Lonlay-l'Abbaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lonlay-l'Abbaye
Lonlay-l'Abbaye
Ancienne mairie et en arrière-plan l'abbaye.
Blason de Lonlay-l'Abbaye
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Intercommunalité Communauté de communes Domfront Tinchebray Interco
Maire
Mandat
Christian Derouet
2020-2026
Code postal 61700
Code commune 61232
Démographie
Gentilé Lonléens
Population
municipale
1 128 hab. (2017 en diminution de 3,67 % par rapport à 2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 48″ nord, 0° 42′ 36″ ouest
Altitude Min. 126 m
Max. 321 m
Superficie 53,41 km2
Élections
Départementales Canton de Domfront en Poiraie
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Lonlay-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Lonlay-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lonlay-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lonlay-l'Abbaye

Lonlay-l'Abbaye est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 1 128 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Domfrontais, du Bocage flérien et du Mortainais, sa situation dans le canton de Domfront et la proximité de son chef-lieu privilégiant le classement dans le premier pays.

Son bourg est à 9 km au nord-ouest de Domfront, à 15 km au sud de Tinchebray, à 18 km au sud-ouest de Flers et à 21 km à l'est de Mortain[1].

La commune est membre du parc naturel régional Normandie-Maine.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Paysages naturels et urbains remarquables notamment les coteaux du Tertre, de la Logerie Est, des Landes de Bizet et de la vallée de l’Égrenne.

La topographie est très marquée et contribue fortement à la définition de l’urbanisation du territoire. Les altitudes varient de 129 m au sud du territoire à 320 m NGF à hauteur du Haut du Bois, soit un dénivelé proche de 200 mètres. Le centre bourg est implanté dans le fonds de la vallée de l’Égrenne avec une orientation nord-sud. En amont du bourg, cette vallée apparaît relativement encaissée et a tendance à s’ouvrir au sud du territoire[2].

Présence sur le territoire de la commune du site Natura 2000 des « Landes du Tertre Bizet et Fosse Arthour ».

Sismicité[modifier | modifier le code]

La commune est située dans une zone de sismicité faible[3].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau traversant la commune[4],[5]:

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[7].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les D 56, D 217 et D 218.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Longiledum en 1020 et Lunleio en 1066[10].

Le toponyme pourrait être issu du gaulois longo (long) et ledo (reflux), « long courant d'eau » pour désigner d'abord la rivière[10],[11] l'Égrenne, ou du celte le-on Lec'h, Le-on (le lez)[11].

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Lonlay-sur-Égrenne[12].

Le gentilé est Lonléen.

Abbatiale Notre-Dame à Lonlay-l'Abbaye

Histoire[modifier | modifier le code]

Lonlay, étymologiquement « la longue vallée » est une ancienne et importante commune du bocage[13].

Abbatiale fondée vers 1010-1020 par Guillaume Ier de Bellême.

Légende[modifier | modifier le code]

Le site est lié aux légendes arthuriennes et le CENA le rattache au roman de Wace[11], ainsi qu'au passage de Chrétien de Troye à la cour qu'Alienor d'Aquitaine tenait à Domfront[14].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Lonlay-l'Abbaye

Les armes de la commune de Lonlay-l'Abbaye se blasonnent ainsi :
De sable au loup courant d'argent[15].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Michel Lebaudy    
mars 2001 mars 2008 Marcel Gérault    
mars 2008[16] En cours Christian Derouet[17]   Agent d'assurances

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[17]. La commune a une politique de soutien à l'installation de commerces et de services de proximité : la station essence et le restaurant sont propriétés municipales, la mairie a soutenu une pétition pour l'installation d'un distributeur de billets[18].

Budget et fiscalité 2018[modifier | modifier le code]

En 2018, le budget de la commune était constitué ainsi[19] :

  • total des produits de fonctionnement : 755 000 , soit 648  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 412 000 , soit 353  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 694 000 , soit 596  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 727 000 , soit 624  par habitant ;
  • endettement : 509 000 , soit 437  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 9,99 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 13,23 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 19,52 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2016 : médiane en 2016 du revenu disponible, par unité de consommation : 18 719 [20].


Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune relevant de la Domfront Tinchebray Interco, communauté de communes française, créée le 1er janvier 2017.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[21].

La commune de Lonlay-l’Abbaye se localise dans le Schéma de cohérence territoriale (SCOT] du Pays du Bocage[22], en réflexion au 1er juillet 2015. La commune de Lonlay-L’Abbaye est également limitrophe au SCOT du pays la Baie du Mont Saint-Michel.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[24].

En 2017, la commune comptait 1 128 habitants[Note 2], en diminution de 3,67 % par rapport à 2012 (Orne : -2,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Lonlay-l'Abbaye a compté jusqu'à 3 688 habitants en 1836.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 2323 4463 1863 0963 5583 6883 6393 5413 566
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 4193 2573 1332 9602 9572 8402 8332 6932 462
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 4102 2472 2131 9682 0102 0041 9761 8791 711
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 6011 5121 4351 3451 2561 1521 1951 2011 207
2013 2017 - - - - - - -
1 1441 128-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Agriculteurs et éleveurs[26].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Bar du Moulin[27].
  • Snack-bar-restaurant réunionnais, dans l’ancienne boulangerie du centre-bourg[28].
  • Gîtes ruraux, chambres d'hôtes[29].

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces de proximité à Domfront en Poiraie, La Ferrière-aux-Étangs.

Industrie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église abbatiale.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est un village fleurie (une fleur) au concours des villes et villages fleuris[38].

Sports[modifier | modifier le code]

L'Entente sportive Lonlay-Saint-Bômer fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[39].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. PLU II.1.1 - La géologie, pp. 59 à 61
  3. Didacticiel de la règlementation parasismique
  4. Hydrographie
  5. PLU II.1.3 - Le réseau hydrographique, pp. 59 à 64
  6. Rivière La Halouze
  7. Table climatique
  8. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  9. Transports en commun
  10. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 117
  11. a b et c « Les sites de la Légende arthurienne aux Pays d'Orne », sur calameo.com (consulté le 23 janvier 2019), p. 17
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. L’Abbaye Bénédictine. L’histoire de la Commune est indissociable de celle de son Abbaye
  14. Jean-Charles Payen, « Les romans arthuriens et la Basse-Normandie (Benoîc et Gaunes en pays domfrontais) », Annales de Normandie, vol. 1, no 2,‎ , p. 467–488 (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2019)
  15. « Lonlay-l'Abbaye Orne », sur GASO, la banque du blason (consulté le 14 mai 2014)
  16. « Christian Derouet, 55 ans, agent d'assurances, élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 janvier 2015)
  17. a et b Réélection 2014 : « Lonlay-l'Abbaye (61700) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 mai 2014)
  18. a et b Sophie Caillat, Audrey Cerdan, « Loin de la ville, l'essence, c'est la vie », Rue89, publié le 26 septembre 2013, consulté le 26 septembre 2013
  19. Les comptes de la commune
  20. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  21. PLU
  22. PETR. Son siège se situe à Domfront en Poiraie
  23. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  26. Agriculteurs et éleveurs
  27. Bar du Moulin
  28. Snack-bar-restaurant réunionnais
  29. Gîtes ruraux, chambres d'hôtes
  30. Usine de Boulangerie dite Biscuiterie de l'Abbaye
  31. « Église Notre-Dame », notice no PA00110839, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. « Œuvres mobilières à Lonlay-l'Abbaye », base Palissy, ministère français de la Culture.
  33. « Sarcophage creusé dans un rocher à la Thomassière », notice no PA00110840, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  34. « Bicuiterie de l'Abbaye - Historique » (consulté le 29 octobre 2010)
  35. Petit Futé Normandie 2010-2011, éd. Petit Futé, 2010, p. 398.
  36. Monument aux morts
  37. (en) Stogursey : Jumelage
  38. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris », sur cnvvf.fr (consulté le 29 mai 2014)
  39. « Ent. S. Lonlay-St-Bômer », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 12 janvier 2015)
  40. Base Mémoire