’entrée face à Kevin Anderson et Novak Djokovic (6-4, 4-6, 7-10).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 24-08-2015 Drapeau : États-Unis Winston-Salem OpenWinston-Salem ATP 250 616 210 $ Dur (ext.) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson 6-4, 7-5 Parcours

Titres en double messieurs[modifier | modifier le code]

13 titres en double 3 G. Chelem 0 Masters 6 Masters 1000 4 ATP 500 0 ATP 250 0 JO
7 sur dur 3 sur gazon 3 sur terre battue 0 sur moquette
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 29-09-2014 Drapeau : Japon Rakuten Japan Open Tennis Championships
 Tokyo
ATP 500 1 228 825 $ Dur (ext.) Drapeau : Pologne Michał Przysiężny Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Brésil Marcelo Melo
6-3, 63-7, [10-5] Parcours
2 15-06-2015 Drapeau : Royaume-Uni Aegon Championships
 Londres
ATP 500 1 574 640  Gazon (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Pologne Marcin Matkowski
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
6-2, 6-2 Parcours
3 31-08-2015 Drapeau : États-Unis US Open
 Flushing Meadows
G. Chelem 20 102 700 $ Dur (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Australie John Peers
6-4, 6-4 Parcours
4 10-03-2016 Drapeau : États-Unis BNP Paribas Open
 Indian Wells
Masters 1000 6 134 605 $ Dur (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Canada Vasek Pospisil
Drapeau : États-Unis Jack Sock
6-3, 7-65 Parcours
5 23-03-2016 Drapeau : États-Unis Miami Open presented by Itaú
 Miami
Masters 1000 6 134 605 $ Dur (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Afrique du Sud Raven Klaasen
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
5-7, 6-1, [10-7] Parcours
6 10-04-2016 Drapeau : Monaco Monte-Carlo Rolex Masters
 Monte-Carlo
Masters 1000 3 748 925  Terre (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Brésil Bruno Soares
4-6, 6-0, [10-6] Parcours
7 13-06-2016 Drapeau : Royaume-Uni Aegon Championships
 Londres
ATP 500 1 802 945  Gazon (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Australie Chris Guccione
Drapeau : Brésil André Sá
6-3, 7-65 Parcours
8 27-06-2016 Drapeau : Royaume-Uni The Championships
 Wimbledon
G. Chelem 13 163 000 £ Gazon (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : France Julien Benneteau
Drapeau : France Édouard Roger-Vasselin
6-4, 7-61, 6-3 Parcours
9 15-05-2017 Drapeau : Italie Internazionali BNL d'Italia
 Rome
Masters 1000 4 273 775  Terre (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Espagne Marcel Granollers
4-6, 6-4, [10-3] Parcours
10 07-08-2017 Drapeau : Canada Coupe Rogers présentée par Banque Nationale
 Montréal
Masters 1000 4 662 300 $ Dur (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Inde Rohan Bopanna
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
6-4, 3-6, [10-6] Parcours
11 13-08-2017 Drapeau : États-Unis Western & Southern Open
 Cincinnati
Masters 1000 4 973 120 $ Dur (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Brésil Bruno Soares
7-66, 6-4 Parcours
12 12-02-2018 Drapeau : Pays-Bas ABN AMRO World Tennis Tournament
 Rotterdam
ATP 500 1 862 925  Dur (int.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Autriche Oliver Marach
Drapeau : Croatie Mate Pavić
2-6, 6-2, [10-7] Parcours
13 09-06-2018 Drapeau : France Roland-Garros
 Paris
G. Chelem 18 232 000  Terre (ext.) Drapeau : France Nicolas Mahut Drapeau : Autriche Oliver Marach
Drapeau : Croatie Mate Pavić
6-2, 7-64 Parcours

Finales en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 19-01-2015 Drapeau : Australie Australian Open
 Melbourne
G. Chelem 13 916 572 $ Dur (ext.) Drapeau : Italie Simone Bolelli
Drapeau : Italie Fabio Fognini
Drapeau : France Nicolas Mahut 6-4, 6-4 Parcours
2 08-06-2015 Drapeau : Pays-Bas Topshelf Open
 Bois-le-Duc
ATP 250 537 050  Gazon (ext.) Drapeau : Croatie Ivo Karlović
Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : France Nicolas Mahut 6-2, 7-69 Parcours
3 21-09-2015 Drapeau : France Moselle Open
 Metz
ATP 250 439 405  Dur (int.) Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : France Édouard Roger-Vasselin
Drapeau : France Nicolas Mahut 2-6, 6-3, [10-7] Parcours
4 17-10-2016 Drapeau : Belgique European Open
 Anvers
ATP 250 566 525  Dur (int.) Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : France Édouard Roger-Vasselin
Drapeau : France Nicolas Mahut 6-4, 6-4 Parcours
5 31-10-2016 Drapeau : France BNP Parisbas Masters
 Paris
Masters 1000 3 748 925  Dur (int.) Drapeau : Finlande Henri Kontinen
Drapeau : Australie John Peers
Drapeau : France Nicolas Mahut 6-4, 3-6, [10-6] Parcours
6 01-01-2018 Drapeau : Inde Tata Open Maharashtra
 Pune
ATP 250 501 345 $ Dur (ext.) Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
Drapeau : Pays-Bas Matwé Middelkoop
Drapeau : France Gilles Simon 7-65, 7-65 Parcours

