Haunted Mansion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haunted Mansion
Haunted Mansion.JPG
Autre(s) nom(s) : Phantom Manor
Mystic Manor
Localisation
Parc : Disneyland
Zone : New Orleans Square
Lieu : Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées
géographiques
33° 48′ 42″ Nord 117° 55′ 20″ Ouest / 33.811751, -117.922171
Ouverture : 9 août 1969
Parc : Magic Kingdom
Zone : Liberty Square
Lieu : Orlando (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées
géographiques
28° 25′ 14″ Nord 81° 34′ 59″ Ouest / 28.420451, -81.583156
Ouverture : 1er octobre 1971
Parc : Tokyo Disneyland
Zone : Fantasyland
Lieu : Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Coordonnées
géographiques
35° 37′ 52″ Nord 139° 52′ 55″ Est / 35.631051, 139.882052
Ouverture : 15 avril 1983
Parc : Disneyland (Paris)
Zone : Frontierland
Lieu : Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 14″ Nord 2° 46′ 36″ Est / 48.870527, 2.776784
Ouverture : 12 avril 1992
Parc : Hong Kong Disneyland
Zone : Mystic Point
Lieu : Hong Kong, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Coordonnées
géographiques
22° 18′ 35″ Nord 114° 02′ 28″ Est / 22.309734, 114.04117
Ouverture :
Données techniques
Concepteur(s) : WED Enterprises, Arrow Dynamics
Type : Train fantôme en omnimover
Durée du tour : 10 min

Haunted Mansion est le train fantôme revisité par Walt Disney et son équipe d'imagineers. L'attraction est à la fois humoristique et divertissante, mais Disney n'a pas réussi à en faire une attraction réellement effrayante sauf pour les plus jeunes. Les effets spéciaux utilisés sont souvent la raison invoquée par les moins jeunes pour justifier leur appréciation de l'attraction.

Le principe[modifier | modifier le code]

L'origine de l'attraction remonte au début des années 1950 lors de la conception de Disneyland. Walt Disney avait envisagé une maison hantée de type « parcours scénique » à travers un décor d'objets animés. La conception de l'attraction fut donnée à Harper Goff qui réalisa de nombreux dessins préparatoires. L'un de ses dessins a souvent été présenté : il s'agit d'une maison américaine rurale légèrement délabrée. Elle devait être située au bout d'une rue en impasse commençant sur Town Square au pied de la gare du Disneyland Railroad. Mais Walt ne voulait pas trop d'un bâtiment en mauvais état, il considérait que cela gâcherait le côté magique du parc. Ses mots furent simples, « l'aspect extérieur était à la charge de vivants et l'intérieur des fantômes »[1].

Un projet fut développé par Ken Anderson et une trace sous la forme d'un enregistrement datant de 1957[2] permet de connaître la teneur de l'attraction.

Ce devait être une maison hantée en walkthrough (parcours scénique à pied) dans la demeure du « Capitaine Gore » dont la visite aurait été assurée par son majordome. Mais le capitaine est en réalité le pirate « Black Bart » et l'esprit de sa fiancée morte hante la maison et a poussé le capitaine au suicide. Son corps devait être visible à la fin de l'attraction, pendu dans l'entrée.

Walt Disney aurait réécrit le scénario dans une version moins morbide. En 1959, les imagineers Rolly Crump et Yale Gracey modifient l'histoire pour faire se marier le couple mais dans la ville de Sleepy Hollow, le cavalier sans tête s'invitant à la cérémonie.

Avec le projet de New Orleans Square, situé derrière Adventureland, l'extérieur changea pour devenir un manoir hanté des États du sud de l'Amérique avant la Guerre de Sécession. Le bâtiment fut construit en 1962 et 1963[1]. La façade définitive de l'attraction originale, située à Disneyland, fut achevée en 1963.

Mais le bâtiment resta vide durant six ans principalement en raison des projets liés aux attractions pour la Foire internationale de New York 1964-65 et de l'incertitude du contenu exact[1]. Durant cette période, Rolly Crump laisse aller son imagination et crée de nombreuses scènes d'épouvantes. Afin que la visite du manoir hanté ne se termine simplement par un brutal retour au soleil, il propose l'ajout d'un restaurant[2]. Walt Disney préféra à la place un espace de type Musée des Horreurs (ou monstruosités). Bien que des schémas fussent réalisés, le projet fut finalement abandonné. Avec la mort de Walt en 1966, ses réticences sur l'aspect morbide furent partiellement balayées et l'aspect actuel de l'attraction vit le jour.

La version de Disneyland a ouvert ses portes le [1] et reste presque inchangée depuis ses débuts, en dehors des décors temporaires pour la période des fêtes de fin d'année. De même, la version du Magic Kingdom - exportée à Tokyo Disneyland - ne diffère pas de l'originale.

Le script et les chansons furent conçus par X Atencio tandis que la partie technique fut conçue sous la direction de Marc Davis, l'un des neuf sages (les neuf personnes qui ont réalisé Blanche-Neige et les Sept Nains) de Disney.

La version de Parc Disneyland, baptisée Phantom Manor, est légèrement différente et possède surtout une thématique renforcée, avec une histoire (plutôt une légende) qui associe l'attraction au décor environnant.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs versions existent à propos de l'attraction. Mais la plus simple est celle d'une femme qui devait se marier, mais le futur marié ne vint jamais à la noce. Depuis, les âmes des invités hantent le manoir. Des personnes, les visiteurs, osent pénétrer dans la demeure. Ensuite, le manoir hanté se referme sur eux et les force à descendre dans les profondeurs de leurs tourments.

L'histoire de fond a été étoffée pour le film Le Manoir hanté et les 999 Fantômes dont le script est basé sur l'attraction.

La technologie[modifier | modifier le code]

Ce parcours scénique utilise le système de déplacement omnimover qui offre un déplacement silencieux et en douceur permettant une bonne écoute des effets sonores. De plus, de multiple audio-animatronics habitent le parcours.

D'autre part, cette attraction utilise de nombreux effets spéciaux. En voici quelques-uns par ordre d'apparition :

La « stretching room » - la salle d'entrée qui s'allonge - est un ascenseur spécialement conçu par Otis. Il n'est pas monobloc et ressemble à celui installé sous la pyramide du Louvre. Les papiers-peints et décors des murs sont enroulés lorsque l'ascenseur est en position haute. Chaque attraction possède deux de ces ascenseurs.

Le corridor des portraits et des bustes utilise des dessins réalisés par Marc Davis, qui selon l'angle de vue changent d'aspect. Pour les portraits, c'est l'utilisation d'une double peinture qui donne cet effet. L'une des peintures contient des matières sensibles aux ultraviolets. Des lampes spéciales permettent de passer d'un éclairage à l'autre par une lente transition. Mais ce n'était pas le cas à l'ouverture de l'attraction. Le changement se faisait par flashs brusques. Pour les bustes, c'est un procédé multiséculaire qui a été utilisé[3] : les bustes sont représentés de façon négative (concave, en creux) mais très précise et sont éclairés par devant, le reste étant totalement noir. L'illusion d'optique ainsi créée fait croire au cerveau que le buste est en relief et si l'on se déplace les visages semblent suivre l'observateur.

Ensuite, les visiteurs doivent embarquer dans l'un des doombuggies, wagon d'omnimover.

Le couloir sans fin est un vrai long couloir mais en raison de la présence de miroirs semble être plus long encore. Le couloir est découpé en plusieurs sections séparées par des miroirs semi-réfléchissant. Cela permet de donner l'impression qu'un candélabre flotte par étapes jusqu'à ce que la mariée défunte soit visible, au loin en train de le tenir dans la main. La salle suivante présente un cercueil disposé dans une véranda-serre prévue à l'origine plutôt pour les fleurs. Le cercueil s'entrouvre, poussé de l'intérieur par des mains de squelettes. C'est un simple audio-animatronic, tout comme les portes qui suivent.

La séance de spiritisme de Mme Léota évoque une séance de spiritisme dans une véranda du manoir. La tête de Madame Léota est visible à l'intérieur d'une boule de cristal posée sur une table en mouvement. Elle annonce la malédiction du lieu. Cet effet spécial utilisa jusqu'à la fin des années 1980, un système de projection à 90° d'un film à travers les parois de la sphère sur la surface d'un visage de couleur neutre. Le visage projeté est celui de Leota Toombs, une imagineer maquettiste et costumière[4]. La voix est celle d'Eleanor Audley[5]. À la fin des années 1980, la technologie numérique a permis de remplacer le film d'une minute projeté en boucle par un système de disque laser vidéo. Un système par fibre optique amenait l'image jusque dans la sphère. Cela résolut de nombreux incidents de bandes cassées. Jusqu’en octobre 2001, le système projetait l'image sur les parois de la sphère depuis l'intérieur de la tête. Mais ce système affaiblissait la qualité de l'image restituée. L'image est donc actuellement amenée par fibre optique depuis le disque laser jusque devant la sphère et projetée sur la tête depuis l'extérieur. Chacun de ces systèmes a été breveté par Disney.

Schéma du principe de Pepper Ghosts

La salle de bal utilise la technique dite des fantômes gris (Pepper Ghost) inventée pour les besoins du cinéma :
Une salle vide est montrée au public depuis un espace surélevé. Une vitre placée en oblique sépare la salle en deux et offre une surface de réflexion. Une partie de la salle est décorée avec les accessoires désirés. Sous les visiteurs une salle contient des personnages disposés comme s'ils étaient dans la salle mais de façon symétrique. Ici ce sont des audio-animatronics éclairés par intermittence pour simuler leurs apparitions-disparitions. L'image des personnages est réfléchie sur la paroi vitrée.

Ensuite la "visite" se poursuit par la traversée d'un cimetière très peuplé, essentiellement d'audio-animatronics. Cette partie se découpe en plusieurs zones : les catacombes, la ville fantôme et le canyon du Fantôme.

À la fin, un couloir décoré de miroirs sur un côté permet de se regarder mais une surprise apparaît au-dessus de la tête des visiteurs en la personne d'un squelette (ou fantôme) parmi les passagers des doombuggies.

La descente du véhicule se fait dans une salle située à côté et au-dessus de celle d'embarquement, d'où l'impression d'apparition depuis le plafond dans cette dernière. Ensuite le visiteur sort par le sous-sol du manoir, en bordure de la rivière. Certaines versions de l'attraction étendent le monde fantasmagorique par un petit cimetière.

Haunted Mansion Holiday[modifier | modifier le code]

Haunted Mansion Holiday est une fête annuelle qui combine l'attraction Haunted Mansion avec le film de l'Etrange Noel de Monsieur Jack (par Tim Burton).

Depuis 2001, Jack entraîne les visiteurs dans un monde fou mélangeant Noel et Halloween. On y retrouve ainsi quelques personnages comme Sally, Oogie Boogie, le Maire de la ville d'Halloween, et bien d'autres encore. En 2007, les personnages de Jack et Sally étaient à la rencontre des visiteurs dans le parc Hong Kong Disneyland ; En 2008, 2012 et 2013, Disneyland Resort Paris et Disneyland Resort.

Lors de l'attraction, quelques éléments ont étaient fait en pain d'épice ; C'est le cas du modéle réduit de la maison hantée et qui peut être vu sur la table dans la salle de bal.

Les différentes attractions[modifier | modifier le code]

Cette attraction de Disney est la seule à être située à chaque fois dans un pays différent et à avoir une architecture presque toujours différente[6].

Le débit théorique de l'attraction est de 2 500 personnes par heure.

Disneyland[modifier | modifier le code]

C'est la version originale de l'attraction. L'attraction est située dans New Orleans Square et le manoir se présente donc comme une maison de maître dans une plantation digne de la Louisiane ou des rives du Mississippi. C'est un bâtiment de style Plantation et est, comme l'aurait voulu Walt Disney, d'une propreté impeccable.

Depuis le 5 octobre 2001, elle est décorée durant la période d'Halloween jusqu'à quelques jours avant Noël avec les personnages de L'Étrange Noël de Monsieur Jack et des citrouilles. Elle a aussi reçu l'ajout d'un 1 000e fantôme, voir ci-dessous.

Cette attraction bénéficie du système FastPass


Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

En Floride, en raison de la présence de l'attraction dans Liberty Square, célébrant la fin de la Guerre de Sécession, l'aspect du manoir a été changé. C'est un manoir d'architecture gothique comme ceux construit sur les rives de l'Hudson[6].
Pour le reste, l'attraction est identique à celle de Californie. En 2001, le cimetière a vu l'ajout d'une tombe supplémentaire, celle de Mme Leota, la voyante de la scène spiritisme au début de l'attraction[4]. En 2011, une file d'attente interactive a été ajoutée ainsi qu'une modification de la scène des fantômes dans le miroir[8].

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Cette attraction interagit avec les Pal Mickey


Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

L'attraction reprend l'aspect de manoir du Magic Kingdom. Aucune modification n'a été apportée en dehors du rattachement de l'attraction à Fantasyland et non pas à Liberty Square, land absent de Tokyo Disneyland.

Depuis le , l'attraction reçoit comme sa consœur de Disneyland, un habillage particulier appelé Holiday Nightmare durant la période d'Halloween.


Parc Disneyland[modifier | modifier le code]

La version française s'appelle Phantom Manor. C'est un manoir de style Victorien construit sur une colline (appelée Boot Hill)

Article détaillé : Phantom Manor.

Hong Kong Disneyland[modifier | modifier le code]

L'attraction appelée Mystic Manor est inaugurée le . Elle fait partie de la seconde phase de développement du parc et reçoit le thème du vaudou afin d'être placée dans Mystic Point, nouveau land imaginé pour augmenter l'offre de Hong Kong Disneyland. Il faut savoir que le parc ne comprend qu'un land se référant aux États-Unis d'antan, Main Street USA. Traduction du texte de présentation de Disney[9] :

« Mystic Manor propose aux visiteurs la visite en 1908 d'une collection d'anciens objets d'art appartenant à un aventurier et explorateur de renommée mondiale. À l'intérieur de la maison victorienne perchée sur une colline luxuriante, le musée de Lord Henry Mystic s'anime lorsque son singe malicieux ouvre une boîte à musique enchantée.
Prévu pour ouvrir en 2013 au plus tôt, Mystic Manor fait partie d'une expansion de près de 500 millions de dollars à Hong Kong Disneyland qui correspond à l'ajout de trois lands à thèmes.
Mystic Manor sera exploitée en tant que Haunted Mansion sans fantôme avec des hommages aux attractions classiques de Disney Indiana Jones Adventure et Enchanted Tiki Room
Article détaillé : Mystic Manor.

Informations diverses[modifier | modifier le code]

L'attraction a la particularité d'être construite dans un land différent dans chacun des parcs existants[1]. Cette habitude se poursuit avec le parc de Hong Kong.

  • Disneyland : New Orleans Square
  • Magic Kingdom : Liberty Square
  • Tokyo Disneyland : Fantasyland
  • Parc Disneyland : Frontierland
  • Hong Kong Disneyland : Mystic Point (prévu)

L'histoire de l'attraction a été adaptée en film : Le Manoir hanté et les 999 Fantômes produit par Walt Disney Pictures en 2003, avec Eddie Murphy.

Le 1000e fantôme[modifier | modifier le code]

Le 22 octobre 2004, une mise de 37 400 $ a permis à un jeune homme de Bâton-Rouge de devenir le 1 000e fantôme de l'attraction. C'est suite à une enchère sur le site d'eBay pour préparer les 50 ans de Disneyland que Cary Sharp, un docteur et avoué médical de 37 ans est devenu ce fantôme. Après avoir été « incinéré » virtuellement, ses cendres ont été déposées dans une urne funéraire gravée à son nom et placée dans l'attraction de Disneyland en Californie. Il sera la seule personne à avoir son nom dans un parc Disney en dehors des personnages imaginaires et des hommages aux artistes Disney des fenêtres de Main Street, Frontierland et des tombes du cimetières d'Haunted Mansion.
L'argent a été reversé à deux associations caritatives comme prévu au début de l'enchère, l'une pour les enfants d'Anaheim et une autre de la ville de Bâton-Rouge. À titre d'information, la première enchère déposée fut faite par Clive Barker, un auteur de roman d'horreur avec une somme de 750 $. A priori, cette initiative ne sera pas reproduite dans les autres parcs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 257
  2. a et b Shaun Finnie, The Disneylands That Never Were, p. 63
  3. La technique a été brevetée par Disney, numéro 5407391 de l'office des brevets américains le 18 avril 1995. (http://www.patentstorm.us/patents/5407391-fulltext.html) La technique initiale est pourtant ancienne mais sans hologramme et laser. Un exemple en est visible, avec une notice historique, dans le passage souterrain « Christoffel » de la gare de Berne (Suisse), sculpture Loubegaffer (exécutée par Sandro Del-Prete en 1984/1986).
  4. a et b (en) The Imagineers, The Magic Kingdom At Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, p. 71
  5. (en) Tim Hollis and Greg Ehrbar, Mouse Tracks: The Story of Walt Disney Records, p. 118
  6. a et b (en) The Imagineers, The Magic Kingdom At Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour, p. 70
  7. (en) S&S-Arrow The Arrow Story
  8. Haunted Mansion Interactive Queue at Magic Kingdom Park
  9. (en) Article de Brady MacDonald du Los Angeles Times
  10. Trackless dark-ride

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Le site Doombuggies donne de nombreuses informations concernant l'attraction, le film et leurs coulisses.