Systra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Systra

alt=Description de l'image Systra logotype.png.
Création 1957 (Sofrerail)
Dates clés 1961 : création de Sofretu
1995 : fusion de Sofretu et Sofrerail
1997 : changement de nom: Systra
2012 : intégration de Xelis et Inexia
Forme juridique Société anonyme
Slogan La confiance transporte le monde
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Pierre Verzat (président du Directoire)
Guillaume Pépy (président du Conseil de Surveillance)
Pierre Mongin (vice-président du Conseil de Surveillance)
Actionnaires SNCF, RATP, Crédit agricole, BNP Paribas
Activité Ingénierie spécialisée dans le ferroviaire et les transports
Effectif 4700 pour le Groupe (2013)
en augmentation +24 % (base 2013)
Site web http://www.systra.com/fr/
Chiffre d’affaires 443.2 M€ (2013)[1]
Résultat net 9,2 M€ (2013)

Systra est un groupe international d’ingénierie et de conseil dans le domaine de la mobilité, présent notamment sur les transports urbains et les transports ferroviaires. Employant environ 4700 personnes (fin 2014), l'entreprise est une société anonyme détenue par la RATP, la SNCF et des banques françaises. SYSTRA est présent dans 78 pays dans le monde.

Historique[modifier | modifier le code]

Transport de masse à Taïpei
Réseau de lignes à grande vitesse en Europe en 2008

Systra est né de la fusion des filiales d’ingénierie créées, d’une part, par la SNCF en 1957 (SOFRERAIL, Société française d’études et de réalisations ferroviaires) et de l’autre, par la RATP en 1961 (SOFRETU, Société française d’études et de réalisations de transports urbains).

La création de Sofrerail en 1957 est intervenue dans le cadre de prestations auprès des chemins de fer indiens et en 1961 de la branche urbaine pour des prestations auprès du métro de Montréal au Québec.

Fin 1995, SOFRETU et SOFRERAIL fusionnent pour devenir Systra en 1995[2].

Quelques faits marquants :

Systra compte de nombreuses filiales qui constituent le Groupe : Canarail, MVA, etc.


Direction Conseil[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La Direction Conseil de SYSTRA a été créée le 1er mars 2009. Elle regroupe en grande partie l’ancien département de Planification des Transports (PLT).

Les champs d’actions de SYSTRA Conseil sont :

  • Les études institutionnelles, tarifaires et financières
  • La conception et l’insertion de projets de transport en communs en site propre (TCSP) en milieu urbain (métro, tramway, BHNS, modes doux…), jusqu’aux phases d’avant-projet (AVP)
  • L’optimisation des infrastructures et les dessertes existantes. Exemple : Études de restructuration bus, Études de cadencement, Études de réorganisation de dessertes existantes, Études de capacité de nœuds et d’axes ferroviaires, Études de réhabilitation de lignes
  • La création de nouvelles dessertes interurbaines jusqu’aux études d’avant-projet sommaire (APS)
  • La mise en place des nouvelles technologies au service de la mobilité (ERTMS, Billettique, SAEIV - Systèmes d'Aide à l'Exploitation et à l'Information Voyageurs )
  • L’évaluation de l’impact des politiques et des projets définis. Exemple : bilans socio-économiques, bilan carbone, évaluation environnementale, grille d’analyse développement durable
  • La formation en enseignement supérieur, aux administrations ou aux autorités organisatrices de transport


Les projets importants de Systra[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Ligne à grande vitesse
Tramway de Bordeaux

Ci-après, voici[style à revoir] quelques projets que mène Systra en France et dans le monde. La liste n'est pas exhaustive.

