Saint-Jean-des-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Ne doit pas être confondu avec Saint-Jean-aux-Bois ou Saint-Jean-du-Bois.

Saint-Jean-des-Bois
Saint-Jean-des-Bois
Vue sur le bourg et l'église Saint-Jean-Baptiste.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Domfront
Intercommunalité Domfront Tinchebray Interco
Commune Tinchebray-Bocage
Maire délégué Jean-Louis Renault
2015-2020
Code postal 61800
Code commune 61410
Démographie
Population 184 hab. (2016)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 22″ nord, 0° 47′ 33″ ouest
Altitude Min. 188 m
Max. 322 m
Superficie 9,93 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Tinchebray-Bocage
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Jean-des-Bois

Saint-Jean-des-Bois est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Basse-Normandie, peuplée de 184 habitants[Note 1]. Elle a fusionné le 1er janvier 2015[1] avec six autres communes, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales pour créer la commune nouvelle de Tinchebray-Bocage.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Bocage flérien et du Mortainais. Son bourg est à 7,5 km au sud-ouest de Tinchebray, à 12 km à l'est de Sourdeval, à 17 km au nord-est de Mortain et à 20 km à l'ouest de Flers[2].

Le territoire est traversé par la route départementale no 237 joignant Tinchebray, au nord-est, au Fresne-Poret, à l'ouest. La D 229 la croisant permet à l'est de retrouver Yvrandes et Saint-Cornier-des-Landes en passant par le bourg. Au nord, elle mène vers Saint-Christophe-de-Chaulieu et Truttemer-le-Petit.

Saint-Jean-des-Bois est majoritairement dans le bassin de la Loire, par son sous-affluent l'Égrenne qui délimite le territoire de l'ouest au sud. Quelques affluents parcourent le territoire communal dont l'un prend sa source à l'est du bourg. Deux petites parties du territoire, au nord et à l'est, sont dans le bassin de l'Orne par deux affluents du Noireau.

Le point culminant (322 m) se situe au nord-est, près du lieu-dit la Tuilerie. Le point le plus bas (188 m) correspond à la sortie de l'Égrenne du territoire, au sud. La commune est bocagère.

Communes limitrophes de Saint-Jean-des-Bois[3]
Saint-Christophe-de-Chaulieu Le Ménil-Ciboult Tinchebray
Le Fresne-Poret (Manche) Saint-Jean-des-Bois[3] Yvrandes
Le Fresne-Poret (Manche) Ger (Manche) Yvrandes

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est dédiée à Jean le Baptiste qui dans la tradition chrétienne est le prophète qui a annoncé la venue de Jésus de Nazareth et lui a donné le baptême.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est impliquée dans l'histoire de la chouannerie normande, Louis de Frotté ayant élu comme lieu de cantonnement de son armée la forêt toute proche. Michelot Moulin est un personnage du pays qui fait parler de lui pendant cette période troublée, et il saura en écrire des mémoires. Le lieu-dit de la Vente-Henriet en fut un épisode historique.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[4] août 2011 Jacques Laignel SE Assistant en maîtrise d'ouvrage
septembre 2011[5] En cours Jean-Louis Renault[6] SE Conseiller en assurance maladie
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2016, la commune comptait 184 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Jean-des-Bois[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Jean-des-Bois a compté jusqu'à 1 055 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8909221 0158929679801 0551 005964
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
879787811695704655664624550
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
488455424391389390378363323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
322290238239231197184185172
2016 - - - - - - - -
184--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Moulin, dit Michelot Moulin (1771 à Saint-Jean-des-Bois - 1839), chef chouan.
  • Charles Maucorps, capitaine au 11e régiment de chasseurs à cheval, né le à Saint-Jean-des-Bois et mort le à Moulins, Allier, chevalier de la Légion d’honneur par décret du .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]