Tagalog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le peuple du même nom, voir Tagalog (ethnie).
Tagalog
Langues filles filipino
Parlée aux Philippines
Nombre de locuteurs 22 millions comme première langue, plus de 65 millions comme seconde langue
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-1 tl
ISO 639-2 tgl
ISO 639-3 tgl
IETF tl
Linguasphère 31-CKA-a
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français) Ang lahat ng tao'y isinilang na malaya at pantay-pantay sa karangalan at mga karapatan. Sila'y pinagkalooban ng katwiran at budhi at dapat magpalagayan ang isa't isa sa diwa ng pagkakapatiran.

Le tagalog ou tagal est un dialecte du rameau des langues philippines de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes. Elle est principalement parlée en Asie du Sud-Est. C'est de facto mais non de jure la base du filipino, langue officielle, avec l'anglais et l'espagnol de la république des Philippines. C'est l'un des 170 dialectes des Philippines.

Historique[modifier | modifier le code]

Le mot tagalog est un composé des mots taga (résident) et ilog (fleuve). Le mot Tagalog signifie donc « les habitants du fleuve ». Aujourd'hui, il n'y a pas d'échantillon de cette langue avant l'arrivée des Espagnols parce qu'alors les Philippins écrivaient leur langue sur des feuilles d'arbres et des écorces.[réf. nécessaire]

La première publication en tagalog est La Doctrina Cristiana en la Lengua Tagala y Española, un livre de catéchisme bilingue publié en 1593. La partie tagalog est écrite en baybayin (l'orthographe traditionnelle du tagalog) et en latin. Il y a aussi une traduction en espagnol.

À partir de 1613, des prêtres espagnols, comme Pedro de San Buenaventura, écrivirent des livres sur la grammaire et le vocabulaire du tagalog. Les plus populaires sont le Vocabulario de la Lengua Tagala en 1613, Vocabulario de la lengua tagala en 1835, et Arte de la lengua tagala y manual tagalog para la adminstración de los Santos Sacramentos en 1850. Au début du XVIIIe siècle, Francisco Balagtas, appelé le William Shakespeare du tagalog, écrivait ses œuvres dans cette langue, particulièrement le poème Florante et Laura considéré comme étant le meilleur.

Sous le gouvernement du Commonwealth, le président Manuel Quezon constitua un groupe d'experts représentatifs afin de choisir une langue qui allait devenir la base de la langue nationale. Ils choisirent unanimement le tagalog et le secrétaire de l’Éducation le rebaptisa pilipino pour lui donner une connotation nationale, moins régionale et ethnique. Il deviendra par la suite «filipino» et langue nationale dans la Constitution de 1987 (article XIV, section 6).

Le tagalog est aujourd'hui parlé par près de 65 millions de personnes aux Philippines. C'est aussi la langue des Philippines la plus parlée outre-mer. Aujourd'hui, le tagalog est classé 40e langue la plus parlée en nombre de locuteurs.

Classification[modifier | modifier le code]

Le tagalog appartient au groupe méso-philippin du rameau philippin de la branche malayo-polynésienne de la famille des langues austronésiennes.

À cette famille austronésienne appartiennent également des langues aussi diverses que l'indonésien, le malais, le fidjien, le maori de Nouvelle-Zélande, le hawaïen, le malgache de Madagascar, le samoan, le tahitien, le chamorro de l'île de Guam, le tétoum de Timor oriental et le paiwan de Taïwan.

Le bicolano, le hiligaïnon, le waray-waray et le cebuano, également parlés aux Philippines sont proches du tagalog. Les langues espagnole et anglaise l'influencent puissamment. On y trouve également des emprunts au sanskrit, au chinois min-nan et à l'arabe.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

Le Katagalugan ou le foyer des tagalogs est le sud-ouest du l'île de Luçon, particulièrement les provinces d'Aurora, Batangas, Bataan, Bulacan, Cavite, Laguna, le Metro Manille, Nueva Ecija, Quezon et Rizal. Les habitants des Îles de Lubang en Marinduque et de l'île de Mindoro le considèrent également comme langue maternelle.

Selon le recensement de 2000, 90 % de la population totale est capable de parler le tagalog, à des niveaux variables. Aux États-Unis, le tagalog est la 6e langue la plus parlée.

Le Katagalugan, le foyer des tagalogs.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Les consonnes du tagalog sont décrites dans le tableau ci-dessous :

Bilabiale Dentale /
Alvéolaire
Palatale Vélaire Glottale
Occlusives Sourde p t k - [ʔ]
Voisée b d g
Affriquées Sourde (ts, tiy) [tʃ]
Voisée (diy) [dʒ]
Fricatives s (siy) [ʃ] h
Nasales m n (ny, niy) [nj] ng [ŋ]
Latérales l (ly, liy) [lj]
Roulées r
Semi-voyelles w y

Le tagalog est une langue syllabique. Cela signifie que les mots sont divisés en syllabes. En général, la règle de la prononciation est « on prononce comme on écrit ». Ainsi, le mot mabuhay (formule de vive ou viva en espagnole, toast en l'honneur de quelqu'un) se prononce [ma-bou-'haï], en API [mɐˈbuːhaɪ].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Grammaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : grammaire du tagalog.