En France :

  • 2013 : Systra, en tant que maître d’œuvre, réalise le projet de réseau de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) de Metz.
  • 2013 : Systra attributaire de deux contrats pour les lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express : contrat de maîtrise d’œuvre d’infrastructures du tronçon Sud Noisy-Champs-Villejuif Louis Aragon de la ligne 15 ; contrat de maîtrise d’œuvre pour tous les systèmes automatiques et le matériel roulant des lignes 15,16 et 17 ainsi que le contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage sur l’ensemble des systèmes.
  • 2013 : Systra met en service la 1ère ligne de tramway à Tours et inaugure le prolongement de la ligne 4 du tramway de Lyon (qui devient la plus grande ligne de tramway de l’agglomération lyonnaise).
  • 2012 : mission de maîtrise d'œuvre et de coordination technique pour le prolongement des lignes T1, T2 et T3 en Île-de-France.
  • 2011 : Démarrage des essais du tramway de Brest, sous la coordination de Systra dans le cadre de sa mission de maîtrise d'œuvre générale

À l'international :

  • 2014 : Systra remporte un contrat stratégique pour le management de projet et la supervision de la réalisation de la phase 1 du métro de Doha au Qatar
  • 2014 : Systra conforte sa présence au Vietnam et signe deux avenants au contrat du métro de Hanoï pour le projet de la ligne 3 qui s’étendra sur 12,5 km à l’horizon 2018
  • 2014 : Systra signe un contrat d’assistance à la Maîtrise d’Ouvrage (Project Management Consultant) pour les études, le suivi de réalisation et la réception de la ligne de Bus à Haut Niveau de Service reliant l’aéroport à la nouvelle gare LGV de la ville d’Astana au Kazakhstan
  • 2013 : Systra inaugure le chantier lancé pour la réalisation du tramway de Ouargla aux portes du désert du Sahara
  • 2013 : Systra s’est vu attribuer le marché pour le management de projet et la supervision de la construction des lignes 1, 2 et 3 du métro de Riyad
  • 2013 : Systra concrétise son implantation au Brésil en signant son premier contrat pour le Basic and Detailed design des 3 lignes de tramway de Rio de Janeiro, pour un total de 28km
  • 2013 : Systra remporte un contrat pour la conception détaillée de la première extension du métro de Bangalore comprenant 16 kilomètres de ligne aérienne et 16 nouvelles stations
  • 2013 : Systra remporte un contrat pour l’électrification du réseau ferroviaire du Danemark : mission de conseil en vue de la modernisation du réseau
  • 2013 : Systra remporte la conception du pont Jobal (emblématique pont à haubans comprenant une travée principale de 200 mètres) connectant Jobal et les îles Dunbyung à la côte Sud de la Corée
  • 2012 : Systra signe un avenant au contrat de maîtrise d’œuvre et de supervision de la construction du tramway d’Al Safouh
  • 2012 : Systra inaugure le métro léger de Iujungbu en Corée
  • 2011 – Études de génie civil pour le métro de Panama
  • 2011 : mise en service de la ligne verte du métro de Dubaï, dont SYSTRA assure la maîtrise d’œuvre
  • 2007 - 2013 : ensemble des tâches de conception et supervision de l'installation et des travaux de la première ligne de métro de Hanoï (Viêt Nam).

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros :[1]
Années 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Chiffres d'affaires 241,3 247,8 252,5 257,8 416 406 443,2
Résultats nets du groupe 14,5 17,4 14,7 6,8 9,2
Effectifs du groupe 2 499 2 510 2 470 3 400 3 400 3 800

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Produits[modifier | modifier le code]

Viaduc en U[modifier | modifier le code]

Le viaduc en U est une structure économique, intégrant tous les composants d’un viaduc de métro d’une manière pratique, que ce soit pour l’installation ou pour la maintenance. Il est protégé par un brevet international de Systra.

Ses principaux avantages sont :

  • une intégration optimisée dans l’environnement urbain (réduction de moitié de l’impact visuel),
  • une protection phonique intégrée,
  • une intégration dans l’ouvrage de dispositifs permettant de maintenir le train sur le viaduc en cas de déraillement,
  • flexibilité et rapidité de la construction
  • réduction des coûts

Il équipe notamment différents métros automatiques de par le monde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]