Oriental Land Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oriental Land Company

Description de l'image Logo OLC.gif.
Dates clés 1960 : création
1983 : ouverture de Tokyo Disneyland
1999 : début de diversification
Forme juridique société d'économie mixte
Siège social Drapeau du Japon Maihama (Japon)
Direction Toshio Kagami
Actionnaires Voir texte
Activité Tourisme et service
Produits Tokyo Disney Resort
RC Japan
Filiales Voir texte
Effectif 2 387 (2005)
16 200 à mi-temps
Site web http://www.olc.co.jp
Chiffre d’affaires en diminution 466 milliards de ¥ (2014)
Résultat net en augmentation 72 milliards de ¥ (2013)

Oriental Land Company (OLC ou OLC Group) est la société japonaise fondée en 1960 qui possède, entre autres, le domaine de loisirs de Tokyo Disney Resort. C'est une société d'économie mixte (en partie publique et privée) de développement économique. Elle est le résultat de l'association de la société de chemin de fer[1] Keisei Electric, du fonds immobilier Mitsui Fudosan et de la préfecture de Chiba.

Depuis 1999 OLC a créé des filiales d'abord lié à Ikspiari pour faciliter l'ouverture d'enseignes internationales n'ayant pas de filiales au Japon et assurer les services autour du complexe. En raison du succès de ce début de diversification OLC a créé d'autres filiales. Actuellement la société est un groupe de loisirs à l'image de la Walt Disney Company avec qui elle est liée.

Les activités du groupe sont entre autres les parcs à thèmes, l'hôtellerie, la restauration, les boutiques Disney, les services liés au tourisme (entretien, cuisine...) et internet. À titre indicatif le taux d'occupation des hôtels Disney dépasse 90 % depuis l'ouverture du premier.

Organisation[modifier | modifier le code]

Les possessions portant le nom Disney[modifier | modifier le code]

La société possède (liste non exhaustive)

En dehors de Disney[modifier | modifier le code]

De nombreux magasins de Ikspiari sont aussi des filiales de OLC.
Des services liés au domaine sont aussi des filiales de OLC ainsi des sociétés de taxis, de bus, de publicité, de génie civil ou d'horticulture ont été créées.

OLC a créé Camp Nepos à partir du concept de Club Disney. En raison du succès rencontré au Japon le concept fut développé et des personnages furent créés. Une émission télévisée est aussi créée.

Historique[modifier | modifier le code]

1960 à 1983: "Batailles" pour un parc Disney[modifier | modifier le code]

Le Oriental Land Co. est fondée avec le but de réclamer[2] un terrain sur la côte d'Urayasu, développer des zones commerciales et résidentielles et de construire une grande zone de loisirs, et "par la même de contribuer à la vie culturelle de la nation et le bien-être des citoyens". La société débute avec un capital de 250 millions de yens (1,82 million d'€).

En Oriental Land et la Préfecture de Chiba concluent un accord et signent le Urayasu District Land Reclamation Agreement, autorisant Oriental Land à réclamer le terrain sur la côte d'Urayasu et de l'acheter pour le développer.

En les travaux de réclamation commencent sur la côte d'Urayasu (début de la création du polder).

En la Préfecture de Chiba commence le découpage en lots du terrain pour les vendre à Oriental Land pour la construction soit de zone de loisirs soit de maisons.

En Oriental Land se lance dans les ventes de maisons.

En les travaux de réclamation prennent fin.

En Oriental Land et Walt Disney Productions concluent un accord concernant la licence, la création, la construction et la gestion du parc Tokyo Disneyland.

En la construction de Tokyo Disneyland commence dans le district de Maihama un district de la ville d'Urayasu. Maihama est une anagramme phonétique de Anaheim, la ville où a été construit Disneyland.

Le Tokyo Disneyland ouvre ses portes au public.

1984 à 2001 : Le parc Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

En Critter Country ouvre et devient le sixième pays du parc.

En Mickey's Toontown ouvre et devient le septième pays du parc. De plus Oriental Land et la Walt Disney Company signent un accord concernant la licence, la création, la construction et la gestion d'un nouveau parc à thème, Tokyo DisneySea, ainsi que l'hôtel Disney's Hotel Miracosta.

En la filiale (à 100 %) Maihama Resort Hotels Co. est créée pour la gestion et la direction des hôtels présents et futurs du site (et plus tard en dehors).

En Oriental Land est cotée au premier marché de la bourse de Tokyo.

En la filiale (à 100 %) Maihama Resort Line Co. est créée pour la gestion et la direction du monorail. Le , Oriental Land Company et Disney officialisent le projet Tokyo DisneySea[3].

En la construction du projet de développement de la zone de la gare de Maihama (Ikspiari et le Disney's Ambassador Hotel) commence à Maihama.

En Oriental Land et la Walt Disney Company concluent un accord pour la licence, la création, la construction et la gestion du Disney's Ambassador Hotel.