Palmarès en tournois Challenger[modifier | modifier le code]

Titres en simple (4)[modifier | modifier le code]

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 10/02/2014 Drapeau : France Open BNP Paribas Banque de Bretagne, Quimper Dur (int.) Drapeau : France Vincent Millot 7-65, 6-3
2 03/11/2014 Drapeau : France Internationaux de tennis de Vendée, Mouilleron-le-Captif Dur (int.) Drapeau : Turquie Marsel Ilhan 6-2, 6-3
3 08/02/2016 Drapeau : Italie Challenger de Bergame Dur (int.) Drapeau : Biélorussie Egor Gerasimov 6-3, 7-65
4 26/09/2016 Drapeau : France Open d'Orléans, Orléans Dur (int.) Drapeau : Slovaquie Norbert Gombos 7-5, 4-6, 6-3

Titres en double (14)[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis John Isner 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Jack Sock
2015 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Bernard Tomic 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne R. Bautista-Agut
2016 3e tour (1/16) Drapeau : France J.-W. Tsonga 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Alexander Zverev 3e tour (1/16) Drapeau : France Nicolas Mahut 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Mischa Zverev
2017 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Jack Sock 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. Verdasco 2e tour (1/32) Drapeau : France Benoît Paire 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis John Isner
2018 1er tour (1/64) Drapeau : Ouzbékistan Denis Istomin 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis John Isner 2e tour (1/32) Drapeau : Australie Alex De Minaur

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : France N. Renavand
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Croatie Ivo Karlović
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Olivetti
Drapeau : Allemagne Björn Phau
Drapeau : Canada A. Shamasdin
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : France N. Renavand
Drapeau : Autriche J. Melzer
Drapeau : Inde Leander Paes
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Olivetti
Drapeau : Espagne F. López
Drapeau : Autriche J. Melzer
2015 Finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Italie S. Bolelli
Drapeau : Italie F. Fognini
1/8 de finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Canada V. Pospisil
Drapeau : États-Unis Jack Sock
1/8 de finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Pologne M. Matkowski
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
Victoire
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Australie John Peers
2016 2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Espagne Pablo Andújar
Drapeau : Espagne P. Carreño-Busta
1/8 de finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Espagne F. López
Drapeau : Espagne Marc López
Victoire
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : France J. Benneteau
Drapeau : France É. Roger-Vasselin
1/2 finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Brésil Bruno Soares
2017 1/4 de finale
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Australie Marc Polmans
Drapeau : Australie A. Whittington
1er tour (1/32)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Australie N. Kyrgios
Drapeau : Australie J. Thompson
2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Royaume-Uni Jay Clarke
Drapeau : Royaume-Uni M. Willis
1er tour (1/32)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
Drapeau : Pays-Bas M. Middelkoop
2018 2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Chili H. Podlipnik
Drapeau : Biélorussie A. Vasilevski
Victoire
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Autriche O. Marach
Drapeau : Croatie Mate Pavić
2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Mahut
Drapeau : Allemagne P. Petzschner
Drapeau : Allemagne Tim Pütz

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2016 1/2 finale
Drapeau : France K. Mladenovic
Drapeau : Inde Sania Mirza
Drapeau : Croatie Ivan Dodig

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Participation au Masters[modifier | modifier le code]

En double[modifier | modifier le code]

Année Ville Surface Partenaire Résultats Résultat final
2015 Drapeau : Royaume-Uni Londres (O2 Arena) Dur indoor Drapeau : France Nicolas Mahut 1v, 2d Éliminé en poules
2016 Drapeau : Royaume-Uni Londres (O2 Arena) Dur indoor Drapeau : France Nicolas Mahut 0v, 3d Éliminé en poules
2017 Drapeau : Royaume-Uni Londres, (O2 Arena) Dur indoor Drapeau : France Nicolas Mahut 1v, 1d Éliminé en poules

