Walt Disney Parks and Resorts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walt Disney Park and Resort

Description de l'image  Logo disney-WDPark.png.
Création 1971
Dates clés 1952 : création de WED Entreprises
Forme juridique Filiale
Slogan Where dreams come true
Direction Thomas O. Staggs
Activité Tourisme et loisirs
Société mère The Walt Disney Company
Filiales Disneyland Inc, Walt Disney World Company, Euro Disney SCA, Disney Cruise Line
Site web Disney Destinations
Chiffre d’affaires en augmentation 14,1 milliards de $ (2013)
Résultat net en augmentation 2,2 milliard de $ (2013)
Ancien logo

Walt Disney Parks and Resorts, filiale de la Walt Disney Company, est l'une des cinq divisions de l'entreprise. Elle fut créée en partie en 1952 pour la construction et la gestion de Disneyland mais fut réellement mise en service en 1971 sous le nom Walt Disney Attractions pour l'ouverture du second parc américain de Disney, Walt Disney World Resort. Certains logos ou documents officiels de Disney ajoutent parfois le terme « Theme », Walt Disney Theme Parks and Resorts.

Les parcs à thèmes regroupent aux États-Unis les complexes de parcs et hôtels de Disneyland Resort et Walt Disney World Resort ainsi que les ESPN Zone. Disney possède aussi un tiers du capital de Disneyland Paris et près de la moitié de Hong Kong Disneyland Resort ouvert depuis septembre 2005. Le complexe de parcs et hôtels de Tokyo Disney Resort est sous franchise auprès de l'Oriental Land Company qui racheta en 2002 Disney Store Japan. La majeure partie de ce qui est visible à Disneyland Resort, Walt Disney World Resort, Tokyo Disney Resort, Disneyland Resort Paris et Hong Kong Disneyland est l'œuvre totale ou partielle (parfois seulement le décor) de Walt Disney Imagineering.

Cette division comporte aussi la compagnie de croisière Disney Cruise Line, la société de partage d'appartement/villa Disney Vacation Club. Disney a aussi lancé aux États-Unis un service de séjours organisés et guidés nommé Adventures by Disney. Lors de la vente par Disney des Disney Store à The Children's Place (société de vente de vêtements pour enfants), la boutique Disney Store de la Cinquième avenue à New York était passée sous le contrôle de la division des parcs avant de fermer après le rachat des Disney Store.

Un parc est prévu à l'horizon 2016 à Shanghaï, un parc Marvel est annoncé depuis 2003 à Dubaï tandis que de nombreuses rumeurs circulent pour des parcs au Texas, en Corée ou même en Europe de l’Est...

Historique[modifier | modifier le code]

Dates clés[modifier | modifier le code]

Les parcs à thèmes de la
Walt Disney Company
Disneyland Resort
Disneyland - Disney California Adventure
Walt Disney World Resort
Magic Kingdom - Disney's Hollywood Studios
EPCOT - Disney's Animal Kingdom
Tokyo Disney Resort
Tokyo Disneyland - Tokyo DisneySea
Disneyland Paris
Parc Disneyland - Walt Disney Studios
Hong Kong Disneyland Resort
Hong Kong Disneyland
Shanghai Disney Resort
Shanghai Disneyland
La société créative et les projets
Walt Disney Imagineering
Disney's America - Disney's Ski Resort
WestCOT - DisneySea
Les attractions - Les comédies musicales
Les spectacles - Les hôtels

1952-1971 : Un seul parc à thème, Disneyland[modifier | modifier le code]

En 1952, Walt Disney fonde la société WED Entreprises à partir de fond personnel pour concevoir, construire et développer son idée de parc à thème Disneyland. Il « débauche » alors des animateurs et autres employés de la société Walt Disney Productions (le studios Disney), dont il est alors le président-directeur général et actionnaire (car cotée en bourse depuis 1940), pour en faire les premiers imagineers, les employés de WED Entreprises. Il engage aussi le Stanford Research Institute pour définir le meilleur site pour son futur parc. Le lieu retenu est une orangerie située à Anaheim en Californie, le long de l'Interstate 5, alors en construction.

En 1954, les imagineers ont déjà conçu la majeure partie du parc et les plans du premier parc à thème, Disneyland, sont révélés au public. Les travaux de construction débutent mais nécessitent un important apport financier que Walt Disney ne peut assurer seul. En 1955, la société Disneyland Inc est alors créée conjointement par Walt Disney Productions, l'American Broadcasting Company sous la forme d'une avance sur les bénéfices de l'émission Disneyland et deux autres sociétés d'Hollywood.

Après moins de 11 mois de travaux, le parc Disneyland ouvre ses portes le 17 juillet 1955 mais uniquement à un public sélectionné en raison d'une émission spéciale retransmise à la télévision. La première année du parc est assez chargée en « nouveautés », de nombreuses attractions n'ayant pas été terminées ou par manque de budget. En 1957, Walt Disney Productions rachète les 31 % de Disneyland Inc détenus par les deux sociétés d'Hollywood. Le 6 juillet 1960, elle devient le seul actionnaire du parc et donc Disneyland Inc une filiale à 100 %. Le parc évolue rapidement, des « lands » et des attractions ouvrent régulièrement.

Le parc est alors partagé entre la société de gestion et principal propriétaire Disneyland Inc et WED Entreprises qui assure le développement, la conception des nouveaux projets et qui possède le Disneyland Railroad et le Disneyland Monorail (lancé en 1959).

À la fin des années 1950 et au début des années 1960, Walt Disney se lance dans plusieurs projets liés aux loisirs en lieux propres tels que Disney's Mineral King Ski Resort (station de ski) ou les quatre pavillons de la Foire internationale de New York 1964-1965. Ces deniers ont aussi servi à tester le public de la cote Est américaine pour un projet de parc en Floride.

Afin de réaliser ce projet alors nommé Projet X, plusieurs « manœuvres » sont lancées. Durant l'été 1964, de mystérieux acheteurs acquièrent 11 000 ha de terrain en Floride, ils seront ensuite démasqués et assimilés à Disney. En février 1965, Walt Disney Productions, voyant que les parcs à thèmes devient une composante majeure de ses activités, rachète à WED Entreprises le service de conception (les imagineers) et les attractions, le reste devenant la société Retlaw Enterprises.

Malgré la mort de Walt Disney en 1966, les travaux de construction se poursuivent sous la direction de son frère Roy Oliver Disney. Le parc à thème Magic Kingdom ouvre ses portes le 1er octobre 1971 ainsi que deux hôtels Disney, premiers éléments du complexe de Walt Disney World Resort, détenu par la société Walt Disney World Company. Dave Smith évoque en 1998 une somme de 400 millions de $ mais grâce aux qualités de Roy Oliver Disney, la société ne présente aucune dette importante[1]. Mais Roy décède quelques mois plus tard, juste avant noel 1971. Malgré les travaux en Floride des projets d'attractions initiés par Walt voient le jour tel que Pirates of the Caribbean (1967), Haunted Mansion (1969).

Pour des raisons tant juridiques que financières, Walt Disney Productions crée alors une filiale nommée Walt Disney Attractions pour superviser les deux sociétés Disneyland Inc et Walt Disney World Company.

La direction de Walt Disney Productions continue alors l'œuvre initiée par Walt.

1972-1995 : Plusieurs parcs à thèmes de par le monde[modifier | modifier le code]

Le début des années 1970 est surtout marqué par l'ouverture récente du Magic Kingdom mais des attractions nouvelles continuent d'ouvrir comme Space Mountain (1974) et Big Thunder Mountain (1979).

Pour Walt Disney Attractions, les années 1970 sont marquées par le développement de deux parcs à thèmes : EPCOT en Floride et le premier Disney en dehors des États-Unis au Japon.

  • EPCOT ouvre le 1er octobre 1982 et est issu d'un concept de communauté futuriste voulue par Walt mais résumé à une foire internationale permanente.
  • Tokyo Disneyland ouvre le 15 avril 1983 à 15 km du centre de Tokyo mais appartient la société japonaise Oriental Land Company et non à Disney.

À partir du milieu des années 1980, Walt Disney Productions devient la Walt Disney Company et les activités de la société sont réparties en plusieurs nouvelles filiales dont Walt Disney Pictures et Walt Disney Television. Différents projets sont alors lancés tel qu'un troisième parc en Floride, les Disney-MGM Studios (renommé Disney's Hollywood Studios en 2008) et un quatrième site, Euro Disney Resort dont le lieu n'est déterminé qu'en 1987.

Ce qui évolue énormément à la fin des années 1980 et au début des années 1990 est la capacité hôtelière des complexes Disney. Le complexe français ouvre en 1992 à Marne-la-Vallée (35 km à l'est de Paris) avec 6 hôtels pour un total de 5600 chambres. De son côté le complexe de Floride, voit s'ouvrir douze hôtels entre 1988 et 1994 comprenant plus de 14 700 chambres ou appartements/villas, portant le total à plus de 16 000 chambres. La société Disney inaugure en 1990, un nouveau type d'hébergement dans ses parcs, nommé Disney Vacation Club, ce sont des appartements/villas en temps partagé.

En 1991, Dick Nunis devient le président directeur général[2] et Judson Greene est nommé président[3].

Le 2 octobre 1992, Walt Disney Pictures sort le film Les Petits Champions et lance une nouvelle vague d'engouement pour le hockey sur glace chez les jeunes. Devant le succès du film, qui rapporta 51 millions de dollars, la Walt Disney Company décida de demander à la LNH l'octroi d'une franchise. Le 9 décembre, la NHL autorise Disney à développer une franchise[4]. Disney fonde la société Anaheim Sports pour gérer la franchise.

Le lancement officiel de la franchise eut lieu lors de la cérémonie de présentation des couleurs et du logo le 7 juin 1993. Ensuite Disney utilisa sa machine commerciale pour réaliser de nombreux produits dérivés dont une série télé, des jeux vidéo, une ligne de vêtements...

Différents projets apparaissent aussi comme celui de parc sur l'histoire des États-Unis, Disney's America est lancé en 1994, le projet d'un parc supplémentaire en Californie, avec un affrontement de deux projets WestCOT et DisneySea.

1995-2003 : L'ère Pressler, des resorts et diversification[modifier | modifier le code]

Mais à partir du milieu des années 1990, une modification de la philosophie des parcs se mets en place. Elle est due en partie aux problèmes financiers du parc français, obligé de changé de nom en 1994 à l'arrêt du projet Disney's America. Cette période est parfois appelée l'« ère Pressler » en raison de la forte influence de Paul Pressler.

En 1995, la société est rebaptisé Walt Disney Parks and Resorts. Le 18 mai 1995, la Walt Disney Company annonce son intention d'entrer au capital du club de baseball California Angels à hauteur de 25 %[5]. L'achat se fait le 15 mai 1996. Il est suivi en novembre par le renommage de l'équipe en Anaheim Angels et s'accompagne d'une rénovation du Anaheim Stadium pour 100 millions de $[5]. Après la mort de Gene Autry en 1998, Disney rachète l'intégralité du club[5].

Le 26 novembre 1997, Oriental Land Company et Disney officialisent le projet Tokyo DisneySea[6].

Au milieu des années 1990, l'équipe de direction de Disneyland change au profit de Cynthia Harriss et Paul Pressler, chacun avec un parcours plutôt dans la vente et les chaînes de magasins. Paul Pressler fut le président de Disneyland Resort et Cynthia Harriss la responsable marketing. En raison des économies réalisées grâce à leurs méthodes, lui fut nommé en 2001 à la tête des parcs Disney tandis que Cynthia lui succéda à la tête de Disneyland.
La politique de Pressler était basée sur la réduction drastique des coûts à tous les niveaux sauf publicitaire. Un des principaux points d'économie concernait les frais d'entretiens ce qui nécessitait des attractions tournant à 60 % de leur capacité voire moins. Cette réduction allongea les files d'attentes et augmenta le temps d'attente. Afin de réduire ce temps, principalement à cause des plaintes, le système FastPass fut « inventé », plutôt mis en place. Mais cette innovation a provoqué chez les visiteurs de nouveaux comportements dont celui d'aller sans but réels durant les périodes non prévues par les horaires du FastPass. Toutefois cela allait dans le sens de Pressler qui souhaiter augmenter les lieux de ventes. Pour occuper les visiteurs sans buts, des stands de nourriture et des boutiques avaient été construits en grand nombre. De nombreux fans ont vu en cela la perte de l'atmosphère voulue par Walt Disney et chère à de nombreux visiteurs. En conséquence, la fréquentation baissa.

En parallèle un système de passeport annuel illimité à un prix équivalent à deux ou trois jours consécutifs permettait de revenir autant de fois dans l'année que souhaité. Rentable pour les visiteurs au bout de trois venues, il ne l'était pas pour le parc et fit baisser de manière conséquente les revenus liés aux entrées. Le premier projet phare de Pressler était la rénovation, nécessaire de Tomorrowland, qui prit corps en 1998. Elle consistait en un nouveau thème et un renouvellement de la zone dans un style proche de celui de Discoveryland. Finalement le nombre d'attractions fermées était supérieur à celui des nouvelles et l'attraction phare devait être Rocket Rods mais subissait avarie sur avarie. Les problèmes financiers s'aggravèrent avec l'ouverture en 2001 de Disney's California Adventure basé sur les principes de Pressler. Ce second parc fut considéré comme un parc au rabais mais au même prix d'entrée que Disneyland. Mais d'autres problèmes ont émergé, les effets néfastes et malheureusement funestes de la réduction des frais d'entretien. L'attraction Big Thunder Mountain fit un mort et 10 blessés le 5 septembre 2003 et durant les 10 mois suivant les incidents se multiplièrent malgré plusieurs mois de fermeture. Paul Pressler fut « démis » de ses fonctions en 2003 mais est devenu ensuite le PDG de Gap, Inc.. Cynthia Harriss ne lui survécut pas longtemps et partit pour des raisons personnelles.

Durant la présidence de Pressler différents projets émergent, certains ne survivront pas et sont pour cette raison associés parfois à tort à la chute de Pressler. On peut relever parmi ces projets ceux de la filiale Disney Regional Entertainment créée en 1997 et regroupant plusieurs tentatives de diversification :

  • Club Disney, un service de garderie Disney, après cinq ouvertures, le projet a été stoppé fin 1999 et les garderies fermées.
  • DisneyQuest, des salles de jeux géantes Disney, après deux ouvertures le projet a été stoppé en 2001 et seule celle de Walt Disney World a persisté.
  • ESPN Zone des restaurants sportifs avec des loisirs mais l'expansion a été suspendue depuis 2002, avec le huitième restaurants.

Un projet, non lié à Pressler, est lancé en 1995, la compagnie de croisière Disney Cruise Line. Le premier navire le Disney Magic, effectue sa première croisière en 1998, suivit un an plus tard par son jumeau, le Disney Wonder.

Un autre projet émerge en 1998, Disney's Animal Kingdom, quatrième parc à thème du complexe de Walt Disney World en Floride. Sa genèse est toutefois marquée par l'ouverture d'un land « temporaire » par manque de budget pour celui consacré aux animaux mythiques (licornes, dragons et autres), toujours par construit en 2008 et de l'ouverture en 1999 de celui consacré à l'Asie, un an après le parc.

Le 2 novembre 1999, Disney officialise le projet Hong Kong Disneyland, prévu pour 2005[7]. Le 15 mai 2000, Disney annonce l'ouverture du second parc du Disneyland Resort pour le 8 février 2001[7].

Le début des années 2000 est marqué par la transformation de la plupart des parcs et de leurs alentours respectifs en « resort » Disney, des lieux de séjours complets avec hébergements, restaurations et commerces Disney. Ainsi apparaissent, à l'instar du Walt Disney World Resort, avec l'ouverture à chaque fois d'un second parc à thème :

Le 29 septembre 2002, Jay Rasulo est nommé président de la division[8]. Le 9 octobre 2003, l'attraction Mission : Space ouvre à EPCOT[9]. Le 21 mai 2003, Disney revend les Anaheim Angels[10] pour 180 millions d'USD à Arturo Moreno, un financier de Phoenix[11].

Depuis 2004 : De nouveaux horizons ?[modifier | modifier le code]

À partir de 2004, avec le remplacement de Paul Pressler par Jay Rasulo, la division des parcs à thèmes s'est lancé dans ce qui a été considéré comme une réparation des erreurs de l'ère Pressler.

Avant le cinquantième anniversaire de Disneyland, de nombreuses rénovations sont lancées en prévision de la cérémonie Happiest Homecoming on Earth.

Le 25 février 2005, Disney annonce son intention de revendre sa licence des Mighty Ducks d'Anaheim à Henry Samueli[12]. Cela provoque la dissolution de la société Anaheim Sports.

En 2007, après la fin des cérémonies du 50e anniversaire, Disney lance Disney's Year of Million Dream, l'année du million de rêves. Le 18 janvier 2007, Disney Cruise Line annonce que le Disney Magic proposera de nouveau en 2008 des croisières le long des côtes mexicaines[13]. Le 29 janvier, Disney annonce l'ouverture prochaine de Toy Story Midway Mania en 2008 à la fois en Floride et en Californie[14]. De plus des vedettes sont utilisées dans une campagne de publicité pour Disney's Year of Million Dream : on retrouve David Beckham en Prince Phillip, Scarlett Johansson en Cendrillon, et pour Alice aux pays des merveilles Oliver Platt en Chapelier Fou, Lyle Lovett en Lièvre de Mars et Beyonce en Alice[15]. Le 9 février 2007, Disney annonce qu'elle doit refinancer la dette du parc Hong Kong Disneyland à hauteur de 294 millions de dollars (américains) en raison de la baisse de fréquentation et du faible taux de dépense par visiteurs[16]. Le 19 mai 2007, Disney lance Disney's Travel on Demand, un service de documentaires vidéo à la demande sur les parcs Disney disponible aux États-Unis sur Time Warner Cable et Cablevision Systems[17].

Le 17 juin 2008, Disney nomme Djuan Rivers président de Disney Vacation Club and Resort, Hawaii pour le complexe de 85 000 m2 à Hawaï, près de Ko Olina Beach[18].

Le 10 janvier 2009, Disney officialise le « Shanghai Disneyland » en annonçant avoir fait une proposition de construction au gouvernement chinois[19]. Le 10 janvier 2009, la division américaine des parcs d'attractions Disney demande le départ de 600 responsables pour une autre division afin de réduire ses coûts, et prévoit des licenciements si le nombre de départ n'est pas atteint[20]. Le 4 avril 2009, en raison de la situation économique, la division annonce la suppression de 1 900 postes aux États-unis sur 80 000, répartis comme suit[21] : 1400 à Walt Disney World Resort, 300 au Disneyland Resort et 200 au siège de Burbank, 1 200 sont des licenciements secs et 700 des non renouvellements de postes. Le 30 juin 2009, Disney et le gouvernement de Hong Kong annoncent un budget de 452 millions de $ pour réaliser des extensions au parc de Hong Kong Disneyland prévues jusqu'en 2014 et un changement du capital, Disney reprenant 5 % du capital[22]. Le 12 septembre 2009, Disney annonce l'agrandissement du Fantasyland du Magic Kingdom (en Floride) et l'ouverture de Star Tours 2 en 2011 à Disneyland en Californie et aux Disney's Hollywood Studios de Floride[23]. Le 21 septembre 2009, le China Security Journal annonce que le projet Shanghai Disneyland est toujours en négociation[24]. Le 12 octobre 2009, George Kalogridis est nommé président du Disneyland Resort[25]. Le 3 novembre 2009, Disney a annoncé l'approbation du projet par le gouvernement chinois[26]. Le 13 novembre 2009, Jay Rasulo (pdg de Parks&Resorts) et Thomas O. Staggs (CFO) échangent leurs fonctions à la tête de la division[27]. Le 16 novembre 2009, Disney lance avec Verizon un service d'aide aux visiteurs dans les parcs de Floride[28].

Le 19 janvier 2010, Disney révèle le nom du complexe Aulani, a Disney Resort & Spa, Ko Olina, Hawai'i ainsi que le site web associé www.DisneyAulani.com[29]. Le 9 juin 2010 ESPN annonce la fermeture de 5 ESPN Zone, celles de Baltimore, Chicago, New York, Las Vegas et Washington, dès le 16 juin 2010 ; celle de Disneyland (Californie) et Los Angeles (franchisé) restant ouverte[30]. Le 25 septembre 2010, Disney lance un site de réseau social nommé Disney Memories pour partager de souvenirs des parcs Disney[31]. Le 20 octobre 2010, Disney et Ocean Spray signent un accord pour vendre des boissons à la canneberge à Disneyland Resort (Californie), Walt Disney World Resort (Floride) et à bord de la Disney Cruise Line[32]. Le 7 novembre 2010, Disney annonce la signature d'un contrat avec le Shanghai Shendi Group pour le développement du parc Shanghai Disneyland, confirmant des révélations de l'agence officielle Xinhua publiées le 5 novembre[33]. Le 18 novembre 2010, Disney s'associe à Gowalla pour fournir du contenu aux applications sociales des smartphones dans ses parcs d'attractions américains sous la forme de pin's numériques, d'itinéraires ou de réductions[34].

Le 8 février 2011, Disney Destinations et Home & Garden Television ont signé un contrat de promotion conjointe de l'évènement EPCOT International Flower & Garden Festival[35]. Le 15 mars 2011, Disney annonce offrir 2,5 millions de $ au Japon pour aider les victimes du Séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku tandis que le complexe de Tokyo Disney Resort reste fermé pendant plusieurs jours[36]. Le 4 avril 2011, le Quotidien du peuple en ligne, annonce le début des travaux de Shanghai Disneyland, projet de l'ordre de 24,5 milliards de yuans (3,74 milliards de dollars) et dont 116 hectares de terrain sont déjà alloués situé dans le nouveau district de Pudong, dès le 8 avril 2011[37]. Le 26 mai 2011, le PDG de Chiquita annonce avoir signé un contrat de distribution de fruits et légumes avec les entités américaines de Walt Disney Parks and Resorts, parcs hotels et bateaux de de croisières[38],[39]. Le 5 juillet 2011, la présidente de Walt Disney World depuis 2006, Meg Crofton est nommée en plus responsable des opérations de Disneyland en Californie et Disneyland Paris en France[40]. Le 20 septembre 2011, Disney annonce avoir obtenu les droits de la Fox et de James Cameron pour construire un land basé sur Avatar[41]. Le 25 novembre 2011, Disney annule son projet pour National Harbor à Washington DC[42].

Le 3 février 2012, Disney assouplit son code interne et autorise le port de la barbe, la moustache étant autorisée depuis l'an 2000[43]. Le 23 avril 2012, Starbucks annonce l'ouverture d'un espace de vente dans chacun des six parcs à thèmes américains de Disney[44],[45]. Le 27 juin 2012, Disney confirme la licence accordée à Dubaïland pour construire le parc Marvel Adventure mais précise qu'il ne sera pas développé par Walt Disney Imagineering[46]. Le 19 septembre 2012, Disney revend le terrain de National Harbor à Washington DC au promoteur Peterson Cos. au même prix qu'il l'avait acheté en 2009[47]. Le 11 novembre 2012, Disney révèle un projet d'un milliard de dollar baptisé Next Generation Experience comportant de nombreuses améliorations des attractions et des conditions de visites[48].

Le 9 janvier 2013, Disney annonce que George Kalogridis échange son poste de président du Disneyland Resort pour celui de président du Walt Disney World Resort[49]. Le 2 mars 2013, Disney Parks lance une gamme de cosmétique nommée Beautifully Disney[50]. Le 23 juillet 2013, AT&T devient le fournisseur officiel des parcs Disney américains pour le réseau sans-fil[51]. Le 14 novembre 2013, Disney et Harrods annoncent l'ouverture le 25 novembre d'un espace Disney dans le magasin londonien avec une Disney Store, un Disney Café et une Bibbidi Bobbidi Boutique, première déclinaison de cette boutique conçue par la division parcs à thème[52]. Le 28 avril 2014, Disney et Shanghai Shendi Group annoncent ajouter 800 millions d'USD au budget du Shanghai Disney Resort pour augmenter le nombre d'attractions et offres[53].

Le « futur »[modifier | modifier le code]

Les parcs à thèmes[modifier | modifier le code]

Les parcs à thèmes de Disney possèdent un style particulier voulu par Walt Disney depuis Disneyland. Il est possible de les classer en deux catégories:

Il n'existe pour le moment aucun parc Disney seul qui ne soit pas un royaume enchanté, malgré plusieurs concepts aucun n'a été construit.

Disneyland Resort[modifier | modifier le code]

Logo disney-DLR2.png

Le domaine a été fondé comme un parc à thèmes seul par Walt Disney en 1955 à Anaheim en Californie. Disneyland est rapidement devenu célèbre de par le monde comme un lieu où les parents peuvent emmener leurs enfants s'amuser comme eux purent le faire dans leur jeunesse, avec une reproduction nostalgique d'une ville américaine du début du XXe siècle (Main Street, USA), un voyage fantastique dans les contes de fées et autres légendes (Fantasyland). Le parc avait un hôtel associé longtemps propriété de la Wrather Company.

En 2001, un nouveau parc à thèmes - Disney's California Adventure a été ouvert, et les parcs formèrent un tout nouveau complexe de loisirs Disneyland Resort. À cela s'ajoutèrent deux hôtels et un ensemble de boutiques/restaurants. Disneyland célèbre son cinquantième anniversaire le 17 juillet 2005.

Walt Disney World Resort[modifier | modifier le code]

Logo disney-WDW.png

Le domaine a ouvert en 1971 avec un parc sur le modèle de Disneyland, deux hôtels et un camping à Lake Buena Vista en Floride, près d'Orlando. Le site est de la taille d'une petite ville, mais seulement 27 % avait été construit. Depuis c'est devenu la plus grande destination touristique de la planète, avec quatre parcs à thèmes, deux parcs aquatiques, deux zones commerciales, plusieurs hôtels, sept parcours de golf et deux miniatures - il est même possible de faire de la pêche dans les nombreux lacs du domaine ou de s'exercer aux voitures de course type Indy Car.

Tokyo Disney Resort[modifier | modifier le code]

Logo disney-TDR.gif

Tokyo Disney Resort, situé à Urayasu, province de Chiba au Japon, s'est ouvert en 1983 à quinze kilomètres du centre et dans la baie de Tokyo. Le premier parc Disney hors des États-Unis, Tokyo Disneyland est conçu comme le Magic Kingdom (voir ci-dessus) à l'image de Disneyland. En 2001, le domaine s'est agrandi avec le parc à thèmes Tokyo DisneySea. Le domaine comprend plusieurs hôtels mais seulement deux dans le style Disney propriété du domaine (un troisième est prévu), ainsi que le plus grand parking du monde. Le complexe est totalement la propriété et sous la direction de Oriental Land Company mais sous licence de la Walt Disney Company. Le complexe été imaginé par Walt Disney Imagineering, et Disney a un grand pouvoir de décision dans les parcs.

Disneyland Paris[modifier | modifier le code]

Logo disney-DLRP.png

Le quatrième domaine de Disney, Disneyland Paris, a ouvert en 1992 sous le nom d'Euro Disney, il fut changé en 1994 afin d'associer l'image romantique de Paris. Le domaine comprend deux parcs à thèmes, une zone commerciale, dix hôtels et un camping. Le Lac Disney de 2 ha est ouvert aux bateaux et à la pêche, une rivière (le Rio Grande) permet même de séparer plusieurs hôtels. Le domaine est dirigé par Euro Disney SCA, une société regroupant de nombreux organismes bancaires européens dont la Banque de France (CDC).

Hong Kong Disneyland Resort[modifier | modifier le code]

Logo disney-hkdl2.jpg

Ouvert depuis le 12 septembre 2005, Hong Kong Disneyland Resort est la propriété de Disney et du gouvernement de Hong Kong (51-49 %). Le domaine est construit sur un polder de l'île de Lantau dont les constructions actuelles regroupent un parc à thèmes à l'image de Disneyland, deux hôtels, une gare et une zone récréative. Mais il y a encore de la place et une extension du polder prévue afin d'étendre le domaine. Sont prévus un second parc, d'autres hôtels et une zone commerciale.

Shanghai Disney Resort[modifier | modifier le code]

Logo shanghai-disney-resort.gif

Prévu pour 2016, le parc Shanghai Disney Resort est la propriété de Disney et du gouvernement chinois au travers du Shanghai Shendi Group.

Disney Cruise Line[modifier | modifier le code]

Logo disney-Dcl.png

Bien que conçue au départ comme une offre associée au Walt Disney World Resort, Disney Cruise Line est une entité entière et séparée des autres de Walt Disney Parks and Resorts. La ligne a été fondée en 1995 avec le lancement de la construction de deux bateaux, nommés Wonder et Magic. Le Magic a fait son voyage inaugural en 1998 et le Wonder en 1999. le Les deux vaisseaux partent du terminal 8 de Port Canaveral et s'arrêtent dans l'île privée Disney des Bahamas, Castaway Cay.

Autres créations liés aux parcs à thèmes[modifier | modifier le code]

Les passeports Annuels ont été lancés aux États-Unis d'abord à Walt Disney World Resort (28 septembre 1982) afin de fidéliser les visiteurs et leurs permettre de revenir plusieurs fois par an. Le concept fut repris en juin 1983 à Disneyland. La rentabilité pour les visiteurs commence à partir de la troisième visite dans l'année mais la rentabilité pour la société n'existe plus à partir de la cinquième visite.

Autres lieux de séjours de la Walt Disney Company[modifier | modifier le code]

Disney Vacation Club[modifier | modifier le code]

Disney Vacation Club.png
Disney Vacation Club est un système de location d'appartement/villa au sein des sites Disney. Le principe est ancien : vous achetez une partie du domaine et vous pouvez réserver l'occupation pendant une période. Disney possède de nombreuses chambres mais actuellement répartie principalement à Walt Disney World Resort.

En dehors des parcs, Disney Vacation Club possède

Adventures by Disney[modifier | modifier le code]

Logo Disney-AdventuresbyDisney.png

Adventures by Disney est un service de voyages touristiques guidés proposé par Disney depuis mai 2005 avec pour destination Hawaii et le Wyoming. Les touristes par groupe de trente sont accompagnés par deux guides Disney en plus des guides locaux.

Cette activité est une incursion de Disney dans le milieu des voyages organisés qui se repose sur la Walt Disney Travel Company, l'« agence de voyage » Disney gérant les séjours pour les parcs à thèmes américains.

World of Disney Store[modifier | modifier le code]

À la suite de la vente des Disney Store américaines en 2004, Disney a voulu conserver la boutique sur la 5e avenue de New York. Ainsi elle fut rebaptisée World of Disney NYC et est associée aux boutiques homonymes des Downtown Disney de Disneyland Resort et Walt Disney World Resort.

Disney Regional Entertainment[modifier | modifier le code]

Logo Disney-regent.gif
Cette filiale est un reliquat d'une tentative de Paul Pressler pour amener Disney dans chaque grande ville.
concept de salle de jeux géante (à l'image de Sega). Seul le site de Floride persiste
concept de bar/salle de jeux sur le sport où l'on peut regarder la retransmission des matchs. La plupart des locations sont encore en fonctionnement.
Concept de garderie pour enfants (totalement) Disney mais qui n'a pas réussi et qui fut abandonné.

Liste des hôtels Disney[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôtels de la Walt Disney Company.

Les attractions des parcs Disney[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Attractions des parcs Disney.

Développements futurs[modifier | modifier le code]

Il semble inévitable qu'un cinquième parc soit construit à Walt Disney World Resort, étant donné que la place est disponible, les hôtels et le complexe sont déjà présents, et cela permettrait aux visiteurs de rester plus longtemps dans le domaine, augmentant les revenus de Disney.

Disney possède encore beaucoup de terrain à Disneyland Paris, ainsi la taille du second parc pourrait être presque triplée et un projet de parc aquatique remonte régulièrement à la surface des rumeurs. En 2001 avant l'ouverture de Disney's California Adventure, Disney avait été obligé (Cf L'ère Pressler) d'indiquer qu'il avait acheté assez de terrain pour faire un troisième parc à Disneyland Resort.

Le seul domaine ayant peu de place pour s'étendre est Tokyo Disney Resort mais étant déjà construit sur un polder, rien d'indique qu'il soit impossible de l'agrandir. Les tokyotes ont déjà imaginé de construire (sur polders) des centaines de bâtiments et autres lieux dans l'intégralité de la baie de Tokyo.

Le 2 février 2005, Disney confirma qu'il désirait construire un troisième bateau pour Disney Cruise Line. La date de début de construction fut repoussée en raison du mauvais rapport entre l'euro et le dollar. La construction de deux bateaux supplémentaires a démarré en 2008 et sont prévus pour 2010 et 2011.

En dehors de Hong Kong Disneyland Resort qui se développe, Disney explore d'autres lieux. Ainsi en janvier 2005 des « explorateurs » Disney ont été envoyés en Australie, le site de Melbourne semble privilégié. Juste avant un détour en Corée du Sud où le gouvernement désire un parc à proximité de Séoul. La ville Shanghaï réclame aussi son parc pour 2010 et même un resort Disney afin de concurrencer Hong Kong. Ce site semble aussi intéresser la direction de Disney. La Chine avec sa population peut avoir plusieurs domaines. En avril-mai 2005 une polémique a éclaté sur une visite des PDG de Disney (Michael Eisner et Robert Iger) en Inde. Il semble qu'un parc en Inde près de New Delhi serait aussi dans les cartons de Walt Disney Imagineering, peut être pour 2015.
D'autres projets ont vu le jour mais ont été ajournés ou abandonnés.

Le plus probable au début 2006 est celui de Shanghaï mais les autorités chinoises indiquent qu'il ne comprendra pas d'hôtels avec une taille prévue trois fois supérieure à celui de Hong Kong.

Le 7 février 2007, Disney a annoncé par la voix de Jay Rasulo, président de Walt Disney Parks and Resorts qu'elle envisagait de nouveaux concepts de loisirs[57]. Elle pourrait par exemple

Les rumeurs de parcs[modifier | modifier le code]

De nombreuses rumeurs, lancées ou non par Disney, ont vu le jour concernant la création de parcs ou de complexes Disney dans les pays de par le monde. Les « rumeurs » lancées par Disney sont souvent liées à un véritable projet en cours et servent à discuter avec les pouvoirs locaux. Ce procédé a été appliqué dans les années 1980 avant la signature en 1987 du contrat d'intention avec le gouvernement français. Plusieurs sites étaient en lice, les deux derniers étaient les projets de Marne-la-Vallée en France et de Salou au Sud de Barcelone en Espagne, ce second est lui aussi devenu un parc, PortAventura.

Les rumeurs en dehors de Disney sont souvent liées à des espaces que des promoteurs cherchent, comme leur métier l'impose, simplement à promouvoir.

En 2005, à la suite de l'ouverture du parc de Hong Kong Disneyland, de nombreuses rumeurs ont émergé concernant des parcs en Corée du Sud, à Shanghaï et même en Malaisie.

Le 17 janvier 2006, Disney nie le fait de vouloir construire un parc à Pékin[58],[59]. Le 17 avril 2006, un site d'information se fait l'écho d'un projet de parc éducatif Disney à Manilva dans la province de Malaga en Espagne[60]. Le 28 mai 2006, plusieurs journaux évoquent un parc en Malaisie sous la responsabilité d'Oriental Land Company, propriétaire et gestionnaire du complexe Tokyo Disney Resort. Le 11 août 2006, des rumeurs précises apparaissent concernant un parc à Shanghaï, quatre fois plus grand que celui de Hong Kong et budgété à hauteur de 3,75 milliards de $ [61]. Le gouvernement chinois dénonce deux jours plus tard les rumeurs d'expropriation d'habitants dans la région de Shanghaï en vue de construire ce parc Disney[62].

Le 8 février 2007, Disney contredit l'annonce d'un parc Disney à Bahreïn[63]. Fin octobre 2007, une rumeur de parc Disney a vu le jour concernant un parc à Singapour. Le 7 novembre 2007, Disney est obligé de faire une campagne publicitaire en Argentine pour contredire la rumeur de création d'un parc à thèmes Walt Disney Mundo dans ce pays, lancée par la société d'Emile Maxim St. Patrick Higgins. Disney a aussi décidé d'entamer des poursuites judiciaires contre cet homme d'affaires[64].

Le 23 février 2009, les rumeurs d'un parc dans la banlieue de Dallas ressurgissent[65].

Le 4 décembre 2013, le maire de Liberia au Costa Rica annonce la construction dès 2014 d'un parc Disney dans la province de Guanacaste[66].

Données économiques[modifier | modifier le code]

Les directeurs[modifier | modifier le code]

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers annuels de Walt Disney Parks and Resorts
(En millions de USD)
Année Chiffre d'affaires Résultats net
1988[67] 2 042 565
1989[67] 2 595 785
1990[67] 3 020 889
1991[68] 2 794,0 546,6
1992[68] 3 306 644
1993[68] 3 440,7 746,9
1994[69],[70],[71] 3 463,6 684,1
1995[69],[70],[71] 3 959,8 860,8
1996[70],[72] 4 502 990
1997[73] 5014 1136
1998[73] 5 532 1 288
1999[73] 6 106 1 446
2000[74] 6 803 1 620
2001[75] 6 009 1 586
2002[75] 6 691 1 169
2003[76] 6 412 957
2004[76] 7 750 1 123
2005[77] 9 023 1 178
2006[77] 9 925 1 534
2007[78] 10 626 1 710
2008[79] 11 504 1 897
2009[80] 10 667 1 418
2010[81] 10 761 1 318
2011[82] 11 797 1 553
2012[83] 12 920 1 902
2013[84] 14 087 2 220

Données opérationnelles[modifier | modifier le code]

Fréquentation annuelle et rang mondial des parcs de Walt Disney Parks and Resorts
(En milliers de visiteurs)
Parc Depuis Pays / État 2006[85] 2007[86] 2008[87] 2009[88] 2010[89] 2011[90]
Disneyland 1955 Drapeau des États-Unis États-Unis
Californie Californie
14 730 2 14 870 2 14 293 2 15 900 2 15 980 2 16 140 2
Disney California Adventure 2001 Drapeau des États-Unis États-Unis
Californie Californie
5 566 13 5 680 13 5 950 13 6 050 13 6 278 11 6 341 14
Magic Kingdom 1971 Drapeau des États-Unis États-Unis
Floride Floride
16 640 1 17 060 1 17 063 1 17 233 1 16 972 1 17 142 1
EPCOT 1982 Drapeau des États-Unis États-Unis
Floride Floride
10 460 6 10 930 6 10 935 6 10 990 6 10 825 5 10 825 6
Disney's Hollywood Studios 1989 Drapeau des États-Unis États-Unis
Floride Floride
9 100 7 9 510 7 9 608 7 9 700 7 9 603 8 9 699 8
Disney's Animal Kingdom 1998 Drapeau des États-Unis États-Unis
Floride Floride
8 910 8 9 490 8 9 540 8 9 590 8 9 686 7 9 783 7
Tokyo Disneyland 1983 Drapeau du Japon Japon 12 900 3 13 906 3 14 293 3 13 646 3 14 452 3 13 996 3
Tokyo DisneySea 2001 Drapeau du Japon Japon 12 103 4 12 413 4 12 498 5 12 004 5 12 663 4 11 930 4
Parc Disneyland 1992 Drapeau de la France France 10 600 5 12 000 5 12 688 4 12 740 4 10 500 6 10 990 5
Walt Disney Studios 2002 Drapeau de la France France 2 200 >25 2 500 >25 2 612 >25 2 655 >25 4 500 19 4 710 20
Hong Kong Disneyland 2005 Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
5 200 18 4 150 21 4 500 18 4 600 17 5 200 15 5 900 16

Divers[modifier | modifier le code]

Les logos[modifier | modifier le code]

Les logos des complexes de loisirs de Disney instaurés depuis 2005 semblent avoir une logique dans leurs formes. Ainsi pour Parc Disneyland, Hong Kong Disneyland et Walt Disney World, les logos sont composés ainsi :

  • Le nom du complexe est surmonté d'un arc de cercle, évoquant le vol de la fée clochette.
  • À l'extrémité droite de l'arc, des étoiles, ou plutôt des scintillements permettent de dénombrer le nombre de parc à thèmes dans chaque complexe (4 en Floride, 2 en France et 1 en Chine)

Le logo de Disneyland Resort rappelle avec son écriture gothique celui défini pour Disneyland par Walt Disney en 1955. Le logo de Tokyo Disney Resort n'a pas eu ce traitement et conserve un autre principe lancé en 1999 (pour les domaines autres que Walt Disney World) qui agglutine les logos de chaque parc.

Autres[modifier | modifier le code]

Walt Disney Parks and Resorts produit, depuis mai 2003, Pal Mickey une peluche interactive de Mickey Mouse qui interagit avec les attractions et différentes lieux des parcs d'attractions de Walt Disney World Resort.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • DLRP.fr Toute l'actualité de Disney et plus particulièrement de ses parcs du monde entier en français.
  • La Disneytheque Site d'information français sur les parcs Disney du monde entier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 143
  2. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 409
  3. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 246
  4. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ 17 février 1998 (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  5. a, b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 84
  6. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ 17 février 1998 (consulté le 22 janvier 2010), p. 6
  7. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2000 - Year in Review »,‎ 5 février 2001 (consulté le 24 janvier 2010), p. 7
  8. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2002 - History »,‎ 30 janvier 2003 (consulté le 24 janvier 2010), p. 65
  9. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2003 - History »,‎ 28 janvier 2004 (consulté le 24 janvier 2010), p. 67
  10. (en) « Anaheim Angels Owner Arte Moreno Nominated for Election to Little League Foundation »,‎ 22 septembre 2004
  11. (en) « Arturo Moreno and the Anaheim Angels »,‎ 20 octobre 2009
  12. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates »,‎ 29 juin 2006 (consulté le 25 janvier 2010), p. 54
  13. (en) Disney Cruise Line Returns to LA for Summer 2008
  14. Disney Is Dreaming Big
  15. (en) Disney Is Dreaming Big
  16. (en) HK Disney falls short on promises
  17. Disney Parks Launches First-of-his-kind Programming for Interactive Cable Networks
  18. (en) Disney names VP for planned Hawaii resort
  19. (en) Walt Disney, Shanghai Propose New Theme Park in China
  20. (en) Disney offers buyouts to some U.S. executives
  21. (en) Disney eliminates about 1,900 jobs at its domestic theme parks
  22. (en) Disney to pump $452 mln new funds into HK theme park
  23. (en) Disney to expand Fantasyland at Walt Disney World
  24. (en) Shanghai Disneyland still in negotiations
  25. (en) Disney Executive George Kalogridis Named President of the Disneyland Resort
  26. (en) THE WALT DISNEY COMPANY REACHES ANOTHER MAJOR MILESTONE ON SHANGHAI THEME PARK PROJECT
  27. (en) Two Executives Switch Jobs
  28. Disney, Verizon partner to bring magic of mobile to parks
  29. (en) Disney Announces Name and Launches Web Site for New Family Destination Resort on O'ahu
  30. (en) ESPN Zone to close five ESPN Zones, including D.C. and Baltimore restaurants
  31. (en) Disney launches new Social Media site
  32. (en) Ocean Spray and Walt Disney Parks and Resorts Announce a Multi-Year Alliance to Offer Craisins® Dried Cranberries to Guests at the Walt Disney World Resort and the Disneyland Resort
  33. (en) Disney signs agreement for Shanghai theme park
  34. (en) Disney 'checks in' with Gowalla
  35. (en) HGTV and Disney Destinations Forge Marketing Partnership
  36. Disney donates $2.5 million for Japan earthquake relief
  37. La construction du Disneyland de Shanghai commencera le 8 avril
  38. Chiquita, Disney sign exclusive agreement
  39. Disney supply tie-up for Chiquita
  40. Disney World President Meg Crofton promoted
  41. Disney to announce deal for 'Avatar' theme park attractions
  42. a et b Disney backs out of National Harbor, in blow to Prince George’s
  43. Disney employees now allowed to grow beards
  44. Disney patrons will be able to get their Starbucks fix
  45. Starbucks, meet Disney: Coffee giant to open in amusement parks
  46. Disney to introduce Marvel characters in Middle East theme park
  47. Peterson Cos. buying National Harbor plot back from Disney for $11 million
  48. Disney to soon reveal 'NextGen' in detail
  49. Meet new Walt Disney World President George Kalogridis
  50. Sparkly Ever After: Disney Parks Launches Beautifully Disney Cosmetics Collection
  51. AT&T Becomes Official Wireless Provider of Disney Parks
  52. Disney and Harrods create Bibbidi Bobbidi Boutique for budding Cinderellas
  53. (en) Shanghai Disney Resort Accelerates Resort Expansion
  54. (en) JPI Global: Masterplanning & Design
  55. (en) National Harbor Sells Land to Disney (National Harbor press release)
  56. (en) National Harbor Sells Land to Disney (Disney official press release)
  57. (en) [1]
  58. Disney denies theme park plan for Beijing
  59. Disney denies plans for Beijing park - UPI.com
  60. (en) Disney comes to Manilva
  61. (en) Disney planning USD3.75 bln Shanghai park
  62. (en) No relocation of residents for Disney theme park
  63. Someone's taking the Mickey in Bahrain
  64. (en) Walt Disney Starts Legal Action Following Hoax In Argentina
  65. (en) Rumors of a Dallas-area Disney site persist despite company denials
  66. Disney World Coming to Costa Rica
  67. a, b et c (en) Helen Peck, Chartered Institute of Marketing, Martin Christopher, Adrian Payne, Moira Clark, Relationship marketing: strategy and implementation, Butterworth-Heinemann,‎ 1999, 509 p. (ISBN 0750636262), p. 543
  68. a, b et c (en) SEC Info - Disney Enterprises Inc - 10-K - For 9/30/93
  69. a et b (en) Disney Annual Report 1995 - Financial Highlights
  70. a, b et c (en) Disney Annual Report 1996 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations
  71. a et b (en) Disney Enterprises Inc · 10-K · For 9/30/95
  72. (en) Walt Disney Co · 10-K405 · For 9/30/96
  73. a, b et c (en) Disney Annual Report 1999 - Management's Discussion and Analysis of Financial Condition and Results of Operations
  74. (en) Disney Annual Report 2000
  75. a et b (en) Disney Annual Report 2002
  76. a et b (en) Disney Annual Report 2004
  77. a et b (en) Disney Annual Report 2006 - Financial Highlights
  78. (en) Disney Annual Report 2007 - Financial Highlights
  79. (en) Disney Factbook 2008 - Financial Information p 50
  80. (en) « Disney 2009 Annual Report - Business Segment Results », p. 31
  81. (en) « Disney 2010 Fourth Quarter », p. 2
  82. (en) « Disney 2011 Fourth Quarter », p. 2
  83. (en) « Disney Reports Q4, Full-year Earnings for FY2012 », p. 2
  84. (en) « Disney Annual Report 2013, Business Segment Results », p. 30
  85. (en) 2006 TEA/ERA Attendance Report
  86. (en) 2007 TEA/ERA Attendance Report
  87. (en) 2008 TEA/ERA Attendance Report
  88. (en) 2009 TEA/ERA Attendance Report
  89. (en) 2010 TEA/ERA Attendance Report
  90. (en) 2011 TEA/ERA Attendance Report