Compagnie des Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Compagnie des Alpes

Description de l'image  CompagniedesAlpes.png.
Création 1989
Dates clés 1994 : entrée en bourse
2002 : rachat de Grévin & Cie
Forme juridique société anonyme à directoire et
Conseil de surveillance
Slogan Le loisir en bonne compagnie
Siège social Drapeau de France Boulogne-Billancourt (France)
Activité gestion de domaines skiables et
de parcs de loisirs
Société mère Caisse des dépôts et consignations (39,1 %)
Filiales CDA Parks
Effectif 4855
Site web www.compagniedesalpes.com
Chiffre d’affaires en augmentation 330,4 M (2007)
Résultat net 68,6 M (2007)

La Compagnie des Alpes est une entreprise française, filiale de la Caisse des dépôts et consignations, spécialisée dans les domaines skiables et les parcs d'attractions.

À l'origine elle était essentiellement axée vers le ski mais a diversifié ses activités à partir de 2001 avec l'achat de la société Grévin & Cie (désormais Division Parcs de Loisirs). Cette diversification « est une manière d'étaler les risques ».

Historique[modifier | modifier le code]

La Caisse des dépôts et consignations, au travers de sa filiale développement crée en janvier 1989 la Compagnie des Alpes afin de fédérer le marché français des domaines skiables.

La société voit son introduction au Second Marché de la Bourse de Paris le 18 novembre 1994. Grâce à cela elle prend rapidement des participations dans plusieurs domaines des Alpes.

Fin 1996, la société s'installe à l'étranger en reprenant la station italienne de Courmayeur.

En 2000, la société entre à hauteur de 20,3 % au capital de Téléverbier, l'opérateur de la station suisse de Verbier.

En 2001, elle poursuit en Suisse avec une prise de 38 % du capital de l'exploitant de Saas Fee.

En 2002 :

  • Acquisition de 17 nouvelles boutiques, portant à 44 le nombre de magasins de sports (6,3 % du CA) avec un stock de 21 500 paires de skis en location.
  • En juin, la société rachète par OPA, pour 140 M.€, la société Grévin & Cie, propriétaire de sept parcs d'attractions — quatre en France (dont Parc Astérix et Musée Grévin), deux en Hollande et un en Allemagne —, afin d'entamer une diversification dans les parcs de loisirs.

En 2003, Grévin & Cie rachète deux parcs : l'aquaparc du Bouveret en Suisse en janvier et Panorama Park en Allemagne en décembre.

En 2004, la société reprend le domaine de Serre Chevalier en France et une nouvelle participation de 20 % dans une station suisse, Riederalp. Et en juillet elle reprend le parc de Pleasurewood Hills en Angleterre.

En 2005, deux nouveaux parcs sont rachetés en France par Grévin & Cie : le parc animalier Planète Sauvage en avril et le parc d'attraction de la Mer de sable en juillet.

Le 23 mai 2006, la société rachète 5 parcs (sur 7) du groupe Walibi à la société StarParks et rebaptise la division Grévin & Cie en Division Parcs de Loisirs.

Le 1er octobre 2007, dans le cadre d'un accord avec la SOFIVAL, la Compagnie des Alpes rachète la STVI de Val d'Isère et prend des participations minoritaires de La Rosière, Valmorel et Avoriaz. Elle réalise cette opération dans le cadre d'une augmentation de capital permettant à la holding financière SOFIVAL de prendre 8,6 % de son capital.

En 2007, a reçu dans ses 21 parcs européens, 9,4 millions de visiteurs.

En 2008, la Compagnie des Alpes lance Holiski, un abonnement de ski valable dans 10 de ses domaines skiables[1] : après s'être acquitté d'un abonnement annuel, le skieur reçoit un badge d'accès qui lui permet d'accéder directement aux pistes couvertes par l'offre. Les journées de ski sont facturées le mois suivant.

En 2008, CDA Parks vend Panorama Park Sauerland et le démantèle.

En 2009, la Compagnie revend à la commune de Bagnes, en Suisse, ses 20,3 % du capital action de Téléverbier. Le montant de la transaction s'élève à 13,8 millions d'euros, soit environ 20 millions de francs suisse[2]. En cette même année, la compagnie vend sa participation de 41 % dans le capital des Remontées mécaniques de Saas-Fee[3] en Suisse également.

Le 15 décembre 2010, la Compagnie des Alpes annonce la vente de sept parcs au fonds d’investissement H.I.G. Capital France associé à Laurent Bruloy, ancien dirigeant d'Aqualud[4]. Ceux-ci créent Looping Group.

Le 14 janvier 2011, la Compagnie des Alpes devient le premier actionnaire du Parc du Futuroscope à hauteur de 45 %, en rachetant une partie des parts du Conseil général de la Vienne [5].

Le 24 janvier 2011, la Compagnie des Alpes gérera le Musée Chaplin[6] hébergé dans l'ancienne propriété du cinéaste Charlie Chaplin dit le Manoir de Ban à Corsier au-dessus de Vevey en Suisse[7] (ouverture en 2016).

Le 17 avril 2013, le Musée Grévin Montréal est inauguré par Bernard Pivot [8].

Le 01 mai 2014, le Musée Grévin Prague est inauguré en présence de célébrités locales et internationales.

Activités[modifier | modifier le code]

Sociétés de remontées mécaniques[modifier | modifier le code]

Parcs de loisirs[modifier | modifier le code]

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières de la Compagnie des Alpes
(En millions de €)
Année Chiffres d'affaires Résultats d'exploitation Résultats nets part du groupe
2001/2002 232 23,3
2002/2003 377,8 66,6 29,1
2003/2004 372,3 65,2 29,0
2004/2005 374,2 60,8 30,7
2005/2006 455,6 80,0 41,1
2006/2007 505,7 68,6 28,1

Données boursières[modifier | modifier le code]

  • Actions cotées à la bourse de Paris
  • Membre de l'indice CAC Small
  • Code Valeur ISIN = FR000
  • Valeur nominale = euro
  • Actionnaires principaux :
Données boursières au 1er janvier
Années 2004 2005 2006
Nombre d'actions cotées en millions 4,177310 6,156494 6,243975
Capitalisation boursière en millions d'euros 209,283 351,228 357,468
Nombre de transactions quotidiennes 00 00 00

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]