Saint-Bômer-les-Forges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Saint-Bomer.

Saint-Bômer-les-Forges
Saint-Bômer-les-Forges
Le manoir de la Nocherie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Domfront
Intercommunalité Domfront Tinchebray Interco
Maire
Mandat
Marcel Brionne
2014-2020
Code postal 61700
Code commune 61369
Démographie
Gentilé Bohamadiens
Population
municipale
1 047 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 38″ nord, 0° 38′ 00″ ouest
Altitude Min. 137 m
Max. 271 m
Superficie 31,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Bômer-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Saint-Bômer-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bômer-les-Forges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bômer-les-Forges
Liens
Site web www.saint-bomer-les-forges.fr

Saint-Bômer-les-Forges est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 1 047 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bourg est situé à proximité de la route départementale reliant Flers à Domfront.Sa population autrefois essentiellement agricole travaille maintenant souvent dans l'une ou l'autre de ces villes.

La gare de Saint-Bômer - Champsecret.

La commune est située sur l'ancienne ligne Caen - Laval de chemin de fer.

Son territoire est essentiellement couvert par des terres agricoles dans un paysage bocager à maillage lâche. De nombreux talus ont été arasés pour agrandir les parcelles agricoles ; en particulier lors des opérations de remembrement. Néanmoins un réseau de chemins creux a été préservé.

Pour donner une idée de l'altitude de la commune, on a tradition de dire que le haut de l'église Saint-Julien de Domfront arrive à la hauteur de la deuxième marche du perron de l'église de Saint-Bômer.

Communes limitrophes de Saint-Bômer-les-Forges[1]
Tinchebray-Bocage (comm. dél. de Larchamp),
Lonlay-l'Abbaye
Saint-Clair-de-Halouze Le Châtellier
Lonlay-l'Abbaye Saint-Bômer-les-Forges[1] Banvou,
Dompierre
Domfront en Poiraie
(comm. dél. de La Haute-Chapelle)
Domfront en Poiraie
(comm. dél. de Domfront)
Champsecret

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est mentionnée en 1199 comme ecclesia Sancti Bomari[2].

Albert Dauzat, Charles Rostaing[2] et Ernest Nègre rapprochent ce saint éponyme de Saint-Bomer en Eure-et-Loir pour des raisons phonétiques, historiques et géographiques, attesté sous les formes Baomirus en 1130 et Botmeius vers 1140[3].

Cependant, pour les premiers il s'agit de Baomadus, diacre dans le Perche au IVe siècle[2] et pour le second de Bomer, ermite du Maine, ou Baldomerus, ce qui est plus conforme aux formes anciennes[3]. Ces deux anthroponymes sont d'origine germanique.

La confusion entre ces deux anthroponymes a dû être facilitée par l'évolution phonétique de Baomadus en *Bomé en ancien français et de Baldomerus en Bomer, jadis prononcé « Bomé ».

On retrouve parmi les saints vénérés particulièrement dans le diocèse du Mans, ces noms sous les formes Bohemad et Bommer.

Le gentilé est Bohamadien[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La commune de Saint-Bômer-les-Forges possède deux dolmens, l'un est situé au village du Creux et le second dans les bois de la Maigraire.

La légende de saint Bômer présente plusieurs traits communs avec celle de Baudemagu roi de Gorre, chevalier de la Table Ronde au Royaume de Gorre, gardien des marches.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1944 Georges Henri Roulleaux-Dugage[5] Droite Député, remplacé par le comité local de libération
1945 mars 1959 Maurice Duval SE Agriculteur
mars 1959 mars 1977 Eugène Margerie SE Agriculteur
avril 1979 avril 1986 Marcel Jouin[6] SE Artisan couvreur
avril 1986 mars 2001 Marcel Poussier SE Agriculteur
mars 2001[7] mars 2008 Jean-Luc Belot   Fonctionnaire
mars 2008[8] En cours Marcel Brionne[9] SE Agriculteur retraité

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2016, la commune comptait 1 047 habitants[Note 2], en stagnation par rapport à 2011 (Orne : -1,92 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Saint-Bômer-les-Forges a compté jusqu'à 2 058 habitants en 1841.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 7401 7481 4571 9351 9921 9872 0582 0072 013
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9821 9771 8871 8151 7261 5891 5611 5481 493
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4421 3641 3531 2361 2731 2401 2421 1501 150
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 1231 0759689838758549541 0401 033
2016 - - - - - - - -
1 047--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ruine du donjon de Jumilly.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1989 (ISBN 2-85023-076-6). p. 589.
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume I, Librairie Droz 1998. p. 1532.
  4. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Bômer-les-Forges » (consulté le 10 avril 2010)
  5. Assemblée nationale, Base de données historique des anciens députés, consultée le 1er août 2010
  6. « L'ancien maire Marcel Jouin est décédé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 septembre 2014)
  7. « Jean-Luc Belot conduira une liste aux élections municipales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 avril 2015)
  8. « Marcel Brionne, agriculteur à la retraite, a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 9 avril 2015)
  9. a et b Réélection 2014 : « Saint-Bômer-les-Forges (61700) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 mai 2014)
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Ensemble mégalithique », notice no PA00110906, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :