Parc national de Petrified Forest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le monument naturel argentin, voir Monument national des Bois Pétrifiés.
Parc national de Petrified Forest
Image illustrative de l'article Parc national de Petrified Forest
Bois pétrifié
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 993
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Arizona Arizona
Coordonnées 34° 56′ 52″ N 109° 48′ 36″ O / 34.94780214, -109.80990268 ()34° 56′ 52″ Nord 109° 48′ 36″ Ouest / 34.94780214, -109.80990268 ()  
Superficie 378 km2
Création (Monument national)
(Parc national)
Visiteurs/an 614 054 en 2011
Administration National Park Service
Site web Petrified Forest

Géolocalisation sur la carte : Arizona

(Voir situation sur carte : Arizona)
Parc national de Petrified Forest

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Parc national de Petrified Forest

Le parc national de Petrified Forest (« forêt pétrifiée » en français) est le parc national jumeau de Painted Desert au nord-est de l'Arizona aux États-Unis. Il est administré par le National Park Service américain. Ce site est remarquable pour sa concentration de troncs d'arbre fossilisés, la plupart appartenant au type Araucarioxylon arizonicum. Le parc couvre deux secteurs reliés par un corridor d'orientation méridienne : le secteur nord est constitué d'une formation géologique du Trias appelée Painted Desert (« Désert peint » en français). La partie sud renferme la plupart des troncs pétrifiés ainsi que des pétroglyphes amérindiens. Le parc a été inscrit sur la liste indicative du patrimoine mondial en 2008[1]

Formation[modifier | modifier le code]

Les milliers de troncs fossilisés de la forêt pétrifiée datent du trias (environ 200 millions d'années[2]). La région était alors occupée par le delta d'un fleuve sur les rives duquel poussaient des arbres géants. Après leur mort, ils furent enfouis sous des dépôts sédimentaires riches en silice, ce qui favorisa la conservation de leur structure. La silice remplaça lentement la matière végétale et fossilisa les troncs. Progressivement, la région s'enfonça et fut ensevelie sous des strates sédimentaires. Son soulèvement récent, conjugué à l'érosion permit la mise au jour des troncs fossilisés.

Photographies[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Petrified Forest National Park », sur 1992-2010 UNESCO Centre du patrimoine mondial (consulté le 23 juin 2010)
  2. François Michel, Roches et paysages, reflets de l’histoire de la Terre, Paris, Belin, Orléans, brgm éditions, 2005, ISBN 2-7011-4081-1, p.25

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]