En Oriental Land et la Walt Disney Company concluent un accord pour la licence, la création, la construction et la gestion de la Disney Resort Line. Maihama Resort Line en commence la construction. De plus celles de Tokyo DisneySea et de l'hôtel Disney's Hotel Miracosta débutent aussi.

En Maihama Business Services Co. est fondée c'est une filiale à 100 % de OLC.

En c'est au tour d'IKSPIARI Co. pour la direction et la gestion du complexe commercial.

En RC Japan Co, une filiale à d'OLC, est créée pour la gestion de restaurants à thème principalement des Rainforest Cafe. Deux sont en opération.

En Ikspiari et le Disney's Ambassador Hotel ouvrent à côté de la gare de Maihama.

En la Resort Cleaning Services Co. est créée pour les services d'entretiens comme filiale à 100 %.

En sont fondées la Maihama Building Maintenance Co. pour l'entretien des bâtiments et la OLC Kitchen Techno Co. pour la vente et la maintenance d'appareils de restauration.

En la ligne de monorail Disney Resort Line entame son service desservant les deux parcs, les hôtels et la gare de Maihama.

Le le parc de Tokyo DisneySea et l'hôtel Disney's Hotel Miracosta ouvrent[4].

Le , OLC signe un accord avec Disney Consumer Products en vue du rachat des Disney Store japonaise pour 51 millions USD[4].

2002 à nos jours : Le "resort" Disney[modifier | modifier le code]

Le , OLC achète toutes les actions de la société Retail Networks Co., une filiale de Walt Disney International au travers de Walt Disney Japan, et prend la gestion des Disney Store au Japon pour 51 millions de USD[5]. En E PRODUCTION CO. est fondée comme filiale à 100 % pour la direction des cast members.

En , OLC annonce la construction de deux hôtels en dehors du complexe de Tokyo Disney Resort : les Palm and Fountain Terrase Hotel Resort. En OLC/Rights Entertainment Inc. est fondée comme filiale à 100 % pour la gestion des copyrights sur les personnages et œuvres développées par la société. Le OLC a acquis 25 % de D Wonderland une société éditrice de contenu internet. En RC Japan Co annonce l'ouverture d'un nouveau restaurant Buena Costa 129, de cuisine latine. En OLC annonce l'ouverture d'un nouvel hôtel à Tokyo Disney Resort de style victorien à l'entrée de Tokyo Disneyland. Un parking de 1800 places remplacera la partie supprimée du parking actuel.

Le , OLC annonce la suspension de son projet de parc à thème urbain[6]. Le , OLC annonce l'ouverture de négociation avec Walt Disney Japan pour le rachat des Disney Store japonaises[7].

Le , le directoire d'OLC valide le transfert de l'activité vers Disney, avec un rachat des actions le 31 mars[8]. Le , OLC annonce l'ouverture de Mickey's PhilharMagic à Tokyo Disneyland pour le [9]. Le 26 mars 2011, le complexe reste fermé jusqu'à nouvel ordre tandis que les employés des bureaux de Disney et des Disney Store ont repris leurs activités depuis le 22 mars[10].

Le , OLC achète le groupe hôtelier japonais Brighton Corporation comprenant 4 hôtels de luxe[11]. Le , Oriental Land Company annonce un accord Dai-ichi Mutual Life Insurance sur l'achat d'un terrain de 23 000 sqm situé au sein du Tokyo Disney Resort occupé par le Tokyo Bay NK Hall, acheté pour 9,3 millions de yens et avec une acquisition effective en avril 2016[12].

Le 28 avril 2014, OLC annonce un plan d'investissements de 500 milliards de yens (3,5 milliards d'€) sur 10 ans dans ses parcs Disney et d'autres activités associées[13]. Le 3 juillet 2014, OLC annonce la création d'un compagnon félin nommé Gelatoni au personnage de Duffy the Disney Bear[14]. Le 31 octobre 2014, Oriental Land Company annonce un projet de 4,5 milliards d'USD pour doubler la taille du Fantasyland de Tokyo Disneyland et ajouter un nouveau land à Tokyo DisneySea[15].

Données économiques[modifier | modifier le code]

Les actionnaires[modifier | modifier le code]

Les actionnaires majoritaires de OLC sont à la date du  :

  • Keisei Electric Railway Co.
  • Mitsui Fudosan Co.
  • Chiba Prefecture
  • The Master Trust Bank of Japan (Compte fiduciaire)
  • Mizuho Trust and Banking Co., Ltd. (caisse de retraite de la Keisei Electric Railway Co)
  • Japan Trustee Service Bank, Ltd. (Comptes fiduciaire)
  • State Street Bank and Trust Company
  • Keisei Kaihatsu Co.
  • The Dai-ichi Mutual Life Insurance Company
  • Trust & Custody Services Bank, Ltd. (Caisse de retraite de MIZUHO CORPORATE BANK confié à la Mizuho Trust and Banking Co.)