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2013 2e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2014 1er tour
Drapeau : France A. Mannarino
2015 1er tour
Drapeau : Espagne R. Bautista
2016 1er tour
Drapeau : Slovaquie J. Kovalík
2e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni A. Murray
1er tour
Drapeau : États-Unis Sam Querrey
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2017 2e tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : Argentine C. Berlocq
2e tour
Drapeau : Croatie Borna Ćorić
1er tour
Drapeau : États-Unis Jack Sock
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2018 1/8 de finale
Drapeau : Allemagne Kohlschreiber
2e tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
2e tour
Drapeau : Bulgarie G. Dimitrov
2e tour
Drapeau : États-Unis John Isner

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2014 1er tour (1/16)
Mahut
Butorac
Klaasen
2015 1/8 de finale
Mahut
Nadal
Verdasco
1/8 de finale
Mahut
Bopanna
Mergea
1/4 de finale
Mahut
Bolelli
Fognini
1/8 de finale
Mahut
Berdych
Štěpánek
2016 Victoire
Mahut
Pospisil
Sock
Victoire
Mahut
Klaasen
Ram
Victoire
Mahut
Murray
Soares
1/2 finale
Mahut
Rojer
Tecău
1/4 de finale
Mahut
Nestor
Pospisil
Finale
Mahut
Kontinen
Peers
2017 1/8 de finale
Mahut
Djokovic
Troicki
1/8 de finale
Mahut
Baker
Nestor
1/2 finale
Mahut
López
López
Victoire
Mahut
Dodig
Granollers
Victoire
Mahut
Bopanna
Dodig
Victoire
Mahut
Murray
Soares
1/4 de finale
Mahut
Murray
Soares
2018 1/8 de finale
Mahut
Cuevas
Zeballos
1/8 de finale
Mahut
Cuevas
Granollers
1/2 finale
Mahut
Bryan
Bryan
1/8 de finale
Mahut
Anderson
Djokovic

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en Coupe Davis[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Surface Gagnant(s) Perdant(s) Score
2016 - 1/4 de finale (groupe mondial) - République tchèque - France 1:3
1 15-17/07/2016 Drapeau : République tchèque Třinec Dur (int.) Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert
Drapeau : France Nicolas Mahut
Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol
Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek
6-1, 3-6, 6-3, 4-6, 6-4 Parcours
2016 - 1/2 finale (groupe mondial) - Croatie - France 3:2
2 16-18/09/2016 Drapeau : Croatie Zadar Dur (int.) Drapeau : Croatie Marin Čilić
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert
Drapeau : France Nicolas Mahut
7-66, 5-7, 7-66, 6-3 Parcours
2017 - 1er tour (groupe mondial) - Japon - France 1:4
3 03-05/02/2017 Drapeau : Japon Tokyo Dur (int.) Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert
Drapeau : France Nicolas Mahut
Drapeau : Japon Yuichi Sugita
Drapeau : Japon Yasutaka Uchiyama
6-3, 6-4, 6-4 Parcours
Drapeau : Japon Yasutaka Uchiyama Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert 6-4, 6-4
2017 - 1/2 finale (groupe mondial) - France - Serbie 3:1
4 15-17/09/2017 Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq Terre (ext.) Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert
Drapeau : France Nicolas Mahut
Drapeau : Serbie Filip Krajinović
Drapeau : Serbie Nenad Zimonjić
6-1, 6-2, 7-63 Parcours
2017 - Finale (groupe mondial) - France - Belgique 3:2
5 24-26/11/2017 Drapeau : France Villeneuve-d'Ascq Dur (int.) Drapeau : France Richard Gasquet
Drapeau : France Pierre-Hugues Herbert
Drapeau : Belgique Ruben Bemelmans
Drapeau : Belgique Joris De Loore
6-1, 3-6, 7-62, 6-4 Parcours

Victoire sur le top 10[modifier | modifier le code]

Pierre-Hugues Herbert a remporté un match face à des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# P-H.H. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 109 Drapeau : Pays-Bas Rotterdam 2017 Dur (int.) Drapeau : Autriche Dominic Thiem no 8 1/4 6-4, 7-63

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang en simple 547 en augmentation 336 en augmentation 257 en augmentation 151 en augmentation 111 en diminution 168 en augmentation 78 en diminution 81
Rang en double 337 en augmentation 127 en diminution 137 en diminution 150 en augmentation 63 en augmentation 14 en augmentation 2 en diminution 13

Source : (en) Classements de Pierre-Hugues Herbert sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Baptiste Baretta, « Coupe Davis : La sélection de Clément », Tennis Magazine,‎ (lire en ligne)
  2. Juniors (M): Mina et Herbert échouent en 1/2 finales, www.sports.fr, 13 septembre 2009.
  3. MoselleOpen - P.-H. Herbert battu par Mayer, www.tennisactu.net, 17 septembre 2013.
  4. Yokohama (CH) - P.-H. Herbert échoue en demies, www.tennisactu.net, 16 novembre 2013.
  5. Herbert, quel baptême !, www.lequipe.fr, 28 octobre 2013.
  6. Djokovic était trop fort, www.lequipe.fr, 30 octobre 2013.
  7. Herbert, roi de Quimper, www.francebleu.fr, 16 février 2014.
  8. Wild-cards messieurs de Roland-Garros : Mathieu, Llodra et Herbert invités à Paris, www.eurosport.fr, 15 mai 2014.
  9. Isner trop fort pour Herbert, www.lequipe.fr, 25 mai 2014.
  10. Wimbledon : Herbert, seul français qualifié, www.tennismagazine.fr, 19 juin 2014.
  11. Wimbledon : Herbert sèche sur Sock, www.franceinfo.fr, 25 juin 2014.
  12. ATP - Tokyo (D) - Herbert/Przysiezny sortent les Bryan, www.tennisactu.net, 1er octobre 2014.
  13. Pierre-Hugues Herbert fait coup double en Vendée, www.lalsace.fr, 9 novembre 2014.
  14. « Les Herbert tournent une page », sur http://www.lalsace.fr/,
  15. « 7 Français OUT dont Paire et Herbert », sur tennisactu.net, (consulté le 15 janvier 2015)
  16. « Victime d'une infection urinaire, Pierre-Hugues Herbert était diminué », sur https://www.lequipe.fr/,
  17. « Le double pour Herbert et Mahut », sur https://www.lequipe.fr/,
  18. « Pierre-Hugues Herbert au bizutage », sur https://www.lequipe.fr/,
  19. « US Open: les wild-cards pour Océane Dodin et Pierre-Hugues Herbert », sur https://www.lequipe.fr/,
  20. « Winston-Salem: Pierre-Hugues Herbert en demi-finale », sur lequipe.fr,
  21. « Pierre-Hugues Herbert se qualifie à Winston-Salem pour la première finale ATP de sa carrière », sur lequipe.fr,
  22. « Pour sa première finale, Herbert n'a pas fait de miracle », sur eurosport.fr,
  23. https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Us-open-double-nicolas-mahut-et-pierre-hugues-herbert-s-imposent-en-finale/589869
  24. « Pierre-Hugues Herbert : «C'est un beau bilan, c'est clair» », sur lequipe.fr,
  25. « Jo-Wilfried Tsonga est encore fidèle au rendez-vous », sur Eurosport,
  26. « Indian Wells : Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut remportent le double », sur Eurosport,
  27. « Pierre-Hugues Herbert s'en va avec quelques regrets », sur Eurosport,
  28. « Herbert et Mahut en finale », sur Eurosport,
  29. « Miami double : Mahut - Herbert remportent le tournoi en battant Klaasen et Ram (5-7, 6-1, 10-7) », sur Eurosport,
  30. « Pierre-Hugues Herbert a été éliminé par Andy Murray à Monte Carlo », sur lequipe.fr,
  31. « Herbert et Mahut ne s'arrêtent plus », sur Eurosport,
  32. « La série de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert s'arrête à seize victoires de suite », sur Eurosport,
  33. « Pierre-Hugues Herbert déclare forfait pour le double à Rome », sur lequipe.fr,
  34. « Nicolas Mahut domine Pierre-Hugues Herbert pour retrouver... Sam Querrey », sur Eurosport,
  35. « Herbert et Mahut rejoignent Benneteau et Roger-Vasselin en finale du double messieurs », sur eurosport.fr, .
  36. « Herbert et Mahut titrés en double face à Benneteau et Roger-Vasselin », sur Eurosport,
  37. « Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert: «Juste magique» », sur l'équipe,
  38. « Noah sélectionne Tsonga, Pouille, Simon, Mahut et Herbert pour aller en République tchèque », sur Eurosport,
  39. « JO - Tennis : La paire Mahut-Herbert éliminée dès le 1er tour du tournoi de double », sur Eurosport,
  40. « Orléans : Pierre-Hugues Herbert s'impose en finale », sur l'équipe,
  41. « ATP Rotterdam : Herbert s'est payé Thiem pour rejoindre Tsonga dans le dernier carré », sur Eurosport,
  42. « Pierre-Hugues Herbert battu par David Goffin aux portes de la finale », sur Eurosport,
  43. « Un temps sélectionné, Herbert finalement forfait face aux Britanniques », sur L'Équipe (consulté le 29 mars 2017)
  44. « Après Montréal, Mahut et Herbert confirment à Cincinnati », sur Eurosport,
  45. « La France remporte la Coupe Davis », sur Le Monde (consulté le 26 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]