Lexique[modifier | modifier le code]

Pronoms personnels[modifier | modifier le code]

Comme les substantifs, les pronoms personnels sont classés par cas :

  Absolutif Ergatif Oblique
1re personne du singulier akó ko akin
1re personne du duel katá/kitá nitá kanitá
2e personne du singulier ikáw (ka) mo iyó
3e personne du singulier siyá niyá kaniyá
1re personne du pluriel inclusif táyo nátin átin
1re personne du pluriel exclusif kamí námin ámin
2e personne du pluriel kayó ninyó inyó
3e personne du pluriel silá nilá kanilá

Exemples :

  • Sumulat akó = « J'ai écrit »
  • Sinulatan akó = « (Il/Elle) m'a écrit »
  • Ibibigáy ko sa kaniyá = « Je vais le lui donner »

Les pronoms au génitif suivent le mot qu'ils modifient. Les pronoms à l'oblique peuvent prendre la place du pronom au génitif, mais ils précèdent alors le mot qu'ils modifient :

  • Ang bahay ko = Ang aking bahay = « Ma maison »

Le pronom duel katá/kitá a largement disparu, sauf dans les régions rurales. Toutefois, kitá est utilisé pour remplacer la séquence pronominale ko ikáw :

  • Mahál kitá = « Je (t') aime » (de mahál = cher, chéri)
  • Bibigyán kitá ng pera = « Je vais te donner de l'argent »
  • Nakita kitá sa tindahan kahapon = « Je t'ai vu au magasin hier »
  • Kaibigan kitá = « (Tu es) mon ami »
  • Le pronom inclusif táyo se rapporte aux première et deuxième personnes. Il peut aussi se rapporter à la troisième personne.
  • Le pronom exclusif kamí se rapporte aux première et troisième personnes mais exclut la deuxième :
  • Walâ táyong bigás = « Nous (toi et moi) n'avons pas de riz »
  • Walâ kamíng bigás = « Nous (mais pas toi) n'avons pas de riz »

La deuxième personne du singulier a deux formes. Ikáw est la forme non-enclitique, ka l'enclitique, qui ne commence jamais une phrase. Le pluriel kayó est aussi utilisée comme forme de politesse du singulier, comme le français vous.

Il n'y a pas de genre en tagalog, donc siyá signifie aussi bien « il » que « elle ».

Pronoms démonstratifs[modifier | modifier le code]

  Absolutif Ergatif Oblique Locatif Existentiel
Près du locuteur(ceci, ici) * iré niré díne nandine ére
Près du locuteur et de l'interlocuteur (ceci, ici) itó nitó díto/ríto nandíto/nárito héto
Près de l'interlocuteur(cela, là) iyán niyán diyán/riyán nandiyán/náriyan ayán
Éloigné (là-bas) iyón niyón doón/roón nandoón/nároon ayón

*Iré n'est plus utilisé par la plupart des locuteurs du tagalog. À sa place, on utilise itó. Exemples:

  • Anó itó?
    = « Qu'est-ce que c'est? »
  • Sino ang lalaking iyon?
    = « Qui est cet homme? »
  • Galing kay Pedro ang liham na itó
    = « Cette lettre est de Pedro »
  • Nandito akó
    = « Je suis ici »
  • Kakain silá dito
    = « Ils vont manger ici » ce forme est en présent normalement. la répétition des deux première lettre signifié le future.
  • Saán ka man naróroon
    = « Où que vous soyez »
  • Kumain na yang batà
    = « L'enfant en a mangé » le mot "yang" n'existé pas, mais la phrase est en forme de jargon, le correct forme de ce phrase Kumain na ba ang bata?
  • Ayón palá ang salamín nyo!
    = « Vos lunettes sont donc là-bas! » Ayón est un mot descriptif suivé par l'objet où personne.
  • Heto isang regalo para sa inyo
    = « Voici un cadeau pour vous »

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

Mot Traduction Prononciation standard
Terre mundo [mun-do]
terre daigdig [da-ig-dig]
ciel langit [la-ngit]
eau tubig [tu-big]
feu apoy [a-poy]
livre libro [lib-ro]
crayon lapis [la-pis]
maison bahay [ba-hay]
lit kama [ka-ma]
toilette kubeta [kub-eta]
lavabo lababo [la-ba-bo]
cuisine kusina [ku-si-na]
homme lalaki [la-la-ki] mais, se prononce souvent [la-la-ke]
femme babae [ba-ba-e]
enfant(son) anak [a-nak]
manger kumain [ku-ma-in]
boire uminom [u-mi-nom]
grand malaki [ma-la-ki]
petit maliit [ma-li-it]
nuit gabi [ga-bi], mais se prononce [gab-i] aussi
matin umaga [u-ma-ga]
jour araw [a-raw]
lundi lunes [lu-nes]
mardi martes [mar-tes]
mercredi miyerkules [mi-yer-ku-les]
jeudi huwebes [hu-we-bes]
vendredi biyernes [bi-yer-nes]
samedi sabado [sa-ba-do]
dimanche linggo [ling-go]
mois buwan [bu-wan]
janvier enero [e-ne-ro]
février pebrero [peb-re-ro]
mars marso [mar-so]
avril abril [ab-ril]
mai mayo [ma-yo]
juin hunyo [hun-yo]
juillet hulyo [hul-yo]
août agosto [a-gos-to]
septembre setyembre [set-yem-bre]
octobre oktobre [ok-tub-bre]
novembre nobyembre [nob-yem-bre]
décembre disyembre [dis-yem-bre]
pourquoi bakit [ba-kit]
comment paano [pa-ano], mais se prononce [pa-no] aussi
oui oo [o-o]
non hindi [hin-di]
parce que kasi [ka-si], mais se prononce [ka-se] aussi
mais pero ou bagamat [pe-ro] [ba-ga-mat]
cependant subalit [su-ba-lit]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pottier, Marina, Parlons tagalog, Paris, 1999.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :