Thakhek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thakhek
Vieilles maisons coloniales au centre de Thakhek
Vieilles maisons coloniales au centre de Thakhek
Administration
Pays Drapeau du Laos Laos
Province Khammouane
Démographie
Population 70 000 hab.
Géographie
Coordonnées 17° 24′ 38″ N 104° 49′ 55″ E / 17.410597, 104.83188617° 24′ 38″ Nord 104° 49′ 55″ Est / 17.410597, 104.831886  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Laos (administrative)

Voir sur la carte Laos administrative
City locator 14.svg
Thakhek

Thakhek est une ville du Laos, capitale de la province de Khammouane. Située au bord du Mékong, en face de la ville thaïlandaise de Nakhon Phanom, elle compte environ 70 000 habitants.

Thakhek est relié à la Thaïlande par le troisième pont de l'amitié lao-thaïlandaise, inauguré le 11 novembre 2011[1],[2]. Situé à 13 km du centre-ville, le pont de 1423 m de long comporte deux voies routières de 3,5 m de large et 2 pistes piétonnes de 1,25 m. Elle est reliée au reste du Laos par la route nationale 13, qui passe légèrement à l'Est de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Thakhek aurait été le cadre d'un massacre commis par l'armée française le 21 mars 1946 : Après la reprise de la ville sur les combattants du Pathet Lao, appuyés par le Vietminh, les troupes françaises auraient massacré entre 1500 et plus de 3000 civils, principalement vietnamiens, dont une partie aurait été jetée dans un puits[3].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La ville possède plusieurs maisons et édifices datant de l'époque de la colonisation française, comme la cathédrale Saint-Louis, de l'époque du vicariat apostolique du Laos.

Le Vat Sikhottabong, situé au sud de la ville

Le Vat Sikhottabong, situé au bord du Mékong six kilomètres au sud de la ville, abrite un stūpa de 30 m de haut datant du début du XIXe siècle.

Littérature[modifier | modifier le code]

Thakhek figure sous le nom de « Takvane » dans le premier roman de l'écrivain français Jean Hougron, Tu récolteras la tempête, paru en 1950[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thailand, Laos Open New Friendship Bridge, sur Voice of America, 11 nov. 2011
  2. Ouverture d'un nouvel axe de coopération entre le Laos et la Thaïlande, par Somphavanh Siramath, Le Rénovateur n° 667, 14 nov. 2011, p.2
  3. a et b Jean Hougron au Laos. « Petits blancs » et cognac-soda, par Bruno Philip, Le Monde, 16 août 2013, p. 18-19.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :