Haute-Californie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° N 115° O / 38, -115 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Californie (homonymie).
Le territoire de Alta California en 1824.

La Haute-Californie (Alta California en espagnol) fut formée en 1804 lorsque la province de Californie, qui était alors une partie de la colonie espagnole de Nouvelle-Espagne, fut divisée en deux le long d'une ligne séparant les missions franciscaines au nord des missions dominicaines au sud. La partie sud devint le territoire de la Péninsule de Basse-Californie ou California Vieja (« vieille Californie »), tandis que la partie nord était la California Nueva. Elle regroupait les États actuels de Californie, Nevada, Utah, Arizona du nord et Wyoming du sud-ouest (États-Unis).

Sa frontière nord, qui fut fixée au 42e parallèle par le Traité d'Adams-Onís signé en 1819 entre les États-Unis et l'Espagne, fit abandonner toute prétention territoriale espagnole sur Oregon Country.

Lors de l'indépendance du Mexique, en 1821, elle devint un territoire de la nouvelle nation, formant l'intendance des Californies.

Elle fut cédée aux États-Unis, tout comme le territoire voisin de Santa Fe de Nuevo México, constituant une partie importante de la Cession mexicaine, lors de la signature du Traité de Guadeloupe Hidalgo le 2 février 1848, mettant fin à la Guerre américano-mexicaine.

Seule une portion de terres situées à l'est du 107e méridien furent intégrées à l'État du Texas qui les revendiquait depuis son indépendance : celles-ci ne font donc pas partie de la Cession mexicaine.

Gouverneurs de la Alta California[modifier | modifier le code]

Gouverneurs espagnols[modifier | modifier le code]

Gouverneurs mexicains[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alta California » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Rose Beebe et Robert M. Senkewicz, Lands of promise and despair : chronicles of early California, 1535-1846, Santa Clara, CA Berkeley, CA, Santa Clara University Heyday Books,‎ 2001 (ISBN 1890771481 et 978-1890771485).
  • (en) Fink, Augusta. Monterey, The Presence of the Past. San Francisco, CA: Chronicle Books, 1972. (ISBN 8770107203 et 978-8770107204). (emphasis on Alta California in the Monterey region but also covers Spanish and Mexican American Eras.)
  • (en) Randall Milliken, A time of little choice : the disintegration of tribal culture in the San Francisco Bay area, 1769-1810, Menlo Park, CA Novato, CA, Ballena Press Orders, Ballena Press Publishers' Services,‎ 1995 (ISBN 0879191325) (alk. paper)