Aller au contenu

Iga Świątek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iga Świątek
Image illustrative de l’article Iga Świątek
Iga Świątek à l'US Open 2023.
Carrière professionnelle
2018
Nom de naissance Iga Natalia Świątek
Nationalité Drapeau de la Pologne Polonaise
Naissance (23 ans)
Varsovie
Taille 1,76 m (5 9)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneurs Piotr Sierzputowski (2016–2021)
Tomasz Wiktorowski (depuis 2022)
Gains en tournois 28 176 822 $
Palmarès
En simple
Titres 22
Finales perdues 4
Meilleur classement 1re (04/04/2022)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 42e (14/06/2021)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 V (4) 1/4 V (1)
Double - F (1) - 1/16
Mixte 1/4 - - -
Meilleurs résultats au Masters
Simple V (1)

Iga Świątek (prononcé [ˈiɡa ˈɕfʲɔntɛk]) est une joueuse de tennis polonaise, née le à Varsovie, professionnelle depuis 2018.

Professionnelle depuis 2018, elle a remporté vingt-deux titres en simple sur le circuit WTA, dont cinq tournois du Grand Chelem et un Masters, et a terminé l'année calendaire à la première place mondiale en 2022 et 2023.

Championne junior à Wimbledon en juillet 2018, elle est médaillée d’or en double aux Jeux olympiques de la jeunesse en octobre à Buenos Aires. L'année suivante, elle dispute sa première finale sur le circuit principal à Lugano puis fait son entrée dans le top 50 en août, à l'âge de 18 ans.

Le 2020, à seulement 19 ans et sans avoir remporté de titre auparavant, elle devient la première joueuse polonaise de l'histoire (hommes et femmes confondus) à remporter un tournoi du Grand Chelem en s'imposant contre Sofia Kenin en finale de Roland-Garros. Elle ne concède pas plus de cinq jeux par match sur l'ensemble de la quinzaine.

Elle intègre le top 10 le après son titre à Rome, son premier en catégorie WTA 1000.

Le , elle devient la première joueuse polonaise (hommes et femmes confondus) à atteindre le rang de numéro 1 mondiale en simple, après la retraite anticipée d’Ashleigh Barty. Elle confirme son nouveau statut en enchaînant les victoires et en remportant les tournois de Doha, d’Indian Wells, de Miami, de Stuttgart et de Rome à la suite. En , elle triomphe à Roland-Garros pour la deuxième fois en battant Coco Gauff en finale. Invaincue pendant quatre mois et demi, elle établit une série de trente-sept victoires consécutives, record sur le circuit féminin au XXIe siècle. En septembre de la même année, elle remporte pour la première fois l’US Open face à Ons Jabeur en finale.

En 2023, les spécialistes commencent à parler d’un « Big Three » régnant sur le circuit féminin, trio majeur dont elle fait partie avec Aryna Sabalenka et Elena Rybakina[1],[2].

La même année, elle vainc la Tchèque Karolína Muchová en finale de Roland-Garros pour conserver la Coupe Suzanne-Lenglen, décrochant ainsi son troisième titre à Paris et son quatrième en Grand Chelem. À l’issue de l'US Open où elle échoue en huitième de finale, elle perd sa place au sommet de la hiérarchie au profit de la Biélorusse Aryna Sabalenka, après être restée no 1 pendant 75 semaines consécutives. Elle retrouve néanmoins la première place mondiale quelques semaines plus tard en remportant la finale du Masters le 6 novembre, achevant une deuxième saison consécutive à la tête du classement WTA.

En 2022, elle est nommée championne du monde de l'ITF[3], joueuse de l'année aux WTA Awards[4] et championne des championnes « monde » par le journal L'Équipe[5]. Elle figure sur la liste annuelle des 100 personnes les plus influentes dans le monde selon Time Magazine en avril 2023[6].

À ce jour, elle est la recordwoman du nombre de « bulles » (ou bagels) soit du nombre de 6-0 infligés à ses adversaires, avec un palmarès de 91 fois tous tournois confondus, dont 25 en Grand Chelem.

Iga Natalia Świątek naît le à Varsovie. Elle commence le tennis à cinq ans au Warszawianka Tennis Club, un complexe de 29 courts, poussée par son père Tomasz Świątek (en), membre de l’équipe olympique polonaise d'aviron en quatre de couple aux Jeux de Séoul en 1988[7] tandis que sa mère est orthodontiste[8]. Elle suit les pas de sa grande sœur, Agata, qui s'entraîne dans le club[7].

Entraînée par Artur Szostaczko, ancien no 17 mondial junior, Iga Świątek impressionne dès le plus jeune âge et n'a pas peur de taper la balle, du haut de ses 8-9 ans, avec la joueuse professionnelle Marta Domachowska lorsqu'elle s'entraîne à Varsovie[7]. Habitué du Warszawianka Tennis Club et impressionné par la jeune joueuse, un mécène aide la famille à financer les nombreux cours privés d'Iga[7].

Après cinq années d'entraînement avec Szostaczko, la Polonaise change de complexe pour le Mara Tennis Club où elle est entraînée par Michal Kaznowski — un choix de son donateur — jusqu'à son premier tournoi de Roland-Garros junior, lors duquel il n’est pas convié[7].

2016-2017 : débuts prometteurs

[modifier | modifier le code]

Iga Świątek remporte en le premier tournoi professionnel ITF qu'elle dispute à Stockholm où elle a été invitée à jouer les qualifications. Sur le circuit junior, elle atteint les quarts-de-finale à Roland-Garros.

En 2017, elle ne participe qu'à quatre tournois seniors mais en remporte deux à Bergame[9] (où elle s'impose contre la 348e mondiale alors qu'elle-même n'est que 835e) et à Győr. Parallèlement, elle progresse sur le circuit ITF Junior où elle s'impose à Traralgon en en simple comme en double, puis atteint la finale de l'Open d'Australie en double et celle du Trofeo Bonfiglio en simple. Elle est aussi à nouveau quart de finaliste à Roland-Garros.

2018 : 1er titre majeur en junior à Wimbledon

[modifier | modifier le code]
Iga Świątek à Wimbledon junior.

Absente du circuit pendant plus de six mois en raison d'une blessure à la cheville droite[10], elle réapparait en équipe nationale polonaise à l'occasion des rencontres de Fed Cup en zone européenne. Elle signe ensuite deux nouveaux succès sur des tournois ITF, à Charm el-Cheikh (Égypte), puis au tournoi de Pelham (Alabama) où elle ne perd aucun set tout en sortant des qualifications.

Début , elle atteint les demi-finales à Charleston, tournoi doté de 80 000 $, grâce à des victoires sur Mariana Duque Mariño et Irina Falconi[11]. Elle retourne sur le circuit junior à l'occasion de Roland-Garros où elle parvient en demi-finale, battue par Caty McNally. Elle remporte néanmoins l'épreuve du double filles avec cette dernière[12]. Lors du tournoi de Wimbledon, elle bénéficie d'une exemption spéciale lui permettant de disputer directement le tableau principal en raison de son bon classement WTA. Elle élimine la n°1 mondiale junior Whitney Osuigwe au premier tour puis atteint facilement la finale où elle dispose de la Suissesse Leonie Küng (6-4, 6-2)[13]. Elle s'illustre ensuite aux Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires en décrochant la médaille d'or en double aux côtés de sa partenaire et amie Kaja Juvan, laquelle est également médaillée d'or en simple.

2019 : 1re finale WTA et huitième à Roland-Garros

[modifier | modifier le code]
Iga Świątek en mai 2019.

Pour son premier tournoi majeur à l'Open d'Australie, après avoir passé les qualifications, elle parvient à franchir le premier tour en battant la Roumaine Ana Bogdan mais chute brutalement contre l'Italienne Camila Giorgi au second tour (2-6, 0-6). En février, elle s'incline au second tour de l'Open de Hongrie contre la tête de série no 1 Alison Van Uytvanck (4-6, 5-7).

Début avril, lors de l'Open de Suisse à Lugano, elle dispose de l'Ukrainienne Katarina Zavatska au premier tour, puis elle bat la Slovaque Viktória Kužmová pour rejoindre les quarts de finale. Elle y bat la Biélorusse Vera Lapko puis corrige Kristýna Plíšková (6-0, 6-1) pour atteindre sa première finale sur le circuit WTA. Elle y rencontre, dans des conditions difficiles, la Slovène Polona Hercog, qui remporte le match en trois sets, (3-6, 6-3, 3-6)[14]. À l'issue de ce tournoi, elle fait son entrée dans le top 100 à la 88e place. Elle enchaîne avec le tournoi de Prague où elle s'incline au premier tour après être sortie des qualifications.

Pour la deuxième levée du Grand Chelem, elle commence son tournoi de Roland-Garros en battant facilement une Française non classée WTA. Au tour suivant, elle dispose de la tête de série no 16 Wang Qiang (6-3, 6-0), puis bat Monica Puig (0-6, 6-3, 6-3) pour se qualifier pour la première fois pour un huitième de finale d'un Majeur. Face à la tenante du titre, Simona Halep, elle passe à côté de son match et s'incline en 45 minutes (1-6, 0-6)[15].

Invitée pour intégrer directement le grand tableau du tournoi de Wimbledon, elle perd dès le premier tour contre la Suissesse Viktorija Golubic (2-6, 6-73).

Elle reprend sur dur au tournoi de Washington où elle bat au premier tour la Tunisienne Ons Jabeur mais perd au second tour face à la future gagnante du tournoi, l'Américaine Jessica Pegula. Elle enchaîne avec la Coupe Rogers à Toronto où elle remporte ses deux matchs de qualification, puis profite de l'abandon d'Ajla Tomljanović pour battre ensuite la Danoise Caroline Wozniacki (1-6, 6-3, 6-4) avant de perdre en huitième contre la no 2 mondiale, Naomi Osaka (6-74, 4-6). Elle poursuit avec une nouvelle qualification au Premier 5 de Cincinnati où elle s'offre Caroline Garcia (7-61, 6-1) avant de perdre en seizième de finale contre Anett Kontaveit (4-6, 6-72). Cette série lui permet de faire sa première apparition dans le top 50.

Lors de l'US Open, elle sort au second tour face à la tête de série n°12 Anastasija Sevastova (6-3, 1-6, 3-6).

Le , elle met un terme à sa saison en raison d'une blessure au pied et annonce son retour à la compétition pour l'Open d'Australie 2020[16]. Elle termine l'année à la 60e place mondiale.

2020 : 1er titre en Grand Chelem à Roland-Garros et entrée dans le top 20

[modifier | modifier le code]

Pour son premier tournoi majeur de l'année à l'Open d'Australie, elle passe Tímea Babos, Carla Suárez Navarro et Donna Vekić en deux manches. Elle s'incline en huitième face à la tête de série no 28 Anett Kontaveit (7-64, 5-7, 5-7) dans un match accroché de h 42 min[17].

À la reprise de la compétition en août, elle déçoit en s'inclinant d'entrée contre l'Américaine Christina McHale (2-6, 4-6) au tournoi de Cincinnati délocalisé à New York en période de pandémie. À l'US Open, elle atteint le troisième tour où elle est battue par la future finaliste du tournoi Victoria Azarenka (4-6, 2-6). En septembre, la Néerlandaise Arantxa Rus la surprend dès le premier tour (6-75, 3-6) sur la terre battue de Rome, à quelques jours du troisième et dernier Grand Chelem de l'année.

