Celebration (Floride)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Célébration (homonymie).
Celebration
Héraldique
Héraldique
Image illustrative de l'article Celebration (Floride)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Floride Floride
Comté Osceola
Démographie
Population 7 427 hab. (2010)
Densité 268 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 19′ 12″ N 81° 32′ 25″ O / 28.32, -81.540278 ()28° 19′ 12″ Nord 81° 32′ 25″ Ouest / 28.32, -81.540278 ()  
Altitude 25 m
Superficie 2 770 ha = 27,7 km2
· dont terre 27,6 km2 (99,64 %)
· dont eau 0,1 km2 (0,36 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Localisation
Carte du comté d'Osceola
Carte du comté d'Osceola

Géolocalisation sur la carte : Floride

Voir sur la carte administrative de Floride
City locator 14.svg
Celebration

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Celebration

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Celebration

Celebration est une ville privée américaine, située dans le centre de l'État de Floride, à quelques kilomètres d'Orlando. Elle a la particularité d'avoir été créée, développée et d'être administrée par la Walt Disney Company. Depuis 2002 et surtout 2004, Disney se désengage en partie de Celebration et ne semble plus être lié à Celebration qu'historiquement.

Elle devait être en quelque sorte la réalisation du projet lancé par Walt Disney d'une ville idéale, nommée EPCOT.

La genèse du projet[modifier | modifier le code]

Le centre ville.

Celebration a été fondée en 1994 à proximité du parc d'attraction Walt Disney World Resort sur des terrains initialement prévus pour ne pas être développés. Les terrains furent détachés de la ville de Reedy Creek à laquelle ils étaient légalement annexés jusqu'alors.

La communauté futuriste[modifier | modifier le code]

L'idée de départ de Walt Disney, EPCOT, était de construire une ville parfaite, sans criminalité et avec un cadre de vie agréable. La ville de Walt était une ville futuriste planifiée.

Le village résidentiel[modifier | modifier le code]

En juin 1973, la Walt Disney Company lance un nouveau projet[1] autour de la ville Lake Buena Vista (ancienne Reedy Creek). Quatre communautés doivent voir le jour chacune sur un thème ludique : le golf, le tennis, le nautisme et l'ouest américain. Elles sont regroupées en villages.

Durant plusieurs années la Walt Disney World Company et les résidents rencontrèrent de nombreux points de discordes dont les taxes et le droits de vote au sein de la communauté. La société décide d'exproprier les résidents et les bâtiments sont intégrés en 1985 à un complexe hôtelier, le Walt Disney World Village Resort.

Un retour à la ville traditionnelle[modifier | modifier le code]

Pour la direction de Disney au début des années 1990, l'idée maitresse était de revenir à la petite ville traditionnelle, à l'opposé des grands centres urbains du pays. Tout a été fait pour qu'une ambiance amicale règne entre tous les habitants. Tous les commerces ainsi que l'école et les différents loisirs sont accessibles à pied. Cette idée a été lancée par Michael Eisner qui voulait aussi l'émulation des résidents au travers du Disney Institute, en prenant exemple sur certaines communautés méthodistes.

L'urbanisme a lui aussi été particulièrement soigné. Un bureau d'architectes renommé de New York a eu la responsabilité d'établir le plan principal. Un concept de New Urbanism a été choisi avec pour point de départ un lac autour duquel sont placés parcs, commerces et zones résidentielles (chaque maison ne devant pas être à plus d'un kilomètre et demi du centre).

Les habitations suivent toutes un modèle d'architecture prédéfini. Il y a en tout cinq styles architecturaux « acceptés », tous pré-approuvés par Disney et s'inspirant des maisons coloniales, méditerranéennes, françaises, de Nouvelle-Angleterre ou encore victoriennes. Ces modèles se déclinent en sept tailles différentes qui sont mélangées dans les quartiers de la ville, la cohésion architecturale de l'ensemble étant assurée par le style Disney.

La vie selon Disney[modifier | modifier le code]

La Walt Disney Company fait tout pour recréer l'esprit d'un village. Tout d'abord, la plupart des pavillons ont un porche tourné vers la rue et sont tous proches les uns des autres pour encourager l'émulation et le sens de la communauté.
La ville est régie par des règles très strictes. Le comportement à avoir envers ses voisins est règlementé, le gazon doit être tondu régulièrement, il est interdit de se garer devant sa maison plus de quelques heures. Disney a un droit de regard sur la vente des maisons. Les nains de jardin sont interdits et si un résident veut repeindre sa maison il doit en aviser la Company qui choisira alors la couleur.

Même si officiellement Celebration devait être ouverte à toutes les classes sociales et à toutes les communautés, le taux de pauvreté est seulement de 6 % et très peu de minorités dans cette ville. Il y a 94 % de blancs pour seulement 3 % d'asiatiques et 2 % de noirs. Quant aux pauvres ou aux classes moyennes, elle ne peuvent pas s'installer à Celebration puisque les prix vont de 150 000$ pour les appartements à plus de 800 000$ pour les plus grosses maisons (les modèles intermédiaires étant autour de 400 000$).

Du fait de son urbanisme néo-traditionnel, Celebration provoque des réactions très tranchées, soit un amour inconditionnel, soit un rejet. Des visiteurs comparent souvent la ville à celle du Truman Show, faussement traditionnelle.
D'autre part, les magasins du centre ville étaient au départ tous réservés par Disney, ce qui faisait que les résidents pouvaient trouver toute sorte d'objets collectors de Disney mais il n'y avait en revanche ni de station essence ni de locations de vidéos. Il fallut que les habitants protestent pour que Disney décide de louer ces magasins à des tiers.

Un point vient contrebalancer les quelques inconvénients : Celebration est directement connectée au parc Walt Disney World Resort, ce qui autorise les résidents (et leurs invités de passage) à pouvoir se balader dans n'importe quel endroit du parc sans avoir besoin de pass ou d'autorisation.

Le désengagement de Disney[modifier | modifier le code]

Le Disney a revendu pour 22 millions $, les 2086 acres achetés en 1992 (14 millions $) à quelques kilomètres de Celebration à Karl Corp. une société de développement de West Palm Beach.

Fin septembre 2003 Disney a revendu les 159 acres du terrain de golf à C.S. Golf Partners.

C'est en janvier 2004 que Disney vend la gestion du centre-ville de Celebration à un fonds d'investissements de West Palm Beach, baptisé Lexin Capital. Seize boutiques changent de main, représentant une superficie de ventes de 9 400 m²

Le 20 septembre 2012, la société immobilière Inland Private Capital annonce avoir vendu un bâtiment de Celebration occupé par la Walt Disney World Company pour 31,1 millions d'USD[2]. Disney conserve encore deux édifices sur la place, le siège de Disney Vacation Club et celui de Disney Cruise Line.

Évolution[modifier | modifier le code]

En chiffres[modifier | modifier le code]

  • En 1995 les 351 premières maisons furent vendues.
  • En 2000, Celebration comptait 2 736 habitants dans 952 foyers soit 716 familles. 45,1 % des foyers avaient des enfants. 31 % de la population avait moins de 18 ans, 5 % entre 18 et 24 ans, 31 % entre 25 et 44 ans, 26,4 % entre 45 et 64 ans et 6,9 % avaient de 65 ans à plus. Le salaire moyen d'un foyer était de 75 000$ par an.
  • En 2004, Celebration comptait 9 500 résidents dans 3 745 foyers.

Un modèle ?[modifier | modifier le code]

Disney a globalement rempli les objectifs d'affluence qu'il s'était donné. La première année, l'attribution des maisons fut d'ailleurs soumise à une loterie, tellement les listes d'attente étaient importantes.
Il est possible que Celebration soit un nouveau modèle de ville privée (comme il en existe déjà aux États-Unis).

À noter que Disney, en partenariat avec l'État français, développe depuis 1987 une ville à côté de Disneyland Paris. Cette ville, dénommée Val d'Europe, aura à terme 1 000 hectares des 1 943 de son territoire développés par Disney et devrait compter 40 000 habitants. De 1989 à 2003, Disney aurait dépensé plus de 5 milliards d'euros dans ce projet (contre 500 millions pour l'État).
On reconnaît facilement dans cette ville nouvelle le style architectural néo-traditionnel de Disney avec des bâtiments faussement haussmanniens côtoyant des façades londoniennes ou italiennes, dans le pur style New Urbanism déjà testé.

Liens[modifier | modifier le code]

Celebration[modifier | modifier le code]

Val d'Europe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]