Les Petits Champions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Petits Champions

Titre québécois Jeu de puissance
Titre original The Mighty Ducks
Réalisation Stephen Herek
Scénario Steven Brill
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Petits Champions ou Jeu de puissance au Québec (en anglais The Mighty Ducks) est le premier film d'une série de films américains sur une équipe de hockey sur glace produit par Walt Disney Pictures.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Gordon Bombay (Emilio Estevez), avocat de carrière est condamné pour conduite en état d'ivresse à réaliser des travaux d'intérêt général en devenant entraîneur de hockey sur glace, sport qu'il déteste par dessus-tout.

Il rencontre alors une équipe de jeunes joueurs âgés de 11 et 12 ans (catégorie pee-wee), une équipe de perdants qui finit dernière de la division chaque année. Au fur et à mesure, les jeunes joueurs découvrent que le passé de Bombay cache une carrière de joueur de hockey stoppée nette après un tir raté en finale du championnat.

Avec l'aide de son ancien employeur, Mr. Ducksworth, Bombay va transformer l'équipe, la renommer sous le nom de Ducks et lui faire gagner des matchs pour finalement la faire atteindre la finale des séries éliminatoires. L'équipe retrouve alors en finale, l'ancienne équipe de Bombay toujours dirigée par le même homme. Finalement, les Ducks gagneront le match sur un tir de fusillade marqué par le joueur préféré de Bombay, Charlie Conway (Joshua Jackson), utilisant la même technique de tir, la triple feinte, que celle utilisée par Bombay dans sa jeunesse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

La licence LNH[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ducks d'Anaheim.

Le 2 octobre 1992, Walt Disney Pictures sort le film The Mighty Ducks — en France, Les Petits Champions et au Québec, Jeu de puissance — et lance une nouvelle vague d'engouement pour le hockey sur glace chez les jeunes. Devant le succès du film, qui rapporte 51 millions de dollars, la Walt Disney Company décide de demander à la Ligue nationale de hockey l'octroi d'une franchise. Le 10 décembre, la LNH autorise Disney à développer une franchise[1],[2]. Il est décidé que cette équipe prendra ses quartiers à Anaheim, située dans la banlieue de Los Angeles et qui a également l'avantage d'abriter le Disneyland Resort, l'un des plus grands parcs d'attractions de la firme américaine. Les Mighty Ducks d'Anaheim sont les premiers locataires de l'Anaheim Arena, plus tard renommée Arrowhead Pond of Anaheim et actuellement connue sous le nom de Honda Center.

De plus, le hockey sur glace en Californie connaît un regain d'intérêt depuis 1988 et le transfert de Wayne Gretzky, souvent considéré comme le plus grand joueur de tous les temps[3], aux Kings de Los Angeles[4]. Cependant, beaucoup de puristes ont grincé des dents lorsqu'ils ont appris que cette nouvelle équipe serait nommée en fonction d'un film pour enfants, et considèrent que le maillot et le nom de la franchise sont ridicules[4],[5].

Série de films et dessins animés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ 17 février 1998 (consulté le 22 janvier 2010), p. 4
  2. (en) Major Annoucements
  3. (en) Biographie de Wayne Gretzky
  4. a et b (en) Histoire des Ducks d'Anaheim
  5. (en) Histoire des Ducks

Liens externes[modifier | modifier le code]