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Résultats financiers d'Oriental Land Company[16]
(En millions de ¥)
Année[17] Chiffre d'affaires Résultat net
2001[18] 200 191 ¥ 4 740 ¥
2002[18] 281 081 ¥ 12 726 ¥
2003[18] 331 753 ¥ 18 931 ¥
2004[19] 336 516 ¥ 18 530 ¥
2005[19] 331 094 ¥ 17 224 ¥
2006[19] 332 885 ¥ 15 703 ¥
2007[19] 344 082 ¥ 16 309 ¥
2008[20] 389 242 ¥ 40 109 ¥
2009[21] 371 414 ¥ 25 427 ¥
2010[22] 356 180 ¥ 22 907 ¥
2011[23] 360 060 ¥ 32 113 ¥
2012[24] 395 527 ¥ 51 484 ¥
2013[25] 473 573 ¥ 70 572 ¥
2014[26] 466 200 ¥ 70 572 ¥

Fréquentations[modifier | modifier le code]

Fréquentations du complexe Tokyo Disney Resort d'Oriental Land Company
en milliers de visiteurs
Année Semestres
(premier/second)
Total annuel
1984[27] 5 727 4 206 9 933
1985[27] 5 901 4 115 10 013
1986[27] 6 447 4 228 10 675
1987 6 354 4 311 10 665
1988[27] 6 720 5 255 11 975
1989[27] 7 367 6 015 13 382
1990[27] 7 839 6 913 14 752
1991[27] 8 579 7 297 15 876
1992[27] 8 658 7 481 16 139
1993[27] 8 244 7 571 15 815
1994[27] 8 656 7 373 16 030
1995[27] 7 696 7 813 15 509
1996[27] 8 865 8 121 16 986
1997[27] 8 820 8 547 17 368
1998[27] 8 425 8 261 16 686
1999[27] 8 532 8 927 17 459
2000[27] 8 236 8 271 16 507
2001[27] 7 979 9 321 17 300
2002[27] 9 299 12 748 22 047
2003[27] 11 955 12 865 24 820
2004[27] 12 307 13 166 25 473
2005[27] 12 029 12 992 25 021
2006[27] 11 662 13 104 24 766
2007[27] 12 044 13 772 25 916
2008[27] 12 170 13 254 25 424
2009[28] 13 048 14 173 27 221
2010[28] 12 301 13 517 25 818
2011[28] 12 954 12 412 25 366
2012[28] 10 739 14 608 25 347
2013[29] 13 250 14 253 27 503
2014[29] 15 359 15 938 31 298

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les sociétés de chemin de fer au Japon sont souvent des moteurs économiques régionaux, possédant le terrain et les centres commerciaux construits autour des gares ainsi que des lotissements résidentiels ou de bureaux. En plus de gérés des flux de personnes elles gèrent des flux financiers souvent colossaux. Keisei Electric n'a que 102 km de chemin de fer mais possède la ligne desservant l'aéroport de Narita et celle desservant Tokyo Disney Resort qui accueille 24 millions de de passagers à l'année.
  2. "réclamer" signifie demander la viabilisation ou asséchement d'un terrain. Ici comme pour le parc de Hong Kong Disneyland, les travaux consistaient principalement en la création d'un polder.
  3. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ (consulté le 22 janvier 2010), p. 6
  4. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2001 - Chronology »,‎ (consulté le 24 janvier 2010), p. 31
  5. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2002 - History »,‎ (consulté le 24 janvier 2010), p. 64
  6. “Entertainment Facility Project” To Be Discontinued
  7. (en) Walt Disney Japan and Oriental Land Start Negotiations on Possible Transfer of Disney Store Business in Japan
  8. (en) Transfer of Subsidiary
  9. (en) New Attraction at Tokyo Disneyland Park - Mickey’s PhilharMagic
  10. (en) Tokyo Disneyland Closed Until Further Notice
  11. (en) Consolidated Financial Statements for the Fiscal Year Ended March 31, 2013
  12. (en) Announcement Concerning Acquisition of Noncurrent Assets
  13. (en) Oriental Land to invest 500 bil. yen in Disney park, other businesses
  14. Duffy the Disney Bear Gets a New Sidekick in Japan
  15. (en) Christopher Palmeri, Chris Cooper, « Disney Makes Space for Snow White With Tokyo Expansion », Bloomberg,‎ (consulté le 22 décembre 2014)
  16. Historical Financial Data
  17. L'année fiscale japonaise se termine le 31 mars.
  18. a, b et c Factbook 2011 p. 2
  19. a, b, c et d Factbook 2009 p. 13
  20. OLC - Annual Report 2009
  21. Consolidated Financial Statements for the Fiscal Year ended March 31, 2010
  22. Annual Report 2011(For the year ended March 31, 2011)
  23. Annual Report 2012 (For the year ended March 31, 2012)
  24. Annual Report 2013 (For the year ended March 31, 2013)
  25. Annual Report 2014 (For the year ended March 31, 2014)
  26. Result for fiscal year 2014 (For the year ended March 31, 2015)
  27. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w et x Factbook 2009 p. 9-10
  28. a, b, c et d Factbook 2012 p. 9-10
  29. a et b Factbook 2014 p. 9-10