À Roland-Garros, alors 54e mondiale, Świątek se montre très expéditive sur l'ensemble de son parcours, terminant ses rencontres en h 12 min de moyenne et ne concédant pas le moindre set à ses adversaires, avec seulement 28 jeux perdus en sept matchs, soit quatre par match. Elle bat d'entrée la finaliste sortante Markéta Vondroušová (6-1, 6-2), puis la Taiwanaise Hsieh Su-wei (6-1, 6-4) et la Canadienne Eugenie Bouchard (6-3, 6-2)[18]. Elle retrouve en huitièmes de finale la tête de série no 1 Simona Halep, alors sur une série de 17 victoires consécutives, et qui l'avait battue à ce stade du tournoi en 2019. Elle prend une éclatante revanche sur le score de 6-1, 6-2 en h 8 min[19]. Elle écarte ensuite la surprenante qualifiée Italienne Martina Trevisan (6-3, 6-1) en quart de finale[20]. Dans le dernier carré, Świątek fait face à une autre surprise, la qualifiée Argentine Nadia Podoroska, qu'elle bat (6-2, 6-1) et se qualifie ainsi pour sa première finale de Grand Chelem[21],[22]. Elle devient par ailleurs la seconde Polonaise de l'histoire à se qualifier pour la finale de Roland-Garros, 81 ans après Jadwiga Jędrzejowska qui avait été battue en finale par Simonne Mathieu[23], et la première Polonaise en finale de Grand Chelem depuis Agnieszka Radwańska au tournoi de Wimbledon 2012. Elle remporte la finale du tournoi face à l'Américaine Sofia Kenin, tête de série no 4, sur le score de 6-4, 6-1 en h 24 min, alors qu'elle n'avait encore gagné aucun tournoi sur le circuit principal[24],[25].

Son parcours exceptionnel lui permet de devenir, à 19 ans, la plus jeune finaliste de Roland-Garros depuis la Belge Kim Clijsters en 2001[26],[27]. Ce sacre inattendu lui permet pour la première fois d'intégrer le top 20 du classement WTA publié le lundi suivant, au 17e rang, après avoir bondi de 37 places[28].

2021 : 1er titre WTA 1000, entrée dans le top 10, puis deuxième partie de saison décevante

[modifier | modifier le code]
Iga Świątek à Roland-Garros en 2021.

Iga commence l'année en confirmant progressivement sa fin de saison passée. Pour son premier tournoi majeur de l'année à l'Open d'Australie, elle passe Arantxa Rus, Camila Giorgi et Fiona Ferro sans perdre un set. Elle s'incline en huitième face à la tête de série no 2 Simona Halep (6-3, 1-6, 4-6) dans un match d'h 50 min[29]. La semaine suivante au WTA 500 d'Adélaïde, elle passe en deux manches Madison Brengle, la qualifiée Maddison Inglis puis profite de l'abandon de Danielle Collins avant de se qualifier pour la finale en écartant Jil Teichmann[30]. Iga s'impose facilement (6-2, 6-2) face à Belinda Bencic pour remporter son second titre en carrière[31]. En mars, elle ne dépasse pas le troisième tour à Dubaï puis Miami, battue respectivement par Garbiñe Muguruza et Ana Konjuh.

Sur la terre battue de Madrid, elle s'incline en huitième de finale (5-7, 4-6) face à la numéro 1 mondiale, Ashleigh Barty. À Rome, elle bénéficie d'un abandon au premier tour contre Alison Riske, puis passe l'Américaine Madison Keys avant d'éprouver bien plus de difficultés (3-6, 7-65, 7-5) face à la Tchèque Barbora Krejčíková pour se hisser en quart de finale, sauvant deux balles de match au passage. Elle s'achemine jusqu'en finale avec ses victoires sur la tête de série no 5 Elina Svitolina (6-2, 7-5)[32] et sur Coco Gauff (7-63, 6-3)[33]. En seulement 46 minutes, Świątek écrase avec un double bagel la Tchèque Karolína Plíšková (6-0, 6-0)[34] et remporte son premier tournoi WTA 1000. Grâce à ce titre, la Polonaise intègre le top 10 pour la première fois de sa jeune carrière et se hisse à la neuvième place mondiale[35].

Annoncée favorite pour Roland-Garros, dont elle est la tenante du titre, la Polonaise commence son tournoi par des victoires en deux sets sur Kaja Juvan, Rebecca Peterson, Anett Kontaveit et Marta Kostyuk pour arriver en quarts. Świątek est par ailleurs la seule rescapée du top 10 WTA en quart de finale[36]. Elle y est cependant éliminée (4-6, 4-6) en h 35 par la Grecque María Sákkari[37]. Elle atteint en parallèle la finale du tournoi en double dames aux côtés de Bethanie Mattek-Sands. Pour sa première finale de Grand Chelem en double, elle s'incline avec sa partenaire en deux manches (4-6, 2-6) face à la paire tchèque composée de Barbora Krejčíková (déjà lauréate en simple dames) et Kateřina Siniaková[38].

Sur gazon à Wimbledon, elle tombe en huitièmes de finale sur une excellente Ons Jabeur (7-5, 1-6, 1-6) en h 41 min de jeu[39].

Elle connaît de nouvelles déceptions durant l'été, d'abord aux Jeux olympiques de TokyoPaula Badosa met fin à son parcours dès le deuxième tour[40], puis à Cincinnati où elle échoue au même stade, encore une fois contre Ons Jabeur.

Pour l'US Open, Iga essaye de rebondir après ces dernières semaines. Elle passe proche de la sortie au deuxième tour face à la Française Fiona Ferro (3-6, 7-63, 6-0), ressortant de ce match en larmes à cause de sa grande fébrilité[41]. Elle arrive en huitièmes de finale où elle s'incline (612-7, 3-6) en un peu plus de deux heures face à Belinda Bencic malgré un tie-break très accroché[42].

En septembre à Ostrava, elle bat la prometteuse Elena Rybakina en quart de finale (7-65, 6-2) puis perd aux portes de la finale contre María Sákkari en deux manches (4-6, 5-7). Début octobre, Jeļena Ostapenko la freine (4-6, 3-6) en huitièmes de finale au tournoi d'Indian Wells.

Pour le Masters à Guadalajara au Mexique, Świątek est placée dans le groupe Chichén Itzá. Elle perd ses deux premiers matchs de poule face à María Sákkari (2-6, 4-6) en h 26 min[43] et Aryna Sabalenka (6-2, 2-6, 5-7) en h 18 min. Déjà éliminée de la compétition, elle s'offre Paula Badosa (7-5, 6-4) en h 39 min pour remporter sa première victoire aux WTA Finals[44].

Cette décevante deuxième partie de saison l'amène début décembre à se séparer de Piotr Sierzputowski, son entraîneur depuis plus de cinq ans, celui qui l'a menée vers son titre de Grand Chelem : « Ce changement est vraiment un défi pour moi et cette décision n’a pas été facile à prendre non plus […] J'ai découvert que parfois dans notre vie professionnelle, nous avons besoin de changements pour nous développer davantage, pour évoluer[45] »

2022 : 2e Roland-Garros, 1er US Open, 37 victoires consécutives et no 1 mondiale incontestée

[modifier | modifier le code]

Son nouvel entraîneur est Tomasz Wiktorowski, qui fut de 2011 à 2018 l'entraîneur d'Agnieszka Radwańska[46]. Świątek commence par la défense de son titre au WTA 500 d'Adélaïde. Elle passe Daria Saville, puis la récente finaliste de l'US Open 2021, Leylah Fernandez et Victoria Azarenka dans une rencontre décousue. Elle tombe contre la locale et numéro 1 mondiale, Ashleigh Barty (2-6, 4-6) qui remportera le titre[47].

Pour son premier tournoi majeur de l'année à l'Open d'Australie, elle passe Harriet Dart, Rebecca Peterson et Daria Kasatkina sans perdre un set. La Polonaise se sort miraculeusement de son match face à Sorana Cîrstea avec un niveau de jeu moyen (5-7, 6-3, 6-3) après deux heures et demie de jeu[48]. En quart de finale, elle fait face à la surprise Kaia Kanepi. Un match très disputé, dur émotionnellement, de plus de trois heures la voit s'imposer (4-6, 7-62, 6-3) et atteindre pour la première fois le dernier carré à Melbourne[49]. Hors du coup, elle perd sèchement (4-6, 1-6) en h 18 min contre une joueuse très inspirée, l'Américaine Danielle Collins, manquant de peu une revanche contre Ashleigh Barty en finale[50]. Grâce à ce parcours, elle fait un bond de cinq places dans la hiérarchie et atteint la quatrième place mondiale[51].

En février, elle s'incline au deuxième tour à Dubaï contre Jeļena Ostapenko (6-4, 1-6, 64-7) qui remporte le tournoi quelques jours plus tard. Mais renoue avec le succès en gagnant à Doha son premier tournoi depuis neuf mois. Elle bat sur son parcours Viktorija Golubic en trois set, Daria Kasatkina et trois joueuses du top 10 : Aryna Sabalenka, María Sákkari pour la première fois en quatre confrontations, puis Anett Kontaveit en finale (6-2, 6-0)[52].

Au tournoi d'Indian Wells, Iga passe difficilement dans les premiers tours : Anhelina Kalinina, Clara Tauson et Angelique Kerber en perdant à chaque fois le premier set[53]. Puis elle laisse un jeu à Madison Keys en seulement 56 minutes et se qualifie pour la finale en sortant Simona Halep (7-66, 6-4) après h 49 min de jeu[54]. En h 20 min, elle s'adjuge le titre face à María Sákkari, une nouvelle fois (6-4, 6-1)[55]. Grâce à ce nouveau WTA 1000, elle passe numéro deux mondiale[56].

Elle enchaîne avec le tournoi de Miami. En battant Viktorija Golubic pour son entrée en lice, elle s'assure de devenir numéro 1 mondiale devant l'Espagnole Paula Badosa à l'issue du tournoi, à la suite de la retraite anticipée d'Ashleigh Barty[57]. Świątek est ainsi la première Polonaise à atteindre la place de numéro 1 mondiale. Elle s'impose ensuite successivement contre Madison Brengle, Coco Gauff, Petra Kvitová et Jessica Pegula, à chaque fois en deux manches, pour atteindre une nouvelle finale[58]. Elle y vainc facilement l'ancienne numéro 1 mondiale Naomi Osaka en h 19 min (6-4, 6-0)[59], décrochant ainsi son troisième tournoi WTA 1000 consécutif. Elle devient la quatrième joueuse de l'histoire à accomplir le Sunshine Double (doublé Indian Wells-Miami la même année) après Steffi Graf (en 1996), Kim Clijsters (en 2005) et Victoria Azarenka (en 2016)[60],[61].

Pour commencer la saison sur terre battue, elle remporte le tournoi de Stuttgart en ne concédant qu'un set, contre la Russe Liudmila Samsonova en demi-finale (64-7, 6-4, 7-5). Elle domine ensuite nettement Aryna Sabalenka en finale (6-2, 6-2). Elle reprend la compétition à Rome en tant que tenante du titre, où elle élimine Elena-Gabriela Ruse, Victoria Azarenka, Bianca Andreescu puis Aryna Sabalenka, avant de conserver son titre en battant Ons Jabeur en finale (6-2, 6-2), sans avoir perdu de set de la semaine.

Durant le deuxième Grand Chelem de l'année à Roland-Garros, elle s'impose contre Lesia Tsurenko, Alison Riske et Danka Kovinić pour rejoindre les huitièmes de finale, où elle renverse la Chinoise Zheng Qinwen et perd à cette occasion le seul set de son tournoi (65-7, 6-0, 6-2) après h 45 min de jeu. Elle s'impose ensuite contre Jessica Pegula (6-3, 6-2) en quart de finale, puis Daria Kasatkina en demi-finale (6-2, 6-1). Lors de la finale, Iga affronte et bat sans ménagement Coco Gauff en h 8 min (6-1, 6-3) pour remporter son deuxième Roland-Garros[62]. Elle empoche ainsi un 6e titre consécutif et une 35e victoire consécutive, égalant le record de Venus Williams au XXIe siècle[63].

Elle renonce ensuite à disputer le tournoi de Berlin à cause d'une gêne à l'épaule[64] et arrive à Wimbledon sans match de préparation sur gazon. Lors de la troisième levée du Grand Chelem de l'année, elle est battue au troisième tour (4-6, 2-6) par la Française Alizé Cornet[65], trente-septième mondiale, qui met fin à sa série de 37 victoires consécutives. Ces 37 matchs gagnés à la suite par Świątek constituent un nouveau record au XXIe siècle et la plus longue série de victoires depuis celle de Martina Hingis en 1997[66].

Par la suite, elle est battue à plusieurs reprises : à domicile en quart de finale de l'Open de Varsovie par Caroline Garcia (1-6, 6-1, 4-6), au troisième tour de la Coupe Rogers à Toronto par Beatriz Haddad Maia (4-6, 6-3, 5-7), puis de nouveau au troisième tour à Cincinnati par Madison Keys (3-6, 4-6). Elle aborde alors l'US Open, dernier Grand Chelem de l'année, en manque de repères. Elle parvient à se hisser en deuxième semaine du tournoi en battant en deux sets l'Italienne Jasmine Paolini et les Américaines Sloane Stephens, vainqueur du tournoi en 2017, et Lauren Davis. Elle réussit plus difficilement à remporter les matchs suivants, d'abord le huitième de finale contre l'Allemande Jule Niemeier (2-6, 6-4, 6-0), puis la demi-finale contre Aryna Sabalenka (3-6, 6-1, 6-4). En finale contre Ons Jabeur, elle parvient à délivrer un niveau de jeu supérieur à son adversaire et meilleur que lors des matchs précédents, lui permettant ainsi de gagner son troisième titre majeur (6-2, 7-65), le deuxième de l'année, et de devenir la première Polonaise à gagner l'US Open.

Elle termine l'année en enchaînant deux finales : à Ostrava contre la locale Barbora Krejčíková où elle subit sa première défaite en finale depuis trois ans au terme d'un match disputé (7-5, 64-7, 3-6)[67] et à San Diego, après avoir battu Coco Gauff (6-0, 6-3)[68] en quarts et Jessica Pegula (4-6, 6-2, 6-2)[69] en demies. Elle domine en finale la Croate Donna Vekić en trois sets (6-3, 3-6, 6-0) pour remporter son huitième titre de la saison[70].

Elle dispute début novembre le Masters de fin d'année pour la deuxième fois de sa carrière. Elle enchaîne trois victoires au premier tour contre la Russe Daria Kasatkina (6-2, 6-3)[71], la Française Caroline Garcia (6-3, 6-2)[72] et l'Américaine Coco Gauff (6-3, 6-0), qu'elle bat pour la cinquième fois en autant de confrontations. Elle s'incline néanmoins en demi-finale contre la Biélorusse Aryna Sabalenka (2-6, 6-2, 1-6)[73].

Iga et Rafael Nadal sont respectivement sacrés championne et champion du monde de l'ITF le 15 décembre 2022, tous deux ayant décroché deux titres du Grand Chelem durant l'année[74].

2023 : 3e Roland-Garros, 1er Masters, rivalité avec Aryna Sabalenka et no 1 mondiale en fin d'année

[modifier | modifier le code]
Iga Świątek à l'US Open 2023.

Świątek commence l'année par un huitième de finale à l'Open d'Australie, dont elle est la grande favorite. Éliminant aux trois premiers tours Jule Niemeier (6-4, 7-5), Camila Osorio (6-2, 6-3) et la qualifiée Cristina Bucșa (6-0, 6-1)[75], elle se fait surprendre par la Kazakhstanaise Elena Rybakina (4-6, 4-6)[76], vainqueur du dernier Wimbledon.

Un mois plus tard, elle défend son titre à Doha en tant que n°1 mondiale. Elle accède à la finale en ne cédant que deux jeux sur son parcours : elle élimine sèchement l'Américaine Danielle Collins au deuxième tour et la Russe Veronika Kudermetova en demi-finale sur le même score (6-0, 6-1)[77], et profite du forfait de la Suissesse Belinda Bencic en quarts[78]. En finale, elle retrouve la numéro quatre Jessica Pegula et l'emporte aisément (6-3, 6-0) pour remporter son premier titre de l'année[79]. Elle enchaîne la semaine suivante à Dubaï en s'imposant facilement contre Leylah Fernandez (6-1, 6-1) et Liudmila Samsonova (6-1, 6-0) aux deux premiers tours et en profitant du forfait de Karolína Plíšková pour arriver en demi-finale sans fatigue. Elle élimine l'Américaine sixième mondiale Coco Gauff en demie (6-4, 6-2) pour disputer sa deuxième finale de l'année. Elle s'incline cependant contre l'ancienne n°2 mondiale Barbora Krejčíková (4-6, 2-6), pour la deuxième fois en deux finales disputées face à la Tchèque[80].

La semaine suivante, elle entame la défense de son titre à Indian Wells. Elle s'impose contre l'Américaine Claire Liu (6-0, 6-1), les anciennes vainqueurs de l'US Open Bianca Andreescu (6-3, 7-6)[81] et Emma Raducanu (6-3, 6-1)[82] et une des surprises du tournoi, la Roumaine Sorana Cîrstea (6-2, 6-3) tombeuse de Caroline Garcia[83]. En demi-finale, comme à l'Open d'Australie, elle perd sèchement contre la Kazakhstanaise Elena Rybakina (2-6, 2-6)[84]. Blessée aux côtes, elle renonce à défendre son titre à Miami dans le courant du mois de mars[85].

Fin avril, elle défend son titre à Stuttgart avec brio : elle élimine Zheng Qinwen (6-1, 6-4), l'ancienne numéro un Karolína Plíšková (4-6, 6-1, 6-2) et profite de l'abandon de la quatrième mondiale Ons Jabeur (3-0 ab.)[86] pour aller en finale. Elle retrouve sa dauphine au classement mondial, Aryna Sabalenka, déjà finaliste l'année passée et vainqueur de l'Open d'Australie quelques mois plus tôt. Elle s'impose (6-3, 6-4) et remporte son treizième titre, le deuxième consécutif à Stuttgart[87]. Elle dispute la semaine suivante le tournoi de Madrid en n'ayant aucun point à défendre. Elle bat facilement l'Autrichienne Julia Grabher[88] et l'Américaine Bernarda Pera sur le même score (6-3, 6-2)[89]. Son huitième de finale est plus difficile mais elle s'impose tout de même contre la Russe Ekaterina Alexandrova (6-4, 6-73, 6-3)[90], demi-finaliste l'année passée. Par la suite, elle ne laisse que trois jeux à Petra Martić (6-0, 6-3) en quart de finale et élimine comme à Doha la Russe Veronika Kudermetova (6-1, 6-1)[91] en demie. Elle accède donc à la finale et y rencontre de nouveau la Biélorusse Aryna Sabalenka qui prend sa revanche de Stuttgart (3-6, 6-3, 3-6)[92].

Elle arrive à Rome la semaine suivante en tant que tenante du titre et élimine sèchement l'ancienne finaliste de Roland-Garros Anastasia Pavlyuchenkova (6-0, 6-0)[93], l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (6-2, 6-0) ainsi que la Croate Donna Vekić (6-3, 6-4)[94]. Elle accède aux quarts de finale mais voit pour la troisième fois de la saison la Kazakhstanaise Elena Rybakina lui barrer la route, au cours d'un match durant lequel elle est contrainte à l'abandon (6-2, 6-73, 2-2 ab.), touchée à la cuisse droite[95].

Świątek défend à nouveau son titre à Roland-Garros et compte parmi les favorites avec la Biélorusse Aryna Sabalenka et la Kazakhstanaise Elena Rybakina, qui déclare cependant forfait avant le troisième tour. Elle se défait très facilement de ses adversaires lors des trois premiers tours, l'Espagnole Cristina Bucșa, l'Américaine Claire Liu (6-4, 6-0 pour les deux matchs)[96],[97] et la Chinoise Wang Xinyu à qui elle inflige même un 6-0, 6-0[98]. En huitième de finale, elle profite de l'abandon de l'Ukrainienne Lesia Tsurenko à la fin du premier set (5-1 ab.)[99]. Elle retrouve en quart de finale l'Américaine Coco Gauff pour une revanche de la finale de l'année précédente, sans que celle-ci ne parvienne à la déstabiliser (6-4, 6-2)[100]. En demi-finale, la Brésilienne Beatriz Haddad Maia est la première adversaire du tournoi à la pousser dans ses retranchements, notamment lors du très long second set conclu au jeu décisif (6-2, 7-67)[101]. Elle affronte en finale la surprenante Tchèque Karolína Muchová, alors n°43 et tombeuse de la n°2 mondiale, la Biélorusse Aryna Sabalenka, au tour précédent. Elle remporte pour la troisième fois le titre à Roland-Garros, son quatrième titre du Grand Chelem, au terme d'un match qu'elle maîtrise du début jusqu'au milieu du deuxième set, où elle cède face au stress et à l'amélioration du jeu de la Tchèque, avant de se remobiliser et l'emporter en h 47 min (6-2, 5-7, 6-4)[102].

Iga Świątek au côté de son trophée lors des Internationaux de France 2023.

Reprenant la compétition sur le gazon de Bad Homburg, elle renverse l'Allemande Tatjana Maria, demi-finaliste à Wimbledon l'année passée (5-7, 6-2, 6-0) et sort en deux sets la qualifiée Jil Teichmann (6-3, 6-1) et la Russe Anna Blinkova (6-3, 6-2)[103]. Arrivée en demi-finale où elle doit affronter l'Italienne Lucia Bronzetti, elle déclare forfait quelques jours avant Wimbledon à cause d'une possible intoxication alimentaire[104]. À Wimbledon, elle se qualifie sans perdre un set pour les huitièmes de finale[105],[106],[107], où elle sauve deux balles de match puis s'impose en h 3 min face à la Suissesse Belinda Bencic (64-7, 7-62, 6-3)[108]. Pour la première fois de sa carrière, elle atteint les quarts de finale du tournoi londonien, mais elle s'y incline contre l'Ukrainienne Elina Svitolina en h de jeu (5-7, 7-65, 2-6)[109].

De retour sur dur à Varsovie, sa ville natale, fin juillet, elle remporte son premier WTA 250 sans concéder de set, après des victoires sur l'Ouzbek Nigina Abduraimova (6-4, 6-3), l'Américaine Claire Liu (6-2, 6-2), la jeune Tchèque Linda Nosková (6-1, 6-4), la Belge Yanina Wickmayer (6-1, 7-66) et l'Allemande Laura Siegemund à qui elle ne laisse qu'un seul jeu en finale (6-0, 6-1). Elle s'envole une semaine plus tard en direction de Montréal pour démarrer la tournée américaine. Elle commence par se défaire de deux Tchèques, Karolína Plíšková (7-66, 6-2)[110] pour la troisième fois de la saison et Karolína Muchová, qu'elle retrouve après leur dernier duel en finale de Roland-Garros (6-1, 4-6, 6-4)[111]. Elle améliore ainsi sa meilleure performance à l'Open du Canada en y disputant un quart de finale contre la qualifiée américaine Danielle Collins, qui lui prend un set (6-3, 4-6, 6-2)[112]. Arrivée en demi-finale, elle affronte la n°4 mondiale Jessica Pegula, à qui elle n'avait laissé que trois jeux en finale de Doha lors de leur dernière confrontation. Au terme d'un match décousu ponctué par 19 breaks et où Świątek se montre en grande difficulté sur son service et en coup droit, l'Américaine parvient à prendre sa revanche en s'imposant en trois sets (2-6, 7-64, 4-6)[113],[114].

La semaine suivante, elle atteint pour la première fois de sa carrière les demi-finales au tournoi de Cincinnati. Elle retrouve Danielle Collins pour son premier match, qu'elle domine cette fois aisément (6-1, 6-0), puis bat la Chinoise Zheng Qinwen (3-6, 6-1, 6-1) et la récente vainqueur de Wimbledon Markéta Vondroušová (7-63, 6-1)[115] en quart de finale. Opposée ensuite à Coco Gauff, qu'elle avait jusqu'alors toujours battue en sept confrontations sans concéder le moindre set, elle échoue aux portes de la finale après un nouveau match en trois sets (62-7, 6-3, 4-6)[116].

Tenante du titre à l'US Open, elle passe sans encombre ses trois premiers tours contre la Suédoise Rebecca Peterson (6-0, 6-1)[117], l'Australienne Daria Saville (6-3, 6-4)[118] et la Slovène qualifiée Kaja Juvan (6-0, 6-1)[119] pour filer en huitièmes de finale. Confrontée à la Lettone Jeļena Ostapenko qu'elle n'a encore jamais battu en trois confrontations, elle ne trouve toujours pas les clefs contre son adversaire, qui pratique un tennis à haut risque et est renversée en trois manches (6-3, 3-6, 1-6). Cette défaite prématurée profite à la Biélorusse Aryna Sabalenka qui prend la place de numéro un mondiale pour la première fois de sa carrière. La Polonaise rétrograde quant à elle au deuxième rang au classement WTA après 75 semaines passées à la première place[120]. Il s'agit du troisième plus long règne de l'histoire chez les femmes lors de leur première accession à la première place mondiale, derrière ceux de Steffi Graf (186 semaines) et de Martina Hingis (80 semaines).

Le 25 septembre, Świątek passe sa 100e semaine consécutive dans le top 10 du classement WTA, devenant la deuxième joueuse polonaise à franchir ce cap après Agnieszka Radwańska.

Elle reprend le circuit fin septembre pour la tournée asiatique. À Tokyo, elle élimine la locale Mai Hontama (6-4, 7-5)[121] mais déçoit en quart de finale où elle est battue pour la première fois par la Russe Veronika Kudermetova (2-6, 6-2, 4-6)[122], à qui elle n'avait concédé que 10 jeux lors de leurs quatre précédentes confrontations cumulées. Elle dispute ensuite pour la première fois le WTA 1000 de Pékin et assume son statut de tête de série numéro deux en sortant Sara Sorribes Tormo (6-4, 6-3), les Françaises Varvara Gracheva (6-4, 6-1)[123] et Caroline Garcia (68-7, 7-65, 6-1 en h 38 min)[124] ainsi que sa compatriote Magda Linette à qui elle ne cède que deux jeux (6-1, 6-1). Elle rencontre la troisième mondiale Coco Gauff, vainqueur de l'US Open, dans un choc qui promet mais qui tourne nettement à l'avantage de la Polonaise (6-2, 6-3)[125]. Elle se qualifie ainsi pour sa troisième finale en WTA 1000 de l'année. Elle y efface facilement la Russe Liudmila Samsonova (6-2, 6-2) et remporte son quatrième titre de la saison, le premier de sa carrière en Chine et le premier en WTA 1000 depuis le tournoi de Rome 2022[126].

Elle se rapproche alors de nouveau de la première place, étant revenue à 590 points d'Aryna Sabalenka avant de disputer le Masters.

Fin octobre elle dispute le Masters de fin d'année pour la troisième fois à Cancun. Elle y brille lors des phases de poules en tombant la vainqueur de Wimbledon, Markéta Vondroušová (7-6, 6-0)[127], la jeune vainqueur de l'US Open, Coco Gauff en lui infligeant un 6-0 dans la première manche (6-0, 7-5)[128] et bat la Tunisienne Ons Jabeur en ne laissant que trois jeux à son adversaire (6-1, 6-2)[129]. Elle rencontre alors en demi-finale la n°1 mondiale Aryna Sabalenka et s'impose (6-3, 6-2)[130] dans un match perturbé par la météo. Elle rencontre alors en finale l'Américaine Jessica Pegula qui n'a pas perdu un seul set dans le tournoi et remporte son premier Masters en moins d'une heure et en écrasant la cinquième joueuse mondiale (6-1, 6-0). A l'issue de cette victoire elle retrouve la tête du classement WTA au détriment d'Aryna Sabalenka[131].

2024. 4e Roland Garros, nouveaux titres à Doha, Indian Wells, Madrid et Rome

[modifier | modifier le code]

Faisant partie des favorites, elle joue mi-janvier l'Open d'Australie et hérite d'un tableau difficile. Elle gagne contre l'ancienne n°4 Sofia Kenin (7-6, 6-2)[132] au premier tour puis contre une autre Américaine, Danielle Collins, finaliste du tournoi il y a deux ans et qui annonce à l'issue du match prendre sa retraite dans l'année (6-4, 3-6, 6-4)[133]. Elle rencontre au troisième tour la jeune Tchèque Linda Nosková, novice à ce stade en Grand Chelem qui crée la surprise et renverse la Polonaise (3-6, 6-3, 6-4)[134]. Double tenante du titre à Doha, elle remporte une troisième fois le tournoi en capitale qatari. Elle efface sur son parcours la Roumaine Sorana Cîrstea (6-1, 6-1)[135], la Russe Ekaterina Alexandrova (6-1, 6-4)[136], ne laisse que quatre jeux à la Biélorusse ancienne n°1 mondiale Victoria Azarenka (6-4, 6-0)[137] puis, comme l'année passée, profite du forfait de la Tchèque Karolína Plíšková en demi-finale[138]. Elle est confrontée à la Kazakhe Elena Rybakina en finale, vainqueure de deux titres en ce début de saison dont le tournoi d'Abou Dhabi la semaine précédente. Elle sort son adversaire en deux manches (7-6, 6-2), signant sa première victoire contre elle depuis trois ans[139]. Elle continue de s'imposer en deux sets pour le deuxième WTA 1000 de la saison à Dubaï, remportant des victoires contre les anciennes numéros trois Sloane Stephens (6-4, 6-4)[140] et Elina Svitolina (6-1, 6-4)[141] et gagnant sans difficulté contre la jeune Chinoise Zheng Qinwen (6-3, 6-2)[142], finaliste du dernier Open d'Australie. Alors qu'elle reste la seule tête de série du dernier carré, elle perd en deux manches pour la première fois depuis près d'un an contre la révélation du tournoi, la Russe Anna Kalinskaya (4-6, 4-6), quart de finaliste au dernier Open d'Australie. Elle permet à son adversaire de disputer sa première finale en WTA 1000[143].

Tête de série numéro 1 pour le WTA 1000 d'Indian Wells, Swiatek fait partie des favorites. Lors du premier tour de la compétition, elle bat l'américaine Danielle Collins, sur le score de 6-3 6-0[144], puis bat la jeune Tchèque Linda Nosková, prenant ainsi sa revanche de sa défaite prématurée à l'Open d'Australie. La Polonaise remporte le match sur le score de 6-4 6-0[145]. Lors des huitièmes de finales, c'est la joueuse kazakhe Yulia Putinseva qu'elle bat aisément sur le score de 6-1, 6-2.

Iga Swiatek profite ensuite du forfait de l'ancienne n°1 mondiale danoise Caroline Wozniacki, blessée au pied droit et ne pouvant continuer le match[146]. Accédant ainsi à la demi-finale, c'est l'Ukrainienne Marta Kostyuck, 31ème au classement WTA, qui fait les frais de la Polonaise, sur le score de 6-2 6-1[147].

La finale l'oppose ainsi à Maria Sakkari, tête de série n°9 et tombeuse de Coco Gauff en demi-finale. Swiatek remporte la finale sans trembler sur le score de 6-4 6-0[148], et gagne Indian Wells sans perdre le moindre set, concédant seulement 21 jeux en 6 matchs. À 22 ans, elle inscrit à son palmarès un 19ème titre en carrière et un 8ème WTA 1000. Parmi ses 19 titres acquis, neuf d'entre eux ont été gagnés sans perdre le moindre set. La Polonaise confirme par ces chiffres sa place de n°1 au classement WTA. Elle enchaîne logiquement avec le deuxième WTA 1000 californien à Miami où elle ne laisse que deux jeux à Camila Giorgi (6-1, 6-1)[149] mais rencontre beaucoup plus de difficultés de nouveau contre la jeune Tchèque Linda Nosková (6-7, 6-4, 6-4) qu'elle rencontre pour la troisième fois en ce début de saison. Elle cède en huitième de finale, son élimination la plus précoce dans cette catégorie de tournoi depuis un an et demi contre la Russe Ekaterina Alexandrova (4-6, 2-6)[150].

Double tenante du titre à Stuttgart, elle s'envole vers l'Allemagne pour défendre ses points. Elle remporte sur la terre battue intérieure ses matchs contre la Belge Elise Mertens (6-3, 6-4) et l'invitée Britannique Emma Raducanu (7-6, 6-3)[151] avant de perdre pour la première fois dans le tournoi contre la Kazakhe Elena Rybakina (3-6, 6-4, 3-6), numéro quatre mondiale qui prend sa revanche de Doha[152]. Lors du Tournoi de tennis de Madrid (WTA 2024), elle prend sa revanche sur sa rivale Aryna Sabalenka, qui l’avait battue en finale en 2023, et remporte au cours d’un marathon de 3h11 (7-5, 4-6, 7-6) au cours duquel elle sauve trois balles de match le titre qui lui manquait sur terre battue[153]. Elle s'était défaite auparavant sans soucis de la Chinoise Wang Xiyu (6-1, 6-4), de nouveau de la Roumaine Sorana Cîrstea (6-1, 6-1) et de la locale Sara Sorribes Tormo (6-1, 6-0)[154], quart de finaliste il y a deux ans. Elle lâche un set en quarts de finale contre la Brésilienne Beatriz Haddad Maia, demi-finaliste de Roland Garros l'année passée (4-6, 6-0, 6-2)[155] mais écrase Madison Keys qui réussit son meilleur parcours jusqu'alors en terre madrilène (6-1, 6-3)[156]. Elle s'offre le trophée aux dépens de la double tenante du titre qui l'avait sortie en finale en 2023, la n°2 mondiale Aryna Sabalenka dans un dixième duel contre la Biélorusse[157].

Elle enchaîne avec le tournoi de Rome et confirme sa suprématie sur terre battue en sortant sans lâcher de sets la qualifiée Américaine Bernarda Pera (6-0, 6-2), la Kazakhe Yulia Putintseva (6-3, 6-4), quart de finaliste à Madrid la semaine précédente, l'ancienne n°1 mondiale Angelique Kerber (7-5, 6-3)[158] et de nouveau l'Américaine Madison Keys sur le même score qu'à Madrid[159]. En demi-finale, elle rencontre une nouvelle fois la jeune Coco Gauff et la sort pour la dixième fois de sa carrière en onze confrontations (6-4, 6-3)[160]. Elle retrouve Aryna Sabalenka en finale et obtient une victoire plus facile qu'à Madrid (6-2, 6-3) pour gagner son quatrième WTA 1000 de la saison et son troisième titre à Rome[161]. Elle arrive à Roland Garros en tant que grande favorite et gagne logiquement son premier tour contre la qualifiée Française Léolia Jeanjean (6-1, 6-2)[162]. Elle voit la Japonaise Naomi Osaka se mettre sur sa route au second tour. L'ancienne n°1 la domine d'abord, réussissant à mener un set et cinq jeux à deux dans la troisième manche et à obtenir une balle de match. Néanmoins, la Polonaise revient à la hauteur et renverse le cours du jeu, en remportant le match (7-6, 1-6, 7-5)[163]. Après ces émotions, Iga Swiatek se débarrasse de la Tchèque Marie Bouzková (6-4, 6-2)[164] qui n'avait jamais atteint le troisième tour du tournoi parisien, et ne laisse aucune chance à la Russe Anastasia Potapova en huitièmes de finale (6-0, 6-0)[165], stade que son adversaire n'avait jamais atteint en Grand Chelem. Elle sort deux gros matchs contre les anciennes finalistes Markéta Vondroušová (6-0, 6-2)[166] en quarts de finale et Coco Gauff (6-2, 6-4)[167], respectivement N°6 et n°3 mondiales. C'est également la troisième édition de suite qu'elle sort l'Américaine, contre qui elle n'a perdu qu'une seule fois en douze confrontations. Elle rencontre en finale l'Italienne Jasmine Paolini qui n'avait jamais fait mieux qu'un deuxième tour à Roland Garros. Après un début de match équilibré, elle domine largement son adversaire pour remporter le titre (6-2, 6-1) en 1h20[168]. Elle s'offre ainsi son quatrième Roland Garros, égalisant le record de la Belge Justine Henin et de l'Américaine Helen Wills en nombre de titres et égalant le record en ère Open du nombre de titres consécutifs remportés à Paris.

Elle s'envole pour la Grande-Bretagne et le tournoi de Wimbledon début juillet et confirme ses difficultés sur gazon en sortant dès le troisième tour, renversée par la Kazakh Yulia Putintseva (6-3, 1-6, 2-6)[169] qui goûte pour la première fois au troisième tour du Majeur londonien et qu'elle avait pourtant dominé déjà deux fois cette saison-là. Elle s'était débarrassée sur les deux premiers tours de l'ancienne numéro quatre Sofia Kenin (6-3, 6-4)[170] et de la Croate Petra Martić (6-4, 6-3)[171].

Titres en simple dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 27-09-2020  Roland-Garros, Paris G. Chelem 42 661 000 € Terre (ext.) Sofia Kenin 6-4, 6-1 Parcours
2 22-02-2021  Adélaïde International, Adélaïde WTA 500 535 530 $ Dur (ext.) Belinda Bencic 6-2, 6-2 Parcours
3 10-05-2021  Internazionali d'Italia, Rome WTA 1000 2 549 105 € Terre (ext.) Karolína Plíšková 6-0, 6-0 Parcours
4 20-02-2022  Qatar Open, Doha WTA 1000 2 331 698 $ Dur (ext.) Anett Kontaveit 6-2, 6-0 Parcours
5 09-03-2022  BNP Paribas Open, Indian Wells WTA 1000 8 584 055 $ Dur (ext.) María Sákkari 6-4, 6-1 Parcours
6 22-03-2022  Miami Open, Miami WTA 1000 8 369 455 $ Dur (ext.) Naomi Osaka 6-4, 6-0 Parcours
7 18-04-2022  Porsche Tennis Grand Prix, Stuttgart WTA 500 611 210 € Terre (int.) Aryna Sabalenka 6-2, 6-2 Parcours
8 09-05-2022  Internazionali d'Italia, Rome WTA 1000 2 527 250 € Terre (ext.) Ons Jabeur 6-2, 6-2 Parcours
9 22-05-2022  Roland-Garros, Paris G. Chelem 43 600 000 € Terre (ext.) Coco Gauff 6-1, 6-3 Parcours
10 29-08-2022  US Open, Flushing Meadows G. Chelem 60 102 000 $ Dur (ext.) Ons Jabeur 6-2, 7-65 Parcours
11 10-10-2022  San Diego Open, San Diego WTA 500 757 900 $ Dur (ext.) Donna Vekić 6-3, 3-6, 6-0 Parcours
12 13-02-2023  Qatar TotalEnergies Open, Doha WTA 500 780 637 $ Dur (ext.) Jessica Pegula 6-3, 6-0 Parcours
13 17-04-2023  Porsche Tennis Grand Prix, Stuttgart WTA 500 780 637 $ Terre (int.) Aryna Sabalenka 6-3, 6-4 Parcours
14 28-05-2023  Roland-Garros, Paris G. Chelem 49 600 000 € Terre (ext.) Karolína Muchová 6-2, 5-7, 6-4 Parcours
15 24-07-2023  BNP Paribas Poland Open, Varsovie WTA 250 259 303 $ Dur (ext.) Laura Siegemund 6-0, 6-1 Parcours
16 30-09-2023  China Open, Pékin WTA 1000 8 127 389 $ Dur (ext.) Liudmila Samsonova 6-2, 6-2 Parcours
17 29-10-2023  GNP Seguros WTA Finals Cancún, Cancún Masters 9 000 000 $ Dur (ext.) Jessica Pegula 6-1, 6-0 Parcours
18 11-02-2024  Qatar TotalEnergies Open 2024, Doha WTA 1000 3 211 715 $ Dur (ext.) Elena Rybakina 7-68, 6-2 Parcours
19 06-03-2024  BNP Paribas Open, Indian Wells WTA 1000 8 584 055 $ Dur (ext.) María Sákkari 6-4, 6-0 Parcours
20 23-04-2024  Mutua Madrid Open, Madrid WTA 1000 7 877 020 $ Terre (ext.) Aryna Sabalenka 7-5, 4-6, 7-67 Parcours
21 07-05-2024  Internazionali d'Italia, Rome WTA 1000 5 509 771 $ Terre (ext.) Aryna Sabalenka 6-2, 6-3 Parcours
22 26-05-2024  Roland-Garros, Paris G. Chelem 53 478 000 € Terre (ext.) Jasmine Paolini 6-2, 6-1 Parcours

Finales en simple dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueure Score
1 08-04-2019  Samsung Open, Lugano Intern'l 226 750 $ Terre (ext.) Polona Hercog 6-3, 3-6, 6-3 Parcours
2 03-10-2022  Agel Open 2022, Ostrava WTA 500 757 900 $ Dur (int.) Barbora Krejčíková 5-7, 7-64, 6-3 Parcours
3 19-02-2023  Dubai Duty Free Tennis Championships, Dubaï WTA 1000 2 788 468 $ Dur (ext.) Barbora Krejčíková 6-4, 6-2 Parcours
4 25-04-2023  Mutua Madrid Open, Madrid WTA 1000 7 652 174 $ Terre (ext.) Aryna Sabalenka 6-3, 3-6, 6-3 Parcours

Titre en double dames

[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames

[modifier | modifier le code]
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueures Partenaire Score
1 30-05-2021 Roland-Garros
 Paris
G. Chelem NC Terre (ext.) Barbora Krejčíková
Kateřina Siniaková
Bethanie Mattek-Sands 6-4, 6-2 Parcours

Parcours en Grand Chelem

[modifier | modifier le code]

Victoires (5)

[modifier | modifier le code]
Année Tournoi Adversaire en finale Score
2020 Roland-Garros Sofia Kenin 6-4, 6-1
2022 Roland-Garros (2) Coco Gauff 6-1, 6-3
2022 US Open Ons Jabeur 6-2, 7-65
2023 Roland-Garros (3) Karolína Muchová 6-2, 5-7, 6-4
2024 Roland-Garros (4) Jasmine Paolini 6-2, 6-1

En simple dames

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/32) Camila Giorgi 1/8 de finale Simona Halep 1er tour (1/64) Viktorija Golubic 2e tour (1/32) Anastasija Sevastova
2020 1/8 de finale Anett Kontaveit Victoire Sofia Kenin Annulé 3e tour (1/16) Victoria Azarenka
2021 1/8 de finale Simona Halep 1/4 de finale María Sákkari 1/8 de finale Ons Jabeur 1/8 de finale Belinda Bencic
2022 1/2 finale Danielle Collins Victoire Coco Gauff 3e tour (1/16) Alizé Cornet Victoire Ons Jabeur
2023 1/8 de finale Elena Rybakina Victoire Karolína Muchová 1/4 de finale Elina Svitolina 1/8 de finale Jeļena Ostapenko
2024 3e tour (1/16) Linda Nosková Victoire Jasmine Paolini 3e tour (1/16) Yulia Putintseva

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double dames

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/16)
M. Linette
Hsieh S.-w.
B. Strýcová
2020 1/2 finale
A. Guarachi
D. Krawczyk
Annulé
2021 Finale
B. Krejčíková
K. Siniaková

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte

[modifier | modifier le code]
Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/8)
B. Krejčíková
Rajeev Ram
2020 1/4 de finale
A. Sharma
J.-P. Smith
Annulé Annulé Annulé
2021 2e tour (1/8)
H. Carter
Sander Gillé

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier » et WTA 1000

[modifier | modifier le code]

Les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » (entre 2009 et 2020) et WTA 1000 (à partir de 2021) constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

À partir de 2024, le nombre de tournois de cette catégorie passe à 10 par saison et l'alternance entre Dubaï et Doha est supprimée. Iga Swiatek s'est inclinée en 1/2 finale au tournoi de Dubaï face à Anna Kalinskaya. ***Il faudra l'ajouter dans le tableau.

En simple dames

[modifier | modifier le code]
Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati   Wuhan
  Doha   Guadalajara
2019             3e tour (1/8)
N. Osaka
2e tour (1/16)
A. Kontaveit
 
2020 Annulé
Annulé
Annulé
Annulé
2e tour (1/16)
S. Kuznetsova
1er tour (1/32)
A. Rus
Annulé
1er tour (1/32)
C. McHale
Annulé
WTA 1000
2021 4e tour (1/8)
J. Ostapenko
3e tour (1/16)
A. Konjuh
3e tour (1/8)
A. Barty
Annulé
3e tour (1/8)
G. Muguruza
Victoire
Ka. Plíšková
  2e tour (1/16)
O. Jabeur
Annulé
2022 Victoire
M. Sákkari
Victoire
N. Osaka
Forfait
Annulé
Victoire
A. Kontaveit
Victoire
O. Jabeur
3e tour (1/8)
B. Haddad Maia
3e tour (1/8)
M. Keys
 
2023 1/2 finale
E. Rybakina
Forfait
Finale
A. Sabalenka
Victoire
L. Samsonova
Finale
B. Krejčíková
1/4 de finale
E. Rybakina
1/2 finale
J. Pegula
1/2 finale
C. Gauff
 
2024 Victoire
M. Sákkari
4e tour (1/8)
E. Alexandrova
Victoire
A. Sabalenka
  Victoire
E. Rybakina
Victoire
A. Sabalenka
     

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours au Masters

[modifier | modifier le code]

En simple dames

[modifier | modifier le code]
# Date Nom de l’édition ($) Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 10/11/2021 WTA Finals
Guadalajara
5 000 000 Dur (ext.) Round Robin (défaite) María Sákkari 2-6, 4-6 Parcours
Round Robin (défaite) Aryna Sabalenka 6-2, 2-6, 5-7
Round Robin (victoire) Paula Badosa 7-5, 6-4
2 31/10/2022 WTA Finals
Fort Worth
5 000 000 Dur (int.) 1/2 finale Aryna Sabalenka 6-2, 2-6, 6-1 Parcours
3 29/10/2023 WTA Finals
Cancún
9 000 000 Dur (ext.) Victoire Jessica Pegula 6-1, 6-0 Parcours

Parcours aux Jeux olympiques

[modifier | modifier le code]

En simple dames

[modifier | modifier le code]
# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 31/07/2021 Olympic Tennis Event
Tokyo
Dur (ext.) 2e tour (1/16) Paula Badosa 6-3, 7-64 Parcours

En double mixte

[modifier | modifier le code]
# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 31/07/2021 Olympic Tennis Event
Tokyo
Dur (ext.) 1/4 de finale Łukasz Kubot Drapeau : Comité olympique de Russie Elena Vesnina
Drapeau : Comité olympique de Russie Aslan Karatsev
6-4, 6-4 Parcours

Records et statistiques

[modifier | modifier le code]

Confrontations avec ses principales adversaires

[modifier | modifier le code]

Confrontations lors des différents tournois WTA avec ses principales adversaires (4 confrontations minimum et avoir été membre du top 10)[172]. Classement par pourcentage de victoires. Situation au

Joueuse Meilleur
classement
Confrontations Victoires Défaites Pourcentage
de victoires
Dernière confrontation
Jeļena Ostapenko 5 4 0 4 0 défaite (6-3, 3-6, 1-6) à l'US Open 2023
Elena Rybakina 3 6 2 4 33,3 défaite (3-6, 6-4, 3-6) à Stuttgart 2024
María Sákkari 3 6 3 3 50 victoire (6-4, 6-0) à Indian Wells 2024
Simona Halep 1 4 2 2 50 victoire (7-66, 6-4) à Indian Wells 2022
Barbora Krejčíková 2 4 2 2 50 défaite (4-6, 2-6) à Dubaï 2023
Anett Kontaveit 2 5 3 2 60 victoire (6-2, 6-0) à Doha 2022
Jessica Pegula 3 9 6 3 66,7 victoire (6-1, 6-0) au Masters 2023
Ons Jabeur 2 7 5 2 71,4 victoire (6-1, 6-2) au Masters 2023
Aryna Sabalenka 1 11 8 3 72,7 victoire (6-2, 6-3) à Rome 2024
Belinda Bencic 4 4 3 1 75 victoire (64-7, 7-62, 6-3) à Wimbledon 2023
Victoria Azarenka 1 4 3 1 75 victoire (6-4, 6-0) à Doha 2024
Veronika Kudermetova 9 5 4 1 80 défaite (2-6, 6-2, 4-6) à Tokyo 2023
Caroline Garcia 4 5 4 1 80 victoire (4-6, 6-1, 6-1) à l'United Cup 2024
Madison Keys 7 5 4 1 80 victoire (6-1, 6-3) à Rome 2024
Daria Kasatkina 8 6 5 1 83,3 victoire (6-2, 6-3) au Masters 2022
Danielle Collins 7 7 6 1 85,7 victoire (6-3, 6-0) à Indian Wells 2024
Coco Gauff 2 12 11 1 91,7 victoire (6-2, 6-4) à Roland-Garros 2024
Zheng Qinwen 7 6 6 0 100 victoire (6-3, 6-2) à Dubaï 2024

Victoires sur le top 10

[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier / WTA 1000
Elite Trophy
WTA 500
Intern'l / WTA 250
Fed Cup
# Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 54 Roland-Garros 2020 Terre battue Simona Halep no 2 1/8 6-1, 6-2 Tableau
2 Sofia Kenin no 6 Finale 6-4, 6-1
3 no 15 Rome 2021 Terre battue Elina Svitolina no 6 1/4 6-2, 7-5 Tableau
4 Karolína Plíšková no 9 Finale 6-0, 6-0
5 no 9 Masters 2021 Dur Paula Badosa no 10 RR 7-5, 6-4 Tableau
6 no 8 Doha 2022 Dur Aryna Sabalenka no 2 1/4 6-2, 6-3 Tableau
7 María Sákkari no 6 1/2 6-4, 6-3
8 Anett Kontaveit no 7 Finale 6-2, 6-0
9 no 4 Indian Wells 2022 Dur María Sákkari no 6 Finale 6-4, 6-1 Tableau
10 no 1 Stuttgart 2022 Terre battue Aryna Sabalenka no 4 Finale 6-2, 6-2 Tableau
11 no 1 Rome 2022 Terre battue Aryna Sabalenka no 8 1/2 6-2, 6-1 Tableau
12 Ons Jabeur no 7 Finale 6-2, 6-2
13 no 1 US Open 2022 Dur Jessica Pegula no 8 1/4 6-3, 7-64 Tableau
14 Aryna Sabalenka no 6 1/2 3-6, 6-1, 6-4
15 Ons Jabeur no 5 Finale 6-2, 7-65
16 no 1 San Diego 2022 Dur Coco Gauff no 8 1/4 6-0, 6-3 Tableau
17 Jessica Pegula no 6 1/2 4-6, 6-2, 6-2
18 no 1 Masters 2022 Dur (int.) Daria Kasatkina no 8 RR 6-2, 6-3 Tableau
19 Caroline Garcia no 6 RR 6-3, 6-2
20 Coco Gauff no 4 RR 6-3, 6-0
21 no 1 Doha 2023 Dur Jessica Pegula no 3 Finale 6-3, 6-0 Tableau
22 no 1 Dubaï 2023 Dur Coco Gauff no 6 1/2 6-4, 6-2 Tableau
23 no 1 Stuttgart 2023 Terre battue Ons Jabeur no 4 1/2 3-0 ab. Tableau
24 Aryna Sabalenka no 2 Finale 6-3, 6-4
25 no 1 Roland-Garros 2023 Terre battue Coco Gauff no 6 1/4 6-4, 6-2 Tableau
26 no 1 Cincinnati 2023 Dur Markéta Vondroušová no 10 1/4 7-63, 6-1 Tableau
27 no 2 Pékin 2023 Dur Caroline Garcia no 10 1/4 68-7, 7-65, 6-1 Tableau
28 Coco Gauff no 3 1/2 6-2, 6-3
29 no 2 Masters 2023 Dur Markéta Vondroušová no 7 RR 7-63, 6-0 Tableau
30 Coco Gauff no 3 RR 6-0, 7-5
31 Ons Jabeur no 6 RR 6-1, 6-2
32 Aryna Sabalenka no 1 1/2 6-3, 6-2
33 Jessica Pegula no 5 Finale 6-1, 6-0
34 no 1 Doha 2024 Dur Elena Rybakina no 4 Finale 7-68, 6-2 Tableau
35 no 1 Dubaï 2024 Dur Zheng Qinwen no 7 1/4 6-3, 6-2 Tableau
36 no 1 Indian Wells 2024 Dur María Sákkari no 9 Finale 6-4, 6-0 Tableau
37 no 1 Madrid 2024 Terre battue Aryna Sabalenka no 2 Finale 7-5, 4-6, 7-67 Tableau
38 no 1 Rome 2024 Terre battue Coco Gauff no 3 1/2 6-4, 6-3 Tableau
39 Aryna Sabalenka no 2 Finale 6-2, 6-3
40 no 1 Roland-Garros 2024 Terre battue Markéta Vondroušová no 6 1/4 6-0, 6-2 Tableau
41 Coco Gauff no 3 1/2 6-2, 6-4

Classements WTA en fin de saison

[modifier | modifier le code]
Classements à l'issue de chaque saison
Année 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023
Rang en simple 903 en augmentation 690 en augmentation 175 en augmentation 60 en augmentation 17 en augmentation 9 en augmentation 1 en stagnation 1
Rang en double - - en augmentation 1097 en augmentation 453 en augmentation 75 en augmentation 41 - -

source : (en) Classements de Iga Świątek sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Périodes au rang de numéro un mondiale

[modifier | modifier le code]
En simple (au )
# Précédée par Dates Suivie par Nombre de
semaines
Cumul
1 Ashleigh Barty 04/04/2022[173] - 10/09/2023 Aryna Sabalenka 75 75
2 Aryna Sabalenka 06/11/2023 - en cours 36 111

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Mouratoglou : Elena Rybakina, Iga Swiatek et Aryna Sabalenka sont le big 3 de la WTA », sur Tennis World FR, (consulté le )
  2. Yves Simon, « Avec Swiatek, Sabalenka et Rybakina, le circuit féminin tient enfin son Big 3 », sur sudinfo.be, (consulté le )
  3. a et b « Rafael Nadal et Iga Swiatek désignés champions du monde 2022 », sur L'Équipe (consulté le )
  4. a et b (en) « Swiatek named 2022 WTA Player of the Year », sur Women's Tennis Association (consulté le )
  5. a et b « Iga Swiatek et Caroline Garcia championnes des championnes monde et France pour L'Equipe », sur L'Équipe (consulté le )
  6. a et b (en) « Iga Swiatek: The 100 Most Influential People of 2023 », sur Time, (consulté le )
  7. a b c d et e David Loriot, « L’inébranlable rêve : Iga Swiatek semblait programmée pour réussir depuis sa plus petite enfance. Retour en Pologne sur les courts des deux premiers clubs où elle a frappé la balle », L'Équipe, no 24981,‎ , p. 8 et 9 (lire en ligne Accès payant).
  8. « Iga Swiatek couple : mais qui est son compagnon ? », sur pressa media
  9. Iga Świątek z drugim trofeum w zawodowej karierze, sur sportowefakty.wp.pl, 18 février 2017
  10. Iga Swiatek, the future is now, sur Tennisworldusa, 14 juillet 2018
  11. 16-year-old Iga Swiatek means business in Charleston, sur Tennisworldusa, 5 mai 2018
  12. Iga Świątek i Caty McNally mistrzyniami gry podwójnej juniorskiego French Open!, sur sport.pl, 9 juin 2018
  13. Poland's Iga Swiatek gains attention back home as she wins Wimbledon girls' singles title, sur The Daily Telegraph, 14 juillet 2018
  14. « WTA - Lugano - Hercog est devenue la 17e lauréate en 2019 », Tennis Actu,
  15. « ROLAND-GARROS : SIMONA HALEP ÉCRASE IGA SWIATEK (6-1, 6-0) EN 45 MINUTES EN HUITIÈME DE FINALE », Eurosport,
  16. « Blessée au pied, Iga Swiatek a mis fin à sa saison 2019 », Tennis Actu,
  17. « Open d'Australie : Anett Kontaveit vient à bout d'Iga Swiatek », L'Équipe,
  18. « Roland-Garros : Iga Swiatek domine Eugenie Bouchard », L'Équipe,
  19. « ROLAND-GARROS - SIMONA HALEP BALAYÉE EN 8E DE FINALE PAR IGA SWIATEK (6-1, 6-2) », Eurosport,
  20. « Roland-Garros : Iga Swiatek domine Martina Trevisan en quarts de finale », L'Équipe,
  21. « ROLAND-GARROS 2020 - IGA SWIATEK QUALIFIÉE EN FINALE DAMES APRÈS SA VICTOIRE CONTRE NADIA PODOROSKA », Eurosport,
  22. « ROLAND-GARROS 2020 - IGA SWIATEK : "SAMEDI, CE NE SERA PAS AUSSI FACILE QUE JUSQU'ICI" », Eurosport,
  23. « ROLAND-GARROS : SWIATEK-KENIN, UNE FINALE INATTENDUE POUR UNE JEUNESSE TRIOMPHANTE », Eurosport,
  24. « ROLAND-GARROS - IGA SWIATEK BAT SOFIA KENIN (6-4, 6-1) ET REMPORTE SON PREMIER TITRE EN GRAND CHELEM », Eurosport,
  25. « ROLAND-GARROS - SWIATEK : "LE PLUS GROS DÉFI POUR MOI SERA DE RESTER RÉGULIÈRE COMME RAFA" », Eurosport,
  26. « Les 10 chiffres du J12 - Roland-Garros - Le site officiel du Tournoi de Roland-Garros 2020 », sur www.rolandgarros.com (consulté le )
  27. « 2020 DANS LE RÉTRO : SWIATEK, ROCK THE CENTRAL », sur www.rolandgarros.com (consulté le )
  28. « Tennis. Swiatek dans le Top 20, Gaston gagne 82 places : les classements après Roland-Garros », letelegramme.fr,
  29. « OPEN D'AUSTRALIE : SIMON HALEP ÉLIMINE IGA SWIATEK ET JOUERA FACE À SERENA WILLIAMS EN QUARTS », Eurosport,
  30. « WTA Adélaïde: Teichmann battue, il n'y aura pas de finale 100% suisse », RTS,
  31. « WTA Adélaïde: Belinda Bencic, fatiguée mentalement, s'incline sèchement en finale », RTS,
  32. « Swiatek tombe Svitolina et complète le dernier carré à Rome », tennismajors.com,
  33. « Iga Swiatek domine Coco Gauff et fonce en finale à Rome », L'Équipe,
  34. « WTA ROME - 6-0, 6-0 : IGA SWIATEK HUMILIE KAROLINA PLISKOVA POUR S'ADJUGER LE TITRE », Eurosport,
  35. « Iga Swiatek débarque dans le Top 10 du classement WTA, Ashleigh Barty solide leader », L'Équipe,
  36. « Roland-Garros 2021 : en patronne, Iga Swiatek écarte Marta Kostyuk et rallie les quarts de finale », francetvinfo.fr,
  37. « ROLAND-GARROS : IGA SWIATEK ÉLIMINÉE EN QUARTS DE FINALE PAR MARIA SAKKARI (6-4, 6-4) », Eurosport,
  38. « Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova sacrées en double dames à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  39. « WIMBLEDON : ONS JABEUR RENVERSE IGA SWIATEK (5-7, 6-1, 6-1) ET SE QUALIFIE POUR SON 2E QUART DE FINALE EN GRAND CHELEM », Eurosport,
  40. « « Nous sommes aussi humains » : Iga Swiatek réagit sur son moment de rupture aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 », parlersport.com,
  41. « Fiona Ferro, éliminée par Iga Swiatek à l'US Open : « Je me suis un peu trop projetée » », L'Équipe,
  42. « US Open: Bencic en quarts en sortant Swiatek! », RTS,
  43. « WTA FINALS : BADOSA ET SAKKARI COMMENCENT FORT, SABALENKA ET SWIATEK BIEN MAL », Eurosport,
  44. « WTA FINALS : ELIMINÉE AVANT LE MATCH, SWIATEK DOMINE BADOSA (7-5, 6-4) POUR FINIR SUR UNE BONNE NOTE », Eurosport,
  45. Shyrem, « Iga Swiatek annonce qu’elle se sépare de son entraîneur de longue date », sur tennisworldfr.com, 6 décembre 2021( consulté le 15 mars 2023).
  46. (en) Michael Rothschädl, « WTA: Iga Swiatek - With a new coach for a good start to the season », sur tennisnet.com,
  47. « Ashleigh Barty qualifiée pour la finale du tournoi d'Adelaïde », L'Équipe,
  48. « L’émotionnelle Iga Swiatek se déchire après avoir dépassé Sorana Cirstea à l’Open d’Australie 2022 », parlersport.com,
  49. « OPEN D'AUSTRALIE, QUART DE FNALE - APRÈS ROLAND-GARROS, L'AUSTRALIE : SWIATEK S'OFFRE UN DERNIER CARRÉ EN BATTANT KANEPI », Eurosport,
  50. « OPEN D'AUSTRALIE 2022 - DANIELLE COLLINS ÉTOUFFE IGA SWIATEK (6-4, 6-1) ET AFFRONTERA BARTY EN FINALE », Eurosport,
  51. « Iga Swiatek : Voici 7 choses à savoir sur la numéro un mondiale », sur We Sport - "Partageons notre passion !",
  52. « Swiatek écrase Kontaveit en finale à Doha et rend un hommage remarqué au peuple ukrainien », tennismajors.com,
  53. « Indian Wells : Swiatek franchit l'obstacle Kerber et passe en quarts », challenges.fr,
  54. « Swiatek – Sakkari en finale à Indian Wells, les deux joueuses dans le Top 3 à la WTA », tennismajors.com,
  55. « FINALE INDIAN WELLS - IGA SWIATEK TITRÉE APRÈS SON SUCCÈS SUR MARIA SAKKARI », Eurosport,
  56. « WTA MIAMI - DE PRODIGE DE PRÉCOCITÉ À NOUVELLE JOUEUSE À BATTRE : COMMENT IGA SWIATEK A CHANGÉ DE DIMENSION », Eurosport,
  57. « Iga Swiatek va succéder à Ashleigh Barty à la place de n°1 mondiale », sur L'Équipe (consulté le )
  58. « MIAMI - IGA SWIATEK - NAOMI OSAKA, LA FINALE DONT LA WTA AVAIT BESOIN », Eurosport,
  59. « FINALE DE MIAMI : IGA SWIATEK S'OFFRE NAOMI OSAKA ET UN SUPERBE DOUBLÉ APRÈS INDIAN WELLS », Eurosport,
  60. « WTA MIAMI - SWIATEK : "JE NE SAVAIS PAS SI JE MÉRITAIS D'ÊTRE NUMÉRO 1, JE VAIS PEUT-ÊTRE Y CROIRE UN PEU PLUS" », Eurosport,
  61. « Iga Swiatek, 28e arrivée au sommet : les numéros 1 mondiales en chiffres », L'Équipe,
  62. Laurent Vergne, « Roland-Garros - Iga Swiatek titrée après sa victoire en finale contre Coco Gauff (6-1, 6-3), deuxième victoire à Paris », sur Eurosport, (consulté le )
  63. « Roland-Garros. Iga Swiatek égale le record de victoire consécutives au XXIe siècle », sur Ouest France
  64. « Iga Swiatek renonce à Berlin pour reposer son épaule avant Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  65. « Alizé Cornet : « Je n'arrive pas à croire que c'est moi qui ai brisé la série » de 37 victoires d'Iga Swiatek », sur L'Équipe (consulté le )
  66. « Wimbledon : la série de victoires d'Iga Swiatek s'arrête à 37 », sur RDS.ca, (consulté le )
  67. « Barbora Krejcikova renverse Iga Swiatek et remporte le tournoi d'Ostrava », sur L'Équipe (consulté le )
  68. « WTA - San Diego - Swiatek surclasse Gauff, Collins, Vekic et Pegula ok », sur www.tennisactu.net (consulté le )
  69. « WTA: Swiatek se qualifie pour la finale à San Diego », sur LEFIGARO,
  70. « Iga Swiatek décroche son 8e titre de la saison à San Diego », sur L'Équipe (consulté le )
  71. « Iga Swiatek balaye Daria Kasatkina pour son entrée en lice aux Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  72. « Caroline Garcia battue par Iga Swiatek au Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  73. « Aryna Sabalenka surprend Iga Swiatek et rejoint Caroline Garcia en finale du Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  74. Associated Press, « Swiatek et Nadal sont sacrés champions du monde », sur Le Devoir, (consulté le )
  75. « La nuit à Melbourne : Swiatek se promène, McDonald, tombeur de Nadal, éliminé », sur L'Équipe (consulté le )
  76. « Iga Swiatek quitte l'Open d'Australie dès les huitièmes de finale », sur L'Équipe (consulté le )
  77. « Dominatrice, Iga Swiatek est au rendez-vous de la finale de l'Open de Doha », sur L'Équipe (consulté le )
  78. « Belinda Bencic déclare forfait à l'Open de Doha, Iga Swiatek en demies », sur L'Équipe (consulté le )
  79. « Iga Swiatek conserve son titre lors de l'Open de Doha », sur L'Équipe (consulté le )
  80. « Barbora Krejcikova bat Iga Swiatek et remporte le tournoi de Dubai », sur L'Équipe (consulté le )
  81. « Iga Swiatek - Emma Raducanu, un alléchant duel en huitièmes de finale à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  82. « Iga Swiatek en quarts de finale à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  83. « Caroline Garcia s'arrête en huitièmes de finale à Indian Wells face à Sorana Cirstea », sur L'Équipe (consulté le )
  84. « Qu'arrive-t-il à Swiatek, sortie en demies à Indian Wells et en perte de vitesse ? », sur L'Équipe (consulté le )
  85. « Miami : touchée aux côtes, Iga Swiatek déclare forfait », sur L'Équipe (consulté le )
  86. « Ons Jabeur abandonne et laisse Iga Swiatek filer en finale à Stuttgart », sur L'Équipe (consulté le )
  87. « Iga Swiatek s'offre Aryna Sabalenka et le titre à Stuttgart », sur L'Équipe (consulté le )
  88. « Iga Swiatek s'impose aisément face à Julia Grabher à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  89. « Iga Swiatek file en huitièmes de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  90. « Iga Swiatek rejoint les quarts de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  91. « Iga Swiatek rejoint Aryna Sabalenka en finale du WTA 1000 de Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  92. « Aryna Sabalenka sacrée à Madrid face à la n°1 mondiale Iga Swiatek », sur L'Équipe (consulté le )
  93. « Iga Swiatek balaie Anastasia Pavlyuchenkova », sur L'Équipe (consulté le )
  94. « Iga Swiatek qualifiée pour les quarts de finale du WTA 1000 de Rome », sur L'Équipe (consulté le )
  95. « Iga Swiatek abandonne en quarts de finale à Rome contre Elena Rybakina », sur L'Équipe (consulté le )
  96. « Iga Swiatek qualifiée pour le deuxième tour de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  97. « Iga Swiatek domine sans forcer l'Américaine Claire Liu au 2e tour de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  98. « Iga Swiatek ne laisse rien à Xinyu Wang et file en huitièmes à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  99. « Swiatek en quarts de finale après 31 minutes de jeu et l'abandon de Tsurenko », sur L'Équipe (consulté le )
  100. « Iga Swiatek écarte Coco Gauff en quarts de finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  101. « Iga Swiatek se sort du piège Beatriz Haddad Maia et rejoint Karolina Muchova en finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  102. « Iga Swiatek domine Karolina Muchova et remporte Roland-Garros pour la 3e fois », sur L'Équipe (consulté le )
  103. « Iga Swiatek file en demi-finales du WTA 250 de Bad Homburg », sur L'Équipe (consulté le )
  104. « Iga Swiatek déclare forfait en demi-finales du WTA 250 de Bad Homburg », sur L'Équipe (consulté le )
  105. « Iga Swiatek réussit son entrée en lice à Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  106. « Iga Swiatek passe facilement au troisième tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  107. « Iga Swiatek élimine Petra Martic au troisième tour de Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  108. « Iga Swiatek a souffert mais rallie pour la première fois les quarts de finale à Wimbledon », sur L'Équipe (consulté le )
  109. « Iga Swiatek éliminée en quarts de finale de Wimbledon par Elina Svitolina qu'elle avait battu en seulement 2 sets au tournoi de Rome en 2021. », sur L'Équipe (consulté le )
  110. « Iga Swiatek s'en sort face à Karolina Pliskova au deuxième tour à Montréal », sur L'Équipe (consulté le )
  111. « Dans un huitième perturbé par la pluie, Iga Swiatek domine Karolina Muchova à Montréal », sur L'Équipe (consulté le )
  112. « Iga Swiatek et Jessica Pegula en demi-finales à Montréal », sur L'Équipe (consulté le )
  113. « Jessica Pegula sort Iga Swiatek en demies à Montréal et se qualifie pour la finale », sur L'Équipe (consulté le )
  114. « WTA MONTRÉAL : JESSICA PEGULA ÉLIMINE IGA SWIATEK EN TROIS SETS (6-2, 6-7, 6-4) EN DEMI-FINALE », sur www.eurosport.fr (consulté le )
  115. « Coco Gauff rejoint Iga Swiatek en demi-finales du Masters 1000 de Cincinnati », sur L'Équipe (consulté le )
  116. « Coco Gauff s'offre Iga Swiatek à Cincinnati et passe en finale », sur L'Équipe (consulté le )
  117. « Iga Swiatek expéditive contre Rebecca Peterson au premier tour de l'US open », sur L'Équipe (consulté le )
  118. « Iga Swiatek se qualifie pour le troisième tour de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  119. « Iga Swiatek, expéditive face à Kaja Juvan, rallie les huitièmes de finale de l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  120. « Iga Swiatek éliminée par Jelena Ostapenko en huitièmes à l'US Open », sur L'Équipe (consulté le )
  121. « Iga Swiatek à la peine mais victorieuse pour sa reprise à Tokyo », sur L'Équipe (consulté le )
  122. « Swiatek éliminée en quarts de finale du tournoi de Tokyo par Kudermetova », sur L'Équipe (consulté le )
  123. « La Française Varvara Gracheva éliminée par Iga Swiatek à Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  124. « Caroline Garcia éliminée par Iga Swiatek en quarts de finale à Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  125. « Iga Swiatek balaye Coco Gauff et file en finale du tournoi de Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  126. « Iga Swiatek domine Liudmila Samsonova en finale à Pékin », sur L'Équipe (consulté le )
  127. « Iga Swiatek et Coco Gauff réussissent leur entrée au Masters WTA de Cancun », sur L'Équipe (consulté le )
  128. « Iga Swiatek se rapproche des demi-finales au Masters WTA de Cancun », sur L'Équipe (consulté le )
  129. « Iga Swiatek et Aryna Sabalenka opposées en demi-finale du Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  130. « Iga Swiatek affrontera Jessica Pegula en finale du Masters ce lundi », sur L'Équipe (consulté le )
  131. « Iga Swiatek écrase Jessica Pegula en finale à Cancun et remporte son premier Masters », sur L'Équipe (consulté le )
  132. « Iga Swiatek s'impose dans la douleur face à Sofia Kenin au premier tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  133. « Swiatek en grande difficulté face à Collins mais qualifiée pour le 3e tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  134. « La numéro un mondiale Iga Swiatek éliminée dès le troisième tour de l'Open d'Australie », sur L'Équipe (consulté le )
  135. « Iga Swiatek déroule au deuxième tour à Doha », sur L'Équipe (consulté le )
  136. « Naomi Osaka en quarts de finale de l'Open de Doha sans jouer », sur L'Équipe (consulté le )
  137. « À Doha, Swiatek et Rybakina au rendez-vous, Pliskova et Pavlyuchenkova s'invitent », sur L'Équipe (consulté le )
  138. « La finale du WTA 1000 de Doha opposera Iga Swiatek à Elena Rybakina », sur L'Équipe (consulté le )
  139. « Iga Swiatek domine Elena Rybakina en finale du WTA 1000 de Doha », sur L'Équipe (consulté le )
  140. « Iga Swiatek, Elena Rybakina et Qinwen Zheng qualifiées pour le 3e tour à Dubaï », sur L'Équipe (consulté le )
  141. « Iga Swiatek facile, Coco Gauff et Elena Rybakina ont dû batailler à Dubaï », sur L'Équipe (consulté le )
  142. « Iga Swiatek qualifiée pour les demi-finales à Dubaï », sur L'Équipe (consulté le )
  143. « Iga Swiatek sortie par la qualifiée Anna Kalinskaya en demi-finales à Dubaï », sur L'Équipe (consulté le )
  144. « Iga Swiatek déroule face à Danielle Collins pour ses débuts à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  145. « Swiatek prend sa revanche du dernier Open d'Australie et file en huitièmes de finale à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  146. « Iga Swiatek en demi-finales à Indian Wells après l'abandon de Caroline Wozniacki », sur L'Équipe (consulté le )
  147. « Iga Swiatek surclasse Marta Kostyuk et fonce en finale à Indian Wells », sur L'Équipe (consulté le )
  148. « Iga Swiatek lamine Maria Sakkari en finale d'Indian Wells et décroche son 8e WTA 1000 », sur L'Équipe (consulté le )
  149. « Iga Swiatek déroule au deuxième tour de Miami », sur L'Équipe (consulté le )
  150. « Iga Swiatek éliminée en huitièmes à Miami par Ekaterina Alexandrova », sur L'Équipe (consulté le )
  151. « Sabalenka éliminée par Vondrousova en quarts à Stuttgart, Swiatek domine Raducanu », sur L'Équipe (consulté le )
  152. « Elena Rybakina fait tomber Iga Swiatek en demi-finales à Stuttgart », sur L'Équipe (consulté le )
  153. « Iga Swiatek prend sa revanche sur Aryna Sabalenka et remporte le WTA 1000 de Madrid après une grande finale », sur L'Équipe (consulté le )
  154. « Iga Swiatek sans pitié pour Sara Sorribes Tormo en huitièmes de finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  155. « Iga Swiatek lâche un set mais file en demi-finales à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  156. « Iga Swiatek écarte Madison Keys et se qualifie pour la finale à Madrid », sur L'Équipe (consulté le )
  157. « Iga Swiatek prend sa revanche sur Aryna Sabalenka et remporte le WTA 1000 de Madrid après une grande finale », sur L'Équipe (consulté le )
  158. « Iga Swiatek écarte Angelique Kerber et rejoint les quarts de finale à Rome » (consulté le )
  159. « Iga Swiatek se débarrasse de Madison Keys en quarts de finale à Rome » (consulté le )
  160. « Iga Swiatek domine Coco Gauff et file en finale au WTA 1000 de Rome » (consulté le )
  161. « Iga Swiatek remporte le tournoi WTA 1000 de Rome pour la troisième fois » (consulté le )
  162. « Iga Swiatek en maîtrise contre Léolia Jeanjean pour son entrée en lice à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  163. « Iga Swiatek après sa victoire contre Naomi Osaka à Roland-Garros : « Je ne cherche pas à me mettre le public français à dos » », sur L'Équipe (consulté le )
  164. « Iga Swiatek se rassure au troisième tour de Roland-Garros en écartant facilement Marie Bouzkova », sur L'Équipe (consulté le )
  165. « Iga Swiatek expédie Anastasia Potapova et file en quarts de finale de Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  166. « La tornade Swiatek balaye Vondrousova en quarts de finale à Roland-Garros », sur L'Équipe (consulté le )
  167. « Coco Gauff après sa défaite face à Iga Swiatek : « Trop de déchet » », sur L'Équipe (consulté le )
  168. « Iga Swiatek surclasse Jasmine Paolini et remporte Roland-Garros pour la quatrième fois », sur L'Équipe (consulté le )
  169. « La numéro 1 mondiale Iga Swiatek éliminée au 3e tour de Wimbledon par Yulia Putintseva », sur L'Équipe (consulté le )
  170. « Iga Swiatek assure face à Sofia Kenin au 1er tour de Wimbledon pour son 20e succès d'affilée », sur L'Équipe (consulté le )
  171. « Swiatek passe au 3e tour sans trembler », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  172. (en) « WTA tour : Head-to-Head, outil de comparaison des confrontations entre joueurs. », sur WTA Tour,
  173. « WTA > Le souhait de Swiatek, toute nouvelle numéro un mondiale », sur We Love Tennis, (consulté le )
  174. (en) « Swiatek's deft dropshot crowned 2019 WTA Shot of the Year », sur Women's Tennis Association (consulté le )
  175. (en) « 2020 WTA Player and Coach Awards revealed », sur Women's Tennis Association (consulté le )
  176. (en) « Swiatek sweeps 2020 WTA Fan Favorite », sur Women's Tennis Association (consulté le )
  177. (en) « Shot of the year: Swiatek takes first prize again », sur Women's Tennis Association (consulté le )
  178. (pl) « Iga Świątek Sportowcem 2022 Roku w Plebiscycie "Przeglądu Sportowego"! », sur Przegląd Sportowy Onet (consulté le )
  179. « Iga Swiatek élue sportive européenne de l’année », sur Tennis Majors FR, (consulté le )
  180. (pl) Wirtualna Polska Media, « Niesamowite. Kolejne wyróżnienie dla Igi Świątek! », sur sportowefakty.wp.pl, (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Iga Świątek 11 695
2 en augmentation Coco Gauff 7 988
3 en diminution Aryna Sabalenka 7 788
4 en stagnation Elena Rybakina 5 973
5 en stagnation Jessica Pegula 4 625
6 en stagnation Markéta Vondroušová 4 503
7 en augmentation Jasmine Paolini 4 068
8 en augmentation Zheng Qinwen 4 005
9 en diminution María Sákkari 3 980
10 en diminution Ons Jabeur 3 748
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en augmentation Elise Mertens 7 720
2 en diminution Su-Wei Hsieh 7 025
3 en stagnation Erin Routliffe 6 940
4 en stagnation Storm Hunter 6 475
5 en augmentation Kateřina Siniaková 6 458
6 en stagnation Laura Siegemund 6 255
7 en diminution Gabriela Dabrowski 6 250
8 en augmentation Vera Zvonareva 5 280
9 en stagnation N. Melichar-Martinez 4 735
9 en stagnation Ellen Perez